Déclaration d’amour à nos héros olympiques, et surtout à nos handballeurs

Publié le 14 août 2012 - par - 1 425 vues

Comme sans doute bon nombre d’entres vous, j’ai suivi les Jeux Olympiques. Et, je le confesse, chaque fois que j’ai eu l’Immense Fierté d’entendre résonner “la Marseillaise”, qui plus est dans l’enceinte de la perfide Albion, j’étais aux anges !

J’ai vibré pour nos nageurs, j’ai pleuré pour nos fouteballeuses, j’ai gueulé pour nos basketteuses, j’ai applaudi pour notre gymnaste, nos kayakistes et notre experte du tir. J’ai stressé pour nos judokas puis, j’ai été ému par cette championne de tae-kwondo revenue en France car seule la République Française était en mesure de lui permettre un rêve olympique ce que le Canada ne lui permettait pas. Enfin, j’ai crié pour notre perchiste, et, le hand étant mon sport favori, j’ai hurlé pour nos handballeurs (mes voisins me l’ont fait savoir….) !

Aujourd’hui, je tiens à rendre un Hommage particulier à M. Jérôme Fernandez, capitaine de l’Equipe de France de handball. Pourquoi lui ? Car il est ce que la République produit de meilleur et qu’en plus, il m’a ému. En effet, en bon (d’autres diront “excellent” et ils auront sans doute raison) capitaine des Bleus, alors que l’équipe se rassemblait pour le lever des Drapeaux, j’ai pu lire sur ses lèvres : “Ho les gars ! La Marseillaise ! “. Et là, j’ai pu contempler toute une Equipe unie sous NOS COULEURS, NOTRE DRAPEAU entonnant notre HYMNE NATIONAL !

J’ai compati aux pleurs de Guillaume Gille comme à ceux de son frère Bertrand (surnommé Bobo) qui, la gorge nouée savaient qu’ils jouaient leur dernière olympiade. Mais serait-ce la dernière ? Des hommes comme les frères Gille, “le Roc” (Didier Dinart), Fernand (Jérôme Fernandez le capitaine), Mika (Michaël Guigou, ailier gauche, il est à gauche parce qu’il est droitier, pas parce qu’il serait maladroit ! Bande de… ah la la y’en a j’vous jure….) ils ne sont pas fini les gars et ils ne sont pas du genre à se “laisser finir”. De plus, au hand, les carrières sont beaucoup plus longues comparées à d’autres sports (car le hand a ceci de particulier que l’expérience sur le long terme permet à des joueurs talentueux de s’exprimer et qu’en plus, étant donné que c’est un sport olympique, les contrôles anti dopages y sont plus que fréquents… Est-ce ceci qui permet de concilier longévité et talent ?) !

Ceci étant dit, je me dois de ne pas oublier notre portier, j’ai nommé Thierry Omeyer dit Titi (qui se jette sur tous les gros minets qu’on lui envoie) !

TITI ! TITI ! TITI !

Que Bacchus qui t’a déjà béni aux bons vins de notre Alsace si Française te garde !

Que dire de cet immense joueur ? Je ne sais, mais, je sais une chose : pour moi, Monsieur, vous êtes le meilleur (ah ba tiens, c’est marrant, ça rime avec Omeyer….) et c’est grandement (et oui grandement, parce que faut quand même qu’il y ait des gars pour marquer des buts et c’est pas au poste de gardien que bon….) grâce à vous que notre équipe nationale gagne !

Bon. Maintenant, il faut aussi que je dise un mot sur notre sélectionneur Claude Onesta dit “Claudius 1er”. Mais, que dire ? Ben voilà, je crois qu’il est vraiment bon et qu’en plus, il a de la chance. Pourquoi ? Parce que tout ce qu’il a à gérer, c’est un “problème de riche” (dixit Olivier Giraud, capitaine à Pékin et donc champion olympique du monde et tout)! Et, je vous garantis que tout le monde adore ce genre de problème ! Quand t’as juste à choisir entre du caviar et du foie gras, tu fais fonction de ta digestion et pas de ce que tu vas manger, alors tu mélanges. Tu mets du lourd et du léger. En d’autres termes, du foie gras sur la base arrière (parait que c’est plus lourd que les oeufs de poisson) et du caviar sur les ailes sachant que dans le but et en défense, il te faut un cocktail des deux.

Rien d’étonnant à ce que la fédération ait renouvelé son contrat jusqu’à Rio ! C’est qu’il a bon gout le Pépère !

Bref, le vivier est là (Accambray, Honrubia, Barachet, Joli, etc…) il n’y a plus qu’à se servir. Reste que, comme le disait Rabelais, il faut un Grand Gousier pour déguster et avaler tout ça. M’est avis que Nonos (Onesta) aura encore un gout sur pour le rendez-vous espagnol de la coupe du Monde 2013.

A très bientôt, (si la crise ne passe pas par là avant….) !

Francis Régnier

PS : j’écris ce postscriptum tout spécialement pour Teddy Riner, car pour avoir mis la main sur son coeur pendant la Marseillaise, je le remercie de n’avoir fait que son devoir ! Monsieur, vous êtes un exemple à suivre !

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi