Dans un Ehpad, on a interdit à une femme d’embrasser son mari mourant

Publié le 7 novembre 2020 - par - 23 commentaires - 1 401 vues

Plutôt que du covid-19, les personnes âgées mourront plus facilement de dépression aiguë due à la solitude implacable du confinement, de tristesse de ne plus voir personne, de ne plus parler à âme qui vive tout simplement.

Elles mourront aussi de diminution de leur autonomie du fait de toutes les restrictions dans leurs déplacements. La promenade chaque jour est un impératif pour celles qui sont encore valides.

Dans les Ehpad déshumanisés, car trop aseptisés, la maltraitance des personnes âgées ne consiste pas seulement à les laisser longtemps dans des couches souillées, à déposer les plateaux repas devant leurs portes, à les piquer au Rivotril, à refuser de les transférer à l’hôpital sous prétexte que les soins sont lourds.

Elle consiste aussi à faire insidieusement le vide autour d’elles. Pourtant seules les interactions les maintiennent en vie. Ce qui est vrai pour tout le monde.

Dans certaines maisons de retraite, pourtant au prix exorbitant, on refuse de laisser les personnes âgées handicapées prendre leur déjeuner dans le restaurant de la maison, car la vue d’un déambulatoire ou d’un fauteuil roulant pourrait choquer les valides. Cachez-moi ces vieilles personnes que je ne saurais voir.

Cette vieille dame dans un Ehpad a de la famille, qui habite tout près et qui pourrait facilement venir la voir plusieurs fois par jour. Mais voilà, l’Ehpad a suspendu temporairement toute visite.

La vieille dame est toute seule dans sa chambre, elle ne lit plus car ses yeux sont mauvais, n’écoute pas la radio car elle entend mal, ne regarde pas la télévision. Elle a les yeux fixés sur la porte en attendant qu’elle s’ouvre sur n’importe qui ou n’importe quoi.

Même le divertissement au sens pascalien lui est interdit.

Fixer la porte, c’est son unique occupation, en attente de visites qui ne viennent pas. Si elle ne commence pas à avoir des visions, des hallucinations, car fixer toujours le même point y est propice, elle aura de la chance.

C’est son fils déjà à la retraite qui le relate. Il est catastrophé. Un ami lui a dit qu’il fallait qu’il s’impose car nul n’a le droit de l’empêcher de voir sa mère et il ne doit pas se laisser faire. Mais il ne sait pas ce qu’il va décider. Il a une forme de soumission.

Ce n’est pas étonnant avec le matraquage des médias. Il a peur de s’imposer dans l’Ehpad. Peur du « qu’en-dira-t-on ». Peur de pulvériser la quiétude ouatée des lieux. La quiétude sur ordre, qui dissimule un certain nombre de scandales.

Dans ce couple, le mari approchait des 90 ans et était depuis bien avant le covid dans un Ehpad, il avait une « longue » maladie. Depuis le covid, son épouse de 86 ans le voyait seulement une heure par semaine. Alors tous les jours elle allait le voir au pied de sa fenêtre, par tous les temps, ce qui parfois représentait un exploit pour cette frêle vieille dame marchant avec difficulté.

Le jour de la mort de son mari, elle a pu aller le voir, mais elle n’avait pas le droit de le toucher. Il lui a demandé de l’embrasser, mais on le lui a interdit. Il est mort l’heure d’après. De quel droit le personnel soignant s’est-il introduit en gendarme dans l’intimité de ce couple ?

Le souvenir le plus récent qu’elle ait de lui, c’est une photo prise en cachette des infirmières, une photo volée, où ils se tiennent par la main. Un couple qui a plus de soixante ans de mariage et qui est contraint de se dissimuler.

Il est vrai que la mort est escamotée à notre époque. Il ne fait pas bon en parler, encore moins la montrer. Et pourtant ce serait apaisant pour tous de la regarder en face. De pouvoir l’évoquer. Une attitude de vérité, une attitude d’hommes et de femmes debout.

Il serait tellement plus humain de prendre son temps pour saluer la personne juste après son décès. Mais maintenant, la législation l’interdit. Une amie a perdu son mari d’une crise cardiaque, chez eux. Dans l’heure, les services ad hoc sont venus kidnapper le corps, l’envelopper dans une housse étanche et l’enfourner dans une ambulance en direction du funérarium. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, elle était dépossédée de son mari.

Dans les hôpitaux, les maisons de retraite, l’habitude des soignants est de dissimuler le corps sous des cartons et de le sortir en cachette de sa chambre.

Je me souviens du décès d’une vieille tante. Ses proches voulaient lui faire un dernier adieu dans sa chambre. Ils ont dû se lever à quatre heures du matin pour la voir avant six heures du matin car à six heures on la dissimulait sous un empilement d’oreillers et on l’escamotait par une porte arrière avant le réveil des autres vieilles personnes.

Pour ses proches déjà âgés eux-mêmes, ce dernier rendez-vous, quasi nocturne, avait été extrêmement difficile à avaler.

Chuut, il ne fallait rien savoir, rien montrer de son décès, il ne fallait rien en dire. Encore moins l’annoncer aux autres malades, cela leur aurait, prétend-on, cassé le moral. Ce qui n’est pas prouvé. Comme si refouler l’idée de la mort, la faire disparaître de l’inconscient personnel ou collectif, la supprimait.

Mais Épicure ne disait-il pas : « tant que nous existons nous-mêmes, la mort n’est pas, et quand la mort est là, nous ne sommes plus. »

On doit toujours pouvoir dire la vérité, et connaître la vérité ne peut que nous dynamiser.

À Montpellier, raconte Marie de Hennezel dans son dernier livre « L’adieu interdit », on fait au contraire une haie d’honneur aux personnes qui viennent de décéder. Ce qui réconforte ceux qui restent. Car pourquoi ce tabou sur la mort ? Les personnes âgées savent bien qu’elles vont mourir, ce n’est pas la peine de leur mentir ni de se mentir.

https://www.bvoltaire.fr/marie-de-hennezel-le-plus-grand-scandale-du-confinement-on-a-vole-leur-mort-a-ceux-qui-allaient-mourir/

Avant la mort, il y a la vieillesse qui est elle aussi escamotée. On ne doit voir que des corps beaux et jeunes. C’est la dictature du jeunisme et de la beauté cosmétiquée, bodybuildée et liftée. En dehors de cela point de salut et honte aux moches, aux mal vêtus, aux démodés.

Des entreprises se vantent d’avoir une moyenne de 39 ans chez les salariés. Pourquoi tant qu’elles y sont ne pas décréter la retraite à 39 ans ? Il est vrai que ceux qui dépassent cet âge, en entreprise, sont facilement dirigés vers la porte de sortie.

À l’époque de la nature portée aux nues, on oublie totalement de respecter la nature chez l’homme. On oublie le rythme du corps et de la vieillesse. On oublie délibérément que la mort existe. Et nos personnes âgées en meurent. Leurs familles aussi. Et si on revenait aux fondamentaux ?

Ce n’est pas par l’enfermement qu’une personne âgée et sa famille peuvent se consoler de la maladie et de la mort, c’est par la vie. Les Ehpad ont tout faux.

Sophie Durand

https://ripostelaique.com/scandaleux-traitement-des-personnes-agees-pendant-la-crise-sanitaire.html

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
BOURGOIN

Voilà tout nous en sommes ! ! !
On voit bien quelles sont leurs valeurs et leurs désirs ! ! ! !

Laetitia

Très beau!
J’ajoute: Les petites vieilles (Ch.Baudelaire)

eusebe

vous avez de la famille qui travaille dans les hopitaux ou votre article n’est qu’un appât a souris ?

Million

Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas eusebe cela vous éviterait de dire des bétîses, avez-vous été affronté a ce problème? sûrement pas, moi : oui.

Patapon

Les Anciens,Grecs et Latins,sont toujours à lire avec profit,dans une époque qui relativise tout en perd ant l,essentiel. Platon,Lucrece,Seneque ,Ciceron ,sont autant de compagnons précieux qui nous insufflent le courage et la dignité sans quoi une vie d,homme n,est rien.

LJJ

c’est la politique de macron que les FRANCAIS demandent et ils n’ont pas fini de payer …….

La FRANCE est maintenant peuplé de larves, de lâches, de poltrons, de couards, de traîtres et de collabos, soumis et muselés, prêts pour l’abattoir où les conduit macron et son toutou véran ….

LANKOU RU

ça correspond exactement aux habitants de saint clément de rivière (34) Tout est dit !

Michel Lapaix

C’est abominable

marcosorix

Révoltantes et dégueulasses ces ordures !

Claude Germain V

Eugenisme pro ET euthanasie pro , hé oui nous sommes dans le 4ieme Reich celui du rivotril inauguré par macronus ,
Supposons que la capitulation Allemande ne soit qu’une armistice. le III Reich aurait donc signé un traité de paix le laissant comme autorité (toujours) légitime sur l’Allemagne, la Pologne et l’Autriche. La Cour constitutionnelle de Karlsruhe a, le 31 juillet 1973, précisé que le III Reich a survécu à la guerre de 45. C’est ce qui transparaît du préambule des articles 16, 23, 116 et 146 de la loi fondamentale (Allemande). Selon la jurisprudence de la Cour Constitutionnelle, le Reich allemand a toujours une capacité légale (BVerfGE 2, 266(277) ; 3, 288(319f); 5, 85(126); 3, 309, 336, 363), mais pas de capacité juridique, par manque d’organes légaux et institutionnels.

Oncle nenesse

Les hôpitaux ?des mouroirs organisés ou les affidés de merdacron sélectionnent qui doit vivre et qui doit crever alors les ehpads ce sont des claquoirs antichambres de morgue , juste une question de façade , c’est tout juste si , pour ne pas aller plus vite a assassiner les vieux blancs qui ont construit ce pays ils n’installent pas une trappe sous le lit du vieux avec un toboggan en dessous direction les déchets hospitaliers . lorsque vous entrez a l’hosto vous n’etes pas certains de ressortir es pieds devant contrairement aux ehpads ou c’est certain sauf que dans les claquoirs ils ont trafiqué le parcmètre , 1 semaine = 10 minutes a 100 euros la minute , ne mettez jamais vos parents dans ces pétaudières si vous les aimez vraiment , eux ou votre portefeuille !

Paoli

Scandaleux ,ignoble et honteux ….un peu de charite et de bonte quand meme .

Claude Germain V

@Paoli , vos paroles sont généreuses , mais il n’est même pas permis d’empêcher cela . Si cette affaire est véridique IL EST DU DEVOIR DES ENFANTS DE DONNER IM-PE-RATI-VE-MENT LE NOM DE L’ EHPAD , le nom du directeur et des soignants qui ont empêché AR-BI-TRAI-RE-MENT cet acte humain et totalement légitime , empêché PAR AUCUNE LOI , ce qui est plus grave . Les responsable de cette saloperie nazie si cela est vrai méritent immédiatement une incarcération pénitentiaire pour trahison envers le serment d’Hippocrate rien que pour commencer l’acte d’accusation , je ne suis pas du tout juriste ,mais c’est ce que je pense .
Bien a vous ….On croit rêver , sur quelle planète est ‘on ??surement celle de lucifer , ou est DIEU pendant ce temps ?

David

Voilà un fait d’arme (indirecte certes
) de Riposte Laïque !
Riposte Laïque ? Le site internet qui donne du grains à moudre islamiste au gouvernement !

Sinon, les musulmans préfèrent mille fois Trump à Biden tout simplement parceque qu’il n’a pas commis d’agression militaire contre les pays musulmans, j’imagine qu’à Riposte Laïque vous devez jubilé, il va y avoir du musulmans embrauché pour l’actualité du 20 H ! Hommes ,femmes ,enfants…les bombes des faucons américains vont à nouveaux éparpillés, vous pourrez alors vous dire que Biden c’est pas si mal.

zéphyrin

tu as raison de ne pas te laisser émouvoir par cette description terrible de la fin de vie en ehpad….tape sur RL en partant sur un autre sujet. c’est plus jouissif et on reste dans le respect de l’islam (rire)

Hectorperrier

La prochaine étape, recycler leurs corps en tablettes de proteines.il y a du soleil… Vert.

FCC Cercle Légitimiste de France

La place des anciens n’ est pas dans un lieu de concentration ad hoc mais chacun dans leur famille avec enfants, petits enfants et arrières-petits-enfants et plus…;

limone

ben voyons ! quand les familles travaillent encore , vous faites comment ? quand vous avez un parent âgé qui est “insupportable , car cela arrive vous faites comment ? quand vous n’avez que 70 m2 , vous faites comment ? quand il manque de moyen malgré l’APA, vous faites comment ? ce que vous décrivez est un peu bisounours , un monde idéal qui n’existe pas ! tout le monde n’a pas une grande maison avec tout le nécessaire pour la toilette , pour sortir la personne etc etc
De la part d’une soignante à domicile .

Patapon

Hélas! Limone,c,est la triste réalité.C,est pourquoi je milite pour l’association pour le Droit de mourir dans la Dignite(ADMD) et lpour le suicide assisté.Mourir est une fatalité.
Tâchons de ne pas ajouter à la loi naturelle les artifices d,une science devenue folle(acharnement therapeutique) et les fausses raisons qui pousseraient chacun à maintenir une existence dévalorisée que la vieillesse rend trop souvent odieusement solitaire et désespérante.

GAVIVA

La soumission des familles s’explique facilement. “vous n’êtes pas content?? Vous n’avez qu’à le/la/les reprendre! J’ai une liste d’attente longue comme le bras et bonne chance pour lui trouver une autre place. Sachant que c’est un transfert la prochaine maison de retraite téléphonera à l’actuelle et s’entendra dire que la famille est une fouteuse de merde.
Lorsque les familles finissent par péter un plomb le “petit personnel” est là pour ça et ce sont les aide-soignants, avs, ash qui s’en prennent plein la gueule. La direction se sert également de ça pour “mater” les soignants récalcitrants ” on a eut des retours négatifs de la part des familles” et bla bla bla. Un cercle vicieux pour un MILIEU qui l’est tout autant.

nicolas bouchet

cela pue la merde tout ça beurkkkkkkkkkkk

GAVIVA

la merde, la vraie n’est pas ce qu’on peut voir de pire là dedans. Après tout la merde c’est humain et ça annonce la couleur d’emblée.

Patapon

Qui apprendrait aux hommes à mourir leur apprendrait à vivre.Montaigne.

Lire Aussi