1

De Villiers se trompe : si ça pète, on a les hommes et les moyens !

De Villiers se trompe : si ça pète dans les banlieues, on a les hommes et les moyens !

Quel sombre bordel…

Hier Collomb, courageux démissionnaire pas foutu de mettre de l’ordre dans son ministère et dans son pays, avouait qu’il nous restait moins de 5 ans si rien n’était fait (mais on attend toujours de savoir ce que Collomb prône comme solutions, solutions qu’il a été incapable – interdit ? – d’inventer et d’appliquer).

Aujourd’hui, c’est Philippe de Villiers qui trahit les secrets de son frère Pierre de Villliers  (avec l’accord de ce dernier ? Parce que Collomb a commencé à baver ?).

Alors que Thierry Ardisson tente d’obtenir des confidences « sur la réalité de la situation politique en France » qui lui aurait été données par son frère, Villiers botte en touche. Avant de lâcher ce qu’aurait dit son frère au président de la République : « Si ça pète dans les banlieues, on n’est pas capable de faire face, on n’a pas les moyens de faire face, on n’a pas les hommes. »

https://www.lepoint.fr/politique/philippe-de-villiers-si-ca-pete-dans-les-banlieues-on-n-est-pas-capable-de-faire-face-02-11-2018-2268097_20.php#xtor=CS3-190

J’aimerais d’abord comprendre pourquoi ces défaitistes restent bien au chaud et se contentent de confidences à la presse au lieu de mettre sur pied la contre-attaque, ils en ont les moyens, ils ont les réseaux, les hommes à mobiliser, ils savent où trouver les capitaux.

Mais je m’interroge surtout sur le discours relayé partout sur les médias. À qui est-il destiné ? 

À Macron ? Ils le lui ont dit, chanté sur tous les tons depuis un an et demi. Le résultat ? C’est le clown islamiste Bellatar qui s’occupe de l’affectation de gendarmes musulmans qui doivent, selon lui, protéger les personnes exposées aux islamistes…

Aux Français d’origine qui n’en peuvent mais, histoire de les paniquer, de les pousser soit à quitter la France, soit à se convertir préventivement ?

Aux islamos en embuscade ? Histoire de leur dire qu’ils ont porte ouverte et que, quand ils décideront de passer à l’attaque, ils entreront comme dans du beurre partout, jusqu’à l’Assemblée nationale, et qu’ils pourront piller, violer, égorger en toute sécurité, en toute impunité ?

Dans tous les cas, et Collomb et de Villiers sont des imbéciles et des lâches. Et je ne parle pas de Calvar et des juges qui ne pensent qu’à condamner et à désarmer les Français d’origine qui seraient tentés de se défendre devant leur extermination annoncée par les ministres en personne.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/05/20/menaces-terroristes-en-france-le-patron-de-la-dgsi-veut-interdire-aux-patriotes-de-se-defendre/

Pourtant…

Pourtant, notre pays a des ressources énormes, il peut faire face à une insurrection générale dans les banlieues… s’il le veut. Si les dirigeants le veulent.

Il suffit de donner un ordre simple à nos policiers et à nos soldats, faites du Trump : en cas d’insurrection, tirez à balles réelles.

Il suffit de tenir prêts quelques chars, quelques lance-missiles dans des endroits stratégiques près des territoires perdus de la République.

Il suffit d’encercler, d’affamer, d’assoiffer les « quartiers » jusqu’à ce que leurs habitants se rendent…

Il suffit… de tant de choses possibles, et je ne parle pas de nos agents secrets capables de faire des miracles à l’étranger et qui ne pourraient rien chez nous ? Ils galègent, tous. Ou ils nous prennent pour des cons.

Il suffit de si peu de chose en fait.

On a déjà gagné des batailles, des guerres…  avec si peu de moyens face à des barbares plus nombreux que nous.

Ils ne sont forts que de nos faiblesses, ils ne sont forts que de la lâcheté, de la soumission et de la peur de nos politiques.

Devenons plus barbares que les barbares. Ça va swinguer. Parce que nous, nous savons nous battre, nous pensons, réfléchissons, organisons… La France avait gagné face au FLN pendant la guerre d’Algérie. Nous serons toujours supérieurs, même si inférieurs en nombre, aux bédouins obéissant à un pédophile.

Mettez un Salvini à la tête de la Résistance, vous allez voir s’ils vont courir comme des lapins, le feu aux fesses, en face.

Et tout cela sans compter sur la force obscure, l’armée silencieuse, sans uniforme, des Français prêts à ne pas laisser tuer et violer leurs enfants, prêts à prendre les armes, que ce soit un couteau, une fourche, un glaive, un fusil… Prêts à tuer l’ennemi avec leurs mains pour lui prendre ses armes et ses munitions.

La guerre sera terrible, si elle éclate à cause de ce salaud de Macron. Mais si elle éclate, nous la gagnerons, avec ou sans un Salvini.

Pour cela, le peuple devra être dans la rue au lieu de se terrer ;  l’armée, alors, n’aura plus le choix, quels que soient les ordres des traîtres, elle devra venir nous soutenir, nous aider, nous défendre et porter au pouvoir un Salvini français.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2018/11/02/de-villiers-se-trompe-si-ca-pete-dans-les-banlieues-on-a-les-hommes-et-les-moyens/