De Yacine Zerkoun à la Mosquée de Fréjus : le fantôme de Soral rôde encore au FN

soral et autresAlors que tout le monde prédisait une rentrée tranquille au FN, des nuages sombres s’accumulent au-dessus de la tête de Marine Le Pen. Le vent souffle, et les pluies acides d’une controverse idéologique menacent.Sur les réseaux sociaux ça gronde. Sur les forums ça ne décolère pas. Ici ou là sur la toile, les patriotes ne cachent plus leur désarroi. Beaucoup parlent de trahison. D’abandon. De lâcheté. Pour les uns le FN va devenir un panachage de RPR et de MRC qui ne fera qu’accompagner le désastre le jour au pouvoir. Pour les autres, le temps joue contre nous et la victoire ne pourra plus passer par les urnes.

D’où vient cette soudaine pesanteur ? A quoi est due cette violente poussée de fièvre défaitiste?

———

Depuis quelques temps les patriotes trouvent le FN très frileux sur les préoccupations identitaires des français. Alors que les évènements de l’été (coupe du monde et débordements algériens, manifestations pro-palestinennes, massacres de chrétiens, émergence d’un califat en Irak…) pouvaient lui offrir l’opportunité d’affirmer des positions claires et fortes, Marine le Pen est curieusement restée silencieuse, laissant le terrain médiatique à un Florian Philippot dont les idées sur ce sujet font l’effet d’un laxatif chez celui qui les écoute.

Heureusement, Aymeric Chauprade est venu réveiller les consciences comateuses et donner du baume au cœur à ceux qui commençaient à s’enfoncer dans la déprime. Son texte sur la France face à l’Islam a été allègrement commenté et a fait bonne impression.

Tout le monde pensait qu’à l’occasion de son discours de rentrée,  Marine Le Pen allait enfoncer le clou. Mais là encore, rien. Confuse, insipide, brouillonne, sans souffle ni créativité, la prestation oratoire de la présidente du FN fut une nouvelle déception. Damned, la prêtresse des oubliés deviendrait-elle inaudible ?

Et puis vint le texte déroutant de niaiserie de Yacine Zerkoun, le secrétaire mahométan du collectif Marianne (sic)/ RBM. Publié sur Boulevard Voltaire, cette tribune d’un ancien collaborateur du site islamiste Oumma.com présente l’islam comme une religion de pardon. À l’heure où des chrétiens se font massacrer par des musulmans suffisamment rigoureux pour suivre à la lettre les préceptes du coran, cette ode anti-laïque est apparue comme une provocation infestée des sempiternelles jobardises islamistes, un prurit de pensées moyenâgeuses. Incroyable qu’un type pareil puisse représenter le FN s’écriaient sur les forums les plus ardus des patriotes. Même à l’UMP on ne les imagine pas pouvoir pousser le cynisme communautaire aussi loin. Toute la galaxie patriote a du mal à croire que ce grand prêche politico-religieux qui commence par mes frères, se fait au nom des idées que défend le FN.

Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, un autre texte, paru cette fois dans les colonnes du canard enchainé, est venu donner un énième coup de massue à ceux qui pouvaient encore se faire des illusions. Il s’agit de l’article d’Anne Marie Mercier « le maire de Fréjus convertit à la mosquée ».

A la lecture de celui-ci on apprend que David Rachline, élu depuis 8 mois à la tête de cette commune du Var, traine gravement des pieds pour respecter les engagement qu’il avait pris lors de sa campagne électorale. En effet, alors que le maire UMP de St Raphael (commune voisine de Fréjus) a déposé une plainte contestant le permis de construire de la mosquée de Fréjus, David Rachline est resté les bras croisés et a refusé de s’y associer. Dans un communiqué de presse il dit  souhaiter attendre l’avis du tribunal administratif, et prétend qu’un arrêté visant à stopper la construction est à l’étude. Sauf qu’entre temps, il n’a rien fait auprès de la préfecture qui aurait pu constater l’illégalité de la construction en cours, et que la mosquée se construit bon gré mal gré.

Là où le maire de Fréjus est impardonnable, c’est qu’il avait promis lors de sa campagne électorale qu’une fois élu il organiserait un référendum. Là encore promesse non tenue. Il parle aujourd’hui de consensus, et souhaite mettre autour de la table des négociations riverains, musulmans et mairie.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=b7EqmtR74gg[/youtube]

Devant cette nouvelle déconvenue, les internautes se sont rappelés les affinités idéologiques qui lient David Rachline à Alain Soral. Ce dernier, connu pour être un complotiste obsédé par les juifs, a d’ailleurs salué l’attitude du maire de Fréjus.

David Rachline, comme d’autres au FN, fait sans doute le pari clientéliste du vote musulman. Pure folie, et chimère. Les musulmans ne représentent même pas 4% du vote FN. À quoi bon renier ses engagements pour un si faible résultat ? Et est-ce bien raisonnable ? Car que feront-ils une fois qu’ils auront obtenu tout ce qu’ils désirent ?

Le site Fdesouche a quant à lui choisi d’user de son audience pour mettre la pression sur David Rachline. L’objectif n’était pas de démolir le maire fraichement élu, mais de faire un travail de vigie afin que les convictions de ceux qui ont élu David Rachline soient respectés. Des partisans du FN n’ont pas compris la logique du site et s’en sont pris directement à son administrateur Pierre Sautarel. Les échanges furent vifs. Mais ils eurent l’avantage de mettre en lumière le double langage de l’élu Fn et d’entamer un débat idéologique qui n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre.

Car cette affaire révèle une bataille idéologique de fond que Marine Le Pen devra un jour ou l’autre arbitrer si elle veut pouvoir compter sur un soutien infaillible. Cette fracture idéologique est la suivante : Soit le FN devient un mouvement islamo-assimilationiste comme le souhaite Philippot et le nouveau patron du FNJ qui sera adoubé dans peu de temps. Soit le Fn choisit une ligne plus Identitaires, celle qu’Aymeric Chauprade semble aujourd’hui incarner, et tourne alors le dos aux velléités islamistes des groupuscules nationals républicains ou autres officines proches de Soral.

Jérôme Cortier

image_pdf
0
0