Débat école : Véronique Bouzou face à un pédagogiste du 93 confronté à la violence… gauloise

Publié le 14 juillet 2012 - par - 3 699 vues
Share

Un débat radiodiffusé récent opposait Véronique Bouzou à un enseignant pédagogiste appelé Sébastien Clerc, auteur d’un livre qui lui assurera probablement quelques succès pécuniaires, le lectorat bien-pensant ne manquant pas en France. Bref : l’auteur de Ces profs qu’on assassine et de Je suis une prof réac et fière de l’être ! contre celui de Au Secours ! Sauvons notre école, un vrai titre de pompier pyromane, soit dit en passant.

http://www.rfi.fr/emission/20120713-1-sommes-nous-trop-laxistes-eleves

http://www.rfi.fr/emission/20120713-2-sommes-nous-trop-laxistes-eleves

J’ai suivi ce débat. Sébastien Clerc donne dans les grands classiques du pédagogisme, à coup d’euphémismes et de mots-couvercles permettant à la violence sadique des barbares de se transformer en très bénignes «incivilités» (Je n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher de penser à cette principale de collège qui appelait « petit incident » le meurtre de Kilian par le fameux « Vladimir » *). Bien évidemment, Sébastien Clerc s’offusque des analyses de Véronique sur les effets de l’immigration dans les établissements scolaires, et racole gentiment pour le Système en alléguant qu’il n’a été physiquement bousculé qu’une seule fois dans sa carrière… par un petit gaulois très méchant (comme si ce genre d’anecdote, en admettant qu’elle soit véridique et qu’elle n’en occulte point d’autres pouvait avoir une quelconque valeur démonstrative).

Sur la violence, Véronique évoque le recensement très complet qu’elle a effectué de faits-divers médiatisés (en précisant qu’il faut ajouter à ces faits divers tous ceux qui ne sont pas médiatisés, et tous ceux qui ne font l’objet d’aucun traitement par les institutions scolaires ou judiciaires) révélant des violences gravissimes et la présence d’armes de toute sorte dans les établissements scolaires, armes à feu comprises (dont une kalachnikov). Pour Véronique, le terme « barbare » est amplement justifié, comme le serait à la limite le port d’un gilet pare-balles pour enseigner dans certains établissements intenables. Il faut alors imaginer les mines de vierge effarouchée de Sébastien Clerc selon lequel « aucun élève n’est barbare » (propos réitéré au cours de l’entretien). Véronique n’aura pas de mal à fustiger la culture de l’excuse typique de la gauche, en rappelant notamment que la FSU Bretagne (syndicat enseignant) avait soutenu le fameux « Vladimir » en larmoyant sur sa vie brisée…

Citation contre citation, un passage intéressant opposera Véronique à Clerc à propos de Platon. Clerc s’échine à citer un texte qu’il ne connaît visiblement pas (il s’agit des analyses de la démocratie décadente préparant la tyrannie dans la République, livre VIII) pour minimiser les violences scolaires (son propos se résume à quelque chose du genre : Platon déjà déplorait la dégradation de l’école). Feinte classique des bien-pensants : il n’y a pas lieu de s’inquiéter, rien de nouveau sous le soleil… Véronique, au contraire, citera le passage en entier, en retournant l’argument contre son adversaire :

Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes gens méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne, lors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. (Platon, République, VIII, 562b-563e) **

Comprenant que Véronique fait preuve d’une approche nettement plus scientifique (et plus littéraire) de la violence à l’école, Sébastien Clerc se croit obligé à un moment d’étaler sa culture. Il cite une étude faite à Chicago selon laquelle la politique de tolérance zéro aurait augmenté la violence à l’école au lieu de la diminuer. Ce qui ne prouve rien. S’agit-il d’une véritable tolérance zéro ? Est-elle dirigée contre de vrais barbares ou seulement, par lâcheté ou complaisance, contre des cas bénins (ce qui arrive fréquemment en France) ? Sur quelle échelle de temps est effectuée cette étude ? Autant de question qui ne sont pas abordées par le pédagogiste. Du reste, la science de Clerc tient plus dans des phrases du type : « Je m’éclate dans mon métier », et « Il faut travailler en équipe » (en bon garçon, il salue au passage ses chers collègues et supérieurs). Il faut dire que Clerc est plutôt un homme d’action animant des stages de tenue de classe ***… Il vante notamment ses trouvailles des plus géniales : mêmes ses élèves repris de justice deviennent de charmants bambins lorsqu’il leur « parle calmement », et il a sauvé un élève « brisé par l’échec » du désastre en l’appelant « gentleman » (sic) dans un bulletin scolaire. Normal, puisque, rappelons le, « aucun élève n’est un barbare ».

On pourrait encore en écrire des tonnes sur la question. Je terminerai simplement par ceci : contre la culture gauchiste de l’excuse et les syndicats inféodés à l’inversion des valeurs, Véronique Bouzou annonce à un moment donné la fondation imminente d’une association appelée Profs de droite et ceux qui les soutiennent. Tu sais quoi, Véronique ? Je crois que je vais adhérer !

Jacques Philarcheïn

NOTES

* http://ripostelaique.com/souleymane-le-meurtrier-de-killian-ne-lui-a-laisse-aucune-chance-et-sest-montre-fier-de-son-acte.html

** Véronique remplace simplement « tyrannie » par « barbarie », ce qui ne fait pas grande différence.

*** Ces stages sont une mine d’or pour les pédagogistes : ils permettent d’éviter d’enseigner quelques heures (ça repose son homme!), avantage auquel s’ajoute celui d’être fort bien vus des hiérarques scolaires eux-mêmes confits en dévotion devant Sainte Pédagogie…

RÉFÉRENCES

Un article très à charge contre Clerc

http://leroiprof.fr/2010/04/sebastien-clerc-faux-messie-des-techniques-pedago/

Une vidéo officielle de Clerc

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4epJ_Wo05sk[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=4epJ_Wo05sk

Une autre vidéo, ne pas manquer, la table comme « objet transitionnel » entre prof et élève

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=t3IMImKLink&feature=relmfu[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=t3IMImKLink&feature=relmfu

Et, en opposition, les blogs de Véronique Bouzou

http://veronique-bouzou.blogspot.fr/

http://veronique-bouzou.blogspot.fr/2012/07/face-la-gauche-toute-puissante-une.html

http://www.blogreac.info/

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.