De la bêtise incurable des élites : quelques exemples…

La bêtise au premier degré est de la bêtise pure, celle synonyme de crétinerie, idiotie, imbécillité, stupidité, débilité, connerie.

La bêtise pure est la bêtise des conversations postprandiales, des fins de soirée dans les bistrots, du dragouillage dans les boîtes, des supporters avant et après le match. Celle d’un Ngapeth, ce volleyeur aux mains virevoltantes quand elles s’approchent de fesses féminines. C’est la bêtise de ceux qui croient à la platitude de la Terre, de ceux qui ont besoin d’une voyante pour les rassurer, de ceux qui pensent que « c’est magique » à tout bout de champ.

C’est sans aucun doute, aussi, celle d’un Mélenchon qui, entre deux crises de nerf où il se prend pour la République, met la défaite britannique de l’antisémite Corbyn sur le dos des juifs, attribuant l’échec aux « réseaux d’influence du Likoud ». Celle de Christian Jacob faisant exclure le jeune militant Erik Tegnér pour ses positions « trop droitières » (il a osé dialoguer avec Marion Maréchal) et pour sa mauvaise réponse à la question : « Pourriez-vous voter François Baroin en 2022 ? »
Cette bêtise n’est pas la seule.

La bêtise au second degré est souvent compagne de personnes qui se considèrent comme intelligentes. Voire très intelligentes. L’élite.

Il s’agit cette fois non plus d’une bêtise pure mais d’une bêtise absolue.
Elle ne cherche pas d’échappatoire dans le faible niveau d’études, dans la misère sociale, dans l’alcoolisme. Cette bêtise-là est persuadée d’avoir le jugement sûr, elle est convaincue d’être la raison, la première de cordée, la réussite enviée face aux « gens qui ne sont rien » (Macron).
Elle se sent en sécurité dans ses jugements, dans ses prises de position, dans ses commentaires, dans sa bonne foi. Elle déteste les masses égarées dans la haine de l’autre et le repli sur soi, elle abhorre les fascistes (elle en voit partout).

Quelques exemples à la volée.
Aphatie osant dire sur le plateau de Canal+ que « Zemmour est l’archétype de la violence… c’est un cochon de la pensée » et qu’il n’est pas question qu’il débatte avec lui.

Arthus-Bertrand qui, à 70 ans, prétend renoncer à prendre l’avion pour se sentir meilleur. Le photographe du cœur de Voh (Nouvelle-Calédonie) en photographe au cœur de veau écologique.

Luc Ferry, le philosophe du Figaro, qui souhaitait que les miliciens du gouvernement tirent à balles réelles sur les Gilets jaunes.

Caroline Kuhnmunch, ex-conseillère de Christiane Taubira et vice-présidente du tribunal de grande instance de Paris qui adore juger Pierre Cassen et Riposte laïque. Une façon de se sentir, comme ses consœurs et confrères, totalement dans le camp du Bien, pour l’immigration, le soutien à l’Autre, dans la certitude de l’islam religion de paix, etc.

La bêtise au second degré règne sur le monde des politicards, des journalistes, du showbiz, des universitaires. Ce petit univers d’individus bons, inscrits dans le cercle de la raison, auréolés de lucidité, qui depuis des mois traitent Trump et Johnson de crétins, appelant à un nouveau référendum sur le Brexit avec le résultat que l’on connaît.

Cette bêtise est incurable parce ces gens intelligents – du moins croient-ils l’être, surjouant l’intelligence pour masquer leur manque de culture, leur prosternation devant la communication et le fric – sont enfermés dans cette bêtise. Des bêtes en cage idéologique ne remarquant pas les barreaux de la cage.
C’est comme cela que, s’estimant affranchis de la bêtise, ils ne peuvent s’extraire de celle-ci. Ils sont impossibles à détromper, impossibles à guérir. Incurables.

Ils sont menteurs presque de bonne foi. Ils sont cyniques par raison. Ils sont manipulateurs par arrogance.
Ils sont fiers de collaborer avec les barbares, fiers de mettre le pays à genoux, fiers de leurs reflets dans le miroir de la bien-pensance.
Ils sont politiquement corrects.

Je suggère de prendre comme allégorie de la bêtise au second degré des élites, madame Ndiaye. Allez savoir pourquoi.

Marcus Graven

image_pdfimage_print

23 Commentaires

  1. Il faut dire que le gendre fait un bon chef d’escadrille, talonné par bon nombre de postulants.
    On constate que frelucron a fait œuvre d’expert en terme de recrutement, chez larem nous avons la crème de la crème.

  2. Le point d’orgue de l’article est évidemment la photo de Sibeth Ndiaye, dans un énième déguisement de clown. Si j’étais un de ses compatriotes sénégalais, je serais mort de honte en voyant l’image ridicule qu’elle donne des Noirs en France.

  3. bétise des zélites politiques, financières, syndicales, religieuses, qui sont tous atteint du syndrome de stockholm (amour de son bourreau)
    mais bétise des gueux qui ne vont pas voter pour dégager les bobos des manettes

      • Ils est abérant que des français a l’etranger puise voté pour une politique qu’il ne subironts pas ..sa aussie sa devrais être abolie !

  4. « gens qui ne sont rien » (Macron).
    Je serais tenté de dire comme les gamins dans la cour de l’école, « c’est celui qui le dit qui y est ».

  5. Il suffit de voir sa tronche, sans être un expert en psychophysiologie, pour comprendre les déviances, les vices et autres particularités spécifiques qui ont formé physiquement et psychologiquement ce repoussant personnage !

  6. « Mort aux cons, parce qu’ils sont plus dangereux que des lions » ; c’est de Lyautey, je crois . . . Le problème, c’est qu’ils sont vraiment trop nombreux !

    • En effet , Eric, il faudrait commencer par détruire la machine à fabriquer les cons . Pour moi cette « machine » c’est l’idéologie post marxiste, post trotskiste , post léniniste qui est encore véhiculée dans ce pays . Quand on voit que des gauchistes veulent détruire nos racines et nos traditions ( référence à la crèche de Toulouse il y a 2 jours) , on a envie de pleurer sur la stupidité et la crétinerie de ces gens . Moi, Président de la France , j’interdirais le communisme , comme aux Etats Unis .

      • Finance ….
        Je croie que tu serais mille fois plus efficace si tu interdisais la franc-maçonnerie !

  7. Aphatie osant dire sur le plateau de Canal+ que « Zemmour est l’archétype de la violence… c’est un cochon de la pensée » et qu’il n’est pas question qu’il débatte avec lui.
    //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
    Ce matin aplati s’en prenait a delevoy pour la non transparence de ses revenus !!! il oubli aplati que face a dupont aignant il a refusé de dévoiler le montant de son salaire

  8. Utiliser le terme élite pour désigner ces infatués les conforte dans leur mégalomanie.
    Prenons une codification simple pour les désigner: les » zélites » , ce z est une serinette pour mettre au rang de rabâchage ces crétins satisfaits. En substitution, je propose aussi le « zilotes » vu qu’ils sont des larbins de basse cour.

  9. Ils se prennent pour des élites, mais en vérité, malgré qu’ils aient trainé leurs fesses sur des bancs d’écoles jusqu’à 25 ans. Ce ne sont que des ânes cultivés sans un poil d’intelligence.

    • Cultivé ? Pour eux la culture française sa n’a jamais existé…
      .donc de quel culture tu parle ?….jean kulpa …
      Je te presente mes plus grand et imense respect guerrier spartiate d’occident !

  10. « Je suggère de prendre comme allégorie de la bêtise au second degré des élites, madame Ndiaye. Allez savoir pourquoi. » A cause de son élégance naturelle, peut-être ?

  11. Ces mêmes élites, qui nous mènent droit au mur depuis 40ans, ces énarques, ces sciences-popo, ces élus qui n’ont jamais travaillés ? C’est ça nos zélites? Ils me font penser à ces généraux avant guerre qui savaient tout mais dont on a pas tardé à voir leurs incompétences au détriment de milliers de morts pour la France lors de l’invasion des barbares Allemands. Circulez il n’y a rien à voir, nous sommes le peuple et le peuple a toujours raison quoiqu’il fasse, parce-que notre pays on en fait ce que l’on veut qu’il soit avec notre légitimité à la majorité. Mais vous ne nous représentez plus ! Vous n’êtes que des bandits, des escrocs, des bons à rien. Dehors !!!!!

    • Pedro de la Mancha……c’est surtout une classe de larves parasitaires. ..une classe de traitres
      A executé sans etat d’âme !

  12. C’est vrai que le formatage par l’école marxiste de la république rend comme ça, y échapper implique d’être tombé dans l’anti poison à sa naissance

  13. Les pseudos-elites-auto-proclamer. .ne sonts qu’une classe de parasites qui empoisonne la societé 24/24 …des grosses larves parasitaires que nous devonts exterminer aux plus vite !

Les commentaires sont fermés.