De quel journalisme Claude Askolovitch est-il le nom ?

Publié le 7 octobre 2018 - par - 3 commentaires - 1 354 vues

Claude Askolovitch est le fils de Roger Ascot, de son véritable nom Roger Askolovitch, directeur disparu en 2013 du magazine juif l’Arche. Roger Ascot était sioniste et défendait de tout son cœur l’existence de l’État d’Israël. Ayant traversé les années de guerre, il savait de quoi l’antisémitisme et l’anti-sionisme retournaient. Bercé par les sirènes anti-sionistes de la gauche bien pensante, le fils Claude semble ne pas s’être remis de sa révolte adolescente contre son père et, au nom de la « raison objective », prend de la distance avec les conséquences de l’islamisation. Je connais beaucoup d’intellos, la plupart juifs, qui, au nom d’une idée très personnelle de la probité intellectuelle, prennent du recul face aux réalités, se font l’avocat du diable, refusent de retrousser leurs manches cérébrales pour séparer le bon grain de l’ivraie et préfèrent se fondre dans l’idéologie politiquement correcte du moment. Les plus courageux et intelligents n’hésitent pas à nommer les choses et à prendre partie contre ces réalités destructrices dont il n’est pas décent de parler publiquement. Je pense à Alain Finkielkraut et Éric Zemmour qui, malgré leurs convictions sexistes, ont toute mon attention. Nobody’s perfect !

Mais revenons à l’ado Askolovitch dont je n’avais jamais remarqué la prose avant qu’il ne s’impose dans les médias et, récemment, ose publier son journal intime dans Slate pour gémir sur la souffrance que lui impose Patrick Jardin, ce père qui a perdu sa fille Nathalie sous les coups des terroristes responsables du carnage du Bataclan. À croire que la douleur de Claude Askolovitch de n’avoir pu ramener Patrick Jardin au bercail du politiquement correct est plus respectable que celle du malheureux papa…  Les élucubrations embrouillées d’Askolovitch junior n’auraient pas dû sortir de son journal intime décoré d’une Barbie et nanti d’un cadenas doré.

Pour sermonner Patrick Jardin, auquel il estime avoir tendu une oreille attentive et bienveillante, le petit Claude Askolovitch invoque le fascisme et l’extrême-droite-qui-pue. Pour un ancien élève de Sciences Po et du Centre de formation des journalistes, quel manque de rigueur ! Claude junior ferait honte à son papa si ce dernier vivait encore. Chez les journalistes, la rigueur devrait être impérative étant donné leur responsabilité morale vis-à-vis des lecteurs. Se ranger au niveau des racailles qui traitent tout contradicteur et représentant de la loi de « facho », ce n’est même pas à la hauteur des brèves de comptoir. D’autre part, évacuer d’un coup de locution « extrême droite » tout discours étranger au politiquement correct relève de la paresse intellectuelle et donc de la volonté de ne pas savoir. En effet, les gens taxés d’extrême droite, comme les collaboratrices (dont je suis) et collaborateurs de Riposte Laïque sont des gens particulièrement honnêtes et courageux qui osent décrire et analyser les réalités actuelles qui les détruisent et la France avec. Notre réflexion est autrement plus intelligente et humaniste que l’extrême droite raciste, antisémite, spéculatrice et totalitaire des dernières guerres mondiales. Il serait utile de revoir les étiquettes politiques, monsieur Askolovitch, les temps ont changé depuis 70 ans, vous ne l’avez pas remarqué ? Journaliste, vous n’avez pas compris que la gauche menait une politique libérale de droite, que la droite essayait de faire du social de gauche ? Vous n’avez pas entendu le FN nous mettre en garde depuis des décennies contre le regroupement familial et l’immigration pléthorique donc ingérable ? Tout cela serait faux parce que c’est le RN qui le dit ? Vous n’avez pas entendu parler de l’économiste allemande, à gauche de la gauche, Sahra Wagenknecht qui défend le droit d’asile mais pourfend l’immigration de masse dans son pays ? Dommage pour l’information, car cette belle dame de gauche et anticapitaliste fait recette ! De grâce, Claude, mettez votre logiciel  politique à jour.

Voici ce que j’ai envie de chantonner à Claude Askolovitch comme on le fait dans les cours de récréation où il semble siéger :

A(h)sko(n) est vexé de n’avoir pu planter sa graine bien-pensante dans le jardin souffrant de Patrick

A(h)sko(n) souffre de ne pouvoir partager la révolte « fasciste » de ce père orphelin de sa fille exterminée au nom d’Allah

A(h)sko(n) se sent soulagé de déverser sa poubelle mentale au prétexte de rééduquer les mal-pensants

A(h)sko(n) est fier de jeter « fascisme » à la gueule de « l’extrême droite » qui a l’indécence à ses yeux de dire, avec d’autres, que « le roi est nu »

A(h)sko(n) est courageux de détourner le sens des mots au profit du politiquement correct pour garder son siège sur les plateaux de TV et faire son beurre en flattant les puissants

A(h)sko(n) est bon et généreux d’avoir accepté de débattre avec Patrick Jardin afin d’y trouver matière à déballer ses tripes, tellement gonflées qu’elles risquaient de monter au cerveau.

Alice Braitberg

Pour en savoir plus

https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Ascot

http://www.liguedefensejuive.com/le-pere-de-claude-askolovitch-doit-se-retourner-dans-sa-tombe-2018-02-07.html

Sahra Wagenknecht, à la gauche de la gauche allemande, une politique à observer

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
YKempenich

C’est rassurant de vous lire…
Je me demandais si Claude Askolovitch était sioniste comme son père… Et si oui, comment pouvait-on être sioniste ET partisan de l’islamisation de la France (voir fiche wikipedia).
Sinon, effectivement, il aurait un compte à régler avec son père et la France…
Un autre portrait de C.A. :
https://www.ojim.fr/portraits/claude-askolovitch/

Zorglub

Parce que Mr Jardin s’est abaissé à débattre avec ce singe?Mais qui l’a poussé?C’est lui tout seul qui l’a décidé?C’est pas possible je le crois pas.

duglimbule

une bonne explication de Michel Onfray sur la bassesse et la pourriture du gouvernement, et l’action d’un petit président magouilleur a écouter jusqu’au bout voila ou en est la France des donneurs de leçons! !

https://youtu.be/-1VOlFQ6BYY

Lire Aussi