1

Il y a un an, l’islamiste Sid Ahmed Ghlam assassinait lâchement Aurélie Chatelain

Aurelie-ChatelainTriste et douloureuse journée que ce dimanche 20 mars 2016, soit presque un an après l’odieux assassinat dont a été victime une jeune et jolie jeune femme de 32 ans : Aurélie Chatelain. Ce jour a eu lieu la reconstitution des faits, sur les lieux mêmes de la découverte du corps de la jeune femme tuée par balle sur le siège passager de son véhicule.

Reconstitution effectuée en présence de Sid Ahmed Ghlam, l’assassin présumé que de nombreux indices confondent, et de membres de la famille qui veulent comprendre comment on l’a tuée et pourquoi ? Le but étant de vérifier tout ce que Ghlam a pu dire et si cela est cohérent.

Reconstitution d’autant plus importante que Ghlam a offert de nombreuses versions des faits, ce qui n’a rien de particulièrement étonnant chez un musulman pour qui le mensonge ou taqqiya, est un mode de vie habituel. On l’utilise chaque fois que c’est nécessaire et d’autant plus si l’on se trouve en difficulté. Pour preuve : le nombre de versions des faits toutes plus incohérentes les unes que les autres.

-Première version, tout à fait rocambolesque délivrée en garde à vue : il aurait trouvé les armes découvertes dans sa voiture et dans sa chambre… tout à fait par hasard, aurait voulu s’en débarrasser dans la Seine, et se serait alors blessé accidentellement…

-Deux mois plus tard, il tente de se présenter comme un jeune naïf embrigadé par le groupe Etat islamique, et missionné pour commettre un attentat. Il accuse un complice, un certain Abou Hamza jamais retrouvé, d’avoir volé la voiture d’Aurélie et de l’avoir tuée.

-Plus récemment il affirme que ce complice était l’un des kamikazes du Bataclan Samy Amimour qu’il aurait reconnu à la télévision après les attentats du 13 novembre !! Très crédible : un complice qui a changé de nom et de visage ! Et puis accuser un mort, c’est  bien pratique, il ne peut plus parler ! A noter que selon une source proche de l’enquête, la piste d’un second tueur paraît inenvisageable…

En revanche des traces d’ADN d’Aurélie ont été retrouvées sur la parka que portait Ghlam, aucun autre ADN que celui de Ghlam n’a été retrouvé dans la voiture d’Aurélie Chatelain.

Malgré ces preuves accablantes ainsi que l’arsenal trouvé dans le coffre de sa voiture, Ghlam continue à nier. Les enquêteurs auront bien du mal à faire surgir la vérité, et je pense à la douleur de la famille d’Aurélie.

Aura-t-elle un jour droit à la vérité  ?

Oriana Garibaldi