Darmanin trahit les policiers qu’il envoie au casse-pipe

Trois épisodes montrent que les hommes politiques, ministre de l’Intérieur en tête, envoient au casse-pipe les policiers, mais ne les couvrent pas après.

La grossière provocation de la place de la République, où les gauchistes ont installé 500 migrants dans des tentes, obligeant la police à intervenir, en créant les conditions d’un incident.

Les images d’un producteur de rap malmené par trois policiers, sans qu’on sache ce qui s’est passé exactement pour qu’on en arrive là.

Et enfin, l’annonce que les trois policiers qui ont participé à l’arrestation de Théo Luhaka seront traduits devant les assises, comme s’ils étaient des criminels.

Or, dans ces trois affaires, le ministre de l’Intérieur non seulement ne défend pas ses hommes, ni l’institution, mais il les enfonce !

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Il est clair que nos « gouvernants » sont totalement dépassés par des phénomènes (immigration, terrorisme, délinquance,…) qu’ils n’ont aucunement la capacité de maitriser puisqu’ils n’en ont pas la volonté. D’où cinéma communicationnel permanent avec Petit Macron en vedette, invention de soi-disant mesures totalement bidonneuses…et envoi au casse-pipe de ces pauvres flics sacrifiés et voués aux gémonies car de toute manière, ceux qui les y envoient (Président et gouvernement) ont mis en place un « discours joker » dont le contenu est le suivant : la police, soit elle en fait trop, soit elle n’en fait pas assez… Conclusion : n’allez pas croire que le gouvernement est responsable de quoi que ce soit. Non, la police est seule responsable de tout. CQFD.

  2. le pouvoir devrait se mefier, la quatrieme republique s est effondree lorsque la police n obeissait plaus aux ordres, enfin il est vrai en 58 il y avait des hommes encore

  3. Les policiers n’ont qu’à se mettre en maladie et laisser le bordel exploser dans ce pays en pleine déliquescence qui ne les mérite pas ! Les socialistes ne sont qu’une poubelle puante à ciel ouvert, où ils se vautrent avec jouissance !

  4. Apparemment, les gardes chiourmes du pouvoir trouvent à qui parler sur les dernières manifs d’aujourd’hui!
    Ils vont devoir choisir leur camp!

  5. Révocation rapide des policiers dans l’affaire du producteur, assises pour les 3 policiers dans l’affaire théo….j aimerais qu’il y ait autant de médiatisation et de promptitude à réagir pour arrêter, juger et condamner sévèrement les racailles qui ont voulu délibérément bruler vifs les policiers dans leur voiture de service à Viry-chatillon, les racailles qui à Herblay ont pris les armes de service des policiers et leur ont tiré dessus en les blessant grièvement, etc…… Toujours l’éternel deux poids, deux mesures.

  6. Le producteur noir malmené… Et il avait dit et fait quoi ce pauvre homme ? Rien je présume
    les flics s’en sont pris à lui uniquement parce
    qu’il était noir…

  7. Les policiers, les gendarmes et l’armée sont des pleutres, car s’ils avaient voulu, il y a longtemps qu’ils nous auraient débarrassé de ces imposteurs.

  8. Les gilets jaunes comme les flics, dans leurs vies respectives, ont les mêmes problèmes au niveau du pouvoir d’achat., c’est à dire qu’ils sont  » sous-payés  » .De plus pour les flics, des milliers d’heures supplémentaires leur sont encore dues..Donc les flics, au lieu de tabasser les GJ auraient dû se rallier à eux, vu que leur situation est équivalente, si désespérée que certains se suicident, donc qu’avaient-ils à perdre? S’il y avait eu cette alliance, la manif flics- GJ aurait été  » costaud  » et aurait été positive…Les flics se sont contenté de jeter au sol les menottes, geste de contestation aussi inutile que les manifs GJ..L’Etat n’a pas d’argent pour payer les heures sup aux flic, mais compensent maintenant les confinés inactifs et continue à offrir des milliards aux migrants..

  9. Les policiers, comme tous les cocus, méritent les humiliations que leur inflige leur général en chef.
    Solidarité avec Fiorina.
    Solidarité avec nos compatriotes mutilés et éborgnés par ces sicaires lâches et sans honneur.

  10. les flics devraient faire la grève du zèle pendant un mois, refusant de faire autre chose que de prier les contrevenants d’obéir, les prier sans plus en attendant qu’ils s’exécutent!

  11. Tant que les forces de l’ordre toutes catégories confondues dans leur grande majorité se coucheront sans honneur en oubliant leur devoir de protection envers la population qu’elles sont chargées de soutenir contre un pouvoir abusif…

Les commentaires sont fermés.