De Gaulle et l’Algérie : Giesbert et Valeurs Actuelles posent les bonnes questions

ALGER, ALGÉRIE – 1942 : Le général Giraud et le général de Gaulle à Alger, Algérie en 1942. (Photo by Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Dans l’édition du 6 janvier 2022, l’hebdomadaire Valeurs Actuelles (de la droite qui s’assume) commente sous la plume de Bastien LEJEUNE le premier volume intitulé Le Sursaut de la trilogie de Franz Olivier GIESBERT, consacré à l’Histoire intime de la Ve République.

Bastien LEJEUNE écrit fort judicieusement d’emblée : « le Grand Charles a la cote dans notre classe politique et l’on se demande bien pourquoi » (1). Il poursuit toujours avec justesse : « Giesbert ne cache pas son admiration pour le Général mais il ne se complaît pas dans le récit hagiographique qui a longtemps prévalu. Bravo à Bastien LEJEUNE qui hèle notre conscience !  Il est grand temps de rompre avec celui-ci.

Et de poursuivre, toujours avec raison : « L’affaire algérienne offre une illustration parfaite de la pratique gaullienne du pouvoir, mélange de cynisme, de duperie, de réalisme froid et brutal, d’ingratitude aussi ».

Bastien LEJEUNE édicte « Quelle fin justifie ces moyens extrêmes – mensonges éhontés, abandon des harkis à un sort monstrueux, trahison des pieds-noirs – ».

La réponse ne tarde pas. Hantise de la transformation de Colombey-les-Deux-Églises en Colombey-les-Deux-Mosquées.

Pour Qui-vous-savez, l’assimilation, aujourd’hui défendue par les plus radicaux des candidats à l’élection présidentielle, est une « fichaise ».

En un mot, comme en mille, de Gaulle n’était rien d’autre qu’un raciste pur et dur, craignant la venue de deux cents, quatre cents, six cents députés arabes à Paris.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Certains de mes vieux amis estiment, tout en concédant que le « Guide » n’était pas toujours un tendre, qu’il avait fondamentalement raison. Et de préciser : « on ne fait pas d’omelette sans casser les œufs (2) ».

Il importait, et il importe toujours d’ailleurs, d’arrêter les flux (arabes et noirs (3) également…).

Désolé les copains, je persiste et je signe. De Gaulle avait tout faux et sa politique a été la pire de tout ce que l’on peut imaginer.

  1. En livrant la malheureuse fraction très pro-française des musulmans d’Algérie (pas seulement, loin sans faut, à la vindicte du FLN), il a commis une infamie, non seulement un crime, mais plus grave, une faute !

Il en résulte de nos jours, que lorsque « nos compatriotes double-nationaux » veulent se démarquer de la communauté nationale, ils ne ratent pas une occasion d’arborer avec arrogance le drapeau FLN et de fustiger les traîtres par excellence, les « harkis » !

Bon courage à la prochaine Présidente (si ce n’est le même) pour s’atteler à résoudre la question cardinale de la double-nationalité installée durablement dans le paysage politique, médiatique et social avec la prétendue paix d’Évian !

  1. Tout en abandonnant à la géhenne la plupart de ceux qui se sont battus pour nos couleurs et les autres à une grande humiliation, il a fermé les yeux sciemment sur l’envahissement de la métropole par les Algériens qu’il estimait pourtant « inassimilables » (4).
  2. Lui et ses épigones se sont très lourdement trompés en faisant croire que la France, en se débarrassant du fardeau algérien, allait être préservée de la multiplication des « indésirables ».
  3. Il a livré l’Algérie aux bandits, aux prédateurs, aux incapables, aux oppresseurs et aux assassins.

Le plus important dans cette malheureuse affaire : restée française, l’Algérie dotée d’un potentiel incroyable aurait fixé sur son sol la très grande majorité de ses habitants, en assurant une élévation très spectaculaire de leur niveau de vie.

Au lieu d’être de quarante à cinquante millions, les Algériens seraient tout au plus vingt-huit à trente millions. Cela aurait permis d’assurer un tout autre essor au fameux vivre-ensemble dont se gargarisent tant de têtes creuses.

Dans un cadre nettement plus serein, la pratique de l’islam aurait opéré une nécessaire mue, plus propice à se fondre dans une République française à la fois laïque et tranquillement fraternelle !

Les Mahorais qui ont réservé tout récemment un accueil enthousiaste à une possible si ce n’est probable présidente de la République française, ne se sont-ils pas « coulés » dans le droit commun alors même que beaucoup de Mélanésiens pourtant dotés de prénoms très franchouillards et baptisés chrétiens, restent confinés dans un droit hétérodoxe dit coutumier (5).

Enfin, comment ne pas relever que les Martiniquais et les Guadeloupéens qui dans les années cinquante, alors plus indépendantistes même que les Algériens, connaissaient un taux de croissance exponentiel, n’arrivent presque plus à renouveler leurs vieillissantes générations.

En tout cas, merci à Valeurs Actuelles de relancer un débat ô combien indispensable !

  • Pourquoi ? Parce qu’il est toujours bien plus confortable de s’adonner à la lâcheté et à l’aveuglement avant un réveil d’autant plus brutal qu’il n’a que trop tardé !
  • On veut bien, mais casser des œufs avec de tels dégâts collatéraux !
  • Les Noirs de plus en plus islamisés jusqu’aux Congolais d’origine !
  • Inassimilables Ahmed DJEBOUR, ami personnel du Menhir, le docteur SID CARA Algérie française jusqu’au bout, Ouali AZEM soutien à Salan dans les années 1961 et 1962, et bien d’autres !!!
  • Droit coutumier qui entrave passablement une vie harmonieuse et même normale de bon nombre de femmes canaques, sans qu’en quoi que ce soit cela défrise nos féministes de tout poil qui préfèrent de loin écouter les sirènes du « wokisme ».

 

Jean-Michel WEISSGERBER

Colmar, le 8 janvier 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print
16

40 Commentaires

  1. Merci à vous. Pas un mot à changer. Bastien Lejeune (que je ne connais pas) semble bien mériter son prénom. Les racistes étaient en face, et y sont toujours.

  2. Un tissus d’âneries… Les harkis n’étaient pas pro-francais ;d’anciens fells pour la plupart qui avaient autant de convictions qu’il y avait de cochon dans leur couscous.la majorité d’entre eux ne souhaitaient pas venir en France pour des raisons familiales… 23 seulement du Commando Georges sur 200 consultés.
    L’indépendance était inéluctable. De Gaulle a fait au mieux.

    • Il n’a fait qu’à sa tête ! Il y avait 36 solutions ! Il a choisi la pire ! Rien d’étonnant d’un pervers comme lui !

      • Rolland… 36 solutions ? Personne n’est capable d’en avancer une crédible convenant aux deux parties.

        • C’est vous qui le dites ! Vous avez peut-être des convictions mais il est visible que vous n’avez aucun argument correct !

    • l’indépendance était ineluctable ! oui surtout après celle de la tunisie et du maroc ! mais aurais je été marabouté d’entendre « algérie française » lors d’un discours à mostaganem ?
      de gaulle a fait au mieux pour libérer les camps de rétention administrative des fln et les remplacer par des piednoirs ! de gaulle a fait au mieux pour faire tirer à balles réelles sur des manifestants pacifiques rue d’isly à alger
      de gaulle a fait au mieux pour interdire à l’arm&ée d’ouvrir les portes aux piednoirs qui n’avaient pas pris au sérieux « la valise ou le cercueil » à oran le 5 juillet 1962; etc.

      • De Gaulle évoqua en effet l’Algérie Française à Mostaganem ;mais une Algérie de 9 millions de Français…detail que l’on s’est empressé d’oublier ;les pieds noirs n’en voulant évidemment pas. ‘

        • 9 millions qui ont été interdits de vote loirs d’un référendum qui décidait de leur sort ! Magnifique démocratie gaullienne !

    • c est toi l ane bate qui crache sur le martyr des harkis tu es la honte de ce site

      • Dissident… La France n’est ni comptable ni responsable du massacre des harkis ;ni de la barbarie des Algériens.

    • Degol, un péteux déjà en 1914, et ça a continué en 40, courage fuyons en Angleterre…Que dire au fiasco de Dakar ou il était avec des anglais contre des français ! Il n’aimait pas l’armée d’Afrique qui préférait le Gl Giraud entre autres et il l’a fait payer aux Pieds Noirs par la suite. Les bons arabes qui étaient pour la France se méfiaient de Degol car ils savaient le sort qui les attendait si la France abandonnait l’Algérie et c’est ce qui s’est passé. N’oublions pas non plus les massacres d’Oran ou l’infâme charlot a interdit à l’armée de protéger la population (toujours) française…

      • L’armée qui reçoit l’ordre de laisser se perpétrer un massacre sous ses yeux, ce n’est pas seulement à Oran. C’est aussi au Bataclan. Dans les deux cas, l’intention de laisser faire l’ennemi pour le renforcer est claire…

        • L’armée ne pouvait pas intervenir dans un pays étranger. Cela aurait déclenché
          l’hystérie dans le pays, et les pieds noirs auraient Été massacrés par dizaines de milliers.

      • Ralbol Idiot, vous ne connaissez rien ;fuyard de quoi ? Le fuyard comme vous dites a amené la France à la table des vainqueurs en 1945.

      • Rolland… Le péteux comme vous dites a amené la France à la table des vainqueurs en 1945.

        • Ce n’est pas moi qui ais dit ça ! Mais manifestement vous avez fait une fixation sur mes arguments !

      • Ralbol… Giraud, un bon soldat, mais un nain politique. Avec lui la France aurait Été occupée par les américains.
        Comment se fait il que le Général d’armée Catroux, Jean Moulin, Leclerc… ont fait allégeance à ce péteux comme vous dites. Ils étaient bêtes ;ah si vous aviez Été là…

  3. Delouvrier payait le FLN pour qu’il ne fasse pas sauter les pipe-lines qui amenaient le pétrole du sahara jusqu’à Bougie !

    Fin de l’histoire.

  4. ENFIN ! Il y a 60 ans que je désespère de lire de tels arguments ! Ce Général de pacotille que l’on a qualifié de « Grand Visionnaire » n’a pas vu plus loin que la visière de son képi !J’ai anticipé tout ce qu’il allait provoquer le jour où il a prononcé le mot « Autodétermination » ! J’étais en Algérie, je n’avais pas encore 18 ans et je n’avais aucune culture politique, mais j’ai compris que ce type ne connaissait strictement rien à la psychologie des musulmans qui allaient lui faire payer très cher son idée des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, sachant que les « Algériens » n’ont jamais été un peuple et que ce grand paranoïaque leur offrait l’occasion de se venger d’avoir été entièrement fabriqué par la France !

  5. les algériens du fln n’ont même pas été renvoyés après 1962; les essais atomiques dans le sahara devaient continuer ! et puis ensuite rien n’a été mis en oeuvre pour stopper l’invasion migratoire

  6. bravolumineux de gaulle fausse valeur aassassin de l Algerie française et createur de la France algerienne, je le disais en 1985! aun cretin du rpr ù Algrie française aurait enrichit et donc fixe les populations musulmanes, d ailleurs l immigration s est acceleree des l independance et de Gaulle n en a eu cure, de Gaulle l imposteur a choisit lla pire des solutions pour lAlgerie et nous en payons leprix

  7. Faire de la politique, c’est prendre en compte la réalité et savoir trancher. Les bons sentiments ne sauraient peser sur les décisions cruciales, en la matière l’avenir du pays. Il faudrait revisiter l’histoire des « pieds noirs » et de leurs rapports aux populations locales, et montrer par exemple que déjà, Islam et démocratie occidentale ne pouvaient durablement cohabiter. L' »Algérie française » devenait un poids économique et militaire insupportable. On peut regretter la manière dont la séparation métropole-Algérie a eu lieu, et considérer que c’était indispensable. Que de morts pour rien! Surtout avec la politique d’immigration massive en France qui a suivi. Souvenons-nous que le regroupement familial, ce n’est pas de Gaule.

  8. Pas du tout d’accord avec cette analyse ! Qui se voit aujourd’hui avec 40 millions de musulmans français ?!!! De Gaulle a vu juste et loin, même si on peut lui reprocher d’avoir « cassé quelques oeufs ». Si l’immigration algérienne (et autre) s’est tant développée par la suite , c’est parce que de Gaulle était MORT ! Il n’aurait jamais laissé ce phénomène se développer à la folie sous la pression des gros capitalistes français et américains. D’autre part, on peut se demander pourquoi la France n’a pas dénoncé les accords d’Evian depuis 60 ans, alors que le FLN aux commandes en Algérie ne les a jamais respectés !

    Et pour conclure, j’ajouterai que l’Histoire n’est pas finie !

    • Du vrai et du faux ! Il n’y a jamais eu beaucoup d’Algériens en France avant 62 alors qu’ils avaient toute possibilité d’y venir ! Ils étaient trop bien chez eux …. grâce à notre action civilisatrice ! Ce fantasme de 40 millions de musulmans chez nous ne se réalise donc que par l’indépendance ! Ce à quoi il fallait s’attendre et que De Gaulle n’a jamais essayé de savoir !

  9. Qu il ait laissé les harkis se faire hacher menu et parfois se faire bouillir vivants est effectivement regrettable. Cela nous renvoie aussi aux termes des accords d Evian.
    On nous dit que l armée française avait gagné la guerre contre le FLN qui était exsangue. Dans ces conditions, pourquoi avoir fait tant de concessions à la bande d assassins qui venaient négocier ? Pourquoi ne pas avoir dénoncé ces accords après les tueries d Oran en juillet 62 qui n ont pas suscité la moindre réaction officielle? N était ce pas parce qu il importait plus à ce pouvoir de ménager la grandeur de gaulle que de se préoccuper de l intérêt de la France ?

    • Ce sont les Algériens qui ont massacré les harkis ;nous n’en sommes ni comptables ni responsables.

    • Bravo ! C’est exactement ça ! De Gaulle n’a jamais travaillé que pour sa propre gloire sur le dos des Français !

  10. C’est ce que je pense depuis longtemps !
    Si les Français étaient restés, l’Algérie serait en bien meilleur état aujourd’hui, et les Algériens n’auraient pas immigré en masse dans l’ancien pays colonisateur !

  11. je ne vais pas jusqu’à la fin: bla bla bla ….De Gaulle a règlé le problème, lui. Un seul homme politique a eu l’honnêteté de reconnaitre qqu’il s’était trompé et que De Gaulle avait eu raison, vu l’évolution démographique: JM LP,sur sa chaine YT il y a un an. Prenez de la graine, y a besoin.

  12. En 1962;une faute :que le divorce n’ait pas Été complet entre la France et l’Algérie…
    plus de Français là bas, c’était réglé ;mais plus d’Algériens en
    France, sauf exceptions.

  13. Ah si seulement les Américains avaient pu imposer Giraud au lieu de l’autoproclamé De Gaulle, qui changeait aussi vite de décisions que de chemise!
    Je vous ai compris, ah ça oui on a compris!!!

    • GIRAUD… pour que la France soit occupée par les américains.
      Vous n’avez manifestement rien compris.

  14. Il est faux de prétendre que le Gl. de Gaulle a favorisé l’envahissement de la France via l’Algérie ! Il a été maladroit : peut être, mais point ! Le premier à autoriser la venue de ces populations ‘non désirées » a été G. POMPIDOU qui de mon avis n’y était pas favorable, mais malade n’ a pas été en mesure de s’opposer efficacement contre LE PATRONAT demandeur avec insistance afin de faire baisser les salaires de façon drastique ! Et, ce dernier est arrivé à ses fins. C’est la raison pour laquelle je parle ici même sur ce site « d’esclavage moderne ». Enfin, le premier fautif « d’envergure » de notre envahissement est bien .V G. d’ESTAING Suivi depuis 50 ans par tous les suivants mafieux politicards…

  15. beaucoup de choses exactes, merci…

    mais ! suite a ce paragraphe : « Le plus important dans cette malheureuse affaire : restée française, l’Algérie dotée d’un potentiel incroyable aurait fixé sur son sol la très grande majorité de ses habitants, en assurant une élévation très spectaculaire de leur niveau de vie. » dixit

    Exact ! Mais avec un rectificatif de taille, il était impossible pour les européens de continuer à vivre avec les muzzs. ( idem pour les arabes a l’inverse ! )
    la SOLUTION MANQUÉE ayant été la partition en deux du territoire algérien… ( idem Israël avec la Palestine ) la précipitation voulue de De GAULLE de se débarrasser du boulet en étant la cause…

    Cette partition de l’Algérie, aurait bien évidemment permis aux pieds noirs de rester en Afrique du nord, tout en offrant des possibilités de travail pour les arabes… donc forcement beaucoup moins de maghrébins en Europe !!!!!

    •  » il était impossible pour les européens de continuer à vivre avec les muzzs. ( idem pour les arabes a l’inverse ! » Q’en savez vous monsieur l’historien d’un soir… Votre dernière phrase me plait. En tout cas moi qui suis né là-bas je confirme que l’on s’entendait très bien avec les musulmans de l’èpoque. Dommage que ce salop de de gaulle n’a pas pu être tuer avant de faire sa saloperie et que le peuple Français à voté en majorité contre l’Algérie Française…Maintenant nous avons les Algériens içi ! Bien fait pour les cons !!!

  16. Ne pas oublier que ce de gaule était un traitre à la patrie, un criminel de guerre avec du sang sur l’ensemble de son corps et que je l’aurai moi même fusillé à la mitraillette et bruler ses restes… Vive l’Algérie Française qui va nous revenir un jour ou l’autre, vous verrez…

  17. De Gaule avait été très clair concernant l’Algérie. C’était un boulet dont il voulait se débarrasser.
    Et à propos des Algériens, n’en parlons pas, il n’avait aucune estime pour eux.

    https://www.youtube.com/watch?v=ZprDRpof3UQ

    – Notre objectif n’est n’est pas du tout de garder la responsabilité politique, administrative, et économique de l’Algérie.

    – C’est un territoire dont la population ne fait pas partie du peuple Français. Et que tout portera de plus en plus à s’affranchir et à s’appartenir.

    – La France n’entend pas engouffrer indéfiniment ses moyens dans des tâches sans issue.

    – Le métier d’être les possesseurs et les nourrisseurs de cette région, nous n’y tenons pas du tout.

Les commentaires sont fermés.