1

Déconstruisons la France avec Macron : Clemenceau vendu à l’Allemagne !

Aujourd’hui : Georges Clemenceau travaillait-il pour l’Allemagne ?

Emmanuel Macron : La réponse est : oui. Indubitablement.

Riposte Laïque : C’est une très lourde accusation.

EM : Que j’assume. Nous avons les preuves multiples d’un engagement de Clemenceau pour la victoire finale de Guillaume II. Et cela remonte même à l’affaire de Canal + au Panama.

RL : Vous voulez parler de l’Affaire du Canal de Panama,en 1892. Un scandale qui éclaboussa du monde et en ruina autant.

EM : Exactement. Canal + et le Panama. On sait des choses, ne me faites pas dire ce que je n’ai aucune envie de dire.

RL : Ah, Canal Plus, bien sûr ! Et donc subséquemment, l’attirance de Clemenceau pour l’Allemagne, faisant suite au scandale. Là aussi, vous êtes à l’aise.

EM : Un peu, mon neveu. Double fascination qui culmine en 1916, quand s’engage la bataille de Verdun. Clemenceau attend ses ordres de Berlin depuis la fin de la Guerre de 70. Il va enfin les recevoir. Au moment où l’hologramme nommé Pétain est censé avoir déclaré : « Ils ne passeront pas« , le soi-disant Tigre, en fait un vieux toutou-à-sa-mémère, adresse un message codé au Kaiser, en allemand s’il vous plaît.

RL : C’est énorme. Et que dit ce message ?

EM : Komm und besuche mich in Matignon und Sie können. « Passez donc me voir à Matignon, quand vous voulez « . C’est du lourd de dingue, ça, non ? J’ai le document dans ma table de nuit, je le lis chaque soir à Brigitte avant de m’endormir.

RL : Pourtant, on voit les photos de sa visite aux tranchées. Son visage est grave, inquiet, même, peut-être.

EM : Le visage de Brigitte ?

RL : Non, celui de Clemenceau.

EM : Évidemment qu’il est inquiet, le bougre ! Regardez bien, en vérité, il inventorie les failles de défense par lesquelles les Allemands vont s’engouffrer pour déconstruire l’armée française. Il photographie littéralement la ligne de front pour en livrer les plans à ses alliés. C’est du grand art. Un maître du Renseignement.

RL : Comment dès lors expliquer le repli allemand, et ce que nous considérons aujourd’hui encore comme une victoire ?

EM : Par la Covid-16, qui dévaste l’armée allemande. Pire que la gastro des Autrichiens à Valmy. Des variants à n’en plus finir et des dégâts plus importants que par les gaz. L’effet est désastreux. Rentré à Paris, Clemenceau voit bien que l’affaire risque de se retourner contre lui. Il prend fait et cause pour la France, et s’en tire de justesse en prétextant sur BFM TV qu’il a sauvé la patrie.

RL : Belle tentative de déconstruction, de la part d’un faussaire que l’on peut ainsi considérer comme un traître.

EM : La trahison est mon domaine de recherche. Merci de ne pas vous en mêler.

RL : Dont acte, Monsieur le Président. Dans un prochain entretien, nous évoquerons avec vous la déconstruction de la Gaule par Vercingétorix.

 

JS