Darmanin trahit ses hommes : il doit démissionner

Publié le 25 novembre 2020 - par - 8 commentaires - 558 vues

Bizarre ! J’ai bien dit, “bizarre” : Les Emirats Arabes Unis, bientôt suivis par l’Arabie Saoudite et les autres émirats du Golfe, ont suspendu la délivrance de tous les nouveaux visas aux ressortissants de treize pays : l’Algérie, la Tunisie, la Turquie, l’Iran, la Libye, la Syrie, le Pakistan, l’Irak, l’Afghanistan, le Yémen, la Somalie, le Kenya et le Liban, soi-disant « pour cause de pandémie, liée au « coronavirus ».

J’ai dit “bizarre” ! Car les Émiratis et les Saoudiens n’interdisent pas l’obtention de ces mêmes visas à tous les ressortissants étrangers – les accordant par exemple à ceux des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, de la France, de l’Espagne, etc. Tous pays qui, justement, sont le plus frappés par cette même pandémie !

Et, toujours comme par hasard, comme c’est bizarre, ce sont justement de tous les pays interdits de visas que provient le plus grand nombre de migrants clandestins et de mineurs isolés, alors qu’ils n’ont besoin d’aucun visa pour envahir l’Europe, en passant par l’Italie, la Grèce et l’Espagne.

Et, enfin, comme c’est encore bizarre, la Turquie du dictateur Erdoğan , interdite donc de visas par les émirats du Golfe, ne les menace pas de « lâcher » vers eux quelques millions de ces migrants clandestins qu’elle détient, contre le versement d’un bon paquet de milliards – alors que cette menace (d’un lâcher de migrants vers nos foyers natals) est toujours d’actualité vers les frontières de l’Europe, à la moindre protestation ou critique, que la Turquie considère comme une grave offense à sa souveraineté, et ce même à l’égard de son « alliée » l’Allemagne, qui a osé intercepter l’un de ses navires afin de contrôler qu’il ne transportait pas d’armes de guerre vers la Libye, alors qu’il en passe tant qui ne sont pas contrôlés, toujours comme par hasard, comme c’est bizarre, n’est-ce pas ?

Bien entendu, me direz-vous : « On remarque toujours la paille dans l’œil du voisin et jamais la poutre qui se trouve dans le nôtre ».

Il est vrai que j’aimerais que l’on m’explique ce qui suit : « quand les forces de l’ordre reçoivent justement l’ordre du préfet, qui, lui, l’a reçu du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, d’évacuer un campement de migrants clandestins, soutenus par des associations – qui s’est installé illégalement sur la place de la République, en plein centre de Paris…. Que ces forces interviennent et que les migrants résistent et refusent de partir, encouragés et aidés par les « bénévoles » de gauche et d’extrême gauche, accompagnés d’avocats « en robe ».

Que doivent faire les forces de l’ordre ? Se retirer et laisser la place de la République à la disposition des occupants illégaux ? Ou intervenir et les obliger à vider les lieux, de gré ou de force ?

La réponse m’apparaît logique : la seconde solution s’impose évidemment.

Et voilà que celui qui a donné l’ordre d’évacuation, Gérald Darmanin, s’indigne et réclame des sanctions. C’est lamentable et, justement, indigne de vos fonctions, monsieur le ministre de l’Intérieur !

Les forces de l’ordre, qui exécutent vos ordres, ne les comprennent pas, ou ne vous obéissent pas, comme apparemment ce fut le cas – dites-vous !.. Puisque vous réclamez une enquête de l’IGPN, alors que vous venez de déposer un texte de loi pour interdire de filmer justement ces interventions, il ne vous reste qu’à démissionner et à aller pleurer dans un petit coin !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Vent d'Est, Vent d'Ouest

Ce qui jette un peu de lumière sur l’affaire du producteur de musique, naturellement innocent comme l’agneau qui vient de naître : https://lalettrepatriote.com/interpellation-du-producteur-de-musique-la-version-des-policiers/

Le squatter de l’Élysée qui se dit scandalisé par le comportement des policiers dans cette affaire et qui nous pond une leçon de morale à deux balles. Hypocrite ! aurait-il oublié avoir donné l’ordre aux FDO de tabasser, éborgner, blesser gravement les Gilets Jaunes désarmés tout en laissant les racailles antifas et blackblocks s”infiltrer dans le mouvement ? Il nous prend, en effet, pour des con-finis !

geronimo

mais ils n’avaient qu’a pas y aller les flics !!! c’etait un coup foireux, evident !!! ils ‘avaient qu’a exiger la presence sur place de ce blaireau de darmanin pour donner des ordres et des directives claires…..les flics sont des cons, il se sont fait baisés….et encore je suis content il y a un commissaire dans le lot, bien fait pour sa gueule !!!

Alex-Maroine Benalla bodyguard d'Aubry et Brigitte

tout comme son confrère le ministre de la Justice Dupond-Moretti
et idem pour le ministre de l’intérieur et des cultes Gérald Darmanin
deux scélérats, deux renégats, deux traîtres et deux salopes de la pire espèce !

Michel

Démissionner, ce déchet ? Certainement pas. La soupe est trop bonne. Une balle bien placée par un de ceux qu’il trahit, serait un bienfait.

Mörback

Pourquoi démissionner ??? au contraire, il montre des qualités évidentes pour son poste……:)) lol

jéjé

des francais vont en vacances en turquie ? j’savais pas qu’on pouvez visiter les trous a merdes pleins de rats pédophiles !!!!

patphil

si tous ceux qui ont un double langage devaient démissionner, les postes seraient toujours vacants !
darmanin aiment les flics
le Maire aime les petits commerçants
macron aime les français
etc.
ils aiment tous que leurs ouailles se taisent et obéissent
les flics devraient s’abstenir de tout geste “violent” la prochaine fois qu’on leur demande de faire respecter la loi ! c’est à dire de dire mais ne rien faire, ils verraient alors à quoi servent les forces de l’ordre

Patapon

Nos FDO sont au service des Français, elles sont donc respectables, puisque chargées de maintenir l’ordre et la paix, sans lesquels il n’y a pas de vie sociale possible. Que le gouvernement les utilise comme milice ou, pire, des agents de la discorde, est une aberration. J’espère que ceux qui ont encore le sens de leur mission et un reste d’honneur se dresseront contre le pouvoir abusif et malhonnête qui les instrumentalise.

Lire Aussi