Décidément, Askolovitch n’a rien compris à mon combat

Publié le 9 octobre 2018 - par - 25 commentaires - 3 062 vues
Share

Mon téléphone a sonné et c’était Claude Askolovitch qui me demandait de retirer des tweets. D’abord surpris : on ne se connaît pas, on ne s’est jamais parlé. Des tweets envoyés à la suite de la revue qu’il avait faite sur moi, sans me consulter ni me rencontrer, se basant uniquement sur un article du journal Le Monde.

Je trouvai cela très peu professionnel. Il m’a expliqué que c’était souvent comme ça que les journalistes pratiquaient. Il a raison ; parfois on m’indique qu’un journaliste a écrit un article sur moi dans telle ou telle revue sans que je l’aie jamais rencontré et sans que je le sache. C’est curieux comme façon de faire. Cela explique peut-être la médiocrité de nombreux articles car, à force de se plagier les uns les autres, le dernier publié est devenu une sorte de soupe sans rapport avec le premier.

Pour en revenir à la revue de presse en question et à ses conséquences, les réseaux sociaux se sont emballés et les tweets de Claude Askolovitch, suivis des miens, ont entraîné certains internautes dans une dérive intolérable, jusqu’à menacer les enfants du journaliste. C’est dégueulasse !

Claude Askolovitch, je ne le connaissais pas. Je l’avais entendu parfois sur RTL dans l’émission de Fogiel. Il m’était apparu comme un journaliste de gauche. J’ai donc recherché et lu ce qu’il écrivait. Je me suis aperçu que nos points de vue étaient diamétralement opposés, surtout pour ce qui touche à l’islamisation de la France. Mais qu’importe, discuter avec quelqu’un qui a des idées différentes des vôtres peut être enrichissant, mais à une seule condition : que cela soit dans le respect mutuel.

Après plusieurs échanges loyaux, je lui ai donné satisfaction en supprimant mes tweets. À la suite de cela, il m’a demandé s’il pouvait écrire un article sur notre conversation. Je lui ai répondu par l’affirmative mais en exigeant qu’il m’envoie d’abord son projet d’article, voulant être certain qu’il reprenait bien le contenu de nos échanges.

Je reste prudent, l’article du 28 septembre paru dans Le Monde après ma rencontre avec deux journalistes ayant été détourné de son objet premier, notamment au sujet du mouvement patriote AFO qui avait défrayé la chronique début juillet.

Claude Askolovitch accéda à ma demande sans difficulté. Sauf que, malheureusement, l’article a été publié accidentellement avant que je puisse lui donner mon accord, du moins c’est ce qu’il m’a dit.

J’ai donc lu l’article après sa parution et je ne peux pas laisser dire tout ce qui y figure.

Quand il affirme que Christine Tasin, Renaud Camus et Pierre Cassen sont des islamophobes rabiques en me fournissant un enregistrement de 2013 de Christine Tasin… M. Askolovitch, permettez-moi de vous dire que je ne vois pas en quoi cette vidéo serait empreinte d’islamophobie. Elle est pleine de bon sens. Bizarrement, vous avez omis de parler de Karim Ouchikh qui nous accompagnait à la conférence de presse, lui ne pouvant être traité d’islamophobe rabique !

Pour vous, Claude Askolovitch, il semble que dès que l’on ne véhicule pas vos idées, on devienne soit d’extrême droite, soit islamophobe, soit fasciste. C’est très réducteur mais c’est comme ça ! La voix de l’intelligence a parlé. C’est toujours vous qui avez raison. Les autres ont obligatoirement tort puisqu’ils ne sont pas de votre avis !

Pour étayer mon propos, je vous ai pourtant parlé d’Alain Wagner. C’est l’homme qui a révélé le traité de Barcelone signé en 1973 par nos élites.

Ce traité explique clairement, presque méticuleusement, comment l’islamisation de l’Occident, et particulièrement celle de la France, sont planifiées.

« Alain Wagner, ah oui, c’est un ancien FN », m’avez-vous répondu.

Peut-être M. Askolovitch, mais le traité, lui, existe bel et bien et peut être consulté par tout le monde sur :

https://www.isesco.org.ma/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/Strat%C3%A9gieExtVFLR1.pdf

Vous conviendrez que ce site est tout sauf d’extrême droite et encore moins islamophobe. Je pense l’avoir piégé sur ce point, téléchargez tous, vous verrez par vous-mêmes…

Au fond, lorsque je lis l’article de Claude Askolovitch, je ne peux pas dire qu’il soit vraiment à charge. Il est plutôt tendancieux car le rédacteur de talent qu’il est est un malin.

Il ne dit pas vraiment du mal de moi mais se débrouille pour qu’à la fin de l’article, vous me preniez pour un benêt. Je reconnais qu’il a un certain talent pour commencer par vous passer la pommade pour mieux, vers la fin, vous porter l’estocade.

Pourtant, malgré ses belles phrases bien construites, il n’a rien compris, mais peut-être fait-il exprès de ne pas me comprendre. En m’accusant d’être récupéré par l’extrême droite, il est complètement à côté de la plaque.

Je n’avais qu’un seul but : EMPÊCHER LE CONCERT DE MÉDINE AU BATACLAN et j’étais prêt à tout pour cela. Outre les démarches judiciaires entamées par mes avocats (tout en n’ayant aucune confiance dans une justice inféodée au gouvernement), il fallait que je regarde la situation telle qu’elle était.

Le Premier ministre avait déclaré devant le Sénat, en réponse à une question du sénateur Meurant : « Je ne vois pas pourquoi j’interdirais ce concert. Pour moi, il n’enfreint pas la loi car il ne cause pas de trouble à l’ordre public ».

Choqué par un tel aveuglement ou, pire encore  par une telle mauvaise foi, j’ai contacté TOUS LES CHEFS DE PARTIS politiques et TOUS les anciens présidents de la République, de même que TOUS les candidats à l’élection présidentielle de 2017. Seuls trois ont répondu à mon appel : Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et Jean-Frédéric Poisson, sans oublier Karim Ouchikh, présent à mes côtés lors de la conférence de presse.

Si le concert n’avait pas été annulé par la direction du Bataclan, le lundi suivant 925 courriers devaient partir pour les 577 députés et les 348 sénateurs. Je n’y suis pour rien si les autres personnalités contactées, et notamment des hommes de gauche, n’ont pas eu le courage de me répondre et de prendre position à mes côtés pour empêcher ce concert abject (si messieurs Hamon, Poutou ou Mélenchon, ne regardant que la douleur d’un père, avaient été à mes côtés lors de cette conférence de presse, je suis certain que le journal Le Monde et M. Askolovitch n’auraient jamais vu en moi un homme d’extrême droite, un facho ou un antisémite.

M. Askolovitch, je suis désolé de devoir vous écrire qu’apparemment, VOUS NE COMPRENEZ RIEN à mon combat. Mon combat n’a jamais été politique et NE LE SERA JAMAIS… Je n’ai pas contacté que des gens de droite et je vous demande, cette fois-ci, de vous mettre à ma place. Vous êtes le porte-voix de vos amis, cette gauche retranchée dans sa bien-pensance, cette gauche qui a fait la sourde oreille à ma colère et à ma souffrance. Au fond de vous-même, elle vous dérange et, ne supportant pas que vos enfants soient insultés, réfléchissez à ce que vous vivrez si un jour, par malheur, ce cancer qu’est l’islam, par l’entremise d’un de ses fanatiques, assassine votre Nathalie. Ce jour-là, que je ne vous souhaite pour rien au monde, serez-vous toujours la belle plume Claude Askolovitch et moi l’ignoble fasciste, le jouet de l’extrême droite ?

Non, bien sûr, nous serons deux pères anéantis.

Alors, dites-vous une fois pour toutes que moi, Patrick Jardin, je ne fais pas de politique. J’ai bien trop d’aversion pour les gens (de droite comme de gauche) qui nous dirigent depuis 45 ans car je les considère comme co-responsables de ce que j’ai vécu le 13 novembre 2015.

Personne, pas plus vous que qui que ce soit d’autre, ne peut me récupérer. Je suis irrécupérable car je tiens par-dessus tout à conserver ma liberté, à commencer par celle de penser.

Je n’ai rien à vendre, je ne suis pas en recherche de voix puisque je ne brigue aucun poste à aucune élection. Je suis juste un papa qui refuse que l’on souille sa fille décédée et les victimes du 13 novembre 2015 et qui en a marre de subir les meurtres, les brimades et les provocations des islamistes radicaux.

Alors Askolovitch, laisse-moi te dire, en face en buvant un verre ou par écrit à travers cette réponse à tes insinuations : quoi que toi et ceux que tu défends puissiez penser, je suis et resterai un Français en lutte contre l’islamisation de son pays. Ni toi ni personne ne pourra m’empêcher de continuer à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’un nombre chaque jour plus important de mes concitoyens, quelles que soient leur origine ethnique et leur religion, ouvrent les yeux sur ce qui les menace : la charia.

J’espère qu’il n’y aura pas d’autres Nathalie.

Patrick Jardin

Print Friendly, PDF & Email
Share

25 réponses à “Décidément, Askolovitch n’a rien compris à mon combat”

  1. Robert Marchenoir dit :

    Commentaire stupide, en plus d’être malveillant. Voir une conspiration juive dans l’opposition à la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême, alors que celui-ci est le candidat de Donald Trump, et que Donald Trump est le président américain le plus favorable à Israël et aux Juifs depuis très, très longtemps, c’est démontrer, une fois de plus, que l’antisémitisme est l’idéologie des ignorants et des faibles d’esprit.

    La fille de Donald Trump s’est convertie au judaïsme, en épousant un Juif orthodoxe ! Donald Trump défie les chancelleries du monde entier, en déménageant l’ambassade américaine à Jérusalem ! Mais à part ça, ce sont les méchants Juifs qui lui en veulent, parce que… eh bien, parce que le Juif est maléfique, tout le monde sait ça. Consternant…

  2. Robert Marchenoir dit :

    Qu’est-ce que c’est que ce « traité de Barcelone signé par nos élites » ? Le document que vous mettez en lien n’a rien à voir : c’est un document de « l’UNESCO musulmane » qui expose un plan, mettons, de djihad culturel à l’encontre des pays occidentaux, pour le dire rapidement. « Nos élites » ne sont nullement concernées. C’est une initiative tout à fait unilatérale.

    Faites-vous allusion au processus de Barcelone ? Il date de 1995. Il est destiné à lutter contre le terrorisme musulman et l’immigration illégale. C’est un banal accord de coopération, comportant des volets économiques et politiques, comme tout accord de ce genre. Il s’en signe des milliers.

    https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2003-1-page-129.htm

    Peut-être y a-t-il des critiques à faire à son encontre, mais de là à le présenter comme la preuve que nos élites nous auraient vendus aux musulmans, ainsi que vous le suggérez, il y a une marge. A moins que vous n’ayez d’autres preuves à nous apporter.

    Cela dit sans chercher à minimiser le moins du monde les manoeuvres de la presse islamo-complaisante à votre égard, ou le scandale que constitue le faible écho suscité par vos protestations, auprès des responsables politiques, concernant ce projet de « concert ».

  3. Christine L dit :

    Magistral ! Hélas, M. Jardin vous aviez sous-estimé l’abjection d’un Askolovitch.

  4. Clamp dit :

    Depuis le temps que je vois une association entre le document de l’ISESCO qui date de 2009 et le traité de Barcelone de 1973 sans qu’aucun lien n’y figure écrit et sans pouvoir trouver la moindre trace sur internet d’un quelconque traité ou moindre protocole de Barcelone datant effectivement de 73, je suis vraiment dubitatif et circonspect. J’espère qu’un jour quelqu’un m’éclairera sur la nature réelle de ce soi-disant traité. // Je viens faire de plus amples recherches, en réalité, Alain Wagner parle d’un processus qui commence le 6 Novembre 73, jour où les européens basculent en faveur des palestiniens dans le conflit avec Israël, se poursuit avec les Résolutions de Strasbourg en juin 75 où seraient entérinées des orientations seulement actées en 95 à Barcelone où débute également le partenariat Euromed. Au moins c’est clarifié pour moi. Je ne crois pas Askolovitch quand il parle de publication par erreur. Il a juste roulé son interlocuteur dans la farine, lequel n’aurait jamais dû ni faire confiance ni retirer ses tweets.

  5. suggest1 dit :

    le Franc est loin d’être franc! IL transpire! Non il pue l’antisémitisme

  6. Laurent Barre dit :

    bien !

  7. liliane dit :

    que ce pourri foute la paix à Patrick Jardin! C’est un paquet d’ordure ce type ,ce collabo qui ne respecte m^me pas les victimes d’attentas

  8. logique dit :

    après la sortie du ministre de l’intérieur qui s’inquiète de ce que macron ne fait rien pour endiguer l’islamisme radical ce qui nous amènera avec les musulmans de passer de côte à côte à face à face, puis avec les regrets de Giscard , NUL journaliste ne peut encore prétendre que vous êtes simplement raciste , islamophobe et de droite monsieur Jardin !
    Askolovitch est un traître à sa religion juive et un traître à la France !
    j’espère qu’il passera un jour devant un tribunal militaire…

  9. Mohamem dit :

    Monsieur Patrick Jardin ,
    exilé de toute cette mherde , je partage ma vie entre la musique et le Saint Laurent à Tadoussac , mais j’avais déjà prévenu mon entourage que j’allais m’absenter une bonne semaine pour prendre un avion et venir vous soutenir devant le Bataclan !

    C’est au Bataclan que j’ai assisté au concert de Youssou N’Dour , Cesaria Evora et autres véritables artistes …je rappelle ça pour les khlochars gauchiasseux qui voudraient me situer à l’extrême droaaate , pauvres khons qu’ils sont et seront éternellement …
    …j’aurais pu vous rencontrer le 19 octobre , heureusement le macronisme koraniste a reculé , trop de risque de troubles et de la fameuse étincelle redoutée par les gauchiasseux du pouvoir ,

    prenez soin de vous ,
    votre lutte est historique ,

    P. K .

  10. Alain H. dit :

    Bien dit, Patrick !
    Il faut savoir parfois remettre en place ces journaleux à la malhonnêteté intellectuelle qui pondent des textes volontairement tendancieux.

    Je doute personnellement qu’il ait été dépassé par sa direction pour cette parution sans ton aval.

  11. CEROS dit :

    Voici les trois phases de la démarche pseudo intellectuelle des bien-pensants dont ASKOLOViTCH et ses semblables…

    Phase de déni de réalité.
    —————-
    Dans un premier temps, le bien-pensant rejettera la réalité qui lui est présentée. Il essayera de camoufler ou biaiser volontairement ou involontairement les faits. Très rapidement, il finira par s’embourber dans ses propres contradictions. Passé cette étape, le nez dans la merde, il abordera la seconde phase de la démarche.

    Phase d’attendrissement.
    —————
    Cela commencera par un « …mais, mais, … vous n’avez pas de cœur face à toute cette misère qui règne sur la planète?… ». Le bobo crétin se mettra à gémir pour vous entraîner dans son apitoiement et sa miséricorde comme si avec ses petits bras musclés et votre aimable participation vous alliez stopper les guerres et subvenir aux besoins des 7 milliards d’individus. Malheur si vous ne marchez pas dans cette compassion industrielle. Alors, voyant que l’appel aux bons sentiments ne marche pas, il passera à la troisième phase encore plus violente.

    Phase d’attaque.
    —————
    Alors-là, attendez-vous à une attaque verbale dans les règles de l’art. Le bobo-crétin vous invectivera progressivement allant d’impolitesse à l’injure. Cette phase sera d’une violence qui risque de vous faire sortir de vos gonds. Non seulement vous serez traité de fasciste, de xénophobe, d’islamophobe et de …phobe en tout genre, … mais, l’interlocuteur vous expédiera dans un goulag ou un camp de concentration de la mauvaise pensée.

    Cette règle de 3 phases est invariable

  12. Soli dit :

    Mr Jardin, ne soyez pas contrarié quand tous ces salopards vous traitent d’islamophobe, être islamophobe est la preuve d’une excellente santé mentale. D’ailleurs nous ne sommes pas islamophobes, nous sommes islamo-emmerdés, islamo-envahis, islamo-assassinés et nous ne souhaitons qu’une chose, c’est que l’islam disparaisse de notre pays et si c’est possible de la surface de la planète.

  13. Sylvestre Pin dit :

    Askolovitch est un gros con qui n’écoute que lui-même, et on ne discute pas avec les gros cons

  14. Jill dit :

    Considérant Asko… et ses semblables tétanisés
    par l’islam comme des petits lapins devant un
    cobra, je me pose quand même une question :
    comment et pourquoi, ces gens qui ne sont pas à
    priori des imbéciles ne rejettent ils pas sans réserves, cette terrifiante secte qu’est l’islam.
    On pouvait se poser la même question dans les
    années 40 à propos du brillant Brasillach vis à vis
    du nazisme.

  15. Jill dit :

    Lu et approuvé… de tout cœur avec vous dans cette épreuve. Que vous ayez du vous battre pour
    faire entendre ce qui relevait de la simple raison est désolant;heureusement vous avez Été largement soutenu.

  16. Elliot dit :

    Bonjour Patrick ! Je suis père de 2 filles et grand père de 3 petits enfants….Ce sont les prunelles de mes yeux, ce sont l’aboutissement de ma vie….Je n’ose même pas envisager d’en perdre un…Je vous comprends, je comprends votre douleur….Continuez votre « mission », continuez à rester libre de toutes récupérations politiques – comme vous le signalez tous des fourbes -, beaucoup de Français sont à vos côtés ! Je regrette juste le peu d’engagement des familles des victimes (90)….Ils auraient tous dû être à vos côtés ! C’est juste lamentable de leur part….Continuez votre combat en mémoire de votre fille, qui la haut, doit être fière de vous. Bon courage.

  17. gaston dit :

    Mr Jardin vous dérangez, vous contrariez les méthodes journalistiques : enfoncer à tous prix dans la tête des Français (les yeux ouverts!) que le terrorisme ne vient pas des migrants clandestins islamistes mais de quelques déséquilibrés sans couleur, sans religion sans idéologie seulement dingues, vous jetez à la figure des idéologues formatés donneurs de leçons leurs propres contradictions et leur aveuglement, il faut être intelligent et courageux pour se remettre en cause et accepter de s’être trompé tout au long d’une carrière! Votre douleur est annihilée, gommée afin que vous et ces assassins ces criminels soient à égalité de haine et de violence car vos actions légitimes sont vues comme des violences, les victimes deviennent provocatrices,agressives et elles sont pourquoi pas la cause même de leur malheur. Il vous faut continuer le combat contre ces pseudo idéaux du vivrensemble et chancepourlaFrance, je suis de tout coeur avec vous.

  18. Zorglub dit :

    Ben le journaleux , vous l’allumez et copieusement .C’est d’ailleurs ce qu’il mérite, vu qu’il ne vaut pas grand chose.Père et grand père d’enfants qui vont souvent dans des concerts à chaque fois je tremble qu’il ne leur arrive le pire comme à votre fille. Vous faites preuve d’un courage exemplaire et dans ce combat sachez que vous n’êtes pas seul.Nombre de Français de souche sont de votre côté et prêts à se mobiliser s’il le faut.

  19. Emile ROUX dit :

    P.Jadin commence lui à comprendre que pour les formatés par le marxisme tous ceux qui ne sont pas d’accord avec leur idéologie contre nature, laquelle échoue partout depuis toujours, sont forcément « d’extrême droite » et relèvent de la psychiatrie, spécialité de Brejnev ou du Goulag spécialité du grand Joseph pleuré par tous les marxistes en 1953

  20. Yohann le debattant dit :

    Quand je vois Askolovitch, je vois à quel point le Qatar, la Turquie et les pseudo monarchies du Golfe sont généreuses avec nos « élites »…

  21. André Léo dit :

    Votre colère rejoint notre indignation citoyenne, Mr Jardin. Honneur à vous, pour ce courage sans faille que vous montrez, malgré la douleur immense de l’assassinat de votre fille, dans les conditions insupportables que l’on sait.
    Les bateleurs télévisuels n’ont cure des malheurs du Peuple, ils s’en servent pour argumenter contre les victimes.
    Tous « frères » dans ces milliers d’obscurantismes à réunir en un seul, l’ouma, voilà leur mantra.
    Le Peuple a déjà condamné les complices et collaborateurs du fascisme islamiste, et le temps arrive où les liquidateurs de la France et des Français devront rendre des comptes.
    En mémoire des Victimes de la guerre-sainte-islamique, ce « djihad » qui se développe sur notre sol… « Nous irons les chercher »!

  22. Fifi dit :

    L’antonyme d' »idéologue » est « réaliste ». Claude Askolovitch ne peut rien comprendre puisqu’il est un idéologue et qu’il veut le rester coûte que coûte. Et il sait que s’il se mettait un jour à ouvrir les yeux, il serait viré par Le Monde donc il préfère garder ses yeux bien fermés et même faire du zèle pour son idéologie, pour la propagande pro immigration et pro islam.

  23. Pissoku dit :

    Si Askolo n’est pas capable de comprendre notre combat c’est qu’il n’a jamais rien compris à rien toute sa sinistre vie.
    Ce sieur qui vous demande de retirer les twits qui ne lui conviennent pas a-t-il retiré le sien, on ne peut plus scandaleux ?