De curieux syndicalistes attaquent un chauffeur de bus non-gréviste à la bouteille de gaz…

Publié le 16 novembre 2013 - par - 2 626 vues
Share

Un chauffeur de bus de l’entreprise TRANSEVRY a été sauvagement agressé hier soir vers 21 heures.

Selon Stéphane Beaudet,le président de la TICE et maire (UMP) de Courcouronnes,  le chauffeur a été agressé à l’arme blanche et ne « doit sa vie sauve qu’à ses stylos accrochés dans sa veste qui ont fait riper la lame. Les personnes, cagoulées, ont ensuite posé plusieurs bouteilles de gaz dans le bus, l’ont incendié et ont interdit au chauffeur de sortir. Il ne doit son second salut qu’à une personne qui passait par là et l’a aidé à sortir », a ajouté l’élu. La TICE a condamné « avec force cet acte » qu’elle considère « comme un acte de voyouterie ».

Un acte de voyouterie ? Je ne suis pas très calée en la matière mais moi j’appelle ça « tentative d’assassinat » et les auteurs ne sont pas des voyous mais des assassins. Car enfin, n’ont-ils pas tenté de le tuer ? Une première fois avec un couteau, puis une deuxième en l’enfermant dans un bus incendié chargé de plusieurs bouteilles de gaz. Sans l’intervention d’un passant, soit le conducteur brûlait vif, soit il s’asphyxiait, soit il explosait avec les bouteilles de gaz. De plus, vu les objets utilisés pour attenter à sa vie on ne peut que soutenir la thèse de la préméditation.

Et voilà que sur RMC info on nous rapporte qu’alors que l’entreprise Transevry était dans un conflit social dur, le chauffeur agressé était non gréviste et qu’un « règlement de compte sur fond de conflit social » serait peut-être à l’origine de l’agression.

http://www.rmc.fr/info/542159/essonne-un-chauffeur-bus-poignarde-quil-refusait-faire-greve/

http://www.dailymotion.com/video/x171ap7_transevry-greve-des-employes-evry_news

http://stephanebeaudet.net/

Alors là, je reste bouche bée. Des syndicalistes seraient à l’origine de la tentative d’assassinat. Quelles que soient les revendications, quels que soient les syndicats porteurs de ces revendications, a-t-on idée d’incendier un bus avec son collègue dedans après avoir tenté de le poignardé, parce qu’il était  non-gréviste ?

Melenchon, Taubira, Valls, Désir et les autres dénonceront-ils de tels actes barbares dignes de nervis fascistes  comme ils le font avec force et vigueur lorsqu’il s’agit de dénoncer les prétendus agressions islamophobes ?

En attendant, en tant que chauffeur de bus de la RATP, j’ai une pensée très forte pour ce collègue et lui apporte toute ma solidarité et mon soutien ainsi qu’un prompt rétablissement.

Ghislaine Dumesnil

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.