Déconfinement : le gouvernement persiste dans les incohérences

Publié le 7 mai 2020 - par - 21 commentaires - 2 124 vues

Le déconfinement jouissif, pardon, progressif, prend des allures de Bérézina sous Macron Ier.

En effet, si l’on en croit notre barbu national ayant blanchi sous le harnais en marche, certaines mesures restent prises alors qu’elles ne sont plus prises tout en étant prises.

Par exemple, la région Île-de-France (IDF) n’est plus confinée, nous a-t-on dit, comme tout le pays. Mais dans les faits elle reste confinée tout en étant déconfinée.

Où est la différence entre le confinement et le déconfinement en IDF ? La région est invitée à la discipline. Les habitants sont priés de limiter leurs sorties. L’offre de transport reste limitée à 15 % jusqu’au 2 juin. Les gens sont fortement incités à continuer le télétravail.

Pour les 100 kilomètres, Édouard Philippe a l’air bien embarrassé. Il y a de quoi. On peut prendre sa voiture le matin et tourner en rond dans son département toute la journée. Cela, c’est permis. Mais aller en ligne droite, non. L’avenir de la France s’écrit en courbes depuis quelques temps.

L’État réinvente pour nous un problème niveau CE2 : sachant qu’on a eu pendant deux mois le droit de faire un kilomètre, qu’on vient de nous autoriser à en faire cent, dans combien de mois pourrons-nous en faire mille ?

Castaner dans sa prise de paroles s’est émerveillé de notre liberté retrouvée de circuler. Quelle liberté ?

Mais les étrangers venus d’Europe, eux, pourront rentrer à loisir en France et faire bien plus de 100 km…

Les contradictions sont nombreuses. Ainsi les enfants pourront être quinze par classe. Mais les réunions de famille ne devront pas rassembler plus de dix personnes. Que faire si votre proche famille en compte onze ? Qui faudra-t-il supprimer ?

Concernant les classes, on voit que M. Blanquer n’a jamais été professeur des écoles, nom pompeux donné aux instit’. Les enfants devront se laver les mains toutes les heures. Compte tenu du fait qu’il faut au moins cinq minutes pour se laver les mains – le temps de chanter la Marseillaise – calculons combien de temps cela prendra à une classe de quinze. Souhaitons bon courage aux enseignants, ils ne feront que cela.

Les plages resteront fermées, mais le préfet sur demande du maire pourra les ouvrir. Sachant que les Bretons en ont particulièrement assez d’être privés de la mer, on va les rouvrir. Donc elles seront confinées pour la règle mais déconfinées dans la pratique. Et on n’a même pas parlé des montagnes. L’air pur des sommets restera-t-il confiné ? On ne sait pas.

Le gouvernement ayant été pris en défaut sur les masques, au lieu de reconnaître ses torts, s’enferre comme un gamin pris les doigts dans la confiture. Le masque continue de ne pas être obligatoire, sauf dans les transports en commun. Le virus pourra à nouveau prospérer en toute liberté.

Questionné sur les masques détruits en mars dernier selon le journal Le Monde, Édouard Philippe a fait semblant de ne pas avoir compris la question, comme un cancre refusant de répondre à un problème de robinets.

Les divers agents dans les transports et les commerces perdront un temps fou à des marquages au sol et des désinfections de sièges.

Enfin l’État continue de dilapider allègrement notre argent. Il y aura tellement de primes, d’avantages, de dispenses de loyers, de dispenses de charges sociales, que ma calculette s’est affolée. Et qui va payer, devinez.

Quant aux cultes, ils auront la réponse plus tard. La tiédeur de Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la conférence des évêques de France, doit y être pour quelque chose. Il n’est pas du tout pressé que le culte reprenne. Ce n’est pas le cas du recteur de la Grande Mosquée de Paris.

Enfin selon le principe qu’il faut tout oser, Castaner a osé déclarer sans rire qu’il y avait eu vraiment très peu de verbalisations depuis le début du confinement ! Or on arrivait à au moins 950 000 PV ces jours-ci.

Le gouvernement ne déçoit donc pas dans ce déconfinement : il persiste et signe. Refusant de reconnaître sa mauvaise gestion de toute la crise, il poursuit une stratégie d’évitement sans autre but que celui de se dédouaner, de refuser de voir les choses en face, et d’éviter d’en être tenu pour responsable.

Et si chaque année on a un nouveau virus, est-ce qu’on confinera à chaque fois, pour le plus grand bonheur de notre économie  ?…

Il serait pourtant si simple au gouvernement de reconnaître qu’il a fait le contraire de ce qu’il devait faire, dès le début. Et de prendre à partir d’aujourd’hui les bonnes décisions. Peut-être trop simple.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
inconnue

gouvernement de branquignols, c’est toujours tout et son contraire, un jour un autre noir, que de la mauvaise tambouille

Rems

Ce sont des imbéciles qui nous prennent pour des cons…..que faire ? Désobéir………se fabriquer de fausses adresses, donner de faux noms, bref tricher comme eux sur tout !

Mantalo

A gouvernement de bric et de broc décisions de bric et de broc !
Ils ne pourront pas faire cohabiter bien longtemps des traîtres ex-socialos, ex-sarkosistes, etc…
Surtout sous le joug d’un gamin déniaisé à l’adolescence par une personne ayant autorité. Ca lui a laissé des sequelles au merdeux. Il se venge en jouant au dictateur et en préférant jouer à touche-pipi avec les noirs. Détraqué le gus, complétement détraqué !!!

Dany BARTHOUIL

Autre incohérence = ils nous demandent de respecter la distance , mais autorisent le covoiturage pour éviter les encombrements ….!!! avez-vous 1 m entre chaque siège dans votre voiture ???
comment saura-t-on si on est à plus de 100 kms “à vol d’oiseau” ?? quand vous êtes en voiture comment mesurer cette distance ???

Urbain

Le gouvernement annonce qu’il renonce à se prononcer sur la dénonciation des propos mensongers du nonce Macron et dénonce le pronunciamento envisagé par de mauvais Francais
Putain on est bien dirigés !
Ça fait plaisir !

Eric des Monteils

Quand parfois ils peuvent paraitre cohérants, c’est qu’ils se sont trompés.

Juste

parce qu’il y aurait encore dans notre malheureux pays quelques ******* qui croiraient aux effets d’annonce de ces ânes ? vous êtes vraiment naïfs ! ils vous méprisent, ils se foutent de vous et vous marchez encore !!!

Jean-Marie LEIZE

Ce sont tous des amateurs arrogants, brillant par leur incompétence, et menteurs impénitents. Le problème c’est que aujourdhui tout le monde râle mais quand on va arriver en 2022, les 3 quarts de la population vont voter pour ce gringalet

Bricco Jean Louis

Le problème c’est que tout le monde râle mais qu’ils ont majoritairement voté pour ces…..Moi non !!!!

blendel

En tout cas Sophie j’ai été pris d’un fou.rire en lisant l’énumération de tant de ‘mesures ‘contradictoires que votre petit article nous rappelle et merci pour ce moment !

patphil

qu’attendre d’amateurs qui persistent dans l’erreur

Nikitaratata

Pourquoi persister à appeler “déconfinement” ce qui est en réalité une levée partielle d’écrou ? Ou à la rigueur, “allègement sélectif de l’incarcération domestique”. Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde (A.Camus)

BERNARD

Confinement, déconfinement, masque pas masque, test pas test , obligatoire, pas obligatoire… conneries, impérities, assassinats as usual…… pour cela je remercie micron tous les jours dans mes prières dès fois que je sois rappelé rapidement au côté de Jupiter.

Ehooo…ils ont accès au bouton rouge, c’est vraiment ça qui m’inquiète le plus en ce moment.

Ehooo .. mais qui sont donc ces cons qui ont mis ÇA au pouvoir (en référence au film éponyme !)

ricco delestaque

N’oublions pas que les migrants eux, ont le droit de faire plus de 100 kilomètres pour aller chercher la carte de crédit que nous leurs offrons, comment se fait il qu’ils se soient si éloignés ? Et ce n’est pas la première fois que le premier ministre élude les questions, posées par NDA, par exemple, et où sont les bons de commandes des masques ? Silence. En Bretagne où je suis, les gendarmes sur le pied de guerre pour traquer le “parigot tête de veau” qui s’échapperait pour le weekend, un plaque en 22 passe les barrages !

Natou

” Nombreux sont les brocanteurs de morale qui, une fois de plus, révèlent leur vocation de petits flics.”
Ce confinement était du vent , le deconfinement progressif idem !

Le deconfinement n’a pas permis de sauver des vies, car le pouvoir islamo-mondialo-macroniste n’a que faire de la santé des Gaulois.

Par contre, pour le réprimer férocement, il n’est pas en reste, puisque les PV tombent comme des fruits mûrs.

Déjà près d’UN MILLION de contraventions à 135 euros ! ( muzz non concernés )
Ce coronavirus est donc extrêmement juteux pour ce pouvoir totalitaire en marche au pas de l’oie, mais avec des babouches, vers le Nouvel Ordre Mondial…

Marie France Milbach

Les profs n ont vraiment pas été en.mesure de se réinventer ou n ont tout simplement pas voulus..C est d une facilité enfantine de mettre en place des cours par vidéo conférence. Le prof se filme devant le tableau en réseau avec les-élèves. Ces derniers peuvent commenter inter agir comme dans un vrai cours. Mais les profs préféraient balancer des devoirs et la correction dans la foulée. Sur ce coup l éducation nationale n a absolument pas été à La hauteur.

ricco delestaque

Il faudra que vous nous expliquiez ce que signifie ” se réinventer” ça c’est le gouvernement qui nous serine ça à longueur de journée, c’est comme ” ré-actualiser ” on ne peut pas être plus actuel qu’actuellement ?Sinon, les élèves en vidéo conférence se trouvent où ?

didile

Attention ,attention ,si l’éducation nationale (admettons qu’elle ait perdu ses majuscules )veut que le télé-enseignement ,d’une facilité enfantine ,soit efficace en France ,elle doit ,au moins, vérifier que les ordi des élèves comportent bien des apostrophes et des virgules .Sinon la langue écrite est incompréhensible.

ricco delestaque

Pas besoin, la ponctuation c’est ” sa mère…” et c’est tout, le reste n’étant que succession de smileys, c’est impressionnant de voir ça, des smileys qui se répondent par smileys, on en est au sémaphore finalement. Je lis sur YT que les élèves disent au prof d’une vidéo qu’ils ont compris en dix minutes alors qu’en plusieurs heures sur le sujet en cours, le prof “étant mauvais” ils n’ont rien compris, à ceci déjà on peut répondre par, l’école au moins il faut y aller et ensuite ne pas foutre un bordel monstrueux dans la classe.Par vidéo conférence, mais si c’est à domicile, les pauvres qui n’ont pas d’ordi comment vont ils faire ? En fait ils ne peuvent pas parce qu’ils sont sur des jeux vidéos, c’est pas fait pour apprendre l’ordi.

didile

Il s’en aperçoit ,le prof photogénique ,si un élève décroche ,
s’il est aux toilettes ou parti flanquer une baffe à son petit frère qui lui casse les pieds !

joceline

ah ca fait du bien de rire avec cet article bien ecrit pas besoin de regarder les guignols sur canal ….. tous les jours on a droit a la plus haute betise et je suis polie

Lire Aussi