De l’importance de définir l’islam comme ennemi

Publié le 19 février 2018 - par - 25 commentaires - 1 308 vues
Share

Depuis quelques années, et notamment à cause des attentats musulmans sur notre sol, des patriotes auto-proclamés commencent à changer d’avis sur l’islam, et tiennent compte du réel.

Ainsi Tepa, l’ex-rappeur qui anime depuis plusieurs années une émission sur Meta TV (qui s’est arrêtée depuis mais Tepa continue), proche de la dissidence soralienne, me critiquait-il beaucoup lors de mon passage dans son émission en 2014. Entre autres choses, l’islam n’était « pas le mal » selon lui et « les musulmans ne bombardaient pas des populations civiles » contrairement à l’OTAN. Depuis, des musulmans ont tué des centaines de civils en France, et Tepa est assez intelligent pour s’adapter à cette nouvelle donne, plutôt que de la nier et d’invoquer un complot sioniste à la Soral.

Ainsi Tepa invitait récemment notre ami Alain Wagner pour parler d’islam de façon très critique évidemment, et ce changement a d’ailleurs été remarqué par certains musulmans, comme le démontre cette vidéo de novembre 2017 où Tepa est accusé de mener le même combat que moi :

https://www.youtube.com/watch?v=Mn_Oae9VlTE

Pour ceux qui seraient d’ailleurs intéressés par l’interview d’Alain Wagner par Tepa voici la vidéo intégrale :

https://www.youtube.com/watch?v=bBx8pTkRbgw

De même, la mouvance Suavelos est passée d’une dénonciation principale des sionistes, à une dénonciation de l’islam. Le débat entre Soral et Conversano qui a fini aux poings est devenu un symbole de cette évolution. Conversano, encore sous l’emprise du gourou de secours Soral jusqu’en 2014 de son propre aveu, a compris que le complot judéo-protestanto-sioniste n’était pas la bonne grille de lecture. Sa vidéo de 20 minutes en 2016 où il dénonce l’idéologie d’E&R est très intéressante de ce point de vue :

https://www.youtube.com/watch?v=7qZQzC0odO4

J’ai malgré tout critiqué Conversano dans une vidéo récente (qu’il a mal prise) car il fait l’apologie d’Hitler et développe un argumentaire basé sur la race. Pour débattre avec moi il m’a envoyé un de ses amis partageant son idéologie, Hassen Occident, qui a préféré m’insulter et me diffamer plutôt que de dialoguer entre adultes :

https://www.youtube.com/watch?v=wOvwl7VcfsQ

Etant chrétien depuis 3 ans, j’ai pu pardonner à Hassen et proposer un nouveau débat, qu’il a accepté, et dans lequel il s’est platement excusé pour son attitude, disant qu’il avait « échoué », ce qui est très honnête et courageux de sa part. En effet 90% des commentaires étaient en sa défaveur, bien que l’immense majorité des commentateurs étaient dans son camp idéologique et non dans le mien.

Mieux encore, quand j’ai développé ma vision de la stratégie pour sauver la France il a admis que la bannière anti-islam était plus fédératrice et donc plus efficace que la défense de la race blanche pour mener notre combat patriotique et le gagner.

https://www.youtube.com/watch?v=ONHP_Xy_TVY

Comme Tepa avant lui, Hassen était pourtant sur la ligne soralienne en 2014, il a même été membre de E&R. Et il est le premier à dénoncer aujourd’hui les errements complotistes de la secte soralienne, qui dédouane l’islam de toutes ses responsabilités dans les attentats et l’islamisation. Certains, comme Mark Breddan, un des auteurs que j’édite (La face voilée du rap, 2016) ont applaudi ces échanges en tout cas, et a reconnu leur valeur pour la suite :

https://apocalypse119.wordpress.com/2018/02/12/parlons-un-peu-de-strategie/

https://apocalypse119.wordpress.com/2018/02/13/parlons-un-peu-de-strategie-suite-et-fin/

Donc certains évoluent, mais hélas pas d’autres. En tout cas pour l’instant. Plus le temps va passer et les camps vont se dessiner, à savoir pro-islam et anti-islam, plus ces esprits encore un peu plus raides seront obligés de choisir leur camp et d’en assumer les conséquences.

Parmi eux, citons l’avocat Adrien Abauzit, pourtant proche de Tepa et de Conversano, pétainiste revendiqué, qui a déclaré dans une émission de Tepa fin 2017 que « Soral est un résistant » et qui faisait « une dédicace à l’Algérie et aux Algériens » qui l’écoutaient.

Encore plus récemment, il y a quelques jours, sur la chaîne du Raptor dissident, à propos du cas Mennel il expliquait doctement que « le voile n’est pas un outil d’oppression de la femme » (51ème minute) :

https://www.youtube.com/watch?v=JUJMO9LY1ns

Contrairement à ce qu’a dit Abauzit à Tepa en 2017, il n’existe pas « une nouvelle opinion publique allant d’E&R à Riposte laïque et luttant contre le système ». Le clivage n’est pas celui-là, et cette erreur de jugement grave vient d’une erreur sur la désignation de l’ennemi. A part la défense de la liberté d’expression, il n’y a pas grand chose de commun entre RL & E&R.

J’ai moi-aussi évolué. Invité chez Tepa en 2014 je désignais l’oligarchie comme l’ennemi, l’islam étant la conséquence et non la cause. C’est toujours vrai mais cette période est révolue, avec le passage de l’islam à l’acte et son implantation durable sous la forme d’un occupant comme en 40.

Ainsi nous sommes passés sans le savoir de 1936 à 1940, et l’islam devient notre ennemi irréductible qu’il convient de bouter hors du pays, l’oligarchie suivra, comme Vichy en 44.

Les observateurs les plus avertis constatent ainsi de plus en plus une jonction entre des tendances auparavant opposées, le déchaînement de l’islam ayant le mérite de clarifier les positions et de forcer les patriotes à se positionner vis-à-vis de l’ennemi.

Ce qui arrive dans notre pays arrive partout ailleurs en Europe et nous devons nous en réjouir. Car plus les choses seront claires, plus les alliances seront faciles à établir, et plus nos victoires seront nombreuses et éclatantes.

J’espère que l’avocat catholique Adrien Abauzit le comprendra et ne commettra pas la même erreur que les pétainistes en 40, dont il se réclame encore aujourd’hui fièrement, tout en défendant le voile, et Alain Soral comme un résistant. C’est la définition même du collabo moderne. Moi le protestant revendiqué, je lui tends la main dans ce combat pour la France éternelle, en lui demandant de choisir l’islam comme ennemi qui rassemble les patriotes pour libérer la France.

Jean Robin

Print Friendly, PDF & Email
Share

25 réponses à “De l’importance de définir l’islam comme ennemi”

  1. lafronde dit :

    Nous n’avons pas deux mais trois civilisations en Europe, fondés sur des philosophie du Droit antagonistes. La plus ancienne est la civilisation de morale judeo-chrétienne et, de Droit romano-germanique. C’est notre civilisation traditionnelle, que nous aimons et qui a atteint son apogée de 1814 à 1914. Puis il y a la civilisation matérialiste de l’Homme sans Dieu. Apparue sous la Révolution française, elle a ensuite donné toutes les idéologies violentes envers les autres : Nationalisme, Communisme, Fascisme, Nazisme, ou violentes contre leur Peuple : Socialisme, ou Humanitarisme : avatar final du Progressisme, fondant l’état de droits actuel. Enfin arrive l’islam ou l’islamisme, maladie opportuniste profitant des droits-créances servi en Europe. Un guerre civile à trois camps ennemis !

  2. reuri dit :

    La secte d’ali sourate et cie est d’extrême gauche, comme un disque rayé ça répète  » cilisiouniste, cil’empire du grand satan américain, ci le système talmudo-siouniste-mossadique, bref cilizôôôtres » , et jamais nos chers politiciens moisis élus ou imposés .
    Les nostalgiques des années 30 qui idéalisent ces années devraient se rendre compte que cet espèce de nuage toxique rouge-brun-vert de gris , essaie de semer le doute chez les jeunes natios.
    Le grand satan c’est momo, et continuer de tendre la main à ce gauchiste d’ali sourate est du temps perdu.
    M’enfin c’est vous qui voyez.

  3. dufaitrez dit :

    Passionné par le TIPA, j’ignore votre Tepa… Manque de culture sans doute…

  4. Dunois dit :

    Tendre la main à un fou volontaire est une mauvaise plaisanterie. Ce n’est pas non plus très réaliste. Ou alors, c’est d’une naïveté extrême. Si vous pensez que soral peut retrouver un brin d’intelligence, vous faites fausse route mais c’est vous qui voyez… L’islam EST le pire ennemi de et dans tous les pays de la planète (même entre eux, les muzz se flinguent comme des pauvres cons). L’islam est une maladie, un virus et ses fidèles sont des bactéries. Tout cela doit disparaître et le plus tôt sera le mieux. Il faut tirer la chasse maintenant, avant que la macrouille pourrie ne fasse passer sa loi de l’instauration de la charia à la place des lois républicaines. Sinon, nous serons morts et nos enfants nous maudiront avant d’être égorgés.

  5. eitan dit :

    Vous n’avez rien compris. Nos chers gouvernants applique la tactique militaire russe:
    On laisse entrer l’ennemi et on attend l’hiver!

  6. Georges Armstrong Custer dit :

    Ne nous leurrons pas, la classe politico-merdiatique francaoui dans son ensemble est vendue à l’Islam…

  7. Conophobique dit :

    Soral est un malade, mais au-moins il a le courage de ses opinions et elles sont très claires. Je ne les partage évidement pas et loin de là. Mais si l’islam est l’ennemie n°1, et qu’il convient de l’éliminer de l’Occident, il en va de même de toutes les religions qui ne sont que des balivernes, un opium du peuple pour le maintenir en état de soumission consentie. Les religions n’ont jamais servi qu’à çà! Dans un lointain futur, je suis sûr que les humains étudierons comment nous avons pu durant tant de siècles croire à ces fables alors que déjà aujourd’hui la science nous invite à remettre au rebut toutes ces fables plus loufoques les unes que les autres.

    • Marckus dit :

      Attention, vouloir combattre l’Islam ET les religions, c’est aussi combattre les chrétiens. Or beaucoup de français sont chrétiens (depuis le 1er siècle) et beaucoup le sont restés. Certains d’eux pensent qu’en chassant Christ nous avons Mahommet. Se priver du soutien des chrétiens est stupide et suicidaire, nous sommes frères dans ce combat contre les tarés musulmans. Que se passe t’il à la mort ? chacun y apporte sa réponse et Dieu vient de là, lutter contre ceci sera toujours vain. Rien que de placer sur le même plan, comme vous le faîtes, l’idéologie de Mahommet et celle de Jésus, est une insulte à l’intelligence.

      • Vincent L. dit :

        Marckus j’adhère totalement et vous le dites si bien. Par ailleurs, les sociétés sans Dieu ni maître ne m’ont pas convaincu. Et je ne fais aucune confiance à la science pour éclairer certains sujets.

      • Pierre Régnier dit :

        Les chrétiens, hélas, le sont de moins en moins. Leur Nouveau Catéchisme (1999) a relancé explicitement la croyance selon laquelle il faut bien attribuer à Dieu les actes de barbarie que l’Ancien Testament lui attribue. Certes « il ne les commandait » que pour des populations d’il y a 3000 ans mais ce n’est pas le contexte historique qui fait l’horreur de cette croyance et, en la réanimant, les chrétiens, principalement les catholiques, se font les complices indirects des islamistes plutôt que des résistants à l’islamisation de la France.

      • Conophobique dit :

        Je ne la place pas au même niveau. Seulement force est de constater que toutes les religions sont néfastes même si c’est la religion musulmane que nous devons combattre. Et je ne m’en prend pas aux Chrétiens, juste à la religion.

        • Pierre Régnier dit :

          C’est la NATURE de Dieu telle que la conçoivent les croyants qui doit éterminer notre combat. Si les chrétiens croient, comme le leur (re)demande l’église catholique actuelle, que leur Dieu, « parfait de toute éternité » a commandé de grands massacres il y a 3000 ans, alors ce Dieu est DE MÊME NATURE que le Dieu Allah des musulmans.
          Et il est alors logique que ces FAUX chrétiens, comme leur pape lui-même, penchent plus vers la soutien à l’islam, la religion de beaucoup la plus dangereuse, que vers le combat pour en protéger notre pays, l’Europe et le monde.

    • Victoire de Tourtour dit :

      cono
      Pourquoi certains athées se croient-ils obligés d’attaquer « les religions » , et , de plus, de les attaquer sans avancer d’arguments intéressants ? On ne peut définir, sentir , comprendre le concept et le fait religieux en les traitant de « balivernes », de « fables plus loufoques les unes que les autres »,ou en rabâchant le mot de Marx. L’être humain est un animal religieux : que faire à cela ? A peine le ciel vidé ,Il se trouve une religion de substitution. Et vous pourrez remarquer que les idéologies, ces religions de substitution qui ont « fleuri » au XXe siècle, et qui faisaient profession d’athéisme militant et revendiqué, s’illustrèrent par leur inhumanité et leur barbarie.

  8. Nemesis dit :

    Il y a une guerre entreprise par l’islam contre l’occident. C’est indéniable. Il nous faut éviter le pire qui nous guette : soit notre islamisation, soit notre révolte qui couve et qui doit éclater. Les politiques français (mais pas qu’eux) et l’UE sont à l’origine de cette islamisation imposée et à la ruine de nos finances. Il faut nous recentrer, faire un retour sur nous-mêmes et ensuite sortir de cette UE qui nous détruit et n’envisage nullement de se réformer.

  9. Fleur de Lys dit :

    Soral n’est qu’un fourbe manipulateur collabo pro-islam (une grosse merde en somme)

  10. Respectvaleurs dit :

    Tendre la main à Soral? La bonne blague, c’est un malade.

    • Jean Robin dit :

      Les gens ne comprennent pas le français, c’est ça qui est grave.

      • Respectvaleurs dit :

        Peut-être que « les gens » lisent un peu hâtivement les articles des « résistants » d’outre-mer.. J’en profite pour vous informer que j’ai trouvé assez grave le nombre de coquilles et fautes diverses dans votre ouvrage « Le livre noir de l’Islam », ce qui peut nuire à la crédibilité du propos et qui n’est pas un service rendu à la « cause ». Au plaisir.

        • Jean Robin dit :

          Je suis tout seul cher ami, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Même Albin Michel a des coquilles dans ses bouquins pourtant relus par des correcteurs pros. La différence c’est qu’Albin Michel ne publiera jamais un livre noir de l’islam. J’espère qu’il vous aura intéressé malgré tout, j’essaie de m’améliorer à chaque livre.

          • Respectvaleurs dit :

            Oui il m’a fort intéressé. Je voulais vous dire quelque chose : je suis chrétienne de naissance, c’est à dire aussi de valeurs depuis toujours. Ce que j’ai retenu de cet « enseignement », c’est avant tout : charité et bienveillance. Il en faudra énormément si nous voulons fédérer la résistance, sinon c’est l’échec assuré. Gardons cela à l’esprit.