De Gaulle avait raison, de Gérard Bardy : notre civilisation vaincra

Publié le 23 mai 2016 - par - 47 commentaires - 2 064 vues
Share

gerardbardyQue les plus âgés d’entre nous se souviennent, que les autres entendent, et que chacun médite, non pour s’abandonner aux poisons de la nostalgie, mais pour, à partir de bases historiques encore proches, tenter de tracer les lignes d’un avenir à bâtir.
C’est à cet exercice que nous invite le journaliste et essayiste Gérard Bardy dans son livre « De Gaulle avait raison » (éditions Télémaque).

En regard des citations du général sur l’état du monde, les constantes de l’histoire et l’art de gouverner le « cher et vieux pays », c’est un vaste panorama des cinquante dernières années qui défile au long de pages très documentées et enrichies de réflexions toujours étayées et exprimées avec mesure. L’auteur a fait le choix de rester neutre, « objectif », et de garder le regard froid sur la décadence qui a fait suite aux « temps gaulliens ». Un choix judicieux certainement, car des jugements trop abrupts ou des emportements d’humeur, pour compréhensibles qu’ils eussent été sur une matière aussi sensible, n’auraient convaincu personne. Cependant, j’avoue que, pour ma part, je ne me suis pas retenu, au cours de ma lecture, de rager et de jurer devant les occasions manquées, les erreurs d’aiguillage, mais aussi les crimes avérés. (Une cure de juvénilité que je recommande à tous ceux qui, comme moi, ont quelques décennies au compteur de l’état-civil).

A mon sens, le déclin que nous connaissons a des racines anciennes dans la Cinquième République. Il a commencé par une trahison au sein même du parti gaulliste.
1969. De Gaulle quitte le pouvoir. Aussitôt, Pompidou, pour être élu à la présidence de la République, négocie avec une fraction des centristes, ceux que le général avait surnommés « les cabris » parce qu’ils s’agitaient et sautaient sur place en bêlant qu’ils voulaient « plus d’Europe ». Contre le plat de lentilles de leurs voix, l’ancien employé de la grande banque internationale leur concède l’entrée du Royaume-Uni dans l’unité européenne en cours de constitution ; le peuple français, abusé par les paroles de celui qu’il croit être un continuateur loyal, approuvera par référendum. On constate aujourd’hui les conséquences de cette faute majeure, sur lesquelles de Gaulle avait constamment mis en garde. Jamais, une Europe politique, capable de s’imposer à l’impérialisme américain et de jouer sa partie dans le monde au service d’une certaine idée de la civilisation et de l’homme, ne verra le jour. Maastricht, l’Euro, Schengen, Lisbonne, négociations avec la Turquie, Tafta… sont des noms de défaites pour la France et l’Europe. Désormais, l’Union européenne n’est plus qu’un « machin » qui ne manifeste son existence que par ses échecs et sa nocivité.

Gérard Bardy relève bien d’autres conséquences de l’abandon de la doctrine que de Gaulle avait exposée et mise en œuvre pour la France. Son livre est un catalogue impitoyable des erreurs et des lâchetés des dirigeants français depuis près d’un demi-siècle. L’histoire jugera ces « politichiens » et ces « diplotames » (vocabulaire de de Gaulle). Sera-ce pour malhonnêteté, petitesse, soumission, aveuglement, ignorance… ? Le réquisitoire sera-t-il encore plus sévère en ce qui concerne quelques-uns : ambition personnelle, avidité financière, corruption… ? Je ne sais. Mais ce dont je suis certain, c’est que le verdict sera impitoyable. La Providence veuille que l’inévitable tragédie qui fera sortir notre pays de l’abaissement et lui redonnera « l’indépendance, le rang et la grandeur » – trois exigences de de Gaulle – ne s’accompagne pas de trop de souffrances pour notre peuple.

S’agissant de l’immigration sauvage, devenue la maladie mortelle du Grand Remplacement, et de l’Islam, maintenant faiseur de roi chez nous (Hollande a été élu grâce au « survote » musulman, ne l’oublions jamais), Gérard Bardy cite abondamment ce que disait de Gaulle.

Tout d’abord à propos de sa politique en Algérie, quand des procès lui sont encore faits par beaucoup qui ont recomposé l’histoire sans souci des faits :
« On se rendra peut-être compte que le plus grand de tous les services que j’ai pu rendre au pays, ce fut de détacher l’Algérie de la France ; et que, de tous, c’est celui qui m’aura été le plus douloureux. Avec le recul, on comprendra que ce cancer allait nous emporter. On reconnaîtra que l’ « intégration », la faculté donnée à dix millions d’Arabes, qui deviendraient, vingt, puis quarante, de s’installer en France comme chez eux, c’était la fin de la France. »

(L’écrivain Marcel Aymé faisait le même diagnostic : « Comment ne voit-on pas que l’Algérie française, ce serait la France algérienne ? »).

On sait que, pour de Gaulle, la civilisation arabo-musulmane était incompatible avec la nôtre. On connait ses phrases : « Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre » ; Colombey-les-Deux-Eglises, son village, risquait de se transformer en « Colombey-les-Deux-Mosquées »…

Il a toujours considéré l’Islam comme une menace, et d’abord parce qu’il le connaissait d’expérience, parce qu’il l’avait vu à l’œuvre à un moment de sa vie où il forgeait ses conceptions géopolitiques. A mon avis, ses biographes passent trop rapidement sur son séjour dans « l’Orient compliqué » au tournant des années trente. Nul doute que, grand amateur et connaisseur de l’histoire au long cours, mais aussi observateur attentif de l’actualité, il ait tiré des enseignements des turbulences des sociétés pluriculturelles du Levant, du triomphe des Saoud wahhabites en Arabie, de l’émergence des Frères musulmans (avec le soutien actif des Britanniques) face aux nationalistes laïcs du Wafd en Egypte… Nul doute qu’il savait ce qu’ignorent ou font semblant d’ignorer nos bien-pensants actuels : dès qu’il en a les moyens, l’Islam redevient totalitaire, expansionniste et guerrier. La preuve : au sujet de la guerre d’Algérie, il est net : pour lui, l’affaire ne concerne pas seulement la France et le statut de dix millions d’autochtones à forte croissance démographique. « Cette guerre n’est qu’un épisode d’un affrontement de peuples et de civilisations. Ce sera long… »

Maintenant la guerre de civilisation est sur notre sol même. Les plus pétochards et collabos de l’Islam ne peuvent plus nier le fait.

Le sous-titre du livre de Gérard Bardy est « le visionnaire ». Aucun de nos grands hommes d’Etat ne mérita plus ce qualificatif que de Gaulle. Il faudrait tout citer des véritables prophéties du chef de la France Libre telles qu’elles sont rapportées dans cet essai.

Je terminerai par l’une d’elles, qui est de nature à nous rappeler que le gaullisme, cette doctrine de combat, de résistance, se nourrit de la foi dans l’homme épris de « grandeur ».

A propos de la guerre entre l’Islam et nous, « … ce sera long, dit de Gaulle, mais j’ai confiance. Le dernier mot restera à la civilisation la plus élevée et la plus désintéressée : la nôtre, la civilisation chrétienne. »

Au fait, le dernier livre du grand Français n’avait-il pas pour titre « Mémoires d’espoir » ?

René Marchand

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
segond

Bonjour,la solidarité du peuple Français n’existe plus , voyez ce qu’il se passe ( savez-vous que le fmi a accorder encore des milliards a la Grèce ? non vous ne le savez pas , car l’annonce n’a pas était faîte a la télé , mais a la radio jeudi 25 Mai ) alors j’ai bien peur qu’avec un petit dictateur comme valls nous allons droit dans le mur et notre France livré a une bande incapable , sur ce bonne journée

Lhopliteeuropeen

Mais sans la solidarité d’un peuple tout entier derrière que peut un homme providentiel?
De Gaulle est un pragmatique qui eut le génie de ne jamais devenir un dictateur, ni de gauche ni de droite, mais un homme qui pris le destin d’un pays sur ses épaules.
Mais les français sont comme les grecs avec Thémistocle( le vainqueur de Salamine une fois remercié connaîtra l’exil ), ils oublient vite.
En 2016 et 2017, c’est au peuple qu’il appartiendra pourtant de devenir providentiel pour sauver sont destin en chassant les traîtres et reprenant sa souveraineté.

François Servenière

Bravo René Marchand. Quel dommage que vous n’ayez plus vingt ans ! Quel dommage. Car vous auriez été cent coudées au-dessus des dirigeants actuels, pour lesquels j’éviterai de rappeler les qualificatifs dont ils se sont eux-mêmes affublés par inconsistance historique.

Jacqueline

Oui un grand bravo !!

anonyme

vous êtes toujours entrain de critiquez MONSIEUR DE GAULLE , mais si , il n’avait pas était la , ou serions nous ? pouvez-vous le dire ? serions-nous Allemand ? pour moi la seul chose qu’il n’aurait pas du faire , cela a était de donner indépendance a l’algérie , mais qui ne fait pas d’erreur ? croyez-vous que vos mitterand, chirac,sarko ,hollande soit meilleurs? n’ont-ils pas vendu petit a petit notre pays , et pour les prochaines élections réfléchissez avant de refaire les mêmes erreur , en un mot on saute et on recommence

pauledesbaux

une erreur comme celle-ci ? elle est de taille quand on pense aux millions d’êtres humains privés de leur pays de leur racines pour beaucoup depuiS 1830 trois au quatre génération çà ne vous parle donc pas ? souvenez-vous des vôtres et vous pourrez miniser l’ERREUR paule di Malta

Jacqueline

Il n’y avait pas que vous les pn dans cette tragédie ,aurait il fallu que tous les hommes partent en Algérie vous défendre ? Mais vous rêvez ! je connais la réponse c’est oui je l’ai déjà lue dans des commentaires !!
les colonies c’est fini et c’est fini partout dans le monde !!

Deuxième partie de votre dernière phrase : intéressant comme « théorie ».
Il conviendrait d’aller l’expliquer aux Arabes qui ont colonisé et occupent encore de nombreux pays, ne seraient-ce que ceux du Maghreb !

Jacqueline

Je parle de l’Angleterre ,la Belgique ,l’Allemagne , les US etc et pas des sauvages
Vous devenez pénible à être aussi aveuglé par votre haine !

Je ne vois pas où dans mon commentaire précédent, j’exprimerais une haine qui m’aveuglerait. Et à l’encontre de qui, s’il vous plait ?
Venant de vous, encore une théorie intéressante !
Petite précision, je ne suis pas Pied Noir (je n’écris jamais « pn », je ne voudrais pas que l’on confonde avec « personnel naviguant »)
Je n’ai fait que résumer lapidairement une réalité historique.
Mais, peut-être comme « certains » auriez-vous quelque aptitude à réécrire l’Histoire ?

lilypoppins

Il faut vraiment être aveugle pour refuser d’imaginer ce qu’aurait été la France de 2016 avec 45 millions de musulmans à contenir. Déjà les 6 ou 7 millions qui sont ici nous sont hostiles…. figurez-vous que certains dansaient le soir de la tuerie du Bataclan. Des gens ont entendu leurs cris de joie. Moi-même j’ai vu de mes propres yeux la racaille africaine hurler de joie quand je ne sais plus quel pays africain a sorti la France d’une coupe du monde de football. AH VOUS M’EN DIREZ TANT DE SI BEAUX PATRIOTES. Beaucoup d’entre eux sont des complexés bouffis… lire la suite

Jacqueline

Il a bien fait ,au contraire de donner l’indépendance à l’Algérie ,ça ne pouvait plus durer et finalement après un bain de sang monstrueux ,on serait arrivés au même résultats mais avec bien plus de dommages pour nous Ce pays nous a coûté cher ,très cher et il nous coûte encore aujourd’hui ,dans ce drame les pn lui font porter toute la responsabilité ,alors qu’il a eu le courage d’arrêter l’hémorragie Concernant 39-45 sans lui nous aurions eu le choix entre être allemands ,anglais ou américains ! Il a été un grand chef d’état respecté à l’étranger ,il aimait la… lire la suite

Vous avez écrit : « … ça ne pouvait plus durer et finalement après un bain de sang monstrueux … ».
Encore une méconnaissance de la réalité, ou une volonté d’intoxication qui,malheureusement ne résiste pas à la réalité des faits passés !
Donc, si j’ai bien compris, le massacre des Pieds Noirs, de nos Soldats et de nos Frères d’armes Harkis, cela a été la « grande fête ». Et De Gaulle n’en serait pas responsable ? Ne serait pas coupable ?
J’y étais. Nous sommes restés l’arme aux pieds, avec l’interdiction d’intervenir ! Tels étaient les ordres du chef de l’État !

Jacqueline

Vous vous emballez pour rien quand je parle de bain de sang ,je parle de ce qui aurait été si cette guerre avait continué Je n’ai pas de leçon à recevoir de vous et je considère De Gaulle comme un grand chef d’état ,il a fait une France forte et respectée à l’étranger C’est l’essentiel ! Vous savez on a vu certains on arriver en France et j’ai des souvenirs , Vous devriez ne pas me citer sans omettre  » …on serait arrivé au même résultat » j’explique ,puisque vous semblez n’avoir rien compris ,englué dans votre haine, le sang avait… lire la suite

Je ne donne jamais de leçon. Par contre il y a des événements que j’ai vécus et que j’ai le devoir de rapporter, même quand ils défrisent les moustaches de certains. Vous avez parfaitement le droit de penser tout ce que vous voulez, mais jamais vous ne pourrez effacer les faits historiques. Si comme vous l’écrivez « … vous semblez n’avoir rien compris, englué dans votre haine … » je n’ai rien compris, ce n’est certainement pas vous que je solliciterais pour avoir des explications ! Par ailleurs, sans vous donner une leçon que vous mériteriez pourtant, que savez-vous de ce que… lire la suite

Lhopliteeuropeen

Une partie des miens était pied-noir, l’indépendance de l’Algérie (qui doit son nom à la France) était inéluctable, mais sa livraison clé en main aux chefs d’un FLN militairement défait fut une terrible erreur. Une situation à la libanaise (et le Liban fut prospère longtemps avant l’intrusion de l’OLP) aurait pu se dessiner sans aucun déplacement de population. En Afrique de Sud les afrikaners, présents depuis 5 siècles restent ce n’était pas gagné( mais il est vrai que les chefs de l’ANC et Nelson Mandela ont mis de l’eau dans leur rooibos* et, surtout, ne sont pas arabo-musulmans de culture… lire la suite

NON ! Ce n’était pas une « terrible erreur » mais une « faute », donc impardonnable ! Ce d’autant plus que les « événements à venir » à la suite de la « livraison clés en mains aux chefs du FLN » avaient été globalement annoncés : relire ou lire les documents issus du Congrès de la Soummam », ou ceux des pseudo « Accords d’Evian » dans leur version intégrale. On peut trouver des excuses à une personne commettant des erreurs de bonne foi. Mais à celui/ceux qui commet(tent) des fautes en toute connaissance de cause, dans l’exercice de ses/leurs fonctions, aucune excuse ne peut être reconnue (petit rappel,… lire la suite

Lhopliteeuropeen

Donner l’indépendance à l’Algérie oui, la livrer clés en mains aux sbires du FLN( battus militairement ), quelle erreur!

Philippe

Si de Gaulle n’avait pas été là, la France n’aurait pas été allemande car Stalingrad et le débarquement de Normandie auraient eu lieu quand même.
En revanche, la France aurait peut-être bien été américaine quelque temps.

Lhopliteeuropeen

Donner l’indépendance à l’Algérie n’était pas le problème, la livrer au FLN et sacrifier pieds-noirs, harkis fut une grand erreur, de Gaulle reste un grand homme, mais ce fut une grande erreur, les grands hommes en font aussi, bien malheureusement.
On parle en France du « vivre ensemble »dont on nous rebat les oreilles, mais qui peut croire que l’Algérie chassant ses pieds-noirs et harkis (la valise ou le cercueil ) et menant une politique d’arabo-islamisation outrancière contre les kabyles soit un modèle de « vivre ensemble »?

Lhopliteeuropeen

Lâcher l’Algérie, mais la livrer à des terroristes qui vivaient à l’étranger et lâcher les pieds-noirs européens , et les minorités non arabes, israélites et kabyles, j’admire de Gaulle mais pas en tout.
Certes, c’était se couper un bras pour s’épargner la gangrène de l’islamisation, qui prend quand même de toute façon depuis les accords d’Evian.

lilypoppins

On ne peut lui dénier d’avoir eu une vision pour une France grande. Cependant, ne pas oublier qu’il s’est fait prendre en grippe par les Américains non sans raison. Ne pas oublier comment De Gaulle (pour mettre la main sur le pouvoir à la Libération) a pactisé avec les communistes. On le paye encore aujourd’hui. Si la France est pratiquement en ruine, nous le devons aux cocos mis en place par De Gaulle dans tous les rouages de l’Administration. Sans parler de l’inimitié qu’il provoqua chez les Alliés , surtout les Américains , en pleine guerre froide avec ce communisme… lire la suite

Jacqueline

Vouliez vous être sous hégémonie américaine ,une colonie des US ? Moi pas !!!

Lhopliteeuropeen

Certes les pieds-noirs n’ont pas fait de coup à la manière des afrikaners ces descendants d’hollandais présents depuis 5 siècles en Afrique Australe et Salan, ni Jouaud, ni Challe ni Zeller et leur putsch maladroit d’Alger n’auraient été en mesure d’instituer un apartheid intenable, ni de maintenir ce territoire dans la République:une solution à la libanaise, pluriethnique et multiconfessionnelle aurait pu se dessiner, mais c’était trop tard, et le résultat même au Liban fut une guerre civile après 30 ans de prospérité.

lilypoppins

Du jour au lendemain, les Palestiniens du Liban ont toqué à la porte de leurs voisins libanais et ont tué tout ce qui bougeait. Voilà ce qui nous attend avec ce pleutre de Hollande assisté de l’incompétent Cazeneuve. Quand des collaborateurs de Cazeneuve place Beauvau déclarent que « prôner le djihad n’est pas illégal » et déroulent le tapis rouge depuis 15 ans aux islamistes les plus radicaux, il ne faut pas s’attendre à autre chose qu’une guerre civile sur le modèle de celle algérienne des années 90. Ce sera la terreur à tous les étages. Si les Français reconduisent Hollande ,… lire la suite

Lhopliteeuropeen

Cela étant dit de Gaulle était un pragmatique et lucide sur la différence avec l’islam, mais le sacrifice des pieds-noirs et des harkis reste une plaie ouverte, les pieds noirs chrétiens et juifs étaient des algériens et pas moins que les arabes et les kabyles et berbères (qui par les vandales et les romains ont du sang européen dans les veines!).

Pivoine

Non, les Arabes ne sont pas des Algériens, ce sont des descendants de colonisateurs venues d’Arabie et qui ont amené aux Algériens de souche cette religion du diable qu’on appelle islam, ainsi que leurs coutumes et leur mentalité détestables. Et c’est bien parce que ces descendants d’envahisseurs ont repris la main après le départ des Français que l’Algérie a replongé dans le malheur (réarabisation et réislamisation des autochtones, corruption des gouvernants arabes, etc…). Partout où ces tribus arabes se sont installées, que ce soit au Proche ou au Moyen-Orient (les musulmans « irakiens » ou « syriens » descendent des pays du Golfe, les… lire la suite

Philippe

Oui enfin toute l’Afrique du nord et une bonne partie du Proche-orient sont habités en très grande majorité par des musulmans arabophones en 2016.
Même si une minorité de leurs ancêtres d’il y a 13 ou 14 siècles étaient dans la péninsule arabe à l’époque, ils sont dans le monde arabe d’aujourd’hui.
Vous savez où étaient vos ancêtres il y a 1400 ans, vous ? Pas moi.

lilypoppins

Les Kabyles et les Berbères ont renié leur sang européen. Ils ont abandonné tous les fondamentaux de leur culture gréco-latine et chrétienne en se jetant dans les bras d’une autre civilisation, le monde islamique. Vous en connaissez des peuples dont la culture a été irriguée pendant 1600 ans par une culture , qui l’ont répudiée comme l’ont fait les Berbères. ?? Faisant cela, les Berbères se sont séparés définitivement du monde gréco-romain. Ceux qui veulent absolument réintégrer les Berbères à la civilisation occidentale par le biais d’Eurabia font une grossière erreur de casting D’ailleurs, quand en 1870, le décret Crémieux… lire la suite

Pivoine

Vous avez hélas raison en parlant des Kabyles et des Berbères. Cela explique pourquoi ils portent des prénoms et des patronymes arabes, qui pour la plupart, sont loin d’être agréables à l’oreille…

pauledesbaux

on voudrait bien vous y voir avec le sabre sur la gorge : auriez-vous renié père et mère peut-être pour avoir la vie sauve, tous les Berbères et le Kabyles n’ont pas renié leur Nation mais sont partis chercher ailleurs plus de sérénité et plus de dé »termination à vivre pour eux pour leurs parents pour leurs enfants à venir j’en connais assez qui vous le dirons paule di Malta

Lhopliteeuropeen

J’ai des ascendants rapatriés du Maroc, c’est sans doute dur pour eux, mais de quel droit fallait expulser ceux d’Algérie qui n’étaient dans le fonds pas plus « colons »que pouvaient l’être les arabo-musulmans pour les kabyles et les berbères. La guerre au sens militaire était gagnée contre le FLN formation panarabe et protoislamiste qui portera sur les fonds baptismaux l’islamisme du FIS, des GIA , d’Aqmi et tous les djihadismes.

Philippe

La France a gagné militairement la guerre contre le FLN mais en menant de telles opérations de répression qu’elle s’est définitivement aliénée la population musulmane, ce qui a rendu impossible toute coexistence des communautés.
Si faute de de Gaulle il y a, c’est de ne pas s’être entendu avec la fraction la plus modérée de la rébellion algérienne au moment ou c’était (peut-être) encore possible…

Philippe

Certes, de Gaulle, certes….
N’oublions pas toutefois que de Gaulle a pu mener « une grande politique » car il a gouverné la France durant les glorieuses années de la croissance.
Qu’aurait fait de Gaulle aujourd’hui ? Peut-être juste maugréer devant sa télévision dans son salon de la Boisserie… ou au mieux faire des papiers sur RL, ce qui revient un peu au même.

François Servenière

Certes, certes, certes, certes, Philippe sait, certes. Philippe sait tout. Même quand c’est insipide et ridicule, erroné et cynique, comme réponse, il faut qu’il la ramène. Mais il gouverne les océans… depuis son pédalo ? Rien que pour aujourd’hui, j’ai compté, il a dépassé le seuil bathymétrique des -100… Il n’est manifestement pas élu. Y’a-t-il un scaphandre autonome sur RL pour lui faire éviter la grosse noyade intellectuelle ? Et sa réserve d’oxygène ? Vite ! SOS. Le 18.

Philippe

Pourquoi me répondez-vous sans cesse sur les sujets qui vous dépassent ?
Vous devriez essayer le tilleul menthe.

pauledesbaux

sauf qu’il ne faudrait pas oublier que DEGAULLE a été remis sur le trone par nos frères PIEDS NOIRS pour les lacher ensuite d’une telle façon qu’on ne devrait plus parler de lui pour l’avenir de notre pays, même s’il a dit quelques vérités il ne les a pas appliquées pour lui ce 19 mars et 5 juillet 1962 restera à tout jamais une cicatrice que nos frères ressentent toujours et nous avec car nous étions gaullistes aussi, les uns ont rejoint divers partis politiques, les autres n’en n’ont plus voulu A QUI LA FAUTE ? alors le DEGAULLE AVAIT… lire la suite

lilypoppins

De Gaulle reste responsable de la clause des Accords d’Evian qui prévoyait la libre circulation des Algériens sur le sol français après l’indépendance de l’Algérie. Ainsi pendant des années jusqu’en 1992 ou 1994, les Algériens purent aller et venir librement entre les deux rives de la Méditerranée. Depuis, cette loi a été supprimée compte tenu du danger que représentait le FIS-GIA algérien. Les Algériens n’ont jamais accepté que cet avantage ne leur soit plus octroyé. Ils estiment ce privilège être un dû en réparation de leur colonisation.

Il se pourrait que votre commentaire comporte une « légère » erreur.
De Gaulle a été – ne serait-ce qu’en tant que chef de l’État – le seul responsable, non pas d’une clause, mais de l’ensemble des pseudos accords d’Evian. Il décidait de tout, voulait en terminer vite … et Michel Debré assurait la transmission des ordres aux représentants français.

pauledesbaux

en effet j’avais attribué un point à JFCERISIER on me l’a enlevé donc j’ai le droit de la recomptabilisé non ? car je crois que lui mieux que d’autres ont le droit et le devoir de remettre quelques pendules à l’heure historique paule di Malta

Jacqueline

 » Remis sur le trône….. » ect ,voilà bien ce qu’il y a à leur reprocher aux pn ,eux,eux,eux et les français de métropole vous semblez fâcheusement les oublier ,eux aussi avait leur mot à dire ,je ne parle pas des politiciens opposés à De Gaulle ,mais de tous les citoyen lambdas !!! Un peu de modestie et de tenue !!!

montecristo

De Gaulle aurait accordé son indépendance à l’Algérie sous prétexte de se débarrasser des musulmans ! ! ! Je n’y crois pas une seconde. Comment pouvait-il croire que les algériens avaient envie de venir envahir la France à cette époque ? Les algériens et les pieds noirs étaient bien trop heureux de vivre chez eux et n’avaient aucune envie de vivre en France. Sous ce faux prétexte De Gaulle a provoqué exactement le contraire de ce qu’il a dit ! Si, pour lui, l’Islam était une menace, ce Grand Visionnaire qui ne voyait pas plus loin que le bout de… lire la suite

oui , Montecristo je suis tout à fait d’accord avec vous , quand Pauldesbaux, dis que les Pn ont mis de gaulle , elle se trompe ,les Pn dans leur majorité n’ont jamais été gaullistes , mais ce jour là , tout été prévu , et dans la foule un , du parti à crié son nom , la foule la repris , elle était « perdue  » je crois qu’on aurait crié « barabas  » c’eut été pareil , ce grand type pour moi que par la taille voulait revenir en « sauveur  » , nous avons vu le résultat

pauledesbaux

relisez votre HISTOIRE paule di Malta

pauledesbaux

vous ne deviez pas être Place du Forum à Alger le 13 mai 1958 : UN MILLION D ALGEROIS ATTENDENT DEGAULLE « la polulation demande à tout prix la formation de SALUT PUBLIC AUTOUR du general DEGAULLE »……après sa sortie : « la france restera de dunkerke a tamanrasset » vous ne devez pas l’ignorer celle-là paule diMalta

pauledesbaux

décidement il y en a qui n’aime pas lire les mises au point dommage çà leur ouvrirait l’esprit paule di Malta

lilypoppins

Bien avant la guerre d’Algérie, la France était déjà infestée d’Algériens, et pendant leur guerre de libération il faut tout de même se souvenir qu’ils s’égorgeaient à qui mieux mieux dans les caves (4000 morts et 12000 blessés sur le sol français entre clans rivaux) Ils ont assassiné des policiers français, et la saloperie FLN s’était partagé la France en wilayas, exactement comme nous avec nos divisions administratives des régions Mais déjà en 60-61, les Algériens avaient le droit de tuer des flics français sur le sol de la métropole, mais les flics ne pouvaient pas se venger par les… lire la suite