Débat suisse sur l’islamisation de l’Europe : Mireille Vallette explique le Coran à un islamo-socialo

Publié le 6 janvier 2015 - par - 3 225 vues
Traduire la page en :

MireilleVallette2http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/en-ligne-directe/6416191-islamisation-de-l-europe-delire-ou-realite-05-01-2015.html?f=player/popup

Chez nos amis suisses, des débats demeurent possibles, dont celui sur l’islamisation de l’Europe, délire ou réalité, sur la Radio Télévision Suisse (RTS).

Notre amie Mireille Vallette, auteur d’ “Islamophobie ou Légitime Défiance” et de “Boulevard de l’islamisme”, était, sur ce thème opposée à un député socialiste suisse de Bienne, Mohammed Hamdaoui.

Résumé des propos de l’enfumeur musulman de service : snif, snif, snif, mais dans quel pays sommes-nous, les musulmans suisses ne posent aucun problème, il y a juste deux ou trois voiles par requête identitaire, ce n’est pas juste, on n’a pas de mosquée pour pleurer nos morts, et en tant que socialiste, je suis prêt à déposer une loi pour confirmer que les lois humaines sont supérieures aux lois de Dieu (c’est déjà dans toutes les constitutions européennes, bouffi !).

Mireille Vallette a vraiment été remarquable, notamment dans trois interventions.

– De 3’15 à 5′, elle a fait un topo de la réalité de l’islamisation de l’Europe.

– De 11’15 à 13’15, elle a, devant son interlocuteur héberlué, qui ne savait que gémir “Mais dans quel pays sommes-nous ?”, expliqué aux auditeurs suisses ce qu’était vraiment le Coran, et les a encouragé à le lire, pour comprendre à quoi doivent se référer les vrais musulmans. Un grand moment.

– De 18′ à 19’45, elle a, en outre, rappelé la réalité de l’Allemagne, et quelques sondages montrant que la population turque, justement, se reconnaissait majoritairement davantage dans les lois de l’islam que dans celle du pays dans lequel elle vivait. Elle en a profité pour rendre hommage aux manifestations de Pegida et informer les auditeurs de l’initiative du 18 janvier de Riposte Laïque et de Résistance républicaine.

Remarquons que Mireille Vallette a pu s’exprimer librement, grâce à la neutralité du journaliste, et que son interlocuteur n’a pas réussi, malgré quelques tentatives, ni à l’interrompre, ni à la déstabiliser.

Jeanne Bourdillon  

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi