Déconstruire la woke idéologie, une urgence absolue

Riposte Laïque : En quelques mois, vous venez de publier vos deux premiers ouvrages, aux Éditions Synthèse nationale. Vous avez commencé par publier « Méthanisation, la nouvelle escroquerie écologiste ». Pouvez-vous expliquer rapidement ce que c’est, la méthanisation, et pourquoi vous vous êtes intéressé à cette question, sachant que nos lecteurs pourront découvrir l’entretien que vous avez accordé à Rivarol sur cette question ?

https://ripostelaique.com/la-methanisation-la-nouvelle-escroquerie-ecologiste.html

Bernard Germain : Il y a 3 ans, je ne savais pas ce qu’était la méthanisation. J’ai appris parce qu’une structure de méthanisation tente de s’implanter, près de mon domicile. Pour la combattre, je n’ai pas eu d’autre choix que d’apprendre.
Ce que j’ai découvert m’a scandalisé et depuis, je combats cette escroquerie écologiste qui est le triomphe de l’intérêt individuel (le méthaniseur) sur l’intérêt général (la population et l’environnement). Mais comme la façade est peinte en vert, les ignorants et les complices en font la promotion.

En quelques mots, la méthanisation consiste à mélanger dans une grande cuve des déjections animales, des déchets d’abattoirs, des œufs pourris… etc. auxquels on ajoute 25 % de carbone (végétaux). La cuve est en milieu anaérobie (sans oxygène). Sous l’action de micro-organismes une fermentation va avoir lieu et produire du méthane.
Le méthane est ensuite débarrassé du gaz carbonique (il doit être pur à 95 %) et injecté dans les conduites de GRDF.
Autre possibilité, on brûle ce méthane dans une turbine qui produit de l’électricité et celle-ci est vendue à EDF et passe dans son réseau.

A l’origine, on parlait de «méthanisation « à la ferme », c’est à dire au niveau d’une exploitation agricole, en recyclant ses propres déchets. Sur le principe ce n’était pas idiot, d’autant que ça donnait un coup de pouce aux agriculteurs qui se battent pour survivre (1 à 2 suicides par jour d’agriculteurs, selon une étude du Sénat) en faisant baisser leur facture de gaz ou d’électricité.
Mais des petits malins ont très vite compris qu’il y avait beaucoup d’argent à gagner, d’autant qu’il y a des subventions qui tombent de partout et des contrats à prix garantis sur 15 à 20 ans par EDF et GRDF.
Donc des méthanisations « à la ferme », il n’y en a quasiment pas. Par contre les méthaniseurs deviennent de plus en plus gros. Le plus imposant est en construction à Corcoué les Lognes (près de Nantes). Il recyclera 500.000 tonnes de déchets par an, soit 1400 tonnes par jour.
La méthanisation « à la ferme » n’est plus qu’un lointain souvenir …

Quant aux problèmes et nuisances que crée la méthanisation, ils sont légion. Je vous renvoie à l’article publié par Riposte Laïque (reproduisant celui que j’avais donné à Rivarol) et surtout à mon livre « Méthanisation, la nouvelle escroquerie écologiste » disponible chez « Synthèse éditions ».
Quand on prend conscience des nuisances et des dangers de la méthanisation on ne peut qu’être scandalisé qu’une telle activité puisse être promue par nos dirigeants et hommes politiques.

L’incroyable danger que représente le wokisme

Riposte Laïque : Dans la foulée, vous nous proposez un livre plus dense, intitulé « Déconstruire la woke idéologie ». 275 pages, 15 chapitres, vous avez décortiqué les différents angles d’attaque des adeptes du wokisme. Qu’est-ce qui vous a inspiré à entreprendre ce si nécessaire travail ?

Bernard Germain : Ce qui m’a conduit à faire ce travail c’est l’incroyable danger que représente le wokisme. La société qu’ils nous préparent, c’est un authentique totalitarisme. Un monde orwellien. D’ailleurs ceux qui ont lu le livre  « 1984 » ne peuvent qu’être frappés par la similitude. Tout y est, depuis la « novlangue » en passant par les « trous de mémoire » dans lesquels disparaissent ceux qui ne sont pas conformes à la norme, ou encore la réécriture a posteriori de la presse pour qu’elle corresponde à la doxa (la cancel culture aujourd’hui) et enfin l’utilisation des oxymores « la guerre, c’est la paix » … dont on a un bel exemple avec l’anti-racisme. Cela donne aujourd’hui : « l’anti-racisme, c’est le racisme » (anti-blancs).

Le fait que des gens qui se disent de « gauche » ainsi que les « progressistes », les macronistes et même des hommes politiques se réclamant de la « droite républicaine », puissent soutenir ces thèses – à l’évidence en complète rupture avec les valeurs « démocratiques » qu’ils prétendent défendre – c’est juste hallucinant.
Si on les laisse faire, notre société sera rapidement un enfer totalitaire dans lequel le terme « démocratie » ne sera plus qu’un gros mot.

Face à cela, si nous voulons sauver notre société, que pouvons-nous faire à part nous lever et combattre ce courant mortifère. C’est d’une urgence absolue. C’est d’autant plus vrai que les wokistes ont déjà obtenu des succès significatifs. Un exemple l’illustrera parfaitement : les problèmes de sexualité.
Dans la population, 95 % sont hétéro-sexuels et 5 % sont membres des minorités (LGBTQIA+).
Pour le wokisme, le simple fait de dire qu’il y a une majorité et une minorité, c’est une discrimination. Ils réclament que tout le monde soit traité de la même manière sans tenir compte de l’existence d’une majorité. Et ils ont gagné !

Il y a eu le PACS, puis le « mariage pour tous ». La question d’avoir des enfants s’est trouvée posée. Donc il y a eu la PMA « pour toutes ». Et au nom de l’égalité homme-femme, comme deux hommes ne peuvent avoir d’enfant, il y aura bientôt la GPA. C’est à dire la marchandisation des corps. Et tout cela culminera sans doute dans l’eugénisme sur lequel travaillent déjà de nombreux laboratoires dans le monde, notamment aux USA.

Ce faisant, nous avons accepter le viol de principes éthiques que nous pensions inamovibles.

Pour résumer, on a mis cul par dessus tête des Lois – le droit de la filiation – qui étaient en vigueur depuis des lustres, en fonction de la norme majoritaire de notre société, afin de prendre en compte les revendications de moins de 5 % de la population. Donc 95 % ont accepté de changer la norme pour prendre en compte les exigences de 5 % de la population.
C’est là qu’on mesure le danger du wokisme. Il refuse d’accepter l’idée qu’une majorité puisse décider du fonctionnement de la société et impose la dictature des minorités sur la majorité.
Le wokisme est une authentique dictature.

Une tragique erreur serait de rire de tout cela ou de ne pas prendre ce courant au sérieux.
Il est déjà omniprésent dans les universités d’où sortent nos DRH et dirigeants d’entreprises de demain.
C’est la même chose à Sciences-po, à Normale-sup… etc. d’où sortiront les dirigeants politiques des années à venir.
Si nous n’y prenons garde, les élites de demain seront converties au wokisme et mèneront, du haut des postes qu’elles occuperont, des actions qui imposeront à toutes les entreprises et au pays entier des bouleversements dont notre société démocratique ne se relèvera pas.

Ceux qui en doutent n’ont qu’à voir la situation des USA aujourd’hui sur ce plan. C’est clairement ce qui nous menace à relativement brève échéance.

Le plus grave, c’est le wokisme à l’école

Riposte Laïque : Quels sont les trois exemples les plus marquants, actuellement, selon vous, de cette offensive que vous dénoncez ?

Bernard Germain : Le premier exemple c’est l’école. C’est l’exemple le plus grave car il s’agit d’un authentique crime contre notre jeunesse. C’est absolument impardonnable !
Depuis plus de 40 ans les pédagogistes fous ont fait des ravages. Il y a 20 ans ils appelaient déjà un ballon… un « référentiel bondissant ». Aujourd’hui un tableau se nomme « l’interface scripturo-multispectrale ».
Ce sont ces gens qui pilotent la formation des enseignants. Au secours…

Quant aux élèves, ils savent parfaitement reconnaître une situation de « discrimination », ils savent qu’ils faut « sauver la planète » ou ce qu’il faut manger pour manger bien.
Par contre ils ne savent plus lire, écrire ou compter.
La France a sombré dans les tréfonds des classements PISA. Et même un mot aussi simple que « ludique » a amené 30 % des candidats à l’épreuve de français au bac pro à rendre copie blanche parce qu’ils ne connaissaient pas son sens. Donc ne savaient pas traiter le sujet.

L’école ouvre en grand ses portes aux LGBT, antiracistes et autres écologistes.
C’est un lavage de cerveau de notre jeunesse mûrement planifié et organisé. L’objectif étant d’obtenir à la sortie des citoyens acquis à la doxa progressiste c’est à dire wokistes.
Sans parler de l’aide apportée par le ministère de l’Éducation nationale à la propagation de la théorie du genre dans les écoles, déroulant le tapis rouge aux théories « trans ».
Une abomination !
Et c’est surtout une monumentale trahison de la conception de Jean Zay, ministre de l’enseignement du front populaire qui disait que l’école devait rester un sanctuaire.

Le second exemple c’est l’islamisation de notre société.
Les islamistes qui sont bien plus malins que beaucoup de nos concitoyens ont compris que le talon d’Achille de notre société c’est le culte que nous vouons à la « liberté de chacun de faire ce qu’il veut ».
En Iran des femmes se font tuer pour retirer ce signe de soumission qu’est le voile islamique.
Mais en France il se trouve des imbéciles des deux sexes pour dire « laissez les femmes libres de le porter ou pas. C’est leur choix ». Les mêmes d’ailleurs sont totalement silencieux sur les crimes commis en Iran contre les femmes parce que les tueurs sont des « racisés » (non blancs) et qu’on ne doit pas critiquer les alliés naturels du combat contre les blancs. Ici les islamistes.

Reste que l’Islam n’est pas une religion au sens où nous l’entendons. Ce n’est pas le « catholicisme  des pays arabes ». C’est une conception de l’organisation et du fonctionnement de la société basée sur les textes issus du Coran et des hadiths dont la charia organise la mise en œuvre.
En ce sens, c’est incompatible avec notre conception occidentale de la vie en société.
D’ailleurs, dans tous les territoires « conquis » par les caïds de la drogue et leurs alliés islamistes, c’est la charia qui s’applique. Plus les Lois de la République.

Plus il y aura de territoires conquis par les caïds de la drogue et les islamistes, plus l’avenir et l’existence de notre pays seront menacés et au final en réel danger de disparition.

Les wokistes qui voient en ces « racisés » des alliés contre l’homme blanc et sa société patriarcale, soutiennent cette invasion immigrationniste et l’implantation de l’islam de plus en plus importante à travers tout notre territoire national. Ils nient par ailleurs l’insécurité grandissante qui s’étend au même rythme, ce que pourtant même le ministre de l’Intérieur reconnaît.

Pour l’instant, les rusés islamistes, leur donnent leurs suffrages aux élections puisque les wokistes les aident à s’implanter. Ainsi dans le 93 sur 12 députés, la France Insoumise a obtenu 12 élus.

Mais les wokistes devraient pourtant se méfier. Boualem Sansal, qui sait de quoi il parle, les a prévenus en déclarant à propos des islamistes :
« Ils se fichent comme de leur première gandoura des wokistes, des insoumis, des intelligents utiles et des passeurs affectueux, ils seront les premiers à être décapités car l’islamisme sera au pouvoir, ce qu’il est déjà puisqu’il tue et décapite qui il veut, quand il veut, où il veut. Les islamistes haïssent par-dessus tout les faibles, les efféminés et les hypocrites qui viennent les comprendre, les défendre, leur porter le sac. »

Le troisième exemple c’est le risque de disparition de notre pays.
Nous sommes confrontés à une action concertée qui attaque sous trois angles différents.
D’abord l’Europe qui nous prive de manière obstinée de tous nos moyens de faire valoir une indépendance nationale. Son objectif est simple : la disparition des nations et la création d’une simple zone géographique, l’Europe, dans laquelle les gens ne seront plus que des consommateurs sans identité.
L’Europe est également pro-immigration car elle a parfaitement compris que noyer les populations sous des flots d’immigrés aiderait à la disparition des nations.

Ensuite, il y a l’islam qui a indiscutablement pris l’offensive pour conquérir notre continent. Dans mon livre je le prouve sans contestation possible.
Enfin, il y a les wokistes qui veulent détruire la société blanche, occidentale et patriarcale.
Ces trois forces, pour des raisons différentes se retrouvent dans ce combat commun pour détruire notre pays et notre continent.

Aujourd’hui, la gauche « réformiste » n’existe tout simplement plus

Riposte Laïque : Vous venez de la gauche, et vous expliquez que c’est l’extrême gauche qui mène l’offensive wokiste. Cela signifie donc que pour vous, la gauche réformiste aurait été absorbée par la gauche révolutionnaire ?

Bernard Germain : Lorsque j’étais au PS (adhésion en 81 et départ en 83-84 après le virage sur la « rigueur »), le PS était un parti « populaire » dans lequel se reconnaissaient les couches « laborieuses ».
En 1983, le PS s’est couché devant le libéralisme (Thatcher – Reagan) et s’est de plus engagé dans la voie de la construction de l’Europe (sous l’impulsion de Jacques Delors) qui a abouti au monstre que nous voyons aujourd’hui.
Au fur et à mesure des années, et de sa transformation en parti de moins en moins socialiste, les couches populaires s’en sont détournées.
Aujourd’hui, la gauche « réformiste » n’existe tout simplement plus. Elle était représentée par Anne Hidalgo à la présidentielle. Elle a réalisé un score historiquement bas (1,7 %) très loin en dessous du score déjà historique de Gaston Defferre en 1969 (5 %) qui avait provoqué la disparition de la SFIO et la création du PS en 1971 à Épinay.

Les quelques députés PS qui ont été élus ne l’ont été qu’en acceptant de passer sous les fourches caudines de LFI, leur imposant sa NUPES et l’acceptation de l’ensemble de ses thèses ouvertement wokistes.

Le virage fatal avait été pris par le PS avec l’adoption des thèses de Terra Nova en 2011 et sa décision d’abandonner les couches populaires à leur triste sort, au profit d’une nouvelle clientèle électorale constituée des immigrés et des minorités notamment sexuelles.
En actant ce virage, la gauche « traditionnelle » a signé son arrêt de mort et la sentence a été exécutée en 2022.

Si le PS quitte la NUPES, il disparaîtra totalement. Quelques régions résistent encore (Carole Delga dans la région toulousaine) mais pour combien de temps ? Ce sont les derniers soubresauts…

A Callac, nous ne lâcherons rien !

Riposte Laïque : Vous habitez près de Callac, et vous paraissez très actif dans la mobilisation qui s’est mise en place contre l’installation de 70 familles de migrants en centre-ville. Vous êtes passé sur différents médias, pour expliquer aux Français ce qu’était vraiment le projet Horizon. Un premier rassemblement a eu lieu, avec 400 personnes présentes. Le maire refuse toujours le référendum que vous demandez, et a expliqué que s’il l’organisait, 80 % des Callacois voteraient contre. Comment voyez-vous la suite ?

Bernard Germain : Le problème qui est posé à Callac est un problème politique majeur, qu’on retrouve partout et sur tous les sujets, problème qui ne peut que provoquer une explosion à un moment donné.

Ce problème est tout simple.
La classe politique et les gouvernants se considèrent comme les « sachants » donc par définition compétents pour dire et décider ce qui est bon pour le peuple et le pays.
De son côté le peuple est systématiquement considéré comme « trop bête » pour émettre une opinion devant être prise en compte.

Ainsi, à Callac, on voit un maire se faire élire avec un programme. Mais après son élection, il sort du chapeau le projet « Horizon » pour repeupler la bourgade avec des immigrés africains en indiquant avoir de l’argent pour le faire. Auparavant, il se disait dépourvu de moyens financiers pour aider les habitants pauvres et les jeunes, afin d’empêcher le dépeuplement de son village.

Logiquement la population est en colère pour deux raisons :
Ce que le maire n’a pas voulu faire pour eux, il va le faire pour des étrangers. C’est à leurs yeux incompréhensible et injuste.
Si le maire fait venir 70 familles, selon les chiffres officiels cela représentera plus de 500 personnes (25 % de la population actuelle) dont la culture, les mœurs, la religion sont radicalement différents de ceux des gens du bourg. Il sait parfaitement que cela va créer un bouleversement dans le village et certainement poser de multiples problèmes. Comment peut-il prendre une pareille décision sans demander à la population son avis ?

Dès lors, il n’y a que 2 solutions :
– le retrait pur et simple du projet
– l’organisation d’un référendum pour que la population approuve ou refuse le projet

Sauf que le maire ne veut pas entendre parler de référendum.
C’est le « sachant » qui s’obstine et considère que la population n’est pas « compétente » pour donner un avis.

On notera au passage que les mêmes hommes politiques se désolent du nombre de plus en plus faible de votants aux élections. Leur vient-il à l’esprit que si le citoyen avait le sentiment que son vote et son avis comptaient il y aurait plus de votants ?
Le maire montre que peu lui importe le vote des gens, une fois élu il se croit autorisé à faire tout ce qui lui passe par la tête. Et la population n’a que le droit de se taire et subir.
C’est une potion qui risque de se révéler explosive.

L’avenir est donc simple. De plus en plus de gens sont exaspérés de constater le mépris de ce maire pour les règles les plus élémentaires de la démocratie. Ils le manifestent en signant par centaines nos pétitions.
La colère monte dans le bourg et les environs.
Pour notre part, nous ne lâcherons rien… jusqu’à ce que ce maire jette l’éponge, ou qu’il organise le référendum.

Des actions seront décidées prochainement afin de permettre à la colère populaire de s’exprimer.
Le maire serait bien avisé de l’entendre et surtout de la prendre en compte.

L’avenir de Reconquête dépendra de sa capacité à répondre aux problèmes des Français

Riposte Laïque : Vous avez été candidat aux dernières élections législatives pour Reconquête. Comment voyez-vous l’avenir de votre parti ?

Bernard Germain : Eric Zemmour a fait irruption sur la scène politique à la fin de l’an dernier. Il a mis sur la table des problèmes que tous les partis évitaient soigneusement d’aborder, mais que les Français vivaient au quotidien (immigration débridée, insécurité, désastre de l’école, ruralité abandonnée, etc.).
Il avait incontestablement raison. Mais vous connaissez le proverbe : « Malheur à celui par qui le scandale arrive ! »

Tout le monde politique et médiatique lui est tombé dessus, avec tous les noms d’oiseaux de la création.
Mais une bonne partie de la population a vu en lui un homme qui enfin disait ce qu’était la vie réelle des Français et qui soulevait les questions qui fâchent… que tous les autres mettent sous le tapis.

Pour Reconquête ! l’avenir va dépendre de sa capacité à répondre concrètement aux problèmes des Français et à s’impliquer dans les combats pour défendre les Français, notre culture, notre identité.

C’est déjà le cas dans plusieurs endroits :
– En Vendée avec le combat contre le déboulonnage de la statue de St-Michel
– Partout en France en se battant pour sauver l’école avec les « parents vigilants »
– A Callac en étant à l’initiative du combat contre le projet Horizon et en luttant avec les militants d’autres organisations pour faire capituler le maire

Ce qui compte c’est que les gens puissent faire la part entre les commentaires discréditants des bien-pensants sur Reconquête ! et ce qu’ils voient sur le terrain.
Dès lors ils pourront dire, « il y en a qui racontent ceci ou cela sur Reconquête !, mais dans tel combat j’ai vu qu’on pouvait compter sur ce parti. Ils nous défendent bien ».

C’est comme cela que Reconquête ! s’assurera un avenir et s’implantera durablement.
Mais cela ne se fera pas du jour au lendemain.
Rome ne s’est pas faite en un jour …

Je suis disponible pour informer les Français sur la méthanisation

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Bernard ?

Bernard Germain : Oui, je souhaite informer vos lecteurs que j’ai créé une Association nationale qui s’appelle « STOP MÉTHANE ».
Notre but est d’aider tous ceux qui sont confrontés à l’installation d’une structure de méthanisation et qui ont besoin de conseils et d’aide pour leur combat.
Je suis également disponible pour participer à des conférences ou des réunions sur la méthanisation, de manière préventive ou au cours d’un combat déjà engagé.

Enfin, j’ai créé un site internet. Il est à cette adresse : https://stop-methane.fr/

Sur ce site, les internautes trouveront des actualités et des informations nombreuses sur la méthanisation.
Ils peuvent également nous contacter par mail et adhérer en ligne à notre Association.

Je remercie Riposte Laïque de m’avoir donné la parole à travers ses colonnes.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Acheter

https://synthese-editions.com/produit/deconstruire-la-woke-ideologie/

image_pdfimage_print
13

17 Commentaires

  1. c’est une évidence : il ne faut pas manquer une occasion de les dénoncer et de les « déconstruire » comme ils disent ! résistance à tout prix face à ces pantins dangereux

  2. Je lance un appel aux geeks.
    Ne pourriez vous lancer l’équivalent de « Me too » ou « Balance ton porc »
    Je vous suggère « BALANCE TA COCHONNE »
    Chaque homme victime d’une collègue ou d’une supérieure, chaque prof. victime d’une étudiante, chaque metteur en scène victime d’une actrice, chaque prisonnier victime de son avocate, pourrait s’en plaindre en là dénonçant sur la place publique et en demandant réparation.
    Des gestes déplacés, des tenues par trop sexy, des regards langoureux, des maquillages sulfureux ou des propositions indécentes.
    Libérez vous et dites nous tout.

    • BALANCE TA SALOPE c’est mieux que cochonne qui fait gentillet ; si on fait pas plus fort que la gauche et l’ext-gauche on ne gagnera pas.

  3. Hier j’avais vu la sortie de collégiens, par rapport à mon enfance, c’est dingue le nombre d’enfants…… Ah oui il vaut mieux ne pas l’écrire même si c’est la vérité. Nous allons disparaitre.

  4. 80% qui disent Non dans un ptit bled, c’est 80% de Français Nationaux qui disent pareil contre la dictature des 20% qui veulent faire la peau des 80, et après ça les 80 hésitent à leur faire du rentre dedans ? étrange comportement.

  5. Ne rien lâcher à Callac. Marre de se faire entuber par les sagouins qui veulent financer le repeuplement de nos campagnes par la savane.

    • Ce n’est pas compliqué ; votez pour Monsieur E. ZEMMOUR !!
      Les autres guignols sont là depuis 30 ans !!

      • Reconquête est notre dernier espoir d’éviter la chute finale !

  6. les bouseux réfractaires français sont de plus en plus éveillés, et donc se dressent contre les wokistes

    • patphil dit: les bouseux réfractaires français..pourquoi parler des Français en ces termes?
      Vraiment, vous pensez attirer des patriotes avec ce vocabulaire!!!

      • Tous les déchets organiques, où finissent ils aujourd’hui ???
        Il vaut mieux les valoriser en gaz/électricité plutôt que de les laisser pourrir dans la nature.

        • Vous devriez lire mon livre sur la méthanisation. Ce que vous dites c’est qu’on veut nous faire croire mais c’est une gigantesque escroquerie. Regardez sur le site internet que j’ai créé : https:://stop-methane.fr

  7. Le wokisme, c’est notre destruction programmée, comme a été programmé l’élimination des Juifs d’Europe par les païens nazis !

    Par conséquent, il faut bien se dire : ca sera eux… ou nous ! Et pour sortir vainqueur de cette lutte, il faudra se salir les mains et accepter des choses pas très belles… parce qu’il s’agira de mettre notre ennemi hors d’état de nuire… définitivement !

    Rappelons-nous que Rome a survécu parcequ’elle a su détruire la menace carthaginoise…

    DELENDA EST CARTHAGO !

1 Rétrolien / Ping

  1. IR0483-Articles de presse 07-13 10 2022 – IL REVIENT

Les commentaires sont fermés.