Défendons la parole libre de Zemmour et Zineb, contre l’islam et les collabos !

Publié le 10 novembre 2019 - par - 16 commentaires - 1 740 vues
Share

Mes chers amis, mes chers compatriotes,

La chute du Mur de Berlin, il y a 30 ans, aurait-elle traumatisé à jamais quelques nostalgiques de l’ordre stalinien ? Moi qui ait été adhérent de la CGT 38 ans, et responsable syndical une quinzaine d’années, j’avoue ne plus rien y comprendre. De mon temps, les syndicalistes défendaient les ouvriers que les employeurs, ceux que nous appelions dans notre jargon le « patronat buveur de sang » voulaient licencier. Et cela fait partie de la fierté de mon passé syndical que de me souvenir du nombre de salariés que nous avons sauvés.

Or, nous sommes ici, devant les locaux de CNews, dans une situation ahurissante. Ce sont les syndicats de journalistes, SNJ ou SNJ-CGT, les sociétés de rédacteurs du Monde, du Nouvel Obs et même du Figaro, et le collectif syndical de Canal Plus qui réclament à un employeur, Vincent Bolloré, de licencier un salarié, Éric Zemmour, parce que ses idées les dérangent ! Ces prétendus journalistes, les mêmes qui avaient eu la peau de Robert Ménard, auraient fait merveille dans les pays totalitaires, pour présenter l’information en uniforme militaire.

Pourquoi avons-nous voulu organiser ce rassemblement ?

D’abord parce que nous qui menons le combat contre l’islamisation de notre pays, depuis à présent plus de quinze ans, n’avons trouvé, pour l’instant, qu’Éric Zemmour pour ne pas s’abriter derrière des formules alambiquées, de style « islam radical », « islamisme », « islam de conquête », et autres fadaises. Il est le seul qui assume le fait d’appeler tout simplement « Islam » ce projet politico-religieux qui n’a qu’un seul objectif, depuis quatorze siècles : parvenir, par la ruse, la violence ou la guerre, au Grand Califat. Et il est le seul à dire, sur les grands médias, comme nous, que l’islam est incompatible avec la France. En effet, s’ils respectent les textes sacrés du Coran, tout musulman doit imiter le beau modèle, Mahomet, et œuvrer, sa vie durant, par tous les moyens possibles, à transformer la terre où il vit en terre d’islam. Seul Éric Zemmour dit la vérité sur ce fait, et ne se réfugie pas derrière le bon islam et le mauvais islamisme, même si cela lui vaut, comme nous, de nombreux interrogatoires devant quelques forces de police et quelques magistrats, et quelques procès devant la 17e chambre.

Ce rassemblement, nous l’avons voulu unitaire, car c’est l’ensemble de la résistance au nouvel ordre mondial et à la dictature du politiquement correct qui doit soutenir la parole libre d’Éric. Défendre l’ami Zemmour, c’est défendre la liberté d’expression de tous les résistants !

Ensuite, il y a de cela huit jours, à ce même endroit, les Français ont pu entendre les propos des islamistes qui osaient protester contre ce qu’ils appellent la haine véhiculée par les propos d’Éric Zemmour. Tout le monde a entendu les propos d’Abdelaziz Chaambi, président de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie, le même qui, il y a trente an, réclamait l’interdiction des Verset Satanique de Salman Rushdie. Le même qui, à Belfort, a demandé à ses hommes de traîner Christine Tasin au tribunal. Tout le monde a vu la haine de ces islamistes, soutenus par nombre de gauchistes, contre les valeurs de la France. Chacun a vu ce qu’était cette France qu’ils voulaient nous imposer, faites d’antisémitisme, de voilées et de barbus, qui rêvaient de nous imposer le retour du délit de blasphème et la charia, au nom de la criminalisation de l’islamophobie. Chacun a vu l’indécence de leurs revendications, eux qui restaient sagement chez eux quand certains de leurs coreligionnaires tuent, violent et égorgent trop de nos compatriotes.

Et chacun a vu la soumission de ces gauchistes, à l’image de ce Pierre Serne, porte-parole de Benoît Hamon, élu écolo de la Région Île-de-France. Non content, sur une vidéo, d’avoir demandé l’interdiction totale de médias d’Éric Zemmour, non content d’avoir tancé les collabos de l’antiracisme parce qu’ils n’avaient pas assez déposé de plaintes contre notre ami, non content d’avoir demandé au CSA de priver CNews de canal émetteur, non content d’avoir demandé de lourdes amendes contre Bolloré, ce soumis, qui intervenait derrière Chaambi, n’a rien trouvé à redire aux propos de l’islamiste, et s’est fait applaudir par les voilées et les barbus, pour ses demandes liberticides !

Enfin, pendant que nous manifestons notre soutien à Éric, devant les locaux de CNews, dans les rues de Paris, se tient la manifestation de la honte, contre l’islamophobie, à l’appel du CCIF ! Rien que ce nom, CCIF, sa signification, Collectif contre l’islamophobie en France, est une insulte à la France laïque, et une offense à la France de Voltaire. Il implique, par sa dénomination, le retour du délit de blasphème, la criminalisation de toute critique du seul islam, et la fin de la séparation du religieux et du politique. Il nous dit que la France doit s’adapter aux droits de l’homme en Islam, qui interdisent toute critique des textes sacrés.

Mais ce faisant, le CCIF, émanation des Frères musulmans en France, fait son travail d’organisation musulmane, comme le fait le frère de Macron, Yassine Belattar. Les traîtres, les collabos, sont ceux qui, les Mélenchon, les Plenel, les Martinez, les Jadot, les Hamon, les Besancenot, les prétendus antiracistes, les prétendues féministes, les LGBT, les pseudo-universitaires, qui ont osé signer ce texte infâme, et qui vont se vautrer, tout l’après-midi, dans la pire collaboration avec les islamistes.

Le prétexte serait que l’islamophobie serait raciste, que les musulmans subiraient le racisme des Français, que Julien Odoul aurait agressé une mère accompagnatrice de sortie scolaire, et qu’à Bayonne, deux musulmans auraient été blessés par balles par un curieux octogénaire.

Certes, tous ces lèche-babouches étaient dans la rue lors des attentats de Charlie, mais remarquons que le CCIF et nombre d’islamistes refusaient d’être Charlie, et expliquaient que par leurs transgressions régulières, les dessinateurs de l’hebdomadaire avaient cherché ce qui leur était arrivé. Et n’oublions pas que ces « Je suis Charlie » ont soigneusement oublié de parler de la religion et du dogme des assassins, ni au nom de qui Charb, Wolinski, Cabus, Bernard Maris et autres avaient été assassinés.

Où étaient-ils, ces collabos, quand, au Bataclan, Patrick Jardin et 130 familles perdaient à jamais un être aimé ?

Où étaient-ils quand à Nice, toujours au nom du même « Allahu akbar », 84 malheureux finissaient écrasés par ce qu’ils appellent un camion fou, qu’il a fallu 5 minutes pour abattre le chauffeur, ce qui est une honte dont Cazeneuve aurait dû devoir rendre des comptes.

Où étaient-ils quand le père Hamel se faisait égorger, quand un couple de policiers de Magnanville se faisait tuer à l’arme blanche par un islamiste, devant leur enfant de trois ans, quand Laura et Mauranne, à Marseille, devant la gare Saint-Charles, se faisaient égorger par un islamiste qui n’aurait jamais dû être en France, et en liberté ?

Où étaient-ils quand les Français les moins favorisés socialement subissent violences, agressions gratuites, viols, dégradations de leurs biens, dans le silence complice et l’indifférence des médias ?

Comme le disait Philippe de Villiers, ils ont sur les mains le sang, en France, de toutes les victimes de l’islam, parce qu’ils ont favorisé, depuis 40 ans, une submersion migratoire qui a permis l’islamisation rampante de notre pays, qui compte, selon le président du Conseil français du culte musulman, 11 millions de musulmans ce jour.

Les vrais racistes, ce sont ces collabos, parce qu’ils ont l’indignation à géométrie variable, et qu’ils se mobilisent pour deux blessés musulmans, quand ils se foutent de 263 morts, majoritairement français, et de milliers de blessés.

SELON EUX, 2 BLESSÉS MUSULMANS SERAIENT PLUS IMPORTANTS QUE 263 MORTS, MAJORITAIREMENT FRANÇAIS ET DES MILLIERS DE BLESSÉS ! 

Ils osent se dire féministes, et ils défendent l’infâme voile islamique, quand, en Algérie, Katia Bengama se faisait assassiner d’une balle dans la tête à 17 ans, pour refuser de le porter, quand des femmes, en Iran, risquent leur vie pour le retirer, depuis 1979.

Ils osent se dire républicains, mais ils poignardent dans le dos notre ami Pascal Hilout, né Mohamed, ou la formidable Zineb El Rhazoui, qui expliquent aux Français ce qu’est vraiment l’islam, et ce que sont les méthodes des islamistes du CCIF ou autres.

Ils prétendent défendre les homosexuels, alors qu’ils militent avec les coreligionnaires de ceux qui pendent les homos aux grues, ou les jettent du haut du toit des immeubles.

Ils s’affirment laïques, et cautionnent des islamistes qui veulent en finir avec la laïcité française, avec la loi de 1905, et rêvent de confondre laïcité avec la seule liberté religieuse, comme les Anglo-Saxons.

Éric Zemmour est coupable, aux yeux de ces islamo-collabos, de dire des vérités, avec une audience qu’ils ne supportent pas. Éric, sur l’immigration et l’islam, notamment, par ses propos, montre l’ampleur des mensonges officiels qui sont véhiculés, depuis plus de 40 ans, par les mondialistes, pour faire accepter la disparition de la France et la submersion des Français par des populations venues d’ailleurs, avec des traditions antagoniques aux nôtres.

C’est pour cela qu’ils veulent le faire taire par tous les moyens, comme ils se sont acharnés, depuis près de 50 ans, contre le Front national.

C’est pour cela que nous défendrons la liberté d’expression d’Éric Zemmour, et de tous ceux qui parlent comme lui, parce que nous, nous ne voulons pas que la France meure.

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Sacha P

Il n’y a rien de raciste dans le discours qu’a tenu Eric Zemmour lors de la convention de la droite . Il n’y a que la vérité des faits montrant le grave danger d’islamisation que court notre patrie . La vérité ! un mot que nos dirigeants actuels semblent manifestement juger trop désuet .

a.hourquetted'are

Il me semble que Zemmour ne souhaitait pas cette manifestation…c’est curieux de ne pas respecter le désir de notre seul soutien.

Paul

Bravo, soutien total. Paul Nevski.

patphil

il a dit la vérité, il doit être exécuté
ce qui me frappe c’est qu’il ne l’ait pas été encore
les choses changeraient elles doucement, sans faire de bruit?

Pierre

Excellent Pierre comme d’habitude, merci pour tout ce que vous faites, vive la France, vive les patriotes

ANONYME

Bravo ! Superbe et tellement vrai. Vive la France éternelle et libre.

XOR

*Superbe discours comme toujours P. Cassen :
BRAVO pour votre inlassable combat pour une France sans chienlit d’occupation.
Selon Fdesouche la foule des islamos-gauchistes scandent des « allah akbar » !
Quoi de plus naturel en somme ?

Abisko

* »les Mélenchon, les Plenel, les Martinez, les Jadot, les Hamon, les Besancenot, » … que du gratin gauchiste tout ça, comme d’hab quoi depuis des lustres !!!!

batigoal

« SELON EUX, 2 BLESSÉS MUSULMANS SERAIENT PLUS IMPORTANTS QUE 263 MORTS, MAJORITAIREMENT FRANÇAIS ET DES MILLIERS DE BLESSÉS !  » Ha bon. Votre distorsion de la réalité est impressionnante…

Jean D'Aulon

Et l’exploitation médiatique et politique de l’affaire de Bayonne, c’est une distorsion de la réalité ?

batigoal

Je n’ai pas l’impression que ça a duré bien longtemps. Bien moins longtemps que l’histoire de la maman voilée par exemple. Et beaucoup moins que les attentats meurtriers que nous avons subi évidement. De mon point de vue, traitement normal d’un évènement important malgré tout, ne vous en déplaise.

Clovis

« nous ne voulons pas que la France meure »
Sauf que vos velléités du moment n’ont nulle prise sur le réel. Lisez Darwin.
Et puis, honnêtement, ce sont les boomers soixante-huitards, viveurs, jouisseurs, cosmopolites, qui sont responsables de la situation terminale.
Vous avez tous voté depuis 45 ans pour des singes en bouche d’or francs-macs criminels en aimant croire que des millions de mohamed et mamadou allaient vider vos poubelles et cotiser au Régime Général afin que le système puisse honorer vos grasses retraites.
Bientôt il faudra payer la note, avec votre sang et celui de vos enfants, c’est comme ça et c’est on ne peu plus juste…
… Et vive cette fin de Kali-Yuga !

Rosalie

Ah ! « des singes en bouche d’or »… c’est beau, ça ! Bravo, ça me fera mon dimanche.

BERNARD

Pas faux !
Il faudra payer la note de 40 ans d’ inconsistances des bobos, certes.
Le seul problème, c’est que ce ne seront pas les bobos qui payeront mais leurs enfants ou même plutôt leurs petits-enfants. Seront-ils d’accord pour le faire est un autre débat.
Je rappelle aussi qu’il n’y avait pas que des bobos viveurs jouisseurs pendant la période, ils ont aussi construits pas mal la France, la plupart des travailleurs n’avaient pas les 35h et les RTT et ont quand même super trimé, certes le taux de chômage était plus faible et la conjoncture économique était meilleure.
Mais ce sont les mêmes qui n’ont pas écouté à temps JMLP, justement car ils n’ont pas anticipé les problèmes de migrations.
Mais oui les Français payeront cher d’une façon ou d’une autre.

DURADUPIF

Les pov francs-macs à toutes les sauces et quelle puissance !!!??? depuis 45 ans les élus se comptent sur les doigts des mains et leur donner cette capacité de nuisance à la France, laisse pantois. Un point qui n’est pas à leur actif : ils seront toujours des boucs émissaires.

ricco delestaque

Ces gens là ne sont jamais gênés aux entournures, ils sont accommodants, les homosexuels que les musulmans jettent d’un toit, mais non, ça n’existe pas, quand on en est à ne voir que ce que l’on croit, on n’a même plus une once de recul, de discernement, mais me direz vous, le discernement et l’idéologie ne sont pas très amis. Je me demande pourquoi nous n’en savons pas plus des graves blessures de ces deux personnes de Bayonne ? Ah, mais oui, bien sûr, le « secret médical » j’oubliais. Où ai je la tête, c’est pareil quand on ne lit pas un texte jusqu’au bout, mais saluons l’immense solidarité de ceux qui sont contre mais y vont quand même ! Quant à la liste des signataires, quelle importance, comme si on ne les connaissait pas depuis longtemps ?