De la troisième dose au coup d’État…

Bonne nouvelle pour les réfractaires aux vaccins ! Si depuis le 12 juillet 2021, vous êtes en première ligne, marginalisés, transformés en parias, interdits de nombre de lieux, il fallait, dès à présent, vous annoncer que la prochaine discrimination ne vous concernera pas. L’on ne pourra pas désactiver votre QR code puisque vous avez pris la liberté de ne pas en avoir.

La perfidie de la mafia gouvernementale vient d’inventer une nouvelle ignominie pour maltraiter les personnes âgées. Cela vient de nous être rapporté par le Canard enchaîné et corroboré par l’émission « C’est dans l’air ». L’info aurait fuité après le Conseil de défense, top secret, du 6 octobre dernier. L’ignoble Véran envisage la suppression des « privilèges » liés au passe dit sanitaire pour les plus de 65 ans et toutes les personnes fragiles, refusant une troisième dose de « vaccin ».

La campagne de rappel du  « vaccin » contre le Covid-19 a débuté le 1er septembre 2021 pour les plus fragiles, puis a été étendue aux soignants et à tous les proches des personnes immunodéprimées. L’épidémie marquant le pas, les 5,5 millions de plus de 65 ans et personnes fragiles ne se bousculent pas pour recevoir une nouvelle injection. Ayant peut-être fini par comprendre ce qui se tramait et combien Macron, Big Pharma et leur sbires alimentaient les peurs et profitaient des faiblesses et naïvetés de partie des Français, certains se sont réveillés, redoutant ce qui se profile… comme un abonnement vaccinal et la prorogation de mesures liberticides, pour mieux chinoiser toute la population.

Attal, le psittacé de Macron, a évoqué mercredi un « risque non négligeable de reprise de l’épidémie »… « C’est vraisemblable » reconnaît-on à Matignon. « Ce qui fait qu’elle passera comme la quatrième vague, c’est que nos personnes vulnérables ne perdent pas leurs anticorps. » Et surtout n’affluent pas dans les services d’urgence privés de milliers de lits par Véran…

Invité de France info, le même individu a exclu d’étendre la troisième dose à l’ensemble de la population, ce qui se traduit qu’après les seniors, viendra le tour de tous les autres. Vous n’avez pu que le noter, il suffit de bien écouter les annonces gouvernementales pour savoir qu’il adviendra exactement le contraire.

Et comme il faut toujours une bouc émissaire… “On s’attend à un redémarrage de l’épidémie à l’automne. D’abord parce que les conditions climatiques s’y prêteront, mais aussi parce qu’il reste un réservoir de non-vaccinés assez nombreux pour occasionner une poussée épidémique et mettre en tension l’hôpital”a surligné Arnaud Fontanet, professeur à l’Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a adopté le projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022. Ce texte renforce aussi  les sanctions contre la fraude au passe sanitaire : jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende…
Cette infamie sera examinée le 19 octobre en première lecture à l’Assemblée nationale, devant impérativement être adoptée avant le 15 novembre, pour mieux proroger les mesures liberticides du 9 août 2021, au prétexte qu’après février 2022, le Parlement ne pourrait plus légiférer. Ce qui est totalement faux, comme le précise le sénateur Philippe Bas « il est faux de dire qu’on ne peut pas légiférer à cause de la campagne présidentielle. C’est un usage républicain, mais la session reste ouverte ». L’ancien ministre des Personnes âgées, des Personnes handicapées et de la Famille de la fin du quinquennat Chirac rappelle avoir lui-même « fait adopter deux textes de loi en mars 2007, un mois avant le premier tour de la présidentielle».

Le sénateur de la Manche ajoute qu’« on ne peut pas permettre au gouvernement d’imposer partout des restrictions aux libertés, comme le passe sanitaire, sans prendre en compte la situation épidémique locale ». Il s’agit donc de « territorialiser en définissant avec précision les conditions du recours aux mesures contraignantes ». Toujours selon Philippe Bas, « les contraintes exercées sur les personnes qui ont deux doses doivent être réduites, sauf situation exceptionnelle » (…) « Nous avons une doctrine. Elle est constante : quand on restreint les libertés pour un motif d’intérêt général, et la situation sanitaire en est un, on ne peut le faire que sous contrôle du Parlement ». L’ancien président de la commission des lois, s’il n’est pas opposé à une prolongation des dispositifs, celle-ci ne doit être que « brève » et non « pour une durée anormalement longue ». « On peut consentir, après le 15 novembre, à la possibilité de recourir à des contraintes, mais seulement jusqu’à trois ou quatre mois de plus, et pas de manière aussi indifférenciée ». En cas de besoin, il faudrait un nouveau vote du Parlement pour prolonger, « le fait qu’il y ait une élection présidentielle ne doit pas servir d’excuse pour éluder le contrôle parlementaire. Nous sommes là, et nous sommes prêts à prendre nos responsabilités depuis le début de la crise ».

« Il n’est pas question de donner un blanc-seing jusqu’au 31 juillet 2022, il faut que ça soit sous le contrôle du Parlement », a prévenu mardi sur France Info le président LR du Sénat, Gérard Larcher. « Ça veut dire qu’en février, nous devrons débattre à nouveau de la poursuite du processus de sortie de l’urgence », a-t-il ajouté.

Quand on se souvient combien le Sénat ne s’est pas opposé à la loi de début août, obéissant lamentablement à Macron, les Français ont tout à craindre, de la privation de passe sanitaire à celles d’élections… À défaut, cette loi immonde ne serait prorogée que jusqu’au début mai, laissant au nouveau président de la République tout pouvoir d’appréciation.

Ça sent vraiment le coup d’État.

Mitrophane Crapoussin

 

 

 

image_pdf
0
1

29 Commentaires

    • Tu es bête ou quoi ? On ne veut pas faire la loi ; on ne veut pas ce vaccin de pacotille ; au fait si la majorité a raison , il faudrait annuler le traité de Lisbonne ( tu te rappelles ? 45 % oui 55% non )

      • Col comme un banai a des trous de mémoires : c’est le traité constitutionnel qui a été soumis au référendum, pas le traité de Lisbonne.

    • En effet..ils le pourront, dès que les « pikousés » seront défunts..RIP Monsieur Jean le pas bon de Bayonne

      • Alors attendez un peu. Si vous pensez que 89% de la population va mourir, vous allez avoir toute la France à vous tout seul ou presque, cher paniqué.

  1. voir la video YT de JUSTE MILIEU de ce jour. C EST REMI qui se gausse des changements incessants du conseil scientifique qui est aux ordres des macroniqueurs !

  2. Les vieux acceptent tout ils sont niais et naïfs. Macron veran castex sont les tuer à petit feu.. Qu’ils se démerdent. Ils avaient le temps pour descende dans la rue… Ils ne l’on pas fait.. Tant pis pour eux

    • Salut p’tit gars , j’ai 86 ans , je ne suis pas vacciner et je suis tous les samedis en manif , tu sera en grandissant qu’il ne faut jamais généraliser , au risque de passer pour un  » couillon « !

  3. Vous avez raison. : Ayant reçu ma 2eme dose de Pfizer au mois de mars , je viens de demander un rendez-vous pour la 3eme. . Je vous ferai un compte-rendu de survie 6 mois + tard . Portez vous bien .

    • Ne faites pas trop le malin… Si vous espérance de vie est réduite à cause du vaccin il ne faudra pas pleurer… Moi que macron veran castex tue les vieux a ptit feu ça me laisse froid… Le régime de retraite souffrira moins

  4. En faisant produire la protéine Spike du vaxxin par les cellules, vacciner revient à inoculer la maladie !

    Ce qui est frappant actuellement, c’est d’une part, la grande similitude entre les symptômes de la maladie et les effets indésirables des vaccins géniques, et d’autre part, le fait qu’un grand nombre de vaccinés se retrouvent malades du covid-19, parfois sous des formes graves allant jusqu’à la mort.

    la protéine spike provoque des dommages cardiovasculaires associés au covid-19 (péricardites, myocardites, etc.) et peut induire une perte d’intégrité de la barrière hémato-encéphalique, d’où la possibilité d’inflammation dans le cerveau et dans ses vaisseaux.

    ARTICLE COMPLET A LIRE

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/spike-vacciner-revient-a-inoculer-la-maladie

    • S’ils voulaient VRAIMENT résoudre le problème médical , plutot que le vaccin , le Doliprane , et « appelez le 15″…..Ils laisseraient les médecins prescrire l’ivermectine ou un autre anti inflamatoire . Et c’est un problème qui ne concerne pas que les imbéciles qui nous gouvernent , il est mondial, à l’exception de quelques rares pays comme l’Inde , ou des pays africains ou les populations depuis des lustres prennent chaque semaine leur cachet d’ HCQ….REVEIL? NOUS SUBISSONS UNE VRAIE ESCROQUERIE DONT LE BUT EST DE RUINER NOS ECONOMIES ET DE NOUS ECRASER !

  5. Comme le formule si bien Marion-Marechal avec Macron « La France n’est pas sous un régime totalitaire et en même temps elle n’est plus dans une démocratie ».
    Je dirais que la France n’a pas de Président de la république ni un gouvernement et encore moins de députés représentatifs mais un PDG, un conseil d’administration et des actionnaires… Avec Macron la France n’a plus de Peuple, elle est une masse salariale composée « de gens qui ne sont rien », « sans culture », « sans identité » avec « des illettrés », « des alcooliques », des « réfractaires aux ordres », des descendant de criminels contre l’humanité » et j’en passe. En un mot Macron considère la France comme une Entreprise qui lui appartient du Mobilier à l’immobilier en passant par le personnel anonyme.

  6. Les « vaccinés » étant contaminants et pouvant attraper le Covid , qu’ils nous expliquent clairement à quoi servent toutes ces mesures pour éviter , soi-disant, une nouvelle épidémie!!!

  7. Les non vaccinés sont donc un « réservoir infectieux » qui mettent sciemment en danger non seulement les soignants à l’hôpital, mais plus encore le reste de la population. Voilà ce que je comprends des Covidistes Macroniens. Donc, vous êtes en mesure de prouver scientifiquement que tous les non vaccinés -dont moi- sont porteurs du virus, infectés et contaminants ? A contrario, j’en déduis que vous êtes également en mesure de prouver scientifiquement que tous les « vaccinés » ne peuvent être ni porteurs ni contaminants ? Comment expliquer, alors, que mon frère, ayant pourtant un schéma vaccinal complet, a contracté le virus à l’hôpital lors de sa dernière intervention ? Entre Passe et vaccination obligatoires, l’hôpital n’est-il pas sensé être un lieu où cette contamination est impossible ?

  8. Les « complotistes » avaient donc raison une fois de plus !

    NB : Psittacidae

    • Psittacidae,l’espèce perroquet, en langue savante.Psittacisme : formulation repetitive incohérente.En clair,langage répétitif dénué de sens.CQFD.🙂

  9. L’enchainement des zombies est achevé.
    Est-ce que cette bande de cons d’injectés peut réaliser un jour que ça n’a rien à voir avec le coronavirus ?
    Malheureusement 80 % maintenant de la population est zombie-fier.
    Ils n’ont qu’une hâte c’est de revoter Macron grâce à sa gestion fantastique de la pandémie.

    • En sachant qu’il y a près de 51 millions de vaxinés (je compte un vaxiné à la première dose car le vaxiné commence à la première dose) et qu’il y a environ 10 millions d’enfants âgés de moins de 12 ans en France. Même s’ils ne pas vaxinés », il ne faut pas les comptabiliser avec les adultes non-vaxinés. Donc reste environ 6 millions de non-vaxinés en âge de l’être, en sachant que les adultes sont plus vaxinés que les adolescents. En se basant sur les chiffres, si on ôtait les adolescents qui doivent être à peu près maintenant 68% de vaxinés, on doit être à peine 3,6 millions ou 3,7 millions d’adultes non-vaxinés, même si dans les vaxinés, il y a tout de même un petit pourcentage de faux vaxinés dont on ne peut pas connaître le nombre. Mais la très grande majorité est réellement vaxinée.

      • en nombre de vaxxinés on a dépassé israel !

        mais parait que ce n’est pas suffisant
        ils veulent nous tuer tous de 5 à 99 ans !

        gibraltar : 100% de vaxixinés et le taux le plus élevé au monde de nouveaux cas , d’effets secondaires graves et de morts du covid !

        cela ne calme personne!
        nous avons donc bien là une intention criminelle génocidaire !

    • Je viens de voir, les adolescents, soit les 12-17 ans, représentent en fait près de 5 millions et dans les dernières données, ils sont maintenant 75% à avoir reçu une première injection. Donc on est encore bien moins que ça d’adultes non-vaxinés. On doit être environ à peine 2,25 millions d’adultes non-vaxinés…
      Après, d’ici quelques mois, quand la 3ème dose sera imposée aux vaxinés contre le pass de la honte, ça repartira à zéro.

  10. J’aimerais qu’on m’explique pourquoi on veut vacciner en priorité les personnes immuno déficientes. Leur système immunitaire étant faible , il est divisé par 2 le pouvoir de produire des anticorps …!! Donc….le Rivotril n’a sans doute pas donné le résultat souhaité !!??

  11. La logique gouvernementale liberticide et mortifère s’emballe.Le grand Ciceron nous previent  » Plus un pouvoir se sent menace,plus ses lois deviennent folles ».:Jusqu’ ou le pouvoir macronien poussera t il son délire?

Les commentaires sont fermés.