Dehors Valls-Cazeneuve ! Rassemblement parisien autorisé par la préfecture

Publié le 30 juin 2015 - par - 2 886 vues
Traduire la page en :

rassemblement30-6

COMMUNIQUE DE RESISTANCE REPUBLICAINE ET RIPOSTE LAIQUE

Après la décapitation et l’attentat de Saint-Quentin Fallavier

La préfecture autorise le rassemblement parisien demandant la démission de Valls et Cazeneuve

Dès l’annonce de l’attentat commis contre un site sensible, dans l’Isère, et de la macabre mise en scène de l’assassin, accrochant la tête décapitée de son employeur sur la grille de l’entreprise, au milieu de deux drapeaux de l’Etat islamique, Résistance républicaine et Riposte Laïque ont pris toutes leurs responsabilités, et annoncé un rassemblement, place de la Bourse, ce mardi 30 juin, à 18 heures.

Ce rassemblement, qui demandera la démission du Premier ministre, Manuel Valls, et du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, que nous accusons, par leur soumission à l’islam, de livrer nos compatriotes à la folie meurtrière des plus radicaux des musulmans, vient d’être autorisé par la Préfecture.

Nous nous réjouissons que, contrairement au 8 et 18 janvier dernier, où le préfet Boucault, sur ordre de Bernard Cazeneuve, avait interdit deux rassemblements patriotiques qui entendaient rendre hommage aux victimes, cette fois ce rassemblement soit autorisé.

De même nous nous félicitons qu’à Montpellier et Quimper, et peut-être en d’autres endroits d’ici là, d’autres initiatives similaires se déroulent.

Nous encourageons tous les Français qui refusent l’accélération de l’islamisation de notre pays, encouragée par une politique migratoire irresponsable et criminelle,à se joindre au rassemblement, et à y exprimer leur colère contre un gouvernement qui abandonne la France et trahit ses citoyens.

Tous à Paris, mardi 30 juin, pour exiger la démission de Valls et Cazeneuve, complices des islamistes.

Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque et Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi