Décapitation islamique : honte à toi, Créon !

Publié le 3 juillet 2015 - par - 1 502 vues
Share

Hollande-Demission-logo-300x300

Antigone

Hervé Cornara est mort décapité, par un sous-fifre de l’ Islam radical  et à peine son corps est il tombé à terre que l’on se détourne déjà de son malheur ! Pas une minute de silence de ta part Créon ! Pas un instant de deuil national ! Sais tu  que ne pas honorer ses morts, c’est les tuer deux fois? Qu’es tu devenu, Créon, pour vomir à ce point les tiens? Mais moi je ne me tairai pas ! Moi, je suis de la race des Antigone et je pleure mes morts, Créon, et je les honore, et je n’ai pas honte d’eux, et je serre leur dépouille   tout contre le battement de mon coeur et je leur dis : mon frère , je ne t’oublierai pas ! Voilà le visage de la France Créon : une tête décapitée entre deux écriteaux   en arabe ! Et cela te plait- il ? Et tu te pavanes en Arabie Saoudite sabre au clair brillant dans le ciel ? Bois du champagne Créon, enivre toi du peu de lucidité qui te reste dans des courses de scooter sur les pavés parisiens, dors grassement tranquille dans ton temple impérial entouré de ta garde prétorienne, pendant qu’on décapite tes frères. Mais qu’es-tu devenu Créon, pour vomir à ce point ton âme? Honte à toi Créon, d’apprendre  à notre peuple de France l’indifférence de son prochain  ! Honte à toi Créon, de les détourner du malheur de leur frère et de leur commander de danser,  de boire, de dormir sur ce corps  encore tout  chaud du souvenir de sa décapitation !  Mais moi je ne danse pas, moi je ne veux pas oublier !   Moi , je suis une Antigone, ce petit moineau noir, au plumage sec et dur, qui tapera à la paroi de ton coeur ! Honte à toi Créon !

Antigone

PS : Etéocle et Polynice , les fils d Oedipe, se déchirent pour régner sur Thebes et meurent tous deux au cours du combat qui les oppose. Créon , nouveau roi de Thebes fait honorer la dépouille d Etéocle mais interdit les sacrement à Polynice destiné à être dévoré par les bêtes sauvages. Antigone, soeur de Polynice, révoltée par le décret d état de Créon décide d enterrer Polynice malgré la peine de mort qu elle encourt. Le plus souvent Créon est interprété comme le type même du tyran qui applique la loi de façon aveugle sans tenir compte des circonstances particulières ni de l avis de son peuple. Face à lui Antigone symbolise la liberté et la rébellion face au totalitarisme.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.