1

Darmanin trahit les policiers qu’il envoie au casse-pipe

Trois épisodes montrent que les hommes politiques, ministre de l’Intérieur en tête, envoient au casse-pipe les policiers, mais ne les couvrent pas après.

La grossière provocation de la place de la République, où les gauchistes ont installé 500 migrants dans des tentes, obligeant la police à intervenir, en créant les conditions d’un incident.

Les images d’un producteur de rap malmené par trois policiers, sans qu’on sache ce qui s’est passé exactement pour qu’on en arrive là.

Et enfin, l’annonce que les trois policiers qui ont participé à l’arrestation de Théo Luhaka seront traduits devant les assises, comme s’ils étaient des criminels.

Or, dans ces trois affaires, le ministre de l’Intérieur non seulement ne défend pas ses hommes, ni l’institution, mais il les enfonce !