Débat Zemmour-Finkielkraut : j'admire Éric, mais j'ai des désaccords


Le débat Finkielkraut/Zemmour d’hier soir fut passionnant et riche d’enseignements sur la relativité des choses.
Cependant, quand Éric Zemmour affirme que la France a été libérée par les Russes et non par les USA, il convient de se souvenir que si l’Allemagne a pu attaquer la France, c’est grâce à l’absence de front à l’est.


Cette situation n’a pu exister que parce que fut signé le pacte « Molotov/Ribbentrop » de non-agression germano-soviétique.
Si la Russie est entrée en guerre contre l’Allemagne, cette offensive est consécutive à l’agression allemande qui avait voulu envahir la Russie.
Si l’on pousse le raisonnement d’Éric Zemmour jusqu’à son terme logique, on devrait remercier l’Allemagne d’avoir violé le pacte signé avec les soviétiques ; violation qui a fait entrer la Russie en guerre contre l’Allemagne. Conclusion, il faut en convenir, qui est pour le moins absurde.
Enfin, contrairement aux affirmations d’Éric Zemmour, les États-Unis ont libéré la France. Sans l’aide de cette grande nation, nous serions sous la dictature communiste au lieu et place de la dictature hitlérienne.
Pour ce qui concerne l’affaire Dreyfus, je ne pense pas, comme le dit Éric Zemmour, que l’honneur de l’armée est plus important que la vérité, laquelle devait exonérer Dreyfus des condamnations infamantes que cette même armée voulait lui imputer.
Bien au contraire, l’honneur de l’armée serait sorti grandi si celle-ci avait reconnu s’être trompée sur le traître désigné à tort, mais cela impliquait un minimum de courage, courage qui n’était pas le fort de l’armée à cette époque et la boucherie de la Première Guerre mondiale en est la démonstration éloquente.
Mon admiration pour Éric Zemmour reste intacte, mais sur ces trois points, je suis en total désaccord.
Guy Sebag

image_pdfimage_print

49 Commentaires

  1. Guy Sebag, vous n’y êtes pas.
    Si les les Allemands n’avaient pas à combattre les Russes sur le front de l’Est, les Alliés n’auraient jamais débarqué.

  2. Désolé Guy mais Zemmour à raison qd il dit que l’affaire Dreyfus a achevé de déstabiliser l’armée française qui n’avait pas les compétences requises pour gagner la guerre contre les boches.

  3. Vous vous trompez et c’est Zemmour qui a raison sur le dossier russe que vous biaisez. C’est Bien parce que 80% de l’armée nazie était tourné vers la Russie, que le reste du monde et les USA ont put venir à bout des 20% restant de cette armée ! C’est donc bien aux russes que nous devons notre liberté quand ils ont payé le plus lourd tribu en vie humaine.

    • Si l’armée russe était arrivée à Paris, je ne sais pas si on aurait été si libres que ça.

    • Les Russes voulaient faire alliance avec les Français et les Anglais en 39 , mais ceux ci ont refuses . Pour eux le danger bolchevique était plus grand que celui des nazis . Voilà pourquoi Staline qui redoutait la guerre avec l Allemagne a signe le pacte de non agression . D autre part , Zemmour a raison concernant les Américains : en 39 et 40 les appels a l aide de la France et G .B sont restes lettre morte et les Américains continuaient a commerces avec l Allemagne . C est d ailleurs elle ( l Allemagne ) qui a déclarer la guerre aux U .S .A . Les U .S .a sont venus en 44 pour empêcher l armée rouge d occuper l Europe et aussi pour faire de cette dernière un grand marche économique pour leurs intérêts propres . Aucune nation ne se sacrifie pour une autre par altruisme . Ça n a jamais

      • aucun mot ou phrase a changer,tout est exact,les americains sont de sacrés opportunistes, mais il faut les remercier qquand meme

  4. La Russie a eu le plus de morts dans la lutte contre l’Allemagne lors de la dernière guerre mais ce n’est pas l’Urss qui a libéré la France, lorsque l’Urss « libérait » un pays c’était pour installer une dictature.
    Les américains ont bien essayé de mettre la France sous contrôle direct (ils avaient même émis une monnaie qui ressemblait au dollar), c’est de Gaulle qui a fait prendre le contrôle des préfectures et des ministère et a court-circuité ce projet.
    Pour l’affaire Dreyfus, j’ai surtout entendu Zemmour expliquer les 2 points de vue sans manichéisme et montrer que les opinions des uns et des autres avaient changé au cours de l’affaire.
    La désorganisation de l’armée date de 1905 avec mise sur la touche ou promotion des officiers en fonction de critères politiques ou religieux.

  5. On ne réécrit pas l’histoire, mais on l’interprète, on la réécrit, surtout.
    1-L’URSS n’était pas prête militairement à subir l’assaut des troupes hitlériennes, d’où le « pacte ». Dès 1938, Hitler avait décidé d’envahir la France par la Belgique – le plan Schliffen-,
    2- Hitler a rompu unilatéralement le « pacte » en envahissant l’URSS en juin 41, le plan « Barbarossa ». Les troupes nazies étaient arrivées à Moscou, Stalingrad, léningrad…quand l’armée rouge a commencé à les faire reculer. 30 à 50 millions de morts civils!
    Les US ont ouvert le « 2nd front » en 44 lorsqu’ils ont compris que l’armée rouge pourchasserait les fascistes jusqu’à l’Atlantique. Et les US savaient pour les camps d’extermination dès 42, mais ils ne sont pas intervenus.
    3- « J’accuse »! L’antijudaïsme: Zola a tout dit !

    • D’après de récentes révélations, les soviétiques auraient favorisé le réarmement en secret de l’Allemagne entre les deux guerres en hébergeant sur leur territoire des centres d’entraînement de l’armée allemande sur l’emploi des chars et de l’aviation, leur permettant ainsi de contourner les clauses du traité de Versailles.

        • Ses sources? Mais il ne peut y en avoir. L’allemagne a été coupée en deux jusqu’à la « chute du mur ». Si une partie avait dû être réarmée, c’eut été l’allemagne de l’ouest, sous contrôle américain. Et si la partie Est avait été réarmée, Merkel l’aurait claironné!
          L’histoire est sans cesse réécrite de sorte que des siècles plus tard, ce sont les fables et légendes qui prennent le pas sur l’Histoire.
          C’est un peu le sens de l’article de G Sebag, Eric Zemmour a « tendance » à interpréter l’histoire à sa façon. Si vous avez lu son « Destin français » vous avez trouvé « curieuse » son interprétation de La Révolution de 89 ou du vichysmes. E Zemmour n’en reste pas moins un éclaireur d’idées, et c’est ça l’important.

  6. Merci à Zemmour, à Finklekraut et à Cnews pour ce débat de haute qualité quelques soient les divergences mais ce qui certain c’est bien leur amour de la France et c’est magnifique !

  7. « les États-Unis ont libéré la France » Si on veut. Ils ont réglé son compte à un impérialisme rival, la France était sur leur route.
    « Sans l’aide de cette grande nation, nous serions sous la dictature communiste » Plus aujourd’hui.

  8. Que voulez vous, Zemmour comme la Marine sont énamourés devant les russes. Les pays du « pacte de Visegrad » apprécieront sans aucun doute.

  9. Excellent article. Sur le plan stratégique , l’attaque de juin 1941 contre l’URSS avait des points faibles : juin était trop tard , avril convenait mieux ( avancer le plus possible avant l’hiver) mais Hitler a dû porter secours à l’armée italienne . Les généraux allemands souhaitaient une attaque concentrée sur Moscou et non la division sur 3 objectifs : Léningrad, Moscou, Crimée.
    Points faibles côté soviétique : décapitation de l’armée en 1938 (assassinat de Toukachevsky)). Insuffisance matérielle . Effet de surprise .
    C’es grâce à l’aide alliée (américaine surtout) en matériel qui a permis aux Russes de résister , le matériel arrivant par Moursmansk et Vladivostok.

  10. L’Europe n’a-t elle pas été libérée à l’ouest par les USA et à l’est par l’URSS de l’époque?

    • Si l’on peut appeler ça une libération; enfin, un totalitarisme en a remplacé un autre.

    • Ici les patriotes crachent sur les américains (même depuis Trump) et sur les gauchistes alors qu’ils encensent les russes.

  11. Tout à fait d’accord: je me demande même si Zemmour, en exagérant, en recherchant trop le paradoxe, ne risque pas de se tort à lui-même. Ne serait-ce pas (un peu) pour cela qu’on le laisse s’exprimer librement à la télévision?

    • Il arrive à Zemmour ce qui est reproché à Maurras, par De Gaulle:  » il est devenu fou à force d’avoir raison ». Il manque, semble-t-il, à Zemmour la culture et l’idéal grecques: la mesure et l’harmonie. A trop vouloir convaincre, il va finir par lasser…C’est dommage !

  12. C »est la défaite allemande sur le front de l’est à Stalingrad qui a rendu inéluctable la perte de la guerre par Hitler. Il devrait être systématique de comparer le sacrifice du peuple russe et celui des américains pour vaincre le nazisme et alors, apparaîtrait définitivement que ce sont bien plus aux russes que nous devons de ne plus vivre sous la botte nazie.

    • Il faut ajouter que la raison d’être de cette guerre en Europe est l’affrontement du capitalisme et de ce qui le menace à l’est depuis la révolution russe, d’une part et les visées impérialistes de Staline, d’autre part.
      Les états-unis se sont rués sur l’Europe pour perdre le moins possible face au rouleau compresseur soviétique avec la course au premier à Berlin. C’est d’ailleurs pour cette raison que les états-unis n’avaient pas de temps à perdre à libérer Paris ou la totalité du territoire français.

  13. « Sans l’aide de cette grande nation, nous serions sous la dictature communiste au lieu et place de la dictature hitlérienne. » , mais cher Sebag nous sommes sous la dictature culturelle marxiste depuis 1945 grâce au fameux CNR créé par le non moins fameux Moulin dont c’est le principal exploit outre de se laisser prendre par la gestapo

    • blanc, vous n’avez pas pris votre risperdal!
      Le Conseil National de la Résistance a été créé par de Gaulle, ce communiste farouche que l’on sait.
      Et puis, l’héroïsme de Jean Moulin lui a valu le panthéon. Et vous, quels faits héroïques avez-vous réalisé, pour donner des leçons aux Patriotes assassinés et vous réjouir que Jean Moulin ait été dénoncé par un collabo?

      • l’affaire de Caluire est plus complexe, semble-t-il. Lisez https://unefrancearefaire.com/2015/12/02/charles-de-gaulle-contre-jean-moulin/ et surtout http://souverainement.canalblog.com.
        De Gaulle n’aurait jamais admis et pardonné le « souverainement » que le CNR voulait lui imposer en février 1943. Pas plus qu’il n’a pardonné la lettre que lui a remise Pierre Brossolette le 2 novembre 1942.
        A partir de là, tout s’éclaire. De l’assassinat de Darlan à la mise à l’écart de Massu et Salan, en passant par celle de l’Amiral Muselier, et qui sait ? la mort tragique de Leclerc ou encore du Géneral Ailleret.
        « Bizarre ? Vous avez dit: Bizarre ? »

      • Leo le coco, je ne vais pas te décrire ma carrière militaire qui a précédée celle de chef d’entreprise, cela ne te regarde pas. La création du CNR a été organisée par le marxiste Moulin et entérinée par de gaulle qui a offert un tapis rouge aux communistes lesquels ont trahi la France en 1939 et combattu ensuite les allemands non pas pour la France mais pour y instaurer ton idéologie destructrice

        • Idéologie destructrice au pourvoir depuis 1945, et que le procès de Nuremberg a renforcé.

  14. En 1940, la défaite de la France est d’abord due au retard pris dans la course technologique aux armements. Davantage dans leur doctrine d’emploi et donc leurs maniabilité dans une guerre de mouvements, que dans l’effort de guerre de la Nation. Ce retard date des années de pacifisme gouvernemental à la SDN, pendant qu’avant Hitler, le Reich de Weimar réarmait avec la complicité de l’URSS. Songeons qu’en 3 ans : 1933-1936, Hitler défie la France en réoccupant la Rhénanie. Son armée ne partait donc pas de zéro en 1933. Par conséquent le Reich de Weimar n’a pas respecté le Traité de Versailles. Pacifisme gouvernemental de la IIIe république, course aux armements du IIIe Reich, neutralité anglaise et américaine, il est logique que l’URSS se soit alliée au pays le plus fort du moment !

    • Quand les allemands avaient de bottes les français portaient encore des bandes molletières !
      Les russes accusaient un retard technologique aussi mais on pu le combler.

  15. Les français sont responsables d’avoir déclenché cette guerre en la déclarant ; Les américains sont responsables de la destruction de villes et de morts français par leurs bombardements. Les dreyfusards sont responsable de l’affaiblissement de l’armée. Les russes sont responsable de la victoire sur les allemands.

    • C’était l’honneur de la France de déclarer la guerre à l’Allemagne en 1939. C’était le respect du Pacte de non Agression signé plus tôt avec la Pologne.
      Et les Allemands sont responsables d’avoir perdu.

  16. Tout le monde s’y est mis, les arabes, les noirs, les rouges… la guerre étant mondiale.
    Voilà qui devrait accorder les violons, Adolphe lui-même, ayant répété la connerie de Napoléon.

    • Pas Adolphe. D’ailleurs personne ne sait qui c’est.
      Mais Adolf, dans doute.

  17. Je suis toutes ses émissions dès le début. Puis-je lui faire un reproche ?
    J’ai un peu le sentiment que ses invités viennent à Canossa.
    Il est « chez Lui », interrompt sans cesse, rend parfois inaudible.
    « Vous avez raison, mais…. » « C’est très intéressant, mais…)
    Grand Esprit qui devrait se contrôler.

  18. Relisez le journal de Goebbels ( 1939-42). Hitler qui était fou ( syphilis) mais pas idiot, savait qu’il ne pouvait gagner en se battant sur 2 fronts. Il a attaqué car il voulait devancer les Russes qui s’apprêtaient à le faire. Il a proposé, par Rudolf Hess, le 10 mai 1941, à Churchill de dégager de toutes ses conquêtes à l’Ouest pour lui laisser le champ libre sur les « bolcheviques », ce qui était sa seule chance de s’en tirer et aurait évité 3 années d’Occupation et les déportations, mais Churchill a refusé.
    Les Russes ont bénéficié de l’aide massive des USA Via Vladivostok et Mourmansk. Sans elle, ils n’auraient pu gagner à Stalingrad. Nier que ce sont les USA qui ont sauvé le monde libre me parait totalement absurde. Sans eux nous marcherions encore au pas de l’Oie.

    • Je suis étonné par ceux qui relativisent l’importance de chacun des Russes et des Américains dans la défaite de l’Allemagne. Cela n’a aucune espèce d’importance. Les Américains ont apportés une aide matérielle très importante et déterminante. Si les Russes n’avaient pas résisté en perdant 20 millions d’hommes, sans doute marcherions nous tout aussi bien au pas de l’Oie. Je n’aurais pas l’inélégance de comparer les pertes humaines respectives des Américains et des Russes.

  19. Zemmour est un traître à la nation juive. Il passe son temps à vouloir réhabiliter Pétain et Vichy et minimise la Shoah en osant dire qu’elle n’est pas le point central de la Seconde Guerre Mondiale. Les Etats-Unis ont toujours été du côté d’Israël et des juifs mais j’ai comme l’impression que ce M. Zemmour prend un malin plaisir à vouloir cracher sur ceux qui nous ont sauvés. Cet homme est abject et déshonore la mémoire de tous les juifs déportés, surtout en cette période de commémoration du 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz. Non M. Zemmour, la Shoah est et restera le point central et le crime le plus abject que l’Homme ait jamais commis dans l’histoire de toute l’humanité. Honte à vous!

    • Vous avez mille fois raison, les 6 millions de morts juifs pèsent – au bas mot – un milliard de fois plus que les 25 millions de morts soviétiques. Ou que les 20 millions de chinois et 4 millions d’Indonésiens tués par les Japonais.
      Ne parlons pas des 300 à 400 millions d’Indiens tués par la « conquête musulmane », ou des 100 millions d’Amérindiens (95% de la population des Amériques) décimés par l’arrivée des Européens.
      Quant aux 4 millions de cambodgiens zigouillés par les khmers rouges, ou les 35 (certains disent 50) millions de victimes du Grand Bond en Avant, ça compte pour du beurre.
      Tout cela n’est rien en face de la Shoah. Ni du nombrilisme.

      • Sauf qu’il n’y a jamais eu de méthode industrielle comme la Shoah. De toute façon, cela ne sert à rien de discuter avec un antisémite ou un négationniste.

    • Ghislaine ce que vous écrivez dépend de ce que vous entendez par  » la Shoah est le point central ». Je ne veux pas interpréter. Je laisse le sujet ouvert. Je dirais que la Shoah dans toute son horreur n’a pas préoccupé le Pape Pie XII, ni Winston Churchill, ni d’autres tout aussi influents qui chacun selon son opinion n’y a accordé aucune sollicitude. Combien de livres de Eric Zemmour avez vous ? Beaucoup d’historiens relativisent le coté excessif des reproches faits à Pétain. Je prends la liberté de m’exprimer sur ce sujet à la raison que mon père a été fusillé en 1942 et je suis Pupille de la Nation.

  20. Je vous rejoins dans l’ensemble, dans sa débauche d’énergie pour clamer son amour de la France, Zemmour va parfois trop loin.
    Dans l’affaire Dreyfus, « l’honneur » de l’armée avait bon dos, il s’agissait surtout de cacher l’incompétence et la sottise d’une certaine hiérarchie – qui nous a coûté cher en 1914. Incapables de trouver la taupe (Estherazy) quoi vendait des informations aux boches.

  21. L’URSS nous a sauvés en 1945, non. Les Russes qui se sont sacrifiés oui. Mais comme vous le rappelez, sans le matériel américain, ils n’y seraient pas arrivés.
    On évoque bien sûr le pacte germano-soviétique. Mais Hitler n’a pas simplement profité de la passivité ou de la neutralité de l’URSS en 39-40 ; il a bénéficié de bien plus: de l’aide matérielle, économique et plus encore logistique de l’URSS et de Staline.
    Car l’URSS a fourni massivement, par trains entiers, pétrole charbon, minerai, acier et même véhicules et armes.

  22. Et cela ne s’arrête pas là! De 34 à 38, l’URSS a permis à l’armée allemande, qui n’en avait pas le droit en vertu du Traité de Versailles de s’entraîner et de mettre au point ses tactiques en URSS, où Staline lui a obligeamment mis à disposition des champs de manœuvre!
    En échange de transferts technologiques, ils ont également permis aux allemands de produire leurs premiers panzers et avions.
    Tout cela est resté caché jusqu’à la chute du Mur. Depuis que les archives soviétiques (russes+ celles confisquées en 45 à Berlin) et est-allemandes s’ouvrent, ces faits commencent à sortir.
    En réalité, le pacte germano-soviétique, loin d’être surprenant, ne faisait que mettre au grand jour une collaboration occulte qui existait depuis le début du IIIe Reich.

Les commentaires sont fermés.