De quels recours disposons-nous lorsque nos élus nous trahissent ?

Publié le 31 mai 2010 - par
Share

La Ligue du Droit International des Femmes a envoyé une lettre ouverte au maire de Paris (1). Elle réagit contre le financement, par les deniers publics (28 millions d’euros), d’un lieu cultuel musulman dans le 18e arrondissement, contrevenant à la loi de 1905, alors qu’un projet d’une Cité des Femmes a été abandonné, faute de moyens.

Réaction réconfortante certes, mais je crois que nous avons dépassé le point où nous pouvons défendre notre vision de notre laïcité en écrivant des lettres ouvertes ou des pétitions. Nous ne sommes pas ici devant une insignifiante injustice parentale où le petit dernier a été plus gâté que son frère aîné. Il ne s’agit plus de se plaindre, car les plaintes n’inquiètent personne, mais d’envisager de prendre des mesures pour se faire respecter.

Le maire de Paris chouchoute les musulmans par peur d’émeutes et peut-être pour booster sa cote de popularité. Ce faisant, il commet un grave méfait : il viole l’esprit de la laïcité de la République.

Citoyens laïques vous sentez-vous chez vous ? Ne trouvez-vous pas que votre espace vital, au cœur des prises de position d’un gouvernement qui est censé vous représenter, a singulièrement rétréci tout en changeant de cap ? Vous a-t-on consultés ? Ne trouvez-vous pas que nos hommes politiques sont devenus singulièrement durs d’oreille ? Ne sentez-vous pas que vous criez dans le désert et que vos attentes sont lettre morte ? On ne saurait ignorer vos souhaits avec plus de dédain et de désinvolture.

De telles décisions régaliennes ne sauraient être entérinées sans que l’on puisse les contester. Il serait peut-être temps d’étudier sérieusement la question. De quels recours disposons-nous ?

Anne Fougerat

(1) — http://www.facebook.com/l/e92eb;www.ldif.asso.fr/index.php?theme=laicite&n=195

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.