Déconfinement : on n’y comprend toujours pas grand chose…

Qui va-t-on déconfiner le 11 mai ? Tout le monde ? Les enfants scolarisés ? Les travailleurs pour remettre en route la production ? Les commerces ne présentant pas trop de danger de contamination ?

Par contre les vieux de plus de 70 ans, eux, resteront probablement confinés pour l’éternité, car jugés inutiles.

Le traitement préconisé par le Dr Raoult a été étouffé par Macron et sa clique scientiste. Heureusement qu’un autre traitement très efficace a été trouvé empiriquement par le Dr Sabine Paliard-Franco, qui court-circuitera l’interdiction de l’hydroxychloroquine, à moins que le comité scientiste ne l’empêche à son tour.

S’il le faisait, la démonstration serait faite de la volonté de laisser crever un maximum de citoyens. Le procédé de Mme Paliaud-Franco est à la disposition des médecins de ville, ce qui est favorable au désengorgement des hôpitaux. Les obligés des laboratoires se trouvent débordés par la base.

Michel Onfray, quand il a écrit « Grandeur du petit peuple » ne se doutait pas qu’une épidémie lui donnerait raison. Le Président à la dérive a été obligé de reconnaître que le petit peuple était en première ligne pour combattre l’épidémie et ses effets immédiats, sans toutefois s’excuser des médisances et des violences exercées contre lui.

Le lundi 13 avril, lors de son monologue, Macron n’a pas fait de mention au professeur Raoult. Il s’est rattrapé le mercredi 15. Reconnaître que le professeur est un grand virologue mondialement reconnu, c’est enfoncer une porte grande ouverte. Par contre, il n’a pas abrogé le décret du 26 mars qui classe l’hyroxychloroquine parmi les médicaments dangereux. Il n’a pas non plus permis aux médecins de ville de prescrire le traitement du Dr Raoult. L’enfonceur de portes ouvertes a laissé celles-là fermées. Au lieu de s’employer à sauver des vies, les scientistes du Comité « scientifique » ont continué à torpiller le Dr Raoult et son traitement. Et ce crétin de Macron leur donne raison.

J’ai entendu à la télé un autre idiot politiquement correct qui s’est senti obligé de dire au professeur Montagnier de fermer sa gueule parce qu’il ne fallait pas ajouter à la « panique » provoquée par le virus. Le peuple n’a rien à faire de l’origine du virus. Ce qu’il veut, c’est qu’on guérisse les gens qui l’attrapent. Le peuple en a marre des coupeurs de poils du cul en 16 dans le sens de la longueur, qui pérorent à la télé, et pas de ce qu’a déclaré le professeur Montagnier, prix Nobel de médecine. Les médiocres sont jaloux des meilleurs.

Dans son monologue du 13 avril, Macron a passé de la pommade à pratiquement tout le monde, même à ceux qu’il avait fait gazer et flashballer à outrance, accessoirement éborgnés amputés, voire tués. Le labo qui fabrique cette pommade a dû probablement intensifier sa production et ses bénéfices.

Fort heureusement, madame Sabine Paliard-Franco a trouvé un moyen pour contourner le refus de soigner les gens atteints par ce nouveau Coronavirus. Le système D français a fait de nouveau ses preuves. Merci Madame, que Zeus vous prête vie.

J’ai écouté hier soir, le 19 avril, les discours conjugués d’Olivier Véran et Édouard Philippe. J’ai raté le début, croyant qu’ils commenceraient à 20 h. Du peu que j’ai entendu, j’ai compris de leur propre aveu qu’ils n’avaient rien compris. Les « je ne sais pas encore », « nous verrons le moment venu quand nous en saurons plus », « attendons l’évolution de l’épidémie avant de prendre des décisions définitives », etc. ont émaillé le discours du Premier ministre. Ils ont fait leur le bon mot d’Henri Queuille : « il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout ». Les médias nous avaient annoncé monts et merveilles. Ce sera pour plus tard. Le déconfinement par tronçons évitera, pensent-ils, les manifestations de masse. Nous verrons bien.

Les coûts social et économique seront astronomiques par la faute de notre chef économiste autoproclamé Macron. Sa pingrerie recommandée par l’Europe est responsable des dégâts colossaux que nous allons subir. Les économies de bouts de chandelles nous coûteront cher. À lui aussi.

Une déclaration de Jérôme Salomon m’a fait sursauter : « Si le confinement n’a pas réussi nous ne déconfinerons pas ».

En clair, ça veut dire : « persistons dans l’erreur ». Ou en non dit : « Puisque nous avons échoué, continuez à nous faire confiance ». 2022 approche !

Marc Larapède

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Sur mon portail j’ai mis des affiches. « Macron = stratégie du choc en jouant à l’idiot ». « Confinement : Macron nous prend finement pour des cons ». « Dé confinés le 11 mai ? Faut pas rêver ». Confinement = dictature plus de morts et ruine des Français. Le confinement est une manipulation ou /et une psychose collective. Quelque soit la gravité du covid il faut dé confiner tout de suite!

  2. Le 11 mai est une carotte qui est agitée devant le nez des gens les plus crédules.

  3. Il n’y a pas que Macron qui est responsable de cet état de déliquescence de notre pays:Hollande et sa clique de socialistes caviar, Sarkozy et sa clique de LR affairistes,les Chiraquiens ne sont pas en reste avec les mitterandistes.
    Et les français toujours aveugles!

  4. la quincaillerie près de chez moi reste fermée, j’aurais besoin d’un joint (un vrai)
    mais la boutique qui vend des tickets à gratter et du loto , elle a toujours été ouverte
    logique technocratique française !

  5. En complément de ce que dénonce votre article Marc, j’ai entendu l’information aujourd’hui, que, bien qu’il y aura déconfinement, cela ne signifiait pas pour autant, que les français pourraient passer des vacances à l’étranger.
    Certes ! Mais pour les étrangers, ceux-ci pourront-ils venir en France ?
    A fortiori oui, vu que les frontières françaises restent ouvertes !

  6. Autrement dit dans le même sens: la république achève les Français après les avoir trahis en vrai parti de l’ étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs!!!

Les commentaires sont fermés.