Darmanin : « Ô viol, suspends ton cours ! »

Le ministre de l’Intérieur est arrivé ce vendredi en début d’après-midi au tribunal judiciaire de Paris. C’est la première fois qu’il est confronté à la plaignante dans cette affaire de viol, harcèlement et abus de confiance, débutée par une première plainte en 2017.

Darmanin aime l’Intérieur. Celui des femmes tout particulièrement.

Rien de grave à cela, sauf quand la dame n’est pas vraiment consentante pour prendre langue de manière intime avec l’intéressé. Peu de Français le savent, mais celui qui leur sert actuellement de ministre de l’Intérieur, est placé depuis décembre 2020 sous le statut de témoin assisté dans une affaire où il est accusé de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance, excusez du peu.

Témoin assisté, « c’est un statut intermédiaire entre celui de simple témoin et de mis en examen ». Juste avant la « case truand », en quelque sorte…

La probité politique élémentaire aurait exigé que l’individu se mette en retrait de la vie politique jusqu’à ce que la justice tranche. Certes, on parlera de présomption d’innocence, on peut tout autant parler de présomption de conflit d’intérêt, puisqu’en tant que ministre de l’Intérieur, Darmanin dirige de fait les services d’enquête chargés d’investiguer la plainte qui le vise. Vous voyez d’ici le sac de turpitudes…

L’affaire Patterson débute en 2009. Darmanin n’est à l’époque « que » conseiller municipal de Tourcoing et, par ailleurs, chargé de mission au service des affaires juridiques de l’UMP (cette mouvance « gaulliste » qui, en 2015 sous l’influence du mondialiste Sarkozy, deviendra Les Républicains, une mouvance plus du tout gaulliste).

Sophie Patterson est à l’époque une sympathisante de l’UMP. Elle contacte le « chargé de mission des affaires juridiques du parti » afin qu’il l’aide dans une affaire personnelle assez embrouillée. Darmanin accepte de lui accorder le soutien juridique du parti, mais… moyennant quelques petites gâteries. Manifestement, à l’extrême limite, Sophie Patterson accepte. Abus de faiblesse ?

Darmanin est un homme de langue, mais aussi un homme de parole puisque, aussitôt les petites gâteries accordées, il contacte la garde des Sceaux de l’époque, Michèle Alliot-Marie, pour lui demander « de bien vouloir faire recevoir Mme Patterson ou, pour le moins, faire étudier sérieusement son dossier ». L’affaire traîne en longueur. Sophie Patterson dépose finalement plainte pour viol contre « Monsieur le chargé de mission des affaires juridiques du parti ». L’affaire sort dans les médias après un article du Monde en janvier 2018.

Darmanin est ministre de l’Action et des Comptes publics du gouvernement Philippe depuis mai 2017.

Sophie Patterson s’est entre-temps mariée et son époux, Pierre Spatz, écrit au garde des Sceaux, François Bayrou, pour dénoncer les agissements passés du nouveau ministre de l’Action et des Comptes publics à l’encontre de son épouse. Sophie Patterson-Spatz présente le rapport sexuel comme « non consenti, obtenu par la surprise et constitutif d’un viol ».

Darmanin ne nie pas l’existence du rapport sexuel, l’envoi d’une lettre à la garde des Sceaux en faveur de la plaignante ni l’échange de SMS, qui ne laissent aucun doute sur la nature des demandes de Darmanin à l’égard de Sophie Patterson. Mais il conteste le défaut de consentement et la qualification de viol et de harcèlement. La plainte de Mme  Sophie Patterson-Spatz est classée sans suite en juillet 2017, à peine trois mois après son dépôt.

Quand on dit que la justice est lente…

En janvier 2018, une nouvelle plainte est déposée par Mme  Sophie Patterson-Spatz pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance, plainte de nouveau classée sans suite en février 2018. Une troisième plainte pour les mêmes faits, cette fois avec constitution de partie civile, force le parquet à déclencher l’action publique et entraîne la désignation d’un juge d’instruction. Lequel, en août 2018, prononce une ordonnance de non-lieu : « Le défaut de consentement ne suffit pas à caractériser le viol. Encore faut-il que le mis en cause ait eu conscience d’imposer un acte sexuel par violence, menace, contrainte ou surprise ».

La plaignante interjette appel du non-lieu, mais la cour d’appel la déboute, arguant de simples raisons de procédure

En novembre 2019, la Cour de cassation annule la décision de la cour d’appel pour vice de forme

Le 9 juin 2020, la cour d’appel de Paris ordonne la reprise des investigations sur les accusations de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance.

Darmanin, qui est ministre de l’Intérieur depuis début juillet 2020, est entendu en décembre 2020 sous le statut de témoin assisté.

En janvier 2021, Mediapart révèle que de nouveaux éléments de l’enquête montrent que Darmanin s’est montré très insistant à l’égard de Sophie Patterson-Spatz, lui envoyant une quarantaine de SMS, malgré l’exaspération marquée de cette dernière. Darmanin avait jusqu’à présent nié tout harcèlement à l’encontre de Mme Patterson-Spatz.

Le ministre a également changé sa version des faits concernant un message « clé » de l’affaire. Il évoque dorénavant une « vengeance politique » à son encontre, sans apporter le moindre élément en soutien à cette affirmation…

Deux cents élus proche du ministre, dont Xavier Bertrand, signent une tribune appelant à la « retenue » et au « respect de la présomption d’innocence ». Tandis qu’une autre appelant à la démission du ministre, à l’initiative du Collectif NousToutes, l’a été par 20 000 personnes.

C’est ce zozo qui vient de décider la dissolution de Génération Identitaire, sous des motifs totalement loufoques. Darmanin est décidément la mascotte de la macronie.

Henri Dubost

image_pdfimage_print

39 Commentaires

  1. Moussa est une petite ordure. Si la dame en question a couché pour obtenir un passe-droit ou un traitement privilégié, elle n’est guère plus respectable. J’ai quitté deux jobs à haute responsabilité. Je n’ai pas voulu plier et marcher sur la tête de mes collaborateurs. Je ne regrette rien bien au contraire.

  2. Moussa, corrompu-du-cul !
    La macronnie est un repaire de malfrats ; à pétarder, et que ça saute !

  3. « Le défaut de consentement ne suffit pas à caractériser le viol. Encore faut-il que le mis en cause ait eu conscience d’imposer un acte sexuel par violence, menace, contrainte ou surprise ».

    ça c’est le comble, le Juge invente la notion de viol avec contrainte et de viol sans contrainte.
    Alors c’est quoi un viol ?

    • Je comprends mieux, ce n’est pas un viol, c’est un Abus de pouvoir.
      Elle aurait du changer d’avocat.

  4. Viola par qui onts est gouverner par des violeurs des escrocs des pedo-satanique…tous des crevures des traitres !

  5. Il a quand même une case en moins : comment discuter avec une femme accusée de chantage et qui le reconnaît et qui en plus, lui demande d’intervenir en sa faveur ?
    Et il se permet de dissoudre GI. Mais où macron a-t-il été chercher tous ces cloportes ?

    • Astrid…ben macron étant le roie des cloportes ceci explique cela🤗🤭

  6. Quand je pense que ce traître se permet de dissoudre un mouvement de patriotes Français , j’ai envie de lui vomir dessus. ! ! ! !

  7. Comment peut t’on avoir conservé un Ministre de la Justice soupçonné de viol? préjugé innocent soit mais pas innocenté non plus. La justice ne pourra en aucun cas reconnaitre une quelconque culpabilité de son Ministre à défaut de se parjurer!

  8. Alors quand ce connard dit, ce n’est pas un viol, ce n’est qu’un rapport consenti ???
    Donc, on cherche pas à comprendre chez les gauchiasses, c’est lui qui a raison ?!?!
    Quelle bande de pétasses, le muzz n’a jamais tort, peut-être pour la justice de merde mais pas pour moi car le musul ment sans arrêt, il n’y a pas de vérité chez les muzzs, ce n’est que fourberies et traîtrise !!!

  9. Pas Rocco, Moussa Dardmanin, même pas un lointain cousin, une erreur de la Nature !

  10. Darmanin est un petit con, un salopard, mais certainement pas un violeur. Qu’il ait profité de son statut pour baiser cette femme, c’est sans doute vrai, mais ça s’appelle un « trafic d’influence » et non pas un viol. Elle n’était en aucun cas obligée d’accepter ce deal, elle avait le choix. Un viol, on n’a pas le choix!!

    • le general a qui on reprochait d avoir nomme 1 ministre ayant fait de la prison ( il a lui meme ete condamne a mort par contumace sous Vichy…) avait cette phrase  » y en a ils commencent par la politique et terminent en prison, lui il a commence par la prison, on peut penser que peut etre il y retournera pad et fera de la politique ! » 😂😂😂😂😂 Sacré Charles, si.on en avait un comme ca aujourd hui au lieu de freros omo compatibles…pauvre francais.

  11. Il est un Grand Homme Français qui doit se retourner dans sa tombe sachant qu’un ministre de l’intérieur, ayant il fut un temps militer pour son idéologie, se retrouve devant un tribunal pour une affaire de viol.
    La moralité exemplaire de C De GAULLE aurait jeté, illico presto, cette merde dans le fond d’une fosse septique.

  12. Avant et après les « ballets bleus » organisés par un Le Troquer sous la 4ème, il y a toujours eu des histoires de fesses parmi les politiques. Les Mitterrand, Chirac, hollande et leurs maitresses sont là pour en témoigner. Au moins n’intentent-t-elles pas de procès, comme aujourd’hui ces ex gourgandines devenues matrones.
    De promotions canapé à prétoires, elles ciblent les friqués. Jamais de procès pour harcèlement contre Marcel l’éboueur ou Maurice le chômeur.

    La dérive « genriste actuelle, où les 7% d’homosexuels de tous « genres » ont conquis les pouvoirs exécutif, médiacratique.. contre les 93% d’autres, se veut plus discrète chez les politiques. Pas chez les « ténors » de la télé, « outés pride » depuis les lois taubira-Schiappa.
    Attendons de voir les procès des « compagnons » largués!

  13. Il a quand même dû avoir une après-midi bien pourrie le Moussa. Aux infos (radio) de 22h il était toujours au tribunal.
    Ce matin, pas de nouvelles….
    Bon, je ne vais pas aller jusqu’à allumer la télé ou la radio pour en savoir plus.

  14. gérald « moussa » dar-bourrin !!! pas besoin de s’demander, vu l’prénom, d’ou lui viennent ses sales habitudes de considérer les femmes comme des tiroirs à sa p’tite merguez! Dire que cette pourriture s’est permis de dissoudre Génération Identitaire, ça me fait gerber! N’importe qui, qui se serait comporté comme lui aurait déjà été condamné à de la taule. Quand va t-on enfin juger toutes ces ordures bien planquées/payées (car il n’est pas le seul) qui profitent de leur statut & de leur situation, et les raccourcir comme il se doit? BEURK!!!!

  15. Pas un mot sur son passé, l’oie blanche plutôt bien gaulée est une EX CALL GIRL https://www.les-crises.fr/affaire-darmanin-des-nouvelles-de
    Je ne pense pas qu’elle enfilait des perles lors de ses “prestations” tarifées comme toutes les call girls à plusieurs centaines voire des milliers d’euros,
    C’est elle qui a contacté Darmanin pour qu’il l’aide dans “une affaire politique embrouillée” il a très certainement accepté en échange de petites faveurs qu’elle lui a consenties, l’aide sollicitée n’étant pas satisfaisante, elle le dénonce pour harcèlement et viol? Non madame l’ex call girl, il fallait tout simplement décliner ses avances et les choses en seraient restées là.
    Là elle rage de s’être fait baiser, sans avoir rien obtenu ah ah ah!
    peut-être aussi qu’elle n’a pas pris son pied!

  16. On ne peut pas avoir la même justice pour tous . . . le Français est tout en bas de l’échelle, le migrant beaucoup plus en haut, et les ministres sont au niveau des nuages (ou dans la lune)

  17. Ce n’ est pas Rocco Sifredi, mais Dardmalin le bon à rien et mauvais à tout !!!

  18. Si la crise COVID et les violences et crimes n’étaient pas à la une, Moussa le vicelard aurait dégagé vite fait. Merci au Yéti et à Manu 🤬

  19. « Viol au dessus d’un nid de coucouilles », ça aurait été bien aussi comme titre de l’article.

  20. apres avoir dresse la femme contre l homme, fait de l omosexualite une nouvelle norme, detruit la foi, mis l avortement l euthanasie, la Gpa Pma et la marchandisation du corps de la femme a l honneur, quoi de plus normal que de s attaquer a la braguette de l homme. le procede est desormais la regle dans ce pays qui a fait du viol le pire des crimes, bien au dela du crime de sang, et mis la relation sexuelle H/F au coeur des pires turpitudes, contre toute nature et toute liberte de l homme d importuner la femme que Dieu lui commande de convoiter. A cote de cela mariage omo, LBGTQpipikk ++,defilent survles merdias de cette kakistocratie maconnique, en marche vers l ordre nouveau. pauvre pays. pere et grand pere de deux petites filles magnifiques, merci a la Russie de combattre cette vision..

  21. Démission, et prison…
    Vivement que les tribunaux populaires reprennent leur droits, y en aurait de ceux qui nous ont dirigés depuis 40 ans ( dans le mur?) qui jongleraient sévèrement

  22. 2 poids 2 mesures !
    encore une fois la plainte sera rejetée, n’en doutons pas!

  23. C’est incroyable le sens et la manière dont ils se jouent des lois ces ordures. Sarkopute était aussi « témoin assisté » dans ses affaires de magouilles. On se fout de notre gueule à fond.

    • ET l’affaire macron -benalla ? on en est ou ?Plus de nouvelles depuis le …. »benalla n’est pas mon amant « . Mais il est quoi alors , le « lieutenant colonel  » de gendarmerie ?

  24. Vu que ce l’on sait de l’histoire, accuser Darmanin de viol ou de harcèlement sexuel est une connerie. L’autre gourde a couché pour obtenir une faveur, comme toutes les starlettes qui se font baiser pour un rôle sans être contrainte. Soyons clair, on appelle ça se prostituer. Quant à l’autre il a abusé de sa position. Sans ça on ne voit pas comment il aurait pu choper : un mou à la personnalité fade et au physique de nain. Tous les goûts sont dans la nature mais la on frôle la pédophilie. Il est évident que Darmanin n’a pas achevé sa croissance.

      • Réponse dans le post de Ah bon. Visiblement cette femme était une call girl. Il y a donc de bonnes chances qu’elle se soit prostituée mais n’ait pas obtenu ce qu’elle souhaitait ou essaie d’obtenir davantage via un procès. Les accusations de viols par des personnalités c’est très tendance. Je suppose que ça peut rapporter gros.

        • J’ai vu sa photo, elle ne fait pas call girl, elle fait mère de famille tranquille.
          Et tous les SMS que Darmanin lui a envoyé, c’est du racolage sur la voie publique ?

          • Se prostituer, faire la pute c’est une expression. Elle en plus a été call girl. Elle parle de harcèlement parce que l’autre lui envoie des sms insistants qui n’ont rien d’offensant. Maintenant on est victime pour un rien à défaut d’être tout simplement. Quelle vacuité !

        • De plus, elle lui a demandé un service qui lui été accordé en échange de faveur sexuelle et que finalement Darmanin n’a pas accordé.
          A sa place je l’aurais attaqué pour Abus de pouvoir et Abus de faiblesse au lieu de viol.

          • A sa place je n’aurais pas couché et j’aurais fermé ma gueule. Il n’avait aucune faveur à lui accorder.

Les commentaires sont fermés.