De Saint-Cyrille à Ben Laden le 11 septembre 2001

Ce 11 septembre 2001 je rentrais chez moi après avoir assisté au mariage de ma filleule, fille de mon cousin, quand je m’arrêtai chez un ami que je trouvai scotché à la télévision regardant et regardant le crash des avions sur les 2 tours jumelles de New York ; je fus estomaqué et je ne me rendais pas encore compte que le lendemain je ne pourrai pas prendre l’avion pour rejoindre le Canada en passant au dessus de l’Atlantique.
Au bout de plusieurs dizaines de minutes quand je réalisais ce qui était arrivé, ma première réflexion fut de comprendre que des organisations musulmanes venaient de rejoindre dans l’horreur et le déni de l’humanité, l’Eglise Catholique et son église soeur l’Eglise Orthodoxe, championnes dans cette catégorie. En effet le hasard avait voulu que l’avant-veille j’avais été informé en Ardèche que l’obédience maçonnique le Droit Humain avait le projet (réalisé quelques années plus tard dans ce département) de constituer une loge sous le titre distinctif d’HYPATHIE, pour perpétuer le souvenir de cette grande savante d’Alexandrie massacrée en l’an 415 (son corps avait été littéralement torturé avant et après sa mort avec une grande sauvagerie) par des moines fanatiques sous l’instigation du patriarche chrétien CYRILLE (c’était avant le schisme catholiques-orthodoxes) ; celui-ci avait peur de l’influence sur la population des brillants discours d’HYPATHIE qu’elle dispensait dans son école ouverte à tous, en faveur de la science et de son adhésion aux rites paiens de l’époque. Or CYRILLE a toujours été considéré comme un « père de l’Eglise » et fut même reconnu canonisé en SAINT CYRILLE en 1886 par l’Eglise Catholique, d’autant plus qu’il persécuta avec violence les chrétiens dissidents dit hérétiques et les juifs. Donc évidemment un exemple à suivre pour les Papes, ben voyons. Un ancêtre spirituel de BEN LADEN en quelque sorte, me disais-je, à ce moment là?
Je me dis aussitôt dans mes réflexions que la lutte contre l’Eglise Catholique menée par les laïques authentiques devait s’accompagner désormais de la lutte contre ces organisations islamiques de la même manière, et que seule l’instauration d’une laïcité intransigeante donc émancipatrice pouvait faire mettre hors d’état de nuire tous ces barbares religieux antihumanistes.
En effet pour les militants laïques que je fréquentais dans diverses organisations de combat, il était de bon ton de stigmatiser l’Eglise Catholique et d’être indulgent envers les organisations musulmanes, sous le prétexte que c’était la religion des opprimés dans notre contexte post colonial. L’action terroriste de BEN LADEN me fit ouvrir les yeux sur la nécessitté de joindre au combat anticlérical contre l’Eglise catholique celui tout autant nécessaire contre le fanatisme islamique.
Le succès de la civilisation des Lumières apparut au 18ème siècle principalement en France avec l’instauration des valeurs laïques même à minima qui ont fait suite, eurent  pour conséquence de réduire les méfaits de l’Eglise Catholique, ce qui permit de mettre en exergue les effets des totalitarismes islamiques et de leurs manipulations comme beaucoup plus plus dangereux (cf le génocide arménien en 1915). Et maintenant, en ce mois de septembre 2001, c’étaient au tour des talibans d’Afghanistan et du Pakistan, des islamonazis du Hamas et du Hezbollah, c’était au tour des terroristes de BEN LADEN d’être les ennemis numéro un de la civilisation!
Mais poursuivant ma réflexion dans la journée du 11 septembre, je me dis que la grande masse des musulmans, en tout cas dans notre pays et au Maghreb n’étaient pas encore fanatisés par les islamistes, de la même manière que les chroniques nous apprennent que les chrétiens d’Alexandrie en 415 n’étaient pas fanatisés en majorité par le patriarche Cyrille et que beaucoup allaient aux conférences d’HYPATHIE, c’est d’ailleurs ce qui a motivé la colère assassine de ce chef de l’Eglise.
Et justement, l’action des républicains en France au 19ème et au 20 ème siècle a permis la soumission par la force de l’Eglise Catholique aux principales lois laïques républicaines, et beaucoup de catholiques (mais pas tous!) ont finalement accepté une société pas entièrement soumise aux lois totalitaires de leur église. Il fallait donc pour moi relancé la lutte laique qui devait s’en prendre aussi bien à l’Eglise Catholique qu’aux organisations islamiques.
Je crée alors avec des amis en Rhône-Alpes dès l’année suivante des sections de l’UFAL (Union des Familles Laïques) sensées au départ prôner l’instauration d’une laïcité intransigeante dans la société; mais après quelques années, et paradoxalement après le succès de la loi interdisant le port du voile dans les école écoles en 2004, nous vîmes les principaux dirigeants de cette association faire preuve d’une complaisance étonnante avec les responsables de la Mosquée de Paris (Dalil Boubakeur fut invité par une Ufal de province), peut-être avec des calculs politiciens derrière.
L’UFAL, poursuivant dans cette voie, par son président d’alors, se prononça pour l’autorisation du voile islamique à l’Université et entama des purges contre ceux qui soutenaient Fanny Truchelut, lors de l’affaire du gîte des Vosges. Elle passa en 2009 à 1800 membres après avoir atteint 4000 adhérents les années précédentes, et n’a plus d’activités notables en ce jour.
Riposte Laïque rassembla donc à la suite ceux qui avaient refuser ce genre de compromission. Malgré tout, je reproche à mes amis une ligne directrice axée presque uniquement contre l’islam, qui néglige de ce fait la dangerosité de l’Eglise catholique.  C’est pourquoi quelques fondateurs historiques s’en sont éloignés.  Je reconnais malgré tout à ce journal une culture du débat, unique dans ce milieu,  qui permet des échanges parfois vifs, mais je déplore la place exorbitante accordée à certains défenseurs du catholicisme.
C’est certainement pour moi un échec de constater cette dérive improductive qui empêche de rassembler dans le même combat des laïques luttant contre le totalitarisme de l’Eglise Catholique et ceux qui ont compris la nécessité de lutter contre le totalitarisme islamique, tentative de rassemblement que j’ai mené pendant plusieurs années en favorisant la diffusion du journal Riposte Laïque dans les milieux laïques, aussi bien de droite que de gauche d’ailleurs. Mais malgré tout, cette tentative a quand même porté des fruits en contribuant à ouvrir les yeux de beaucoup sur
le danger islamique.
Actuellement en cette année 2011, et c’est une révélation récente qui me conforte, beaucoup de laïques allient désormais le combat pour la laïcité aussi bien contre l’Eglise Catholique que contre les organisations islamiques. Le meilleur exemple est la conférence que va faire le philosophe-écrivain libertaire Marc SILBERSTEIN à Lons le Saunier ce 23 septembre 2011 à 20h 30 au Carrefour de la Communication et qui va être l’occasion de rassembler nombre d’acteurs du combat en vue d’ instaurer un état totalement laïque donc sans dieux, combattant en même temps le totalitarisme del’Eglise catholique, celui des protestants fondamentalistes, celui des israélites orthodoxes et le totalitarisme des organisations islamiques, écartant ainsi aussi bien la Libre Pensée, les organisations islamogauchistes comme la LDH, le MRAP, SOS-Racisme, que les organisations d’extrême droite des Identitaires et du Front National.
C’est vraiment un nouveau départ sur de nouvelles bases qui va désormais avoir lieu avec le regroupement des sites des blogs et des newsletters qui viennent de se créer ces derniers mois en faveur du combat laïque intransigeant.
Le 11 septembre 2001 a finalement été positif pour relancer à terme le combat laïque intransigeant et donc émancipateur..
Hubert SAGE
PS. Ce qu’il faut savoir au minimum sur les croyances du christianisme et de l’Islam et ce qui peut être un obstacle à l’instauration d’une société laique, pour orienter notre combat :
– Les croyances du catholicisme et de l’orthodoxie sont fondées sur des dogmes inventés lors des différents conciles. Pour le catholicisme, St THOMAS D’ACQUIN fit accepter par l’Eglise le fait que la Raison doit être au service de l’explication des dogmes, c’est ce qu’a rappelé en gros BENOIT XVI dans son discours de Ratisbonne. Cette introduction de la Raison a , paradoxalement certainement permis l’éclosion de la Réforme protestante, puis des idées émancipatrices du siècle des Lumières et donc de la Laïcité.
Les croyances de l’Islam n’ont pas bénéficié d’un tel mouvement philosophique, hormis le courant des..motazilistes qui s’est éteint rapidement. (AVERROES générateur de la « double vérité » , celle issue de la lecture du Coran et celle issue de la philosophie aristotélienne n’est pas allé jusqu’au bout de l’introduction de la Raison dans la lecture du Coran; contrairement à ce que prétendent les pseudo philosophes occidentaux; ceci est du au fait que pour l’Islam, le Coran est directement la
parole de Dieu; le Coran est incréé et ne peut souffrir théoriquement d’interprétation). Mais plusieurs courants ésotériques ont su créer à partir de la récitation du CORAN; (citons les Druzez, les Alaouites et surtout les Soufistes) des interprétations que nous pouvons en résumé assimiler à la définition des « réalités virtuelles ». Ainsi notamment les soufistes persans ont pu, malgré les persécutions de l’orthodoxie chiite, prétendre que les différences religieuses ne sont que des « voiles » qui masquent l’unité de l’humanité; cette interprétation est une source philosophique
incontestable de la laïcité. Aussi il n’est pas interdit de prétendre que les musulmans peuvent atteindre l’idéal de la laïcité par le moyen d’une philosophie ésotérique. A ce sujet lire le poème célèbre le « Jardin secret » de SHABESTERI écrit au 14ème siècle et qui est tout à fait explicite à ce sujet.
(Anoter que le Christianisme a toujours été incapable de produire un authentique ésotérisme libérateur du dogmatisme, alors que pour les juifs, l’étude la Cabbale a permis cette émancipation des dogmes).
Il n’est pas interdit donc d’asseoir l’idéal de la laïcité dans le monde musulman en référence à ce moyen philosophique, à condition, bien sur, de ne pas être aux ordres des organisations islamiques actuelles comme le sont la LDH, le MRAP et SOS-Racisme, et d’être intransigeants sur les principes laïques.
Mais pour cela il est nécessaire d’avoir un projet de lutte pour asseoir l’idéal laïque dans la société.
C’est en tout cas ce que je me disais aussi le soir de ce 11 septembre 2001 et qui est toujours valable en ce jour.

image_pdf
0
0