De l’électricité pour tous les habitants de la planète, c’est possible !

Fournir et distribuer gratuitement de l’électricité à tous les habitants de la planète Terre ? Ce n’est pas une utopie !

Nikola Tesla y avait songé en ce début du XXe siècle, à une époque où la Terre n’était peuplée que de 3 milliards d’habitants.

Selon ce génial inventeur il existe une zone transdimensionnelle d’environ 60 km, située à 80 km au-dessus de la surface, à la frontière de l’ionosphère.

Cette zone fut baptisée par Tesla « Cavité de Schuman » ou « Résonance de Schuman ».

Cette cavité fonctionne effectivement comme une caisse de résonance et peut transmettre de l’énergie électromagnétique d’une fréquence de 6 à 8 Hz (Herz), sans aucune atténuation.

Ses mégawatts sont fournis par l’énergie générée par les éclairs qui se produisent plusieurs fois par seconde partout dans notre monde.

Il s’agit d’une zone où l’électricité est non seulement naturelle mais, en plus, impérissable.

Bien qu’intéressés, à l’époque, des investisseurs, notamment la banque J.P.Morgan, se désistent devant cette « idée révolutionnaire et novatrice » qui mettrait en péril l’avenir de nombreuses grandes entreprises mondiales.

Voilà pour la petite histoire mais, en réfléchissant bien, à notre époque où l’écologie occupe une place primordiale dans le débat de tous les pays de la planète; où le nucléaire pose problème par le risque effroyable qu’il pourrait devenir pour notre monde; où son remplacement par des énergies renouvelables (éoliennes ou panneaux solaires, etc.) est une solution très coûteuse, surtout pour les usagers, ne serait-il pas temps, pour les gouvernants de la planète, de réunir des « chercheurs », avec les moyens plus modernes et les progrès réalisés depuis la disparition de Nikola Tesla (1943), afin de tenter la mise au point et en marche de ce qui fut le but de sa vie : « Offrir l’électricité gratuite à toute la planète » ?

Voilà un grand, un immense projet, pour les « écologistes » du monde entier.

Mais il ne faut pas s’y attendre, ni compter, sur les grandes entreprises, les grands groupes internationaux pour l’entreprendre car, pour eux, il n’y aurait rien à gagner, aucun bénéfice à en tirer, bien au contraire !

L’utopie n’est pas de croire à ce projet, l’utopie c’est d’avoir pensé une seule seconde qu’il pourrait ne serait-ce qu’être envisagé !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

37 Commentaires

  1. A la mort de Nikola TESLA , ses archives ont été saisies par le FBI . Sa vie est à peine croyable : il a roulé en 1931 des milliers de kilomètres avec un moteur de voiture qui captait le champ magnétique terrestre ; avec l’expérience de Philadelphie , il a inventé le voyage dans le temps ; il a inventé un générateur capable de fournir gratis de l’électricité à tout un village ; quant à l’article , il traite des prémisses du programme HAARP , à savoir l’arme climatique , opérationnelle à Gakona , à la frontière de l’Alaska et du Yukon

  2. « son remplacement par des énergies renouvelables (éoliennes ou panneaux solaires, etc.) est une solution très coûteuse » : il est aussi complètement anti écologique pour des raisons maintes fois évoquées sur RL.

    Rien n’est plus écologique que le nucléaire, et son exploitation a coûté beaucoup moins de vies ( 0 à Fukushima ) que les autres sources d’énergie, pour ceux qui ont encore capables d’évoquer ses risques ( ??!! ).

  3. « de l’électricité gratuite pour tout le monde ». MAIS VOUS ÊTES FOU !! Et comment les riches et les Etats continueraient de s’enrichir hein ? Egoïste que vous êtes ! Déjà que les énergies à eau, ou plutôt à Hydrogène et Oxygène (HHO) et l’air comprimé sont maintenues la tête sous l’eau, l’électricité classique est encore un peu tolérée dans la mesure ou il y a un peu de fric à se faire, vous, vous nous parlez d’énergie gratuite ! Vite la camisole de force et en hôpital psy pour vous réapprendre les vraies valeurs de la vie au CAC 40..

  4. Juste un détail est la réponse de JPMorgan à Nicolas Tesla: « je le mets où le compteur? » et là s’arrête l’histoire. Alors?

  5. « en ce début du XXe siècle, à une époque où la Terre n’était peuplée que de 3 milliards d’habitants. »

    Bizarre, car au début des années 1950 on nous présentait la Terre comme peuplée de 2,5 milliards d’habitants (en ajoutant malicieusement malicieusement que le volume des humains était inférieur à celui du lac Léman !). Le chiffre devrait pour le début du 20ème siècle être bien plus proche de 2 milliards que de 3.

  6. Nicola Tesla a dit : « celui qui cherche de l’énergie est comme un homme qui chercherait de l’eau, assis au fond de la mer, pour remplir sa tasse ». Ce qui veut dire que l’énergie existe a gogo. Si nous avions les moyens de stocker l’énergie en masse sur une longue durée, l’énergie solaire suffirait à procurer de l’électricité à tout le monde, en éliminant les énergies éolienne et nucléaire.

  7. Sinon ,il y a le moteur à air comprimé qui marche très bien, qui équipe des voitures
    La production de carburant avec des déchets organiques ou plantes
    la production du pétrole bleu – Usine en Espagne qui produit bien
    le moteur à gaz – ca gaze !
    Etc, etc.
    bref y a de quoi se passer de pétrole !… Oup , j’ ai dit quelque chose de pas bien ? !…
    🙂

    • Jean…
      On ferme les incinérateurs hyper polluants, ce n’est pas pour en recréer partout. Et puis l’air comprimé, avant de l’utiliser, il faut le comprimer. Il restitue son énergie il n’en produit pas!
      Le pétrole bleu, comme vous le nommez, nos paysans bretons n’ont pas attendu pour le produire… en petite quantité, il est vrai, à partir des lisiers.
      Le substitut au pétrole, ce seront les gaz de schistes et, quand il n’y en aura plus, l’hydrogène liquide. Stockable, il pourra être produit par des champs de panneaux solaires qui ne produisent que par intermittence, comme on sait. .

      • Certes !
        Certes il faut comprimer l’air avant de l’utiliser, et donc la stocker dans une bonbonne – comme le gaz – Et pour cela il faut un compresseur. Mais cet appareil peut être alimenté par de l’électricité ! Et dans le cas d’une électricité produite par panneaux solaires, le bénéfice est net !
        Nos voiture à  » pétrole  » ne produisent pas non plus d’énergie !
        Le pétrole bleu – pétrole artificiel à partir d’algue – est vraiment intéressant, je trouve. On devrait construire des unité de production en France…
        L ‘hydrogène est un grand espoir, mais ça tarde !…

        • Jean. Le moteur à air, c’est un « restitueur » d’énergie stockée. L’idée d’utiliser le solaire pour comprimer l’air est une bonne idée, mais il y a des tas d’autres méthodes de stockage de l’énergie. La plus prometteuse est indiscutablement l’hydrogène. Rendement 98%. C’est un carburant « embarqué ». Le comburant oxygène se trouve partout dans l’air et en brûlant, tous deux produisent … de l’eau.
          Enfin, selon les crétins verts, la biomasse, c’est à dire le peu qu’il reste de zones boisées, doit-être incendiée pour produire de la vapeur d’eau avec laquelle ils feront tourner des turbines. rendement 15% et l’humanité fourmillante a besoin vital de la biomasse… pour manger.
          Reste l’énergie nucléaire: ZÉRO carbone et un rendement phénoménal.
          E=MC2 ou les incinérateurs de N.Hulot.

  8. Pour l’instant avec le nucléaire on fait fonctionner le restant de nos industries lourdes. Quand serait il sans cette énergie? N’oublions pas aussi, qu’elle fait fonctionner les pompes à eau qui nous amènent l’eau au robinet.

  9. Oui mais…. Ils ne tenteront jamais rien qui puisse mettre en difficulté ces bons gros arabes, rois du pétrole !

  10. Sinon, je suis quand même d’accord avec vous sur un point : le fait que le nucléaire est trop dangereux, avec en moyenne un peu plus d’une catastrophe majeure aux conséquences non mesurables tous les dix ans, pour pouvoir continuer à être utilisé.

    Ca fait du bien de voir ça écrit dans Riposte Laïque !

    • Oui mais vous semblez oublier la gestion des déchets qui malgré tout pose d’inquiétants problèmes, non ?

      • il existe une solution (chère mais sécuritaire) pour éliminer les déchets nucléaires. Cela s’appelle le soleil qui est lui-même une grosse machine nucléaire. Quelques milliers de fusées sans retour et le problème est définitivement réglé, mais bien sûr cela ne rapporte rien aux multinationales!!

    • « en moyenne un peu plus d’une catastrophe majeure aux conséquences non mesurables tous les dix ans »

      Restons précis :

      Tchernobyl, 1987
      Fukushima, 2011

      • Soyons précis :
        Chalk River, 1952
        Kyshtym, 1957
        Windscale, 1957
        Santa Susana Field, 1959
        Three Miles Island, 1979
        Tchernobyl, 1986
        Fukushima, 2011

  11. En tout cas, je connais une source d’énergie encore abondante pour quelques décennies au moins, en attendant qu’on découvre la machine à raser gratis : elle s’appelle pétrole et charbon !

  12. Les canulars concernant l’énergie gratos se sont multipliés ces dernières années: moteur à eau, mouvement perpétuel…
    Et toujours: « mais les grands groupes s’y opposent, question de gros sous ».
    Argument bidon s’il en est: Pour avoir de l’énergie gratuite et à profusion, des pays comme la Chine ou l’Inde seraient prêts à débourser mille fois plus que ce que peuvent investir ces « grands groupes » pour bloquer les recherches.

    • Bien sûr ! Nikola Tesla était un grand scientifique, mais son histoire d’énergie gratuite – qui semblerait-il s’apparente à la captation de l’entropie – n’a jamais pu être ni prouvée ni réalisée.

      N’oublions pas que les grands groupes pétroliers prennent des parts et font des recherches actives dans TOUTES les opportunités énergétiques qui se présentent et qui paraissent un tant soit peu viables : nucléaire, solaire, éolien, algues productrices d’hydrocarbure, piles à combustible (pour le stockage), géothermie…

      Je suis également l’histoire de l’E-Cat (fusion à faible énergie) depuis quelques années ; l’inventeur, ou escroc c’est selon, trouve des financements, a un carnet de commande rempli, n’a pas été assassiné, mais son truc génial n’est toujours pas en service commercial.

      • Par contre le PDG Indien de Tata, qui préparait une coopération avec Guy Nègre pour son moteur à air comprimé à bien été « suicidé » en sautant du 6me étage de son palace étoilé à Bangkok. Vous avez oublié de le mentionné, au même titre que l’ingénieur créateur de ce moteur, a subit pas mois de sept contrôle fiscaux, juste pour le taquiner et le dissuader de pousser plus avant ses recherches et sa commercialisation au point que sa Sté s’est délocalisé au Luxembourg pour avoir la paix ; autre cas aussi que vous semblez ignorer, de bonne foi j’espère, une usine de véhicules à air comprimés devait voir le jour à Madagascar en 2008 ; le terrain existe, un embrion de travaux est visible mais… le chantier s’est arrêté là ! Soit disant faute de financement ; en étant médisant (à suivre)

        • Oui, ils ne veulent pas, je le sais par un ami à l’étranger qui m’a envoyé sur You tube: « Histoire très intéressante » énergie (s) gratuite pour la planète. Il y aura des conversions pour ce type de job!

          • Spipou – Il est mort l’année dernière si mes souvenirs sont bons.

          • Ceci dit j’ai eu plusieurs contacts avec eux pour commercialiser partiellement leur concept, rien à faire, ils sont bornés en s’accrochant à une chimère technico-commercial qui, à mon avis, ne verra jamais le jour dans l’état actuel de leur point de vue. Peut-être que le décès de leur fondateur permettra de débloquer la situation… mais j’en doute.

        • Et je ne traite pas Andrea Rossi (inventeur de l’e-cat) de doux rêveur.

          Ca fait simplement plusieurs années que j’attends de voir son réacteur en service commercial.

          Pour l’instant, je constate qu’il est surtout très fort pour dégotter des financements et des partenariats, et qu’il a emménagé en Floride…

      • (suite) je penserais plutôt que le gouvernement local aurait vu d’un très mauvais oeil une fabrique de quelque chose qui ne consomme rien d’autre que du gratuit et ne génère pas de taxes… élementaire mon cher Watson ! Au dernière nouvelle les approches sont faites avec la Chine ; là je penses que les détracteurs auront du mal à contrecarrer les projets avec les Chinois. Attendons nous un jour à nous voir inonder de produits made China avec des brevets d’origine français ! Ceci juste pour vous dire qu’il est facile de traiter de doux rêveurs farfelus et de fous des précurseurs. Relisez Jules Verne !

        • Erreur fondamentale ….même s’il fonctionnait à l’eau du robinet , un moteur pourrait parfaitement être taxé !!! Quant à acheter des produits étrangers construits à partir d’idée Française, ça ne daterait pas d’aujourd’hui : Eugène Houdry par exemple…

        • Madagascar, l’un des pays les plus pauvres du monde, voir d’un mauvais œil la possibilité d’avoir de l’énergie gratuite et exportable ?

          Heu…

          • Spipou – M/car n’est pas pauvre, ce sont les habitants qui le sont à cause de leurs dirigeants. Il y a de l’or, du pétrole lourd, du charbon, des pierres semi précieuses, un vaste littoral pour la pêche, des essences de bois précieuses, il y a de la chaleur, du soleil, de l’eau, c’est un pays tropical ou tout pousse assez facilement selon les endroits MAIS dont les richesses sont mal répartis et mal gérées… sauf pour quelques uns. Pour mémoire le GVT taxe le carburant presqu’autant qu’en France c’est vous dire. pour mieux appréhender l’échelle des valeurs : 1 litre d’essence = les 3/4 d’un journée de travail d’un smicart local (celui qui aura la chance d’avoir un travail) ; 1 paquet de cigarettes locale = 1 journée de travail. Moralité : il ne faut pas trop fumer en roulant.

    • Bon commentaire, merci
      Plus les gens sont ignorants dans ce domaine, plus ils ont des croyances farfelues.
      Pour ceux qui veulent en savoir plus, aller regarder les 20 heures de cours de Jean Marc Jancovici.

Les commentaires sont fermés.