1

Darmanin a besoin de faire voter une nouvelle loi pour virer les délinquants étrangers!

Ce matin j’écoutais sur CNews Jordan Bardella. Ce type est jeune, s’exprime très bien, parle juste et ce qu’il dit est censé. En l’écoutant je cherchais à savoir où se situe la limite entre le RN et Reconquête. Il affirme comme Zemmour qu’il est grand temps de réagir, il dit qu’il est grand temps que toutes les OQTF soient exécutées, il attire l’attention sur le fait que la France est devenue un refuge d’obtention et de profits de nos lois sociales pour le monde entier, et que désormais cela n’est plus tenable. Quand Jordan Bardella affirme juger Darmanin sur ce qu’il fait et non sur ce qu’il dit, là encore il a raison. En plus c’est bien plus facile, car les actions de Darmanin en matière d’immigration et de reconduite à la frontière sont très proches du néant. Bref, pour un peu, on se laisserait aller à penser que son discours a été calqué sur celui d’Éric Zemmour.

Alors que fait-il encore au RN ? Pourquoi cet homme aussi brillant n’émigre-t-il pas chez Reconquête, car son discours de ce matin, franchement, se rapproche tellement du discours d’Éric Zemmour… Le RN aurait-il enfin compris que son concurrent a raison, et que dire que « l’islam est compatible avec la République est une véritable connerie », destinée uniquement à essayer de glaner ci et là des voix ? Ou bien n’est-il pas d’accord avec la théorie « du Grand Remplacement », développée aussi bien par mes amis Renaud Camus et Éric Zemmour ? Pourtant, j’étais hier à la Gare du Nord, à Paris, et je peux témoigner et affirmer que ce Grand Remplacement n’est pas une simple vue de l’esprit ! En tous cas il me semble que la France aurait beaucoup à gagner à ce que ces deux partis, même en gardant leur particularité, travaillent main dans la main pour l’avenir de la France et des Français, car il me semble que cela devrait être le seul but recherché, non ?

Parce qu’à un moment, il faut être clair et droit dans ses bottes, et appeler un chat un chat. Il est bien beau de parler de l’augmentation du pouvoir d’achat, mais si c’est pour vous faire trucider à tous les coins de rue, à quoi cela sert-il ? Certes le pouvoir d’achat est un sujet majeur dans l’esprit des Français, et c’est bien naturel, mais il me semble que vouloir rester en vie, et pouvoir se promener partout en France à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit est au moins tout aussi important, car une fois égorgé le pouvoir d’achat ne vous servira plus à grand-chose…

Il me semble que les problèmes d’insécurité dont sont victimes nos compatriotes – et ce n’est pas que d’être raciste que d’affirmer qu’ils proviennent à 90 % d’une certaine tranche de la population dite « chance pour la France » –   doivent cesser immédiatement et il est nécessaire QUE TOUTES LES MESURES DE POLICE OU JUDICIAIRES soient prises pour cela. Pas plus tard que ce matin, une interview d’une habitante de ce quartier de la Guillotière  louait la présence renforcée des forces de l’ordre, amenant ainsi la paix retrouvée dans ce quartier suite aux émeutes de cette semaine. Cela prouve bien que lorsqu’on veut, on peut ! Un de mes amis, ancien commissaire de police dans une autre ville libanisée, Roubaix, me disait « si on nous donne les ordres et qu’on nous laisse faire, en 48 heures on nettoie Roubaix ». Cela confirme bien qu’il s’agit en fait non pas de moyens mais de volonté, et cela fait 50 ans qu’on laisse faire. À un moment, il est grand temps de siffler la fin de la partie. On ne peut pas laisser nos compatriotes se faire agresser, poignarder ou égorger sans réagir. Cela s’assimile à de la non-assistance à personne en danger, et c’est pourtant ce qu’ont subi les Français depuis 50 ans ! Alors, oui, il risque d’y avoir des morts, des blessés, des bavures, mais parfois il vaut mieux se couper un doigt qu’une main. S’il doit y avoir des morts et des blessés, je préfère qu’ils soient dans le camp des meurtriers que dans celui des honnêtes Français. On ne fait pas d’omelette sans casser les œufs !

Aujourd’hui 15 % de la population carcérale sont d’origine étrangère. La plupart des autres sont des Français de papiers. Qu’attend-on pour déjà virer ces 15 % ?

Il faut avoir le courage d’affirmer que cette sur-délinquance que nous subissons provient à la fois d’étrangers et de Français issus de l’immigration. Donc première mesure à prendre : mettre fin à toute immigration. C’est relativement facile si l’on s’en donne les moyens. Le problème se pose pour ceux qui sont Français issus de l’immigration. Là, deux sortes de personnes : ceux qui ont la double nationalité et là, dès le premier délit, déchéance immédiate de la nationalité française, et au second délit, retour au bled. Et pour les pays qui ne les acceptent pas, comme le proposait Éric Zemmour, gel de leurs avoir en France et fermeture de nos frontières à tous leur ressortissants. Quant à ceux qui ne possèdent pas la double nationalité, peine de prison avec des peines exécutées entièrement et incompressibles.

IL EST GRAND TEMPS QU’UNE REPRISE EN MAIN SÉVÈRE ET FERME AIT LIEU EN FRANCE AVANT QU’ON NE DEVIENNE LA RISÉE DU MONDE ENTIER ! Et puis n’est-on pas le pays de la liberté et des droits de l’homme ? Or la liberté, c’est bien de pouvoir se rendre où l’on veut, quand on veut, sans craindre d’être trucidé. Contrairement à ce qu’affirme ce con de Dupond-Moretti, ce droit d’aller et venir fait partie des droits régaliens prévus dans notre Constitution. Appliquons donc ces droits régaliens et la Constitution ! Qu’est-ce que c’est que ce pays où les médecins refusent de se rendre pour soigner des gens dans certains quartiers de peur de se faire trucider ? Bientôt il faudra qu’ils se fassent accompagner de 3 cars de CRS pour sauver leurs patients ?

Rendez-vous compte à quoi nous en sommes réduits : notre ministre de l’Intérieur nous annonce qu’en septembre il ferait voter une loi pour pouvoir lever les obstacles aux expulsions  des délinquants étrangers ! Je n’en reviens toujours pas. Nous ne sommes même pas maîtres chez nous. Il faut avoir recours à une loi. On n’a pas fini de ne pas en expulser, car je vois déjà le nombre de baveux qui vont s’employer à faire contourner cette future loi pour éviter l’expulsion à leurs clients. Nous sommes un pays souverain, nous avons le droit d’accepter ou pas qui nous voulons, et concernant les délinquants, il est très clair que nous en sommes déjà que trop fournis. Donc DEHORS !

ET C EST TOUT !

Patrick Jardin