De Gaulle et la curieuse mort du général Leclerc

Publié le 9 juin 2019 - par - 155 commentaires - 3 780 vues
Share

De Gaulle a la rancune tenace (les Américains et les Anglais ne tarderont pas à s’en apercevoir dès la fin des hostilités) et l’on se pose la question de savoir s’il ne vaut pas mieux être de ses ennemis que de ses amis.

Quelle est la responsabilité de de Gaulle dans la disparition tragique du maréchal Leclerc, qu’il ne portait pas dans son cœur et cela pour deux raisons :

La première est qu’il lui faisait de l’ombre militairement.

Le général de Hautecloque, évadé d’Allemagne au cours de l’été 1940, rejoint la résistance à Londres et, sous le pseudo de « Leclerc », est envoyé en AEF (Afrique équatoriale française) pour rallier les troupes de « La France libre ».

Il est nommé gouverneur du Cameroun puis ensuite chef militaire de l’AEF.

Chef militaire d’une troupe de 400 soldats qu’il dirige à l’aide de 60 véhicules, à partir du Tchad, et attaque les positions italiennes du Fezzan, au sud de la Libye et prend Koufra.

Il s’agit là de l’un des très rares exploits militaires dont de Gaulle peut se glorifier, avec, plus tard, l’opération du commando Pfeiffer, lors du débarquement en Normandie, en Juin 1944.

C’est le sauveur de l’armée d’Afrique, celui qui l’a menée à la victoire en partant de quelques unités mal armées du fond de l’AEF jusqu’à sa rentrée triomphale à Paris au commandement de la deuxième division blindée.

Un vrai soldat qui a gagné ses galons et ses médailles au feu, à la tête de ses troupes, ce qui est loin d’être le cas de de Gaulle.

La seconde est que Leclerc s’est violemment opposé à lui sur le plan stratégique et politique concernant notamment l’Indochine.

Dès la paix revenue en Europe, de Gaulle décide que la France doit recouvrer sa souveraineté en Indochine.

Contre l’avis de l’amiral Decoux et en désaccord total avec le propre chef de la résistance, le général Mordant, il déclare l’entrée en guerre de l’Indochine, alors que la France n’en avait ni le besoin, ni les moyens, et annonce l’arrivée d’une armée de secours qui n’existe même pas. Entraînant ainsi dans la tourmente 40 000 civils français perdus au milieu de 30 millions d’Asiatiques hostiles.

Très grave erreur de jugement, il confie la responsabilité du corps expéditionnaire français à l’amiral Thierry d’Argenlieu, qui a toute sa confiance et auquel il donne les pleins pouvoirs civils et militaires, et il place sous les ordres de cet officier le général Leclerc, seul qualifié pour en prendre le commandement.

De Gaulle n’a pas pardonné à Leclerc de lui avoir refusé le poste de gouverneur militaire de Paris, qu’il venait de lui proposer. Leclerc déclarant notamment dans sa réponse de refus : « Ma lettre vous paraîtra particulièrement osée mais je ne comprends pas la politique suivie par certains de vos collaborateurs. »

Il ne lui a jamais pardonné non plus d’avoir signé l’acte de capitulation des troupes allemandes à Paris en associant à sa signature celle du colonel des FFI de l’Île de France, Rol-Tanguy, ce qui l’avait rendu extrêmement furieux, ni son opposition à toute forme d’épuration, dès la Libération. Épuration qui a fait plus de morts que « la Terreur » de 1793 !

De Gaulle décide donc d’envoyer Leclerc en Indochine « parce que c’est le plus difficile ».

Et comme c’est le plus difficile, il espère que Leclerc perdra en Extrême-Orient son auréole de véritable libérateur de Paris et de Strasbourg.

Thierry d’Argenlieu est l’homme du chef de l’État et son rôle est, théoriquement, de privilégier l’action politique alors que le rôle de Leclerc est de privilégier l’action militaire.

C’est pourtant d’Argenlieu qui ordonne le bombardement de Haïphong qui fait plus de 6 000 victimes.

Entre ces deux chefs le malentendu se creuse et ils entrent en opposition ouverte.

Thierry d’Argenlieu écrit à de Gaulle : « Leclerc est déjà tout acquis au rêve d’une reconquête. C’est plus fort que lui. J’estime que ce rêve est à écarter. Nous ne sommes pas venus ici pour glaner de nouveaux lauriers à la faveur de quelques combats contre l’ennemi ».

Très vite le général Leclerc comprend l’inutilité de cet engagement et demande donc à de Gaulle l’autorisation de négocier avec Hô Chi Minh (avec lequel il a une approche intéressante grâce au général Salan, chef du service de renseignement inter-coloniale depuis 1938, sous les ordres de Georges Mandel ministre des Colonies), car les conditions sont alors des plus favorables.

Le chef du gouvernement répond : « S’il n’y avait que des gens comme vous, on perdrait l’Indochine. »

Le général Leclerc lui rétorque : « Vous perdrez l’Indochine comme vous avez perdu la Syrie. »

Par son ignorance totale de la psychologie asiatique, par sa méconnaissance totale de la guerre de terrain, par sa morgue supérieure qui l’empêche d’examiner les conseils de ceux dont c’est le métier de se battre, il persiste et s’obstine.

De Gaulle ordonne à d’Argenlieu de négocier directement avec Ho Chi Minh. La rencontre a lieu en baie d’Along, hors de la présence de Leclerc qui était l’interlocuteur privilégié du leader communiste.

Le général Leclerc s’en offusque et le fait savoir vertement.

D’Argenlieu réclame alors officiellement, au mois d’avril 1946, le rappel de Leclerc et du général Salan par la même occasion.

Sans attendre cette décision, Leclerc demande à être relevé de son commandement et quitte l’Indochine le 19 juillet 1946.

Il est nommé inspecteur des armées en Afrique-du-Nord.

Le 12 janvier 1947, Léon Blum propose au général Leclerc de remplacer l’amiral d’Argenlieu. Leclerc estime nécessaire de consulter de Gaulle à Colombey, qui pour sa part trouve choquant ce remplacement. Selon lui,  la France ne doit pas désavouer d’Argenlieu mais tout au contraire le soutenir et le renforcer.

Leclerc refuse une première fois mais Paul Ramadier, quelques semaines plus tard, persiste, et le général se dirige de nouveau vers de Gaulle pour avoir un entretien que l’on peut qualifier de très orageux car celui-ci estime que d’Argenlieu est à sa place, en s’indignant de le voir traiter de bouc émissaire et c’est donc un nouveau refus de Leclerc qui sonnera le glas de l’Indochine.

Alors même qu’il n’a plus aucune responsabilité gouvernementale, de Gaulle est contacté par le ministre de la Défense et des forces armées, René Pleven (conseillé par le général Leclerc), qui l’informe sur une proposition des Américains d’intervenir en bombardant avec des B.29 les collines environnantes afin de dégager la cuvette de Dien Bien Phu, où des milliers de soldats français sont pris en tenaille sous le feu intense de l’artillerie ennemie.

De Gaulle déconseille formellement d’accepter l’offre des États-Unis et en pleine bataille affirme que : « la présence française doit être maintenue coûte que coûte en Indochine ».

L’on sait quel en fut le résultat : le désastre de Dien Bien Phu : 2 005 officiers, 60 000 soldats (Français, légionnaires, Africains et Nord-Africains) et 43 000 Indochinois et en plus des pertes humaines, cette guerre nous a coûté 3 000 milliards de francs.

Le 28 novembre 1947, le maréchal Leclerc périt dans un accident d’avion. L’annonce fait l’effet d’une bombe mais des accidents d’avion, à l’époque, c’était assez courant. L’avion a été pris dans une tourmente, à dix minutes de son atterrissage à Colomb-Béchar.

Le pilote venait d’annoncer pourtant que « tout allait bien à bord » et soudain c’est l’affreuse nouvelle : « L’avion du général a explosé à 60 kilomètres de Béchar, sur la voie ferrée du Méditerranée-Niger ». C’est une équipe de cheminots qui vient d’envoyer la triste nouvelle par téléphone.

Vous avez bien lu : « l’avion du général a explosé !! ».

Le colonel, chef du territoire, se transporte immédiatement sur les lieux accompagné du médecin-chef de l’hôpital militaire de Béchar. Sur place il ne reste aucun survivant. Les restes calcinés et méconnaissables des victimes sont recueillis sur un rayon de cent mètres. Le général est identifié grâce à la plaque de la Légion d’honneur fixée sur sa vareuse. Les restes des treize corps ont été reconnus et relevés.

Vous avez bien lu : « Treize corps !! ».

La base d’Oran-La Sénia d’où l’avion a décollé s’inquiète aussitôt de cette annonce car douze noms seulement figurent sur le manifeste et c’est bien douze personnes qui sont montées à bord au moment du départ.

Le médecin-chef confirme son affirmation, il s’agit bien de treize corps reconnus.

Qui est ce mystérieux treizième personnage ?

Les corps partent en camion militaire et arrivent à Colomb-Béchar le samedi matin : il y en a douze officiellement. On veut ignorer complètement ce treizième cadavre qui paraît très gênant.

Voici le témoignage du Père Louis Brenner, supérieur des Pères blancs installés à Colomb-Béchar, qui a recueilli les cercueils dans la chapelle ardente de la mission : « Je vois défiler sous mes yeux, en présence de quelques officiels, les douze cercueils de chêne portant chacun une étiquette avec le nom et le grade du défunt : général Leclerc, colonel Fouchet, etc. et en dernier le mystérieux treizième dans son cercueil de sapin, sans étiquette… »

À Alger, un croiseur de la Marine nationale prend à son bord les douze cercueils ; quant au treizième, d’après le rapport de la commission d’enquête, le vrai, il est écrit : « le cercueil a été remis au conducteur d’une camionnette venant de Libye » et au crayon rouge, en marge : « Était-elle de la RAF ? »

On ne saura donc jamais qui était le « troisième corps ».

Comment était-il, ce treizième homme ? Tout d’abord il n’avait aucun papier sur lui, alors que toutes les autres victimes en portaient. Il était grand, blond et dans la poche de sa vareuse d’aviateur se trouvaient des lunettes cerclées de fer. Il était vêtu d’une capote de l’armée de terre.

Un autre témoignage, très important, est demeuré « secret ». Il s’agit de celui d’un indigène qui travaillait le long de la voie ferrée au moment de l’accident : « J’ai vu l’avion arriver, il ne volait pas très haut. Il n’a pas éclaté, comme on l’a dit, en touchant le sol. Non, j’ai vu une grande lueur blanche qui ressemblait à un soleil et l’avion a explosé alors qu’il était encore en l’air. Il a pris feu et s’est abattu. »

Pourtant le rapport officiel conclut à l’accident pur et simple. C’est ce rapport que certains militaires appellent le « rapport bidon ».

Un officier de l’état-major général, le commandant P…, a découvert le « rapport secret d’État » par le plus grand des hasards. Il s’en serait ouvert à son chef hiérarchique mais lorsqu’il est retourné le chercher le lendemain, le dossier avait disparu. Son chef lui aurait déclaré très sèchement « Dites-vous bien que ce dossier n’a jamais existé ici et que vous ne l’avez jamais vu ! Compris ? »

Ce rapport non seulement concluait à l’attentat mais les enquêteurs de la Sécurité militaire, de la commission d’enquête et du ministère de l’Intérieur mentionnaient qu’ils avaient relevé des traces d’explosion flagrantes, déterminant l’endroit de la carlingue où elle s’était produite, et relevé des particules de napalm. On y faisait également état du treizième passager. »

Mais pourquoi aurait-on voulu attenter à la vie du général Leclerc qui, je le rappelle, était inspecteur général des forces terrestres en Afrique du Nord ? Un autre témoignage très important peut nous mettre sur la voie de la vérité, celui de Conrad Kilian. Il se trouve à Paris lorsqu’il apprend la terrible nouvelle. Il dîne chez la comtesse de Cargouet, rue du Bac, et laisse échapper cette réflexion : « Cette fois je suis foutu !  »

Conrad Kilian est géologue. Il parcourt le Sahara et le Fezzan et y découvre d’immenses gisements pétrolifères notamment à Hassi Messaoud et au Fezzan. Il est victime d’un empoisonnement à l’aide d’une plante saharienne et son guide en meurt. Le général de Gaulle reçoit ses rapports mais n’en tient aucun compte, il ne croit pas aux divagations de cet hurluberlu. Ce n’est pas le cas du général Leclerc qui propose d’annexer le Fezzan au Sahara français et laisse sur place une garnison de la 2e division blindée.

Voici donc le rapprochement que l’on peut faire entre Conrad Kilian et le général Leclerc ? Leclerc a conquis le Fezzan et c’est sur ce territoire que Kilian a décelé d’immenses ressources minières. Leclerc ne veut en aucun cas lâcher sa conquête mais les Anglais bien entendu s’y opposent. Le général donne l’ordre écrit au ministère de la Marine d’envoyer une protection le long des côtes Libyennes, le Fezzan étant toujours sous tutelle française. Leclerc mort, l’ordre ne sera jamais exécuté.

Quelques années plus tard ce sera le tour de Conrad Kilian d’être « suicidé ». On le retrouve pendu à l’espagnolette d’une fenêtre située à 1 m 20 du sol alors que Kilian mesure 1 m 78 ; d’autre part son visage est entièrement tuméfié et ses poignets tailladés. On savait qu’il était en possession d’une carte déterminant la situation des gisements, cartographie qui valait une fortune et qui intéressait, on s’en doute, toutes les sociétés pétrolifères internationales. L’enquête conclut à un suicide mais les services secrets britanniques sont très fortement suspectés.

En 1954 l’exploitation des gisements d’Hassi-Messaoud donnera raison à Conrad Kilian.

Supposons donc que ce soit les services secrets anglais en ce qui concerne Kilian mais en ce qui concerne Leclerc, serait-ce également les Anglais, ou plutôt les services secrets français, afin d’éliminer l’homme qui contrariait les objectifs franco-anglais du chef du gouvernement, le général de Gaulle ? Les deux généraux se sont rencontrés secrètement le mois précédent la disparition de Leclerc, en octobre donc, à Alger, le 12 pour être exact. Que se sont-ils dit ? Des témoins affirmeront à l’époque que la discussion fut orageuse.

De Gaulle se retire à Colombey-les-deux-Églises.

Nous ne saurons sans doute jamais la vérité.

Mais les faits existent, ils sont là et parlent d’eux-mêmes.

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
kounnar

De Gaulle et tout le bien qu’il pensait de ses compatriotes :
« LES FRANÇAIS SONT DES VEAUX »

Ascher

Commando Kieffet, pas Pfeiffer !

Spipou

Ce qui est quand même curieux, c’est que Leclerc ait pris l’avis de De Gaulle pour remplacer d’Argenlieu ! Ca aussi c’est une chose que je ne savais pas. Sens excessif du respect dû au chef ? Toujours est-il qu’à mon avis, l’une des décisions les plus catastrophiques de De Gaulle, en termes de vies humaines, fut son refus d’accepter la sage politique de Decoux et l’éviction de celui-ci. J’ai l’impression que même les Accords d’Evian n’ont pas eu de conséquences aussi catastrophiques ! (Enfin, ça peut se discuter, si l’on parle d’une période beaucoup plus longue. Mais en termes… lire la suite

Spipou

Aaaaah ! J’ignorais tout ce que vous dites sur Leclerc, mais je suis heureux qu’un article pointe les responsabilités de De Gaulle dans le déclenchement du conflit en Indochine !

petitjean

ce n’est pas un article, c’est un règlement de compte !
je passe……………….

Spipou

Oui et non.

C’est peut-être un peut trop tiré d’un côté, mais il y a aussi pas mal de choses exactes.

kounnar

Un seul Leclerc contre 10 De Gaulle , j’échange tout de suite… Un de mes oncle a fait toute l’épopée avec Leclerc, du font de l’Afrique jusqu’au cœur de l’Allemagne… Pendant que d’autres, depuis Londres, bien à l’abri, ordonnaient aux …autres de résister, Leclerc lui était sur le terrain. De Gaulle réfugié suivant les époques à Londres ou à Baden Baden…qui a trahi, entre autres, les Harkis (une tâche sans nom sur notre honneur !), qui a « compris » les Français d’Algérie :-) Seul point positif à mes yeux , parait il il payait ses factures d’électricité à l’Élysée …c’est un… lire la suite

jean claude Daviet

Excusez moi Mr Gomez mais lorsque vous dites que Leclerc est le sauveur de l’armée d’Afrique vous êtes complètement a coté de la plaque. Leclerc c’est une image d’Epinal. Les vrais chefs de la libération de la France sont le Maréchal Juin et le Maréchal de Lattre de Tassigny. Leclerc n’aurait jamais du être nommé Maréchal. Mais le général Weygand véritable créateur de l’armée d’Afrique celle de Juin et de de Lattre ayant refusé cet honneur en disant qu’il n’avait pas commandé en chef et vaincu l’ennemi. Les gaullistes se précipitèrent pour récupérer au profit de Leclerc cette décision qui… lire la suite

Jill

Juin et de Lattre furent des ralliés tardifs à
La France Libre ;Leclerc en fût l’âme. Weygand
Marechal… rire.
Ni de Lattre, ni à fortiori Juin ne libèrerent la France… Il y participérent. Juin se distingua en
Italie, et quand de Lattre débarqua en Provence le 15 août 1944, Leclerc et la 2*DB étaient aux portes de Paris.

Marie Claude

J’ajoute que,après la victoire de Cassino,,la libération de l’Italie jusqu’à Rome,Juin désirait poursuivre au Nord l’armée allemande en déroute et arriver en Allemagne AVANT l’Armée Rouge…ce qui aurait changé la suite des évènements! Mais de gaulle,désirant avant tout ,entrer en libérateur dans Paris,écarta Juin et plaça les troupes d’Afrique sous le commandement de De Lattre et sous le nom de la 1ère Armée d’Afrique (incluant le Corps Expéditionnaire Français ,commandé par Weygand et composé de Pieds Noirs…détestés par de gaulle et qui le lui rendaient bien d’ailleurs) puis débarquement en Provence et libération de la France par le sud (Toulon… lire la suite

paul nareffe

De Gaulle?, une seule chose l’intéressait, la politique!, car l’armée, il s’en foutait comme de sa première chemise.
Lors de son arrivée en France, il commença par faire son discours politique de Bayeux omettant et se gardant bien d’aller à la rencontre des troupes de libération toutes proches qui étaient aux prises avec les boches et qui se posaient la question de savoir si ils allaient réussir à faire reculer les Allemands!.
Dans ces moments décisifs et cruciaux, les encouragements de la part de celui qui s’autoproclamait chef de la France libre auraient été les bienvenus, vous ne trouvez pas?.

Jonathan

En lisant les commentaires, je m’aperçois que personne ne se réfère à ce qui est selon toute vraisemblance la raison du différend entre Leclerc et De Gaulle, et la possible cause de l’élimination du premier (s’il s’est bien agi d’un attentat). Avant la fin de 1945, De Gaulle chargea Leclerc de raffermir la présence et l’autorité française en Indochine. Il faut savoir que les Japonais avaient investi toute l’Indochine et que le Viet-Minh émergeait (d’avoir favorisé par les Japonais avant de repartir) ; l’Indochine était en train de nous échapper – et les amerloques eux-mêmes souhaitaient nous en voir partir.… lire la suite

POLYEUCTE

Kieffer ! SVP et ses 177 combattants… sur 156.000 certes…
Votre détestation de de Gaulle, avérée, au fil de vos articles, rend ce dernier suspect.
Diverses erreurs, notamment de dates, soulignées plus bas, en rajoutent…
Seriez-vous le 13° homme ? Si je me permets de sourire ?
Koufar, Strasbourg, Paris, j’ai vu passer ses colonnes en 1944, gamin…
Leclerc ? Un militaire glorieux…
De Gaulle, un politique indispensable….

Jill

Oui, et Leclerc devait tout à De Gaulle… capitaine en 1940 et général d’armée 5 ans plus tard ce fut un avancement fulgurant. Le Général sut discerner les éminentes qualités de ce jeune officier et n’eût pas à le regretter.
Les deux hommes s’estimaient sans mesure.

Arthur 68

« Un vrai soldat qui a gagné ses galons et ses médailles au feu, à la tête de ses troupes, ce qui est loin d’être le cas de de Gaulle. » (sic)
En 1914 De Gaulle a largement fait preuve de bravoure.
En 1940 il a tenu tête aux allemands à la tête de ses chars.
Par la suite, il fallait bien que quelqu’un s’occupe de l’organistation générale de la lutte.

Jill

Oui, en juin 1940 le colonel De Gaulle commandant une division faite de bric et de broc fut promu
général à titre temporaire en raison de succès méritoires. Certains ironisent parfois sur cette
promotion comme des imbéciles qu’ils sont.
Être promu hors tableau releve de l’exception et
concrètise d’éminents mérites.

jean claude Daviet

En 1916 a Verdun de Gaulle s’est dégonflé et a levé les bras a la première attaque. Lisez « La capture » de Yves Amiot en vente sur Amazon. vous serez édifié. Quant a 1940 laissez moi rire lisez les livres de Henri de Wailly. « de Gaulle sous le casque » « Weygand de Gaulle et quelques autres » « Le coup de faux » vous serez édifié. Dans ses mémoire Gudérian déclare qu’il ne s’est même pas aperçu que de Gaulle avait essayé de l’arrêter. de Gaulle militaire c’est un nul qui a écrit des mémoires pour laisser croire qu’il avait été quelqu’un et qui plus… lire la suite

Jill

C’est faux, voyez la biographie de De Gaulle
par Jean Lacouture… il s’est très bien battu au contraire et fut ramassé blessé et inanimé par les allemands…
Une petite division de bric et de broc çà ne pesait pas bien lourd face aux divisions de
Panzers allemandes telles que les avaient pensées un certain lieutenant-colonel De Gaulle. Par contre Guderian avait lu dans les années 30 le livre de De Gaulle sur l’emploi des chars.

compteàrebours

sujet très intéressant, merci, dommage qu’il ne soit pas suivi des liens bibliographiques.

Gérard BARDY

Ce texte contient des éléments historiques incontestables et des raccourcis assez tendancieux, l’objectif étant de dire sans le dire (car il faudrait de vraies preuves) que de Gaulle est responsable de la mort de Leclerc. Qu’il y ait eu des périodes de rivalités entre de Gaulle et Leclerc, notamment sur l’Indochine où de Gaulle a soutenu trop longtemps d’Argenlieu, c’est évident. Que de Gaulle soit un homme cassant et directif, c’est connu. Ayant, je crois, bien travaillé le dossier, je pense en effet qu’il a pu y avoir un attentat à bord de l’avion pour liquider Leclerc, qui contrariait les… lire la suite

Jill

De Gaulle n’avait pas à renoncer à une enquête ;il
n’était plus au pouvoir depuis près de deux ans.

Franck

Mr Gomez , votre brillance sur certains articles n’a d’égale que votre détestation de De Gaulle …et ça finit par fatigué… sans De Gaulle , vous seriez certainement mort dans le pays que vous chérissez et que je déteste , l’Algérie …pour garder l’Algérie , il fallait exterminer une certaine partie de la population…auriez vous eu envie de vivre non muzz dans un pays de muzz ? Bof

Marie Claude

Où l’on voit que la propagande gaulliste continue de sévir et de faire dire n’importe quoi!! Vous détestez (et on déteste ) l’Algérie du F L N, post 1962,MUSULMANE ,qui hait la France…Résultat brillant de la « politique » gaullienne! et qui nous fait vivre MAINTENANT comme Résistants Chrétiens dans un pays en voie rapide d’islamisation!

Olivia

D’instinct, même très jeune, j’ai toujours rejeté le « Grand Charles »… C’était pourtant l’époque où le peuple et les politiques badaient devant lui… Et oui, l’admiration qu’Il suscite toujours, et dont trop se réclament, prouvent à quel point nos élus sont dépourvus de discernement ! En dépit des preuves, très graves accumulées contre Lui, c’est Marine Le Pen qui fait PEUR ! Elle qui n’a pas de sang sur les mains…

gautier

Tout à fait d’accord avec vous

gautier

de gaulle a pris les pleins pouvoirs pour 6 mois le 2 juin 1958 mettant un pistolet sur la tempe de René Cotty en ayant ravivé la peur du désordre algérien. Puis il nous a pondu cette constitution anti démocratique au possible sous l’égide de michel debré son mentor en droit tordu. Il est également l’auteur d’une violation grave constitutionnelle en paraphant les ordonnances organiques de novembre et décembre 1958 (notamment celles concernant la magistrature) alors que celles-ci devaient être signées par le président de la république en exercice ; René Cotty et non de gaulle qui n’était pas encore… lire la suite

Jonathan

Je crois que vous avez fait preuve d’une grande clairvoyance, Olivia !

superdupondt

et on a eu ensuite le fils spitrituel de de gaulle ,un certain mitterand : coluche,balavoine,edern hallier, pelat, hernu, beregovoy, de grossouvre !!!

Jill

???????

Spipou

Oui, moi aussi : ?????

kounnar

Moi pas !

Paskal

A l’actif des gaullistes, il y a déjà l’assassinat de Darlan et plus que probablement la tentative d’assassinat de Giraud.

Jonathan

Et vous oubliez l’attentat au bazooka contre Salan…

Jill

En 1957… qui était au pouvoir ?

Jonathan

Qui cherchait à y revenir ?…

JACOU

Non. Mais ses barbouzes étaient déjà en activité.

Aaazzzaz

Le commando Pfeiffee (au lieu de Kiffer)
Den Bien Phu en 1947 ?? C était en 1953 bien sûr….
Les pieds nicklés font une théorie du complot

Jill

Non en 1954…

VORONINE

LE »COMMANDO PFEIFFER  » ?….l’auteur a sans doute voulu évoquer le commando KIFFER ,!…pas très sérieux quandon sait qui était J.PFEIFFER .

gomez

Exact commando Kiefer, erreur de frappe, désolé.

POLYEUCTE

Avec 2 « F » ! Désolé !

Une patriote

Un mort passe, mais tout ces  » accidents  » démontrent que lorsqu’on gène et que les intérêts sont en jeux, les scrupules s’envolent et les exécutions sont mises en place. J’ai toujours entendu dire que le Général Leclerc avait été assassiné !

BARRET Alain

Ce papier tombe à pic. Comment aujourd’hui encore peut-on se réclamer du gaullisme ??
Pratiquement, tous les chefaillons politiques sont tous gaullistes et républicains, alors avec ça, nous sommes servis. Les malheurs que nous subissons de nos jours, sont à imputer au grand charlot, mais trop peu de personnes en sont convaincues.
CDG et les britishs, voilà un mélange détonnant ; et Mitterrand avec le tunnel sous la manche, a perduré dans la trahison. Bref, tout baigne …

Pierre ESCLAFIT

Les belles histoires racontées de la grande Zohra donnent la chair de poule à de nombreux français cela leur permet d’avoir une bonne opinion d’eux mêmes et de croire au père Noël et ils refusent souvent la vérité.

Economie de guerre

Salan , Leclerc,…de Gaulle si grand soit-il n’a pas manqué de petites bassesses.
Salan, Jouhaud , Zeller et Challes, traités de félons et quarteron de généraux en retraite par de Gaulle étaient comme Leclerc multi décorés et issus de la résistance.
Bien entendu il fallait que la France sorte des crises indochinoise et algériennes, mais que d’erreurs stratégiques!

Michel de Belcourt

D’erreurs ou de trahisons, moi je pencherais sur la deuxième.

Anton

L’explosion de l’avion de Leclerc en novembre1947 est le juste retour du meurtre des douze Français abattus sans jugement à Bad Reichenhall en mai 1945. Ce serait une vengeance d’un membre de la famille d’un des suppliciés qui aurait été à l’origine de l’explosion de l’avion de Leclerc. Les Anglais n’y seraient pour rien. Par contre, ce serait déjà De Gaulle qui aurait piégé Leclerc au travers de l’affaire de Bad Reichenhall pour tenter de le discréditer dans l’opinion

TourN

Ces douze salopards ont eu ce qu’ils méritaient, des traîtres à leur Patrie, engagés dans la Waffen-Grenadier-Division der SS qui semaient la mort partout où ils passaient. Ils ne se comportaient pas comme des militaires mais des assassins tuant civils et prisonniers de guerre.
Ce n’est pas un meurtre mais le juste châtiment pour ces bâtards
On ne peut pas réclamer des procès par la justice d’un pays qu’on a renié et qu’on a tuer soi même sans procès. …..tout comme les djihadistes

Ronron

Pour autant que je sache, la Charlemagne n’a pas commis d’exactions, que ce soit à l’encontre de ses adversaires russes que de civils.

Ronron

Oui, mais je le répète, la division Charlemagne est restée les mains propres. C’est un fait, et vous aurez du mal à retrouver un seul élément à charge contre elle.

TourN

Cette division avait remplacé La Légion des volontaires Français.
Elle était composée entre autre de franc-gardes, bras armé de la milice Française et de miliciens Français qui ont combattu les maquisards, supplétifs de la Gestapo.
Si des exactions n’ont pas été commises pendant leurs séjours au sein de cette division, ce qui serait surprenant de la part de miliciens, elles l’ont été avant !

Ronron

La division Charlemagne n’a pas « remplacé » la LVF; Mais beaucoup de types qui étaient dans la LVF sont passés à la Waffen SS et donc la Charlemagne. Sans que cela représente l’essentiel du recrutement. Par exemple, le célèbre Christian de la Mazière n’était ni dans la milice, ni dans la LVF, quand il s’est engagé dans la Charlemagne.
Il faut savoir aussi que ceux qui se sont enrôlés dans la SS reprochaient à ceux de la LVF de ne pas les rejoindre, et que ces derniers reprochaient aux miliciens de rester planqués en France. Comme quoi….

TourN

En novembre 1944, des hommes de la Frankreich, et des miliciens Français ont bien été incorporés dans dans la division Charlemagne ?

paul nareffe

De Gaulle était un imbécile, nombriliste, arrogant, suffisant, il a fait de très nombreuses erreurs, dont celle de l’Algérie, sa constitution de 1958 dont aujourd’hui encore l’on paye les pots cassés avec ses élections à deux tours qui permettent aux voyous, escrocs et scélérats de tout poil de garder le pouvoir ad vitam éternam.
Les Américains ne voulaient pas de De Gaulle pour représenter la France, ils lui préféraient Le Général Giraud.
Mais voilà, l’histoire est ainsi faite….

Jill

Giraud… un bon soldat mais un nain politique. Avec lui la France aurait Été occupée par les US,
comme ils l’avaient prévu.

Arthur 68

Les Amércaiins désiraient établir une domination totale sur la France. Ils ont en partie réussi sur le plan culturel, mais sans De Gaulle se serait bien pire.

paul nareffe

Avec les Américains, pas sur que la France aurait été islamisée comme elle l’est aujourd’hui!.

Jill

Il est peu vraisemblable que l’occupation américaine se soit prolongée aussi longtemps.

Toto

Patience, ils vont y arriver et ce sera la Francarabia pays de tourisme et consommateur de la merde produite aux US puisque devenue incapable d autosuffisance par son savoir, parti et son travail , non effectue: les hordes tenant le pays juste bonne à.tenir les murs trafiquer drogue et régler localement ses comptes!

Malo

vous dressez le portrait de macron ? c’est un imbécile, nombriliste, narcissique, suffisant, arrogant, escroc, voyou, scélérat….et une foultitude de français (pas de majuscule pour ceux-là!) aussi idiots et malhonnêtes que lui viennent de voter pour cet imposteur ! qui va payer les pots cassés ???

Fenris wolf

Ayant une ami d’origine pied noir, je peux vous garantir que sa maman considère ce pseudo général comme un traitre et ne le porte pas du tout dans son coeur!!!
Moi aussi avant je le voyait comme un super général, liberateur de la France et blablabla, sauf que les témoignages de cette dame et les différente info que je peux voir ça et là me font doucement changé d’avis et penser que ce général est peut être très loin d’être le héro vendu dans les livres d’histoire!!!

Jill

Pourquoi pseudo général ? Sans lui, la France n’aurait jamais été assise à la table des vainqueurs en 1945;et cela, même ses pires ennemis ne le contestent pas. La maman de votre ami devrait peut-être affiner son jugement. Elle est pied noir et manque sûrement d’un peu d’ouverture, ce qui est compréhensible. Mais elle devrait savoir que ce n’est pas De Gaulle qui a perdu l’Algérie ;le destin du pays était scellé bien avant le retour du Général au pouvoir. Une forme d’autonomie aurait pu être envisagée dans un premier temps, mais bien avant la guerre 39-45…En fait, l’Algérie a… lire la suite

Michel de Belcourt

Moi aussi je suis pieds noirs je vous garantis que De Gaulle n’était pas ce que l’on croit, ma maman venait de Lorraine et enfant je l’entendais dire en 58 qu’avec De Gaulle on allait à la catastrophe, quand on connaît la suite je sais qu’elle avait raison.

Erick PUIG

Mon père qui a servi dans la 2eme DB du début à la fin de la guerre, m’a toujours dit que la mort de Leclerc n’était surement pas un accident……………..

didile

C’était ça la rage de De Gaulle contre Leclerc ,la 2 ème DB .
Cette armée dont chaque soldat ,du 2ème classe au plus haut gradé se serait fait tuer pour son général sans discuter .
C’étaient des hommes ! et aussi c’était la guerre ,donc une France à défendre ,pas à brader.

Jill

C’est pour cela que De Gaulle fit des pieds et des mains pour que ce soit la 2 DB qui libère
Paris… Pas très logique votre histoire.

Spipou

Oui, moi aussi je tique fortement sur ce point précis !

Ce que je trouve le plus intéressant dans l’article, c’est le rappel des débuts de la Guerre d’Indochine.

gilbert

et ce n’est pas le seul à avoir un accident, d’autres ont suivit, l’accident d’avion à cette époque assez trouble semble être assez commode pour se débarrasser de gens encombrants mais brillants!!

BARRET Alain

CDG a toujours eu le cul bordé de nouilles, et lui quand il commandait « certains services », cela fonctionnait toujours. Cela ne doit pas nous interpeler ???

pureverite

oui deux gaule mon epoque homme pas vraiment brillant pour le peuple Francais mieux pour la politique etrangere,je ne comprend pas pourquoi les republicains l’adule?aucune raison connu,mon bon President ete pour moi Rene Coti.

Jill

Le règne De Gaulle fût la période la plus fructueuse pour notre économie.

didile

La France sortait de la guerre .Tout était à reconstruire .Les nouvelles technologies commençaient à arriver et les Français s’en équipaient.
L’invasion des extra-européens n’était même pas envisagée .On a appelé cette période « les trente glorieuses  »
Et patatras .Le choc pétrolier en 1973 que personne n’avait envisagé ,bien qu’on ait toujours prétendu que gouverner c’est prévoir
De Gaulle s’est trouvé là au bon moment .

Jill

Au bon moment dites vous, avec la guerre
d’Algérie qui durait depuis 4 ans et qui en
1958 était dans une impasse totale.

gautier

une impasse ? Massu et ses hommes avaient fait le travail a Alger en très peu de temps, certes avec des exactions (mais il y en avait dans les deux camps), et le FLN était au bord de la rupture. Alors deux gaulle le sauveur ? deux gaulle le traitre oui !

didile

Je n’ai pas assez de connaissances historiques pour vous répondre mais en 58 tout le monde avait oublié De Gaulle depuis belle lurette ,c’était sa fameuse traversée du désert et subitement on l’a ressorti d’un chapeau.Pourquoi ,comment ?
Mais oui ,les données économiques n’étaient pas celles d’aujourd’hui et il en a bénéficié et nous aussi.

Spipou

Parmi ceux qui l’ont « sorti du chapeau », comme vous dites, figurait un homme qui deviendra par la suite l’un de ses plus grands critiques, Gaston Monnerville.

Comme quoi !

Pierre ESCLAFIT

Et la pire pour la suite en encore aujourd’hui.

gautier

Le redressement de la France a commencé en 1947 et non en 1945 au vu de l’importance des destructions et deux gaulle n’était plus au pouvoir. Le plan Marshall en action nous livrait pieds et mains liés aux américains mais a permis de se reconstruire. deux gaulle est arrivé en 1958 et devenu président en 1959. L’économie française était déjà largement relancée… L’opportuniste deux gaulle n’est donc pas partie importante de ce redressement mais bien la force, la volonté et l’ingéniosité des français !

BARRET Alain

Après la « guerre », il y avait tout à reconstruire et à construire, car nous avions de sacrées carences. Et quand on voit qu’aujourd’hui tout part en sucette plus une immigration voulue et organisée, nous sommes mal mon Capitaine, très mal …

Richard

Peut-être un rôle politique sous estimé à l’époque ? Allez savoir

Enfant de Clovis

De Gaulle… N’oublions pas qu’il tenait plus que tout à entrer au gouvernement de Vichy mais qu il en à été évincé par Pétain. N’oublions pas non plus l’Indochine, l’Algérie, les codicils des accords d’Evian qui nous ont obligés à prendre des millions de musulmans dans nos usines etc etc.

C’est un Demi Dieu pour certains mais chez moi, il a toujours été considéré comme celui qui à cocufié le peuple Français et n’a servi que ses intérêts personnels.

Jill

Ce que vous dites est faux ;De Gaulle n’a jamais voulu entrer dans le gouvernement de Vichy ;il était d’ailleurs en froid avec Petain. Par ailleurs, ayant quitté le pouvoir en janvier 1946,son influence sur l’Indochine fût plus que réduite. Dans les accords d’Evian il n’y avait aucune obligation de prendre des millions de musulmans dans les usines. Il y avait une centaine de milliers d’Algériens en France qui travaillaient dans les mines et l’industrie. Il étaient presque tous sans familles, celles-ci étant restées au bled. On n’entendait pas non plus parler de l’Islam. L’invasion musulmane, elle s’est faite 15… lire la suite

Jonathan

On sait aujourd’hui que De Gaulle ambitionnait d’entre comme ministre de la défense dans le gouvernement qui allait être le gouvernement de l’armistice (et qui ne s’appelait pas encore gouvernement de Vichy). C’est en voyant que ce ne serait pas le cas qu’il a sauté de l’avion de Spears pour se rendre en angleterre.

Jill

Ce que vous dites est faux, De Gaulle était
fâché avec Petain et de plus ne voulait pas
entendre parler d’armistice.

Marie Claude

Exact. Maintenant,faisons la part des choses et accordons lui,au milieu des années 60,une certaine justesse de vue politique: anti-OTAN,anti-hégémonie américaine,anti-européiste,partisan de notre indépendance économique (développement de la filière nucléaire)…quelques fulgurances hélas neutralisées par son orgueil,sa vanité qui,pour se maintenir au pouvoir lui ont fait accepter la mise sous tutelle communiste de la société française,pendant des années et dont on subit encore les conséquences.

Jill

La mise sous tutelle communiste ? Quand ?

gautier

Faux. deux gaulle était en admiration pour Pétain, des documents en attestent. Il était au contraire particulièrement dépité que cette admiration ne soit pas réciproque. Il n’a eu de cesse de vouloir se venger du manque de considération de Pétain à son égard.

Spipou

Absolument pas. Les deux ont d’abord été très liés, et Pétain voyait De Gaulle comme son protégé, après quoi ils se sont totalement brouillés, et ne se sont jamais réconciliés…

La brouille était féroce et venait des deux côtés.

Jill

Pour le Petain qui fut son chef de corps et le général de la guerre 14-18… Petain avait au contraire beaucoup de considération pour De
GAULLE jusqu’à ce que celui-ci refuse de servir de négre au Maréchal pour l’écriture d’un livre sur l’histoire de l’armée française…au début des années 30.

Spipou

Non, Jill, son influence avant la libération de l’Indochine a été catastrophique, et c’est lui qui a déclenché la catastrophe, par gloriole patriotique, alors qu’il aurait suffit d’attendre tranquillement que les japonais perdent la guerre contre les américains et s’en aillent…

Mais De Gaulle trouvait que ce n’était pas assez glorieux pour la France !

Voir Jacques Dalloz, La guerre d’Indochine

Comme quoi tous ceux qui hurlent « Patrie », « Patrie » sur ce site devraient étudier un peu l’histoire.

gerard

Le grand charles a perdu toutes nos colonies, imbu de sa personne c’etait un sacré lascar ! La dernière en date l’algérie ,il aura fait beaucoup de mal ! L’histoire jugera !!!

Jill

Non, il nous a débarrasse des colonies qui nous coûtaient la peau des fesses… il aurait pu aller plus loin.
L’Algérie ? Vous imaginez 35 millions d’islamiques
 » français » libres de circuler entre les deux rives de
la Méditerranée… Quel cauchemar ! C’est déjà un
cauchemar avec 300 000 par an.

Marie Claude

Faux! L’islam n’était pas visible en Algérie,jusqu’en 62:avec l’appui du P C « F »,de la C I A et de Moscou,les fellouzes se revendiquaient « nationalistes ».Vaincus par l’armée sur le terrain,ils terrorisaient ,surtout leurs congénères attentistes.J’ai lu,étant sur place,2 ou 3 de leurs tracts:aucune mention de l’islam et probablement rédigés à Paris,dans une cellule coco.
Par contre,sitôt les Français partis,l’islam a servi d’outil de propagande anti-française pour les générations à venir.Nous en voyons le résultat!
Bien sûr,l’Algérie ne pouvait pas rester française,sans christianiser la population…impensable en République laïcarde!C.de Foucault l’avait annoncé bien avant: « …ou vous les christianisez ou vous partirez « 

patphil

tous ces gens qui ont envoyé des milliers de jeunes au combat, juste pour garder un peu de rose sur une carte du monde d’alors, et bien sur leur sinécure…
et qui ont tous été réélus …

denis

Plus j’en apprend sur De Gaulle ,plus il me déçoit. Déja avec le « je vous ai compris » tonitruant lancé aux pieds-noirs ,du haut du balcon de l’hotel de ville d »Alger et la trahison 2 ans plus tard .Leclerc était un gars bien

VORONINE

A saint CYR il était noté : »moyen en tout , sauf par la taille  » ….Militairement moyen, politiquement contestable, économiquement chanceux …C’est le « général micro « dénoncé par Vichy , le premier à avoir compris et utilisé les médias à son profit .

Jill

Ce que vous écrivez est faux;De Gaulle sortit
13* de Saint – Cyr, ce qui le situait parmi les meilleurs.

Jonathan

Et bien il n’a pas cassé des briques par la suite. Il s’est rendu devant Douaumont, et son attaque de Montcornet fut en réalité très mal montée.

Jill

Faux… Il fût ramassé blessé et inanimé par les
allemands ;voir la biographie de Jean Lacouture, qui n’était pas gaulliste c’est le moins qu’on puisse dire.
Ceci étant il n’y a pas de déshonneur à se rendre quand on a bien combattu et que la
situation est désespérée;pourquoi faire tuer des hommes pour rien.
Montcornet, qu’en savez vous ? C’était une division blindée montée de bric et de broc ;l’improvisation à du prévaloir sur les grandes
manœuvres. On lui reconnaît quelques succès.

Marie Claude

J’ai lu des témoignages de contemporains,rapportant que justement,la situation n’était absolument pas désespérée,qu’il s’est rendu avec ses hommes sans combattre. Les allemands sont restés médusés ,en le voyant sortir de l’abri avec le drapeau blanc.

JACOU

Je ne suis pas gaulliste, mais il faut dire que les chars français n’avaient aucune chance face aux chars allemands. La longueur de tir et de puissance des obus étaient en net faveurs des chars allemands.

Spipou

Heu, non, ça n’est pas vrai. Les chars français étaient bien meilleurs.

Ce qui ne diminue aucunement le mérite de De Gaulle dans la bataille de Montcornet.

Jonathan

Le général Pétain, qui l’avait pris sous sa coupe (il allait amèrement le regretter par la suite) a même régulièrement remonté ses notes à Saint-Cyr !

Jill

Qu’est-ce que vous racontez ;quand De Gaulle était à Saint-Cyr, le colonel Petain commandait un régiment à Arras…

Jonathan

Ce fut mon cas personnel et je crois que c’est le cas de quiconque se renseigne un tant soit peu sur la carrière de De Gaulle.
Gaulliste admiratif et inconditionnel quand j’étais adolescent, je l’ai de moins en moins apprécié au fur et à mesure que je l’ai mieux connu.
Et chose curieuse, c’est mot pour mot ce que déclara l’amiral Muselier à Henry Frenay lorsque les deux hommes se rencontrèrent à Londres en 1942…

Jill

Si vous prenez Muselier comme référence…

Josyane

Votre haine contre De Gaulle est fatigante. Vous n’avez pas d’autres sujets ? Si on avait De Gaulle aujourd’hui.on ne serait pas dans cette merde.

Monrose

Attention, Dien Bien Phu c’est en 1954 !. Leclerc est mort depuis 7 ans, donc Leclerc n’a pu conseiller Pleven. Il semble que ce soit les Anglais qui aient fait opposition au bombardement par les USA des collines de Dien Bien Phu ?
Quant aux erreurs de De Gaulle sur l’Indochine, lisez « L’aveuglement, De Gaulle face à l’Indochine », Colonel Pierre Quatrepoint, Éd. Remi Perrin.
http://www.recherches-sur-le-terrorisme.com/Histoire/de-gaulle-indochine-erreurs.html

Jonathan

Si l’on en croit les mémoires du général Navarre (et d’autres sources encore), c’est plus prosaïquement le gouvernement français qui, par connerie, par lâcheté, a eu peur de ce bombardement proposé par les Américains, et a préféré laisser crever nos soldats et essuyer une sévère et cuisante défaite. Connaissant les gens qui nous gouvernent, cette explication ne fait pas l’ombre d’un doute.

Joël (1)

Le 8 Mai 1945 le Général Français « Leclerc » sous uniforme Américain se permet de faire fusiller lâchement douze Français appartenant à la 33e Waffen-Grenadier-Division der SS « Charlemagne » Une frustration de savoir la valeur guerrière de cette division autre chose que les rosbeef suréquipés et qui mettront des mois à reconquérir la Normandie malgré la supériorité absolue de leur aviation. Un carton gratuit pour s’être entendu répondre des soldats de la Charlemagne qu’il traitait de traître » puisque sous uniforme Allemand » que lui en tant que Français était comme eux mais sous uniforme Anglais! (Pitoyable Leclerc) Une honte! En uniforme… lire la suite

Jill

Peu importe l’uniforme, ce qui importe, dans quel sens on tire. Les engagés de la LVF étaient des traîtres ;ceux qui furent fusillés n’eurent que ce qu’ils méritaient.

Jonathan

C’est un peu plus compliqué que ça… Tous les types qui s’engagèrent qui dans la mililce, qui dans la LVF, qui dans la Charlemagne, étaient d’authentiques patriotes… et c’est leur détestation de la gauche et du communisme qui les a menés à se fourvoyer en acceptant de combattre à côté d’un pays qui restait notre premier ennemi. Ils se sont trompés de priorité mais n’ont pas été des traîtres en ce sens qu’ils n’ont pas agi ni voulu agir sciemment contre la France.

Jill

Des patriotes? Dans la Waffen-SS… quant aux
miliciens, ils furent pires que les allemands avec les Français ;drôles de patriotes.

Marie Claude

En effet,ils avaient vu les soviétiques à l’oeuvre en Russie,l’invasion de la Pologne,et probablement prévu ce qui s’est effectivement produit à Yalta:le partage de l’Europe entre Staline et Roosevelt,c’est à dire l’Empire soviétique en Europe de l’Est et l’Empire américain en Europe de l’Ouest.

zéphyrin

ne vous fatiguez pas inutilement; ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire et qui instruisent les procès fussent ils « expéditifs »

Joël (1)

A l’adresse des votes adolescent de ces moins 4: Cela ne m’étonne pas que vous ayez Macron après Hollande et Sarkozy. Vous réagissez comme des adolescents incapables après 70 ans d’analyser froidement les comptes de résultats du conflit 39/45 et en accepter fussent les critiques. Votre Pays a été totalement détruit par ceux sensés venus vous délivrer; Et ils dansent sur le cadavre France aidé en cela par la république que vous adulez pour encore jusqu’au bout de vos états d’âme de Jacobin écervelés. Gamins!

Alyzée

Non, le traître etait fusillé. C est le code militaire en temps de guerre de l epoque. LECLERC l a appliqué. Et il a bien fait ! Aujourdhui, ces vermines , je les comparerai aux djihadistes .

Jonathan

C’est dire que vous avez peu de discernement. Ces types engagés dans la LVF et/ou la Charlemagne ont fait une connerie, mais ils l’ont fait en croyant servir la France (déjà pas comme les djihadistes que vous mettez sur le même pied…).
Dans la catégorie des traîtres à la France, moi je verrais bien les FTP qui ne sont jamais battus pour la France, mais pour l’internationale communiste, et qui n’ont jamais obéi à Londres, mais qui suivaient les consignes du Komintern !

joel (1)

Rejoindre une armée étrangère n’est pas bien soit…. Mais lorsque le citoyen en question revête un uniforme d’une armée ennemi, il s’identifie et ne tire pas de fait dans le dos de ses anciens compatriotes et mérite l’indulgence s’il se rends. La Légion Étrangère est une élite de soldats ayant rejoints la France mais ayant quitté leurs Pays. Ce sont les lois de la guerre: Honneur et discipline! Bon on préfère tous la paix bien entendu!

Marie Claude

. Faux! On est un traître si on combat SON PAYS ,par exemple les cocos,porteurs de valises des fellouzes,fournisseurs d’armes,de grenades…qui ont « servi » à tuer nos soldats en A F N . La L V F n’a pas combattu les Français mais l’un des alliés de la Coalition ,la Russie soviétique,qu’elle savait au moins aussi dangereuse que l’Allemagne dans ses visées expansionistes.

. Dupond 1

Massacre d’Oradour-sur-Glane
Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l’amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient
participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l’état.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d%27Oradour-sur-Glane

Jonathan

On ne vous parle pas d’Oradour, on parle de Bad Reichenhall !

. Dupond 1

Qu’importe !!! ils ont tué des innocents civils Français ….vous ne voulez pas les décorer aussi ???

Jonathan

Qui parle de décorer ces fumiers de la Das Reich ? Vous n’avez encore rien compris, vous !

joel (1)

Je vous invite vivement à visionner la vidéo de Vincent Rénouard sur la question d’Oradour. Vous serez surpris…

Pierre ESCLAFIT

En temps de guerre Monsieur Joël, la justice n’est plus ce qu’elle est en temps de (paix), nous sommes dans une époque ou l’on veut faire croire que nous sommes en paix et l’on donne des appartements confortables à des gens qui méritent la mort immédiatement comme les terroristes du Bataclan. Les traîtres fusillés par Leclerc en Allemagne étaient des français traîtres à leur patrie. Les seuls qui furent choqués furent les américains qui ne comprenaient pas cela. Il faudrait demander leur opinion à ceux qui faisaient partie de la 2e DB à cette époque ce qu’ils en pensaient, quand… lire la suite

joel (1)

Vous vous batteriez pour la république qui détruit la France et vos gosses vous ???? Moi je rejoindrais Poutine pour la flinguer la gueuse! Mais avec un uniforme Russe. Quant aux draps de soie hélas… Je suis au fond du trouver (presque)

Jonathan

En ce qui concerne cette affaire de Bad Reichenhall, il faut laisser les passions de côté et essayer de raisonner un peu. Que constatons-nous alors ? 1) Ces Français engagés dans la Charlemagne n’étaient pas des traîtres à proprement parler – même si au bout du compte, c’est concrètement le résultat ; 2) Ils n’auraient pas dû être fusillés car ils avaient le statut de soldats (la Waffen SS en bénéficiait tout comme la Wehrmacht) ; 3) et – très peu de gens le savent – Leclerc n’a peut-être pas donné l’ordre de les fusiller ! D’après le témoigne de… lire la suite

Bombastus

Commando Kieffer pas Pfeiffer.

Jill

Beaucoup d’inexactitudes… tout d’abord en 1940,
Leclerc n’est pas général, mais capitaine.
C’est vrai Leclerc s’est fait remonter les bretelles pour avoir laisser Rol Tanguy signer l’acte de reddition. Le communiste avait declenche l’insurrection trop tôt et sans en avoir les moyens;
si le Gross Paris avait Été commandé par un général SS obéissant à Hitler, la capitale aurait Été mise à feu et à sang.
Rappelons que De Gaulle à quitté le pouvoir en
janvier 1946,et Leclerc est mort en novembre 1947…

reuri

Et la pravda continue de nous bassiner avec la légende dorée de ce général, c’est pénible…Heureusement que vous continuez de faire du bon boulot de recherche, bravo Mr Gomez 👍.

Jill

Personne, même ses pires ennemis n’ont remis en cause le rôle du chef de la France Libre qui permit
que notre pays soit assis à la table des vainqueurs malgré sa participation symbolique à la victoire eu égard aux forces engagées.
M. Gomez est un pied noir qui croit ou veut croire que c’est De Gaulle qui a perdu l’Algérie,alors que
l’indépendance était inéluctable.

Dugenou

Participation symbolique à la victoire!!
Merci pour la Première Armée Française du Général de Lattre, au sacrifice de ses combattants, de la Provence au Rhin et Danube jusqu’à Berchtesgaden.

Jonathan

En tout cas, on se souvient de quelle manière De Gaulle a remercié De Lattre : il lui a refusé le droit de s’asseoir à la tribune officielle le jour du défilé de la victoire des Alliés ! Tout cela parce que De Lattre ne l’avait pas rejoint à Londres dès 1940 !

zéphyrin

oui c’était inéluctable…je comprends l’amertume des pieds noirs, et leur syndrome du paradis perdu.
je les comprends d’autant mieux quand je constate l’invasion musulmane qui vient en rajouter une couche. Les partisans (nombreux) de l’algérie indépendante n’avaient pas prévu ce gigantesque pied de nez de l’histoire.
ils rejoignent ou rejoindront les pieds noirs dans leur syndrome du paradis perdu. Mais ce qui se passe aujourd’hui en « métropole »n’était pas inéluctable, et l’avenir ne l’est pas davantage.

Jonathan

Justement non, lâcher l’algérie d’une manière aussi déplorable n’était pas inéluctable.
De Gaulle a lâché l’algérie pour préserver la France de l’explosion démographique algérienne mais il s’y est mal pris et a échoué. Et il pris cette décision également parce qu’il voulait faire l’europe – belle erreur cela aussi !

zéphyrin

en toute bonne foi, que pouvait-il faire de moins pire ? pas grand chose. Pourquoi les anglais ont gardé le Commonwealth malgré l’indépendance de leur colonies ?
Cherchez l’erreur : il y a plusieurs formes de colonialisme, nous en vivons une actuellement plus sournoise (sourire) les anglais ont pigé que le militaire ne résolvait rien et ils ont même quitté militairement l’Irlande du nord. Deux visions différentes de la colonisation, mais qui aboutit au même résultat; l’invasion migratoire…Personne n’avait raison finalement (sourire)

Jonathan

Dans le cas du Commonwealth (en particulier l’Australie et la Nouvelle-Zélande), les anglais avaient un avantage : la population y est quasi totalement d’origine anglaise, et elle n’a pas cherché à faire sécession. A l’inverse de l’algérie ou de l’indochine « françaises ».
Mais nous sommes bien d’accord : à partir du moment où la France avait perdu en 40, et la Seconde Guerre mondaile passée par là, il n’était plus raisonnablement possible – ni même souhaitable – de garder nos colonies.
Mais à défaut, il aurait fallu les larguer sans trop de casse – ce qu’on n’a pas su faire…

Spipou

C’est ce que De Gaulle a essayé de faire en Algérie (pas en Indochine).

Il y est parvenu militairement.

Qu’il n’ait pas tiré parti de sa victoire militaire à Evian est une autre histoire.

. Dupond 1
Jonathan

L’indépendance était préférable pour préserver la France de l’infectation bougnoule, mais elle s’est passée dans des conditions totalement contraires aux intérêts de la France. Votre De Gaulle aurait pu et dû négocier en position de force, il a tout bradé comme un vaincu capitule en rase campagne. Nuance !

Jill

Qu’y avait il à négocier à 1 million contre 9 ;
de plus l’Algérie engloutissait 1/5 du budget.

dissident

C EST l armee d Afrique, le debarquement en Italie et en Provence, armee d Afrique sur laquelle de gaulle n avait aucune prise qui a pemis a la France de s asseoir ala place des vainqueurs, ce qui était symbolique par contre c est l armee gaulliste de Londres une armee fantome, quant a l Algerie, le grand bradeur a été plus loin dans l ignominie que n auraient pu le faire des Mollet ou Mendes

Cedric

Da gaulle le Traitre, je n oublierai jamais, jamais

Alyzée

Vas y, rumine, rumine..tu en crèveras.

Isa

Il y a beaucoup de souffrances vécues à cause des exactions de ce mégalomane, malheureusement encore adulé de nos jours par des cyniques, des opportunistes ou des incultes.

pauledesbaux

Tu n’avais pas d’ atome crochu avec ORAN en juillet 1962? ni d’amis ni de parents exterminés par les ordres de degaulle au général katz (cazze) alors toi tu ne peux ruminer bien entendu ……ceci expliquant celà
et la mémoire courte en HISTOIRE DE FRANCE, car ceux sont les pieds noirs croyant être sauvés par degaulle qui l’ont porté au pouvoir…..

Jill

Que d’âneries… En juillet 1962 l’Algérie était
indépendante. Si l’armée était intervenue, c’est tout le territoire qui s’embrasait et les pieds noirs auraient Été massacrés par dizaines de milliers. Le FLN n’attendait que cela.

Malo

il n’empêche que de gaulle devrait bien être déboulonné du piédestal sur lequel vous et les « gaullistes » l’ont mis et l’ont imposé à la mémoire collective car le nombre de ses saloperies n’en fait pas le « grand homme » que l’on nous rabache depuis 80 ans. C’était un homme, avec ses qualités, ses gros défauts…comme tout homme !

Jonathan

Ah bon ! Première nouvelle ! Qui n’a pas respecté le cessez-le-feu du 19 mars 1962 ? A cause de quoi et à cause de qui a-t-on laissé les pieds noirs – mais aussi des militaires – se faire massacrer ? C’est vous qui êtes un âne !

Jill

Le non respect du cessez le feu;les militaires sont intervenus… Oran c’est une autre affaire ;
le FLN n’attendait qu’une réaction de l’armée pour massacrer les pieds noirs dans toute
l’Algérie.

Marie Claude

Jill,arrêtez de dire des c……! quel âge avez-vous? où avez vous lu ces idioties?…à l’école,possible:l’enseignement en France étant sous la coupe des communistes….dans les journaux:Le Monde? Libération?….dans les émissions « historiques » de la Télé officielle?….commentées par « l’historien » juif Benjamin Stora? Lisez tous les commentaires que j’ai faits sur cette page + les commentaires de quelques autres qui savent de quoi ils parlent.

dissident

quel idiotie l armee francaise est restee a regarder les massacres a cause de de gaulle meme Katz souhaitait intervenir dace a ce massacre, d ailleurs quelques unites sont intervenues et ont liquide des fussilleurs fln et le pays ne s est pas embrase pour autant

pauledesbaux

le 5 juillet 1962 degaule a laissé massacrer les harkis et les oranaisen demandant à CAZZE de ne rien faire pour sauver ces hommes et ces femmes et leurs enfants IL VOULAIT SE DEBARRASSER DE L ALGERIE LE SALAUD INALDIN BOUK