1

Dégonflés, les footballeurs français !

Vous êtes sans doute au courant, les joueurs de l’équipe de France devaient poser le genou en soumission à Black lives matter, mouvement « antiraciste » lors de la diffusion de la Marseillaise (quel symbole !) en début du match contre l’Allemagne, premier match de l’équipe dans cet euro 2020 (disputé en 2021 à cause du covid).

Finalement le geste n’a pas eu lieu. On a cru que c’était lié à l’incident de l’activiste de Greenpeace qui avait pénétré à l’intérieur du stade via un ULM, provoquant deux blessés légers (imaginons que cela ait été causé par un sympathisant de l’AFD, les blessés auraient été présentés comme agonisants à cette heure).

Il semblerait que le geste n’ait pas eu lieu simplement car il ne faisait pas l’unanimité à l’intérieur même de l’équipe, dixit Hugo Lloris. Nous sommes ébaubis. Qui à l’intérieur de cette équipe halal a osé se défiler ? Des Whites, des Blancos (termes déposés par Manuel Valls) ? Pourtant ils ne sont pas nombreux. Pour l’instant on n’en sait rien, mais une enquête sera menée afin de trouver les responsables voire les coupables.

Quel était l’intérêt d’annoncer la tenue d’un geste de soumission pour ne pas l’accomplir ? Je ne sais pas. Apparemment les joueurs français ne l’auraient pas effectué car l’équipe d’Allemagne ne voulait pas s’y joindre. Cela tient à peu de chose.

On dit que le geste est controversé. Mais ce n’est pas le cas. Il est totalement rejeté dans le camp des patriotes car il marque une soumission à un concept de guerre raciale, concept importé des États-Unis, un pays qui a une histoire très différente de la nôtre en ce qui concerne l’esclavage. Mais il ne suscite pas de polémique chez les mondialistes antiracistes qui en approuvent le contenu ainsi que la forme. La soumission ne leur pose pas de problèmes.

Donc l’événement annoncé ne s’est pas déroulé, les joueurs se sont dégonflés comme un ballon après une partie de foot. Ce qui ne les a pas empêchés de battre les joueurs allemands à l’issue d’un bon match. Comme quoi quand on oublie la politique au moment de l’effort sportif, cela se passe mieux.

Platon du Vercors