De Cock traite les Français de racistes : qu’elle soit virée de l’EN !

Illustration : De Cock déjà presque voilée…

Qu’est-ce que c’est que ce prétendu enseignant qui, non seulement écrit des mensonges pour manipuler les élèves dans les livres qu’elle écrit, qui, en sus, est lâche et en appelle à tout le ban et l’arrière-ban des gauchistes de l’Éducation nationale quand on lui met le nez dans le caca et qui, en sus, tweete à tour de bras pour demander l’arrestation immédiate de tous les Français dès qu’un immigré ou descendant d’immigré se fait agresser ?

Manipulations, absence de déontologie ?

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/08/nathan-ose-mutiliser-pour-faire-croire-aux-eleves-que-la-critique-de-lislam-serait-un-delit/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/09/enseignants-a-jeter-dehors-de-leducation-nationale-sebastien-cote-laurence-de-cocq/

Lâcheté ?

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/23/de-cock-hysterique-jai-revele-ses-manipulations-pour-laver-le-cerveau-de-nos-enfants/

Irrespect de nos morts :

La De Cock expulsée du tribunal… Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, ça la fait ricaner

http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/29/proces-diallo-la-de-cock-expulsee-pour-ricanements-a-levocation-du-massacre-de-charlie-hebdo/

 

Et la dernière en date de la De Cock, à propos de Beaune :

J’ai déjà dit ma haine des musulmans qui vont partout clamer que les Français sont racistes et osent parler de terrorisme dès qu’un musulman est touché, fût-ce par une simple insulte.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/12/beaune-jaccuse-et-compisse-les-musulmans-qui-ont-traite-les-tireurs-de-terroristes/

J’en ai autant – haine mâtinée de mépris – pour les non-musulmans qui font le sale boulot de ces derniers, pour ces derniers, contre notre pays et nos enfants.

Et la De Cock est en bonne place, aux côtés du caniche islamophile de Macron, Aurélien Taché, de Gilles Clavreul (le copain de Valls, la bande au Comité Laïcité République), de Thomas Guénolé, de Nicolas Hénin, de Plenel, de Daniel Schneidermann (Arrêt sur images)… Cliquer ci-dessous pour agrandir les captures d’écran :

 

Bref, je hais et compisse toute la clique des islamo-fellateurs qui se trouvent être (quel hasard !) des anti-France… La France, pour eux, c’est le colonialisme, les machos, la suprématie des mâles blancs. Leur horizon ? La disparition de la culture, avec celle de l’orthographe et du latin et grec, tous trop inégalitaires. La disparition de tous les mots et concepts qui les dérangent : mademoiselle, sur les papiers officiels (combien de vieilles pouffiasses, se disant anti-mariage, folles de rage quand elles devaient cocher la case honnie ?), la journée du patrimoine remplacée par celle du matrimoine, Delacroix remplacé par la journée du Prout, le Vagin de la Reine ou le plug anal…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/04/dis-donc-yann-moix-la-journee-du-prout-mondial-tes-sur-que-cest-de-lart/

J’ai failli oublier le nec plus ultra, l’écriture inclusive.

Mais tout cela n’est que fariboles à côté de l’obsession maladive de ces messieurs-dames, la De Cock en tête (ne perdons pas de vue son insignifiante personne, histoire de la mettre dans tous ses états, il n’y a pas de petit plaisir avec cette engeance), l’immigration-l’islam, ces deux chances pour la France qu’une France moisie, refermée sur elle-même voudrait combattre…

Alors plus de mesure, plus de réflexion, la De Cock et ses semblables ne pensent plus, ils ne vivent plus, ils se sont transformés en machine à abattre l’autre, celui qui n’est pas d’accord avec leur vision de la France idéale : une France islamisée ouvrant grand les bras aux frères Ramadan… et à tous les Aquarius du monde.

D’où cette hystérie, ces tweets rageurs, ces appels au gouvernement, à la censure, à la prison… bref, à un univers stalinien, à la moindre injure raciste.

 

Pourtant, il fut un temps où la bourgeoise De Cock, fière d’avoir été dans le meilleur lycée de Reims, relatait des choses bizarres venant des élèves de banlieue :

« Donc quand un prof débarque, jeune, comme moi à Nanterre : j’ai 23-24 ans, je viens d’une ville bourgeoise (Reims) et je suis fille de médecin. Certes, j’ai une culture politique importante, des parents soixante-huitards et politisés, j’étais dans le meilleur lycée de la ville. Je débarque dans un collège de Nanterre à la cité Pablo Picasso, contente, car militantisme chevillé au corps, comme beaucoup d’enseignants […] Les élèves disaient « nous, Madame, on va vous faire partir, car c’est nous qui faisons partir les profs ». C’était ça ma première expérience. »

Elle défend naturellement Belkacem et la disparition des classes bilangues…

Ce qui m’inquiète, c’est que cette parole de justice sociale disparaisse et soit remplacée par une parole qui parle plus de réussite individuelle au mérite. Ces classes bilangues sont aussi un choix politique et une certaine forme d’élitisme.

Le voile à l’école ? Pas un problème. Mais ça, on l’avait compris depuis longtemps :

Pour moi, la laïcité, ce n’est pas un foulard ou non sur la tête mais l’interférence entre le privé et le public.

Quant au mérite…

En fait on a encore des gens qui prétendent que tout est question de mérite. Donc quand des élèves se plantent à l’école, c’est parce qu’ils ne foutent rien. Qui en revient à dire : « S’ils faisaient les efforts nécessaires, ils réussiraient« . On ne se dit pas qu’ils font des efforts comme ils peuvent, dans un contexte parfois compliqué. Mais comme on leur dit qu’ils n’en font pas, ils vont donc arrêter d’en faire. Du seul mérite qui compte, on arrive à une étape supplémentaire qui est qu’en gros, le mérite, c’est presque déjà conditionné dans le cerveau. Donc ceux qui ne réussissent pas, c’est parce qu’ils ne font pas d’efforts, et c’est donc peut-être parce qu’ils ont une pathologie. Ça, selon moi, c’est un tri qui va au-delà du tri social.

Confidences faites, bien entendu… au Bondyblog

Quant au passé colonial, encore des confidences au Bondyblog dans un autre article :

L’orgasme ? Elle le prend dans ses lectures. Dans la rubrique « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement », voici la prose dont se gargarise la donzelle (cliquer pour agrandir) :

 

Mais le pire est que si l’affaire de Beaune a occupé plusieurs fois la donzelle sur twitter, rien depuis le 29 juillet, date de l’assassinat d’Adrien Perez, rien à propos d’Adrien. Aucun mot de sympathie, aucune évocation des mobiles de l’assassinat, aucune évocation du racisme des assassins… Rien. Rien sauf Freinet, Schneidermann, Autain, Meirieu, Plenel, Diallo, Obono, ses démêlés avec SFR… et quand même une petite brève sur l’actu :

Un homme dans le coma pendant une garde à vue, c’est autre chose qu’un petit Français travailleur égorgé…

Oui, je sais, elle ne vaut pas tripette, la De Cock, mais c’est pour cela qu’elle est très représentative de nombre d’enseignants qui font passer leur idéologie avant leur métier.

 

Je garde la meilleure pour la fin, histoire de vous mettre en appétit. La donzelle fait paraître un livre dont elle est très fière, sa thèse : Dans la classe de l’homme blanc, l’enseignement du fait colonial en France des années 1980 à nos jours…

Sacré programme… Et pas besoin de s’appeler Madame Irma pour connaître l’introduction, le développement et la conclusion.

 

Au fait, il attend quoi, Blanquer, pour la virer ? Parce qu’un prof qui n’a ni éthique ni déontologie est un danger pour ses élèves. C’est une grave faute professionnelle, non ? A moins que la De Cock ne soit très utile à Macron pour son projet de Grand Remplacement…

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/13/laurence-de-cock-a-des-vapeurs-devant-le-racisme-francais-quelle-soit-viree-de-len-bordel/

image_pdfimage_print

39 Commentaires

  1. La fusillade à Beaune ? Ah oui, c’était des « gens du voyage »… Étrangement, ils ferment tous leur claque merde depuis qu’on a découvert que les agresseurs n’étaient pas des suprémacistes blancs, blonds aux yeux bleus, ni des skinheads en Doc Martens…

    • Relisez la bible mon cher, avez vous déjà vu un gôcho ou un coco corriger quoique ce soit.. AU CONTRAIRE.!!

      Pour preuve, ce sont ceux la même qui disaient « le communisme n’a pas fonctionné il n’y avait pas assez de communisme »..

      … mais bon, ça a quand même fini par foirer..

      Pour l’UE c’est pareil : ça marche pas car ya pas assez d’UE.. bienvenue alors en UERSS !
      Est ce que ça finira par foirer ? rdv aux élections en mai prochain !

      • Je pense que vous avez raison. Au fond, le « vivre ensemble » ne marche pas parce qu’il n’y a pas encore assez d’immigrés. Et le jour où la France ressemblera à Bagdag après l’invasion américaine – vous vous souvenez de l’époque où il y avait 200, 300, 400 victimes par jour d’attentats – ils nous diront encore que c’est de notre faute, parce que nous sommes des racistes, des crispés identitaires, des repliés sur soi, etc… Ces individus sont irrécupérables, c’est cela qu’il ne faut pas oublier.

    • Même si ça avait été des martiens qui avaient agressé à Beaune , ils ne seraient pas revenus sur leurs dires, et d’ailleurs, constatez vous même dans la presse mainstream.. pas un mot…

      .. Pas un mot à part,t évidemment, le terme raciste qui subsiste, bahh ça peut toujours servir hein…..

      Et on va faire une loi sur les fake-news, là je me tords de rire..

      • Et en plus il faut écouter le demi-procureur de Beaune ce ne sont pas des gents du voyage car nous les avons retrouver dans un appartement donc ci vous vous cacher dans un appart vous ne faite plus parti des gents du voyage,incroyable mais vrais.

        • Donc des « gens du voyage » « sédentarisés » comme le dit la novlangue. Et au niveau comportemental, ça change quoi?

          • @Dugenou Rien du tout effectivement. Ils restent toujours des « gens du voyage » dans leur mentalité et dans leur relation.

      • C’est exactement ça la sournoiserie immonde des médias nationaux: on laisse le terme « raciste » (d’autant que le procureur s’est empressé de le mettre en avant) parce que malheureusement dans l’esprit de bon nombre de lecteurs, cela se traduira, en réflexe bien conditionné, par « encore un coup de l’extrême-droâââte ». Ainsi, subrepticement, le but est atteint…

  2. Cette bande de maso n’a que l’invective pour accrocher le bulot …..combien sont comme moi (ignare comme dirait « mortsaucons ») qui ne connaissons pas cette iminence grise . Je suis partit a l’apprentissage a 14ans comme beaucoup sur ce site et a 18ans j’ai commencé a payer des impots pour que ce spécimen dont j’ignorai l’éxistance puisse allé a la FAC …..Je n’ai vraiment aucun complexe de ne pas etre au courant de sa litterature (mdr)

    • Paye et écrase, c’est tout ce qu’on te demande, comme à nous tous d’ailleurs !

    • On comprend à vous lire que vous ne connaissiez aucune « iminence grise ». Vous terminez en disant « je n’ai aucun complexe de … »

      Dans les Tontons Flingueurs, Audiard a trouvé la phrase définitive pour qualifier les gens comme vous : les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.

  3. Allez voir à la place Stalingrad 19eme(là Rotonde) que des Blancs qui donnent des cours de français aux migrants sans-papiers,aucun blacks ni Maghrébins pour leurs venir en aides, posez-vous la question pourquoi c’est toujours les blancs qui les aident

  4. Une thèse de quoi ? de docteur en déconogie politique ?.. Mais elle l’a déjà, et qu’on la propulse direct maitre de conf à la Sorbonne !
    Comme je l’ai décrit en commentaire d’un article précédent, une fois de plus, elle marque LE point Godwin mettant fin aux discussions, les termes « moisi » « refermé », ne sont que d’autres expressions pour « nazi » et « faschos ».
    .. Et après tout, si le peuple français préférait une france moisie à une FR islamique ?..

    • Si préférer ma fratrie à des immigrés de merde, c’est être raciste, je suis raciste.

  5. Pour Blanquer, (franchement, je trouve que s’il y en a un qu’il faut sauver au gvt, c’est le soldat Blanquer), il se trouve devant un océan de mammouth, espérons qu’il ne finisse pas trompé comme Allègre, autre ministre de l’EN, pourtant socialo qui a fait deux tours avant de sauter.. « il parlait pas comme il faut », il disait, si ce n’était LA vérité, en tout cas certaines vérités.. et ça pardonne pas !

  6. désinformez, désinformez ,il en restera toujours quelque chose cette pétasse mérite une sérieuse correction !!!!! et elle se dit prof !!!! il faut être neutre dans son travail DEHORS saleté de L’EN

  7. Cette égèrie des islamistes ne mérite pas d’enseigner. Qu’on la leur livre donc pour qu’elle comprenne son bonheur. Elle sera excisée (par ex 90% des femmes le sont en Égypte), voilée, violée puisque les muzz ne traitent pas autrement leurs femmes, et bonheur pour nous, elle n’aura plus le droit d’ouvrir sa grande gueule.

    • Pourquoi ne migre-t’elle pas dans un pays conforme à sa doxa ? Je l’enverrais bien en Mauritanie …

      • Comme vous, je ne comprends pourquoi ces gens ne partent pas vivre en Afrique ou dans un des pays de leur choix pour vivre leur multiculturalisme et leur vivre-ensemble.
        Ils s’acharnent à détruire la France pour la façonner à l’image des sociétés archaïques qu’ils aiment tant, alors qu’il suffit de quelques heures d’avion.

  8. Je plains ses élèves. Hèles l éducation nationale est remplie de harpies sans réflexion qui cèdent à la mode du moment pour faire carrière. Les tribunaux populaires qui siègeront bientôt ne l’oublieront pas … À moins qu’elle ne soit égorgée un de ces jours, par derriére selon leur habitude, par un de ces islamistes qu’elle aime tant mais qui la méprisent comme ils méprisent toutes les femmes.

    • Nous sommes deux à utiliser le même pseudo. J’ai changé mon pseudo pour éviter une confusion.

  9. je trouve que « Raciste » ça n’est pas si dur à porter quand on est fier de ce que l’on est.

  10. Comme ses semblables, Mme De Cock à l’indignation sélective et la compassion réservée à certains seulement. Encore un cas psychologiquement intéressant

    • Plus de 100 millions de morts… par le communisme si cher à la De Cock et à ces donneurs de leçons sans scrupule ! 100 millions… comment un gauchiste peut-il encore la ramener ? Ce n’est pas « un cas » psychologique mais psychiatrique !

  11. « Une culture politique importante, des parents soixante-huitards et politisés… »
    Irrécupérable, sans cervelle et fière de l’être.

  12. Vous avez raison (bien que ce ne soit pas très important) d’écrire De Cock, comme De Gaulle, la particule avec une majuscule, contrairement à ce qu’on ne voit que trop souvent. Car il s’agit de noms très courants dans le Nord ou en Belgique, qui n’ont rien à voir avec la particule « de » aristocratique.

  13. A juger dans les délais les plus brefs par un tribunal populaire comme toute la gauche de microcon à melenkon il est temps de se débarrasser de ces collabos de l Islam

  14. De Cock ? le Bacille de l’imbécillité et de la bêtise réunies, sans vaccin ?
    De Koch ? Celui du « Tu perds, tu l’oses » ? Lui a gagné, Merci !
    MDR

    • Un bacille qui est un morpion qui s’accroche et fait du zèle pour un système qui le nourrit

  15. Avec des cacas comme decock l’avenir de la France c’est un califat arabique où les Européens kouffar seraient des dhimmis

  16. Dans la France d’aujourd’hui, 2/3 de français qui refusent l’invasion musulmane venue d’Afrique du Nord et d’Afrique noire, qui refusent le suicide de l’Europe sacrifiée sur l’autel des non-valeurs sociétales mondialistes par la dictature de l’UERSS, ces 2/3 de français doivent accepter, subir la dictature du tiers restant composé de gens comme elle qui veulent absolument ce suicide. Nous sommes dans un déni total de démocratie. Ca nous mène droit à la guerre civile ou à la révolution.

  17. La virer ?
    Quelle drôle d’idée. On ne peut pas virer les fonctionnaires, même quand ils trahissent leur mission. On se contente de les muter sur un poste différent qui soit une promotion de préférence

  18. Il ne faut plus mettre les enfants à l’école jusqu’à ce que ces abrutis aient retrouvé leurs esprits.
    Boycottez la rentrée ne présentez pas les enfants, l’école n’est pas obligatoire,
    Vaccins , éducation sexuelle, normalisation de la pédophilie , là c’est bon !

Les commentaires sont fermés.