De quelles agressions anti-musulmanes parle le menteur Manuel Valls ?

Publié le 6 août 2013 - par - 4 460 vues
Traduire la page en :

LES PHRASES DE MANUEL VALLSLe ministre de l’Intérieur, après Paris et Lyon, a rompu le jeûne du ramadan une troisième fois, à Ozoir-la-Ferrière, jeudi dernier. Pourquoi dans cette ville ? Selon le ministre, la petite mosquée Taouba, forte de 150 à 200 fidèles, avait été dégradée début février, avec des inscriptions à caractère raciste et des croix gammées, qualifiées par le ministre de “slogans abjects” et d'”attaques inacceptables”. Leurs auteurs n’ont pas été retrouvés.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/08/02/97001-20130802FILWWW00247-actes-anti-musulmans-valls-critique.php

Il y avait eu deux croix gammées (dont une à l’envers) et deux inscriptions : “nike l’islam” et “vive la Gaule”.

http://www.ajib.fr/2013/02/islamophobie-des-tags-nazis-retrouves-sur-la-mosquee-dozoir-la-ferriere-seine-et-marne/

On peut s’interroger sur le qualificatif utilisé par le ministre. Certes, il n’est pas respectueux de taguer un lieu de culte, que cela soit une mosquée, une synagogue ou une église. Mais si des individus mal intentionnés écrivaient, sur une église : « Nike la Vierge » et « Vive l’Algérie », parlerait-on de racisme ? De même, bien souvent, la croix gammée sur une mosquée signifie que l’auteur amalgame l’islam au nazisme, et n’est absolument pas un tag apologiste.

Valls continue à reprendre sans sourciller les chiffres du CCIF sur la prétendue augmentation des agressions anti-musulmanes, faisant passer les Français pour des racistes haineux. En se comportant ainsi, il ment grossièrement, par dhimmitude. Il insulte nos compatriotes qui, en plein ramadan, subissent la conquête sonore musulmane, une partie de la nuit, et savent que la réalité de leur quotidien n’est pas du tout celle que colporte l’islamo-collabo ministre de l’Intérieur.

Chacun sait que la réalité, c’est que la totalité des actes antisémites qui ont lieu en France sont le fait de musulmans. Chacun sait que la majorité des agressions que subissent au quotidien nos compatriotes viennent de disciples de la religion de paix et d’amour. Ils savent que si les prisons françaises sont majoritairement occupées par des disciples de l’islam, c’est qu’il y a une raison. Quelle était la religion de Kelkal, Fofana, Moussaoui ou Merah ?

Ils savent surtout que Manuel Valls n’a jamais eu un mot envers les catholiques, quand un prêtre se fait agresser, quand des croyants se font attaquer dans une église, ou quand cimetières chrétiens et églises sont vandalisés.

Mais cela Djamila Gérard l’avait déjà dit.

https://ripostelaique.com/manuel-valls-comprehensif-et-affectif-avec-les-musulmans-impitoyable-et-repressif-avec-les-chretiens.html

En attendant, Valls pulvérise les records de rupture du jeûne du ramadan. On espère qu’il saura se surpasser le jour de la fête de l’Aïd el Fitr, qui marque la fin du ramadan, avec son lot de violences, tous les ans. Faut-il rappeler que Hollande a expliqué, au Bourget, qu’il allait remettre la laïcité au cœur de la République, et que les socialistes ont multiplié les campagnes contre Nicolas, accusé de brader, avec la laïcité, un pilier de la République.

Les organisations dites laïques et le GODF, qui pleurniche auprès de Hollande parce que le Printemps Français menacerait la République, se taisent.

L’UMP se tait.

Preuve, s’il le fallait encore, de la trahison laïque de l’ensemble de la classe politique et associative.

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi