1

De l’importance de définir l’islam comme ennemi

Depuis quelques années, et notamment à cause des attentats musulmans sur notre sol, des patriotes auto-proclamés commencent à changer d’avis sur l’islam, et tiennent compte du réel.

Ainsi Tepa, l’ex-rappeur qui anime depuis plusieurs années une émission sur Meta TV (qui s’est arrêtée depuis mais Tepa continue), proche de la dissidence soralienne, me critiquait-il beaucoup lors de mon passage dans son émission en 2014. Entre autres choses, l’islam n’était « pas le mal » selon lui et « les musulmans ne bombardaient pas des populations civiles » contrairement à l’OTAN. Depuis, des musulmans ont tué des centaines de civils en France, et Tepa est assez intelligent pour s’adapter à cette nouvelle donne, plutôt que de la nier et d’invoquer un complot sioniste à la Soral.

Ainsi Tepa invitait récemment notre ami Alain Wagner pour parler d’islam de façon très critique évidemment, et ce changement a d’ailleurs été remarqué par certains musulmans, comme le démontre cette vidéo de novembre 2017 où Tepa est accusé de mener le même combat que moi :

https://www.youtube.com/watch?v=Mn_Oae9VlTE

Pour ceux qui seraient d’ailleurs intéressés par l’interview d’Alain Wagner par Tepa voici la vidéo intégrale :

https://www.youtube.com/watch?v=bBx8pTkRbgw

De même, la mouvance Suavelos est passée d’une dénonciation principale des sionistes, à une dénonciation de l’islam. Le débat entre Soral et Conversano qui a fini aux poings est devenu un symbole de cette évolution. Conversano, encore sous l’emprise du gourou de secours Soral jusqu’en 2014 de son propre aveu, a compris que le complot judéo-protestanto-sioniste n’était pas la bonne grille de lecture. Sa vidéo de 20 minutes en 2016 où il dénonce l’idéologie d’E&R est très intéressante de ce point de vue :

https://www.youtube.com/watch?v=7qZQzC0odO4

J’ai malgré tout critiqué Conversano dans une vidéo récente (qu’il a mal prise) car il fait l’apologie d’Hitler et développe un argumentaire basé sur la race. Pour débattre avec moi il m’a envoyé un de ses amis partageant son idéologie, Hassen Occident, qui a préféré m’insulter et me diffamer plutôt que de dialoguer entre adultes :

https://www.youtube.com/watch?v=wOvwl7VcfsQ

Etant chrétien depuis 3 ans, j’ai pu pardonner à Hassen et proposer un nouveau débat, qu’il a accepté, et dans lequel il s’est platement excusé pour son attitude, disant qu’il avait « échoué », ce qui est très honnête et courageux de sa part. En effet 90% des commentaires étaient en sa défaveur, bien que l’immense majorité des commentateurs étaient dans son camp idéologique et non dans le mien.

Mieux encore, quand j’ai développé ma vision de la stratégie pour sauver la France il a admis que la bannière anti-islam était plus fédératrice et donc plus efficace que la défense de la race blanche pour mener notre combat patriotique et le gagner.

https://www.youtube.com/watch?v=ONHP_Xy_TVY

Comme Tepa avant lui, Hassen était pourtant sur la ligne soralienne en 2014, il a même été membre de E&R. Et il est le premier à dénoncer aujourd’hui les errements complotistes de la secte soralienne, qui dédouane l’islam de toutes ses responsabilités dans les attentats et l’islamisation. Certains, comme Mark Breddan, un des auteurs que j’édite (La face voilée du rap, 2016) ont applaudi ces échanges en tout cas, et a reconnu leur valeur pour la suite :

https://apocalypse119.wordpress.com/2018/02/12/parlons-un-peu-de-strategie/

https://apocalypse119.wordpress.com/2018/02/13/parlons-un-peu-de-strategie-suite-et-fin/

Donc certains évoluent, mais hélas pas d’autres. En tout cas pour l’instant. Plus le temps va passer et les camps vont se dessiner, à savoir pro-islam et anti-islam, plus ces esprits encore un peu plus raides seront obligés de choisir leur camp et d’en assumer les conséquences.

Parmi eux, citons l’avocat Adrien Abauzit, pourtant proche de Tepa et de Conversano, pétainiste revendiqué, qui a déclaré dans une émission de Tepa fin 2017 que « Soral est un résistant » et qui faisait « une dédicace à l’Algérie et aux Algériens » qui l’écoutaient.

Encore plus récemment, il y a quelques jours, sur la chaîne du Raptor dissident, à propos du cas Mennel il expliquait doctement que « le voile n’est pas un outil d’oppression de la femme » (51ème minute) :

https://www.youtube.com/watch?v=JUJMO9LY1ns

Contrairement à ce qu’a dit Abauzit à Tepa en 2017, il n’existe pas « une nouvelle opinion publique allant d’E&R à Riposte laïque et luttant contre le système ». Le clivage n’est pas celui-là, et cette erreur de jugement grave vient d’une erreur sur la désignation de l’ennemi. A part la défense de la liberté d’expression, il n’y a pas grand chose de commun entre RL & E&R.

J’ai moi-aussi évolué. Invité chez Tepa en 2014 je désignais l’oligarchie comme l’ennemi, l’islam étant la conséquence et non la cause. C’est toujours vrai mais cette période est révolue, avec le passage de l’islam à l’acte et son implantation durable sous la forme d’un occupant comme en 40.

Ainsi nous sommes passés sans le savoir de 1936 à 1940, et l’islam devient notre ennemi irréductible qu’il convient de bouter hors du pays, l’oligarchie suivra, comme Vichy en 44.

Les observateurs les plus avertis constatent ainsi de plus en plus une jonction entre des tendances auparavant opposées, le déchaînement de l’islam ayant le mérite de clarifier les positions et de forcer les patriotes à se positionner vis-à-vis de l’ennemi.

Ce qui arrive dans notre pays arrive partout ailleurs en Europe et nous devons nous en réjouir. Car plus les choses seront claires, plus les alliances seront faciles à établir, et plus nos victoires seront nombreuses et éclatantes.

J’espère que l’avocat catholique Adrien Abauzit le comprendra et ne commettra pas la même erreur que les pétainistes en 40, dont il se réclame encore aujourd’hui fièrement, tout en défendant le voile, et Alain Soral comme un résistant. C’est la définition même du collabo moderne. Moi le protestant revendiqué, je lui tends la main dans ce combat pour la France éternelle, en lui demandant de choisir l’islam comme ennemi qui rassemble les patriotes pour libérer la France.

Jean Robin