1

Déjà 51 agressions contre les jeunes militants de Reconquête…

Odieuses et lâches agressions contre les jeunes militants de Reconquête 

La France de Macron, c’est un contre-modèle absolu de démocratie, de sécurité et de liberté.

Depuis des mois, les militants de Reconquête sont agressés de plus en plus violemment, avec la complicité d’un pouvoir toujours aussi lâche, et dans un odieux silence coupable des médias aux ordres. 

https://www.midilibre.fr/2021/12/03/montpellier-des-colleurs-daffiches-pro-zemmour-agresses-9969401.php

https://www.magjournal77.fr/faits-divers/item/55948-montevrain-deux-colleurs-d-affiches-pour-le-candidat-eric-zemmour-ont-ete-agresses

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-des-colleurs-d-affiches-du-candidat-eric-zemmour-frappes-devant-l-universite-du-mirail_47792491.html

Non seulement des pans entiers du territoire échappent à l’autorité républicaine pour tomber sous la coupe des barbus et des caïds, mais de plus, les milices de la pensée unique veulent interdire à Zemmour de dénoncer les ravages de l’immigration, lui interdire d’afficher son patriotisme, lui interdire de vouloir retrouver la France paisible et sereine des années 70, lui interdire de stopper cette immigration musulmane de masse qui refuse de s’intégrer et va transformer le pays en Liban des années 80.

L’idéologie mondialiste est en train de liquider nos 2000 ans d’histoire et nos 1500 ans de chrétienté. Et ce n’est certainement pas la laïcité qui suffira à nous protéger des conflits interconfessionnels et du naufrage identitaire qui se profilent, si nous persistons à nier que les cultures ne se mélangent jamais et que l’islam ne reconnaît aucune autre autorité que celle du Coran sacré.

À ce jour, ce sont 51 militants de Reconquête qui ont été sauvagement agressés « avec des couteaux, des poings américains, des chiens d’attaque, des gaz lacrymogènes, des armes à feu, des chaises, des tessons de bouteille et des tirs de mortier. »

Ces victimes sont de jeunes patriotes innocents, démocrates, dont le seul tort est d’aimer leur pays. Ils ont été agressés par des racailles et des antifas, des sauvages que le pouvoir et la justice protègent. Aucune arrestation, aucune condamnation. C’est la loi de la jungle macronienne qui s’impose dans la campagne électorale.

Dans la France de Macron, on peut mourir pour un regard ou une cigarette, mais on risque aussi de mourir pour aimer trop la France.

Car la barbarie est partout et toutes les élites s’en accommodent dès lors qu’elles-mêmes se croient protégées à jamais. Mais elles se trompent lourdement.

En 1960, on pouvait errer dans toutes les villes de Seine-Saint-Denis à une heure du matin, sans risquer la moindre agression. En 2022, Saint-Denis est une des villes les plus dangereuses d’Europe. Cette violence va gagner toute la France.

Aucune campagne électorale n’a connu autant de violences. Aucun candidat autre que Zemmour n’a subi une telle diabolisation dans les médias et une telle haine lors de ses meetings.

Cette violence qui s’abat sur de jeunes militants patriotes est  porteuse de lendemains tragiques.

Les Français doivent comprendre que la reconduction de Macron à l’Élysée, avec sa clique de mondialistes qui ont la haine des patriotes, va mener au chaos et à la désintégration de la nation.

L’admiration de notre Président pour les patriotes ukrainiens n’a d’égale que la haine qu’il ressent à l’égard des patriotes français.

Macron a plus d’estime pour les jeunes musulmans qui placent la charia au-dessus de la loi républicaine que pour les jeunes patriotes qui placent la France au-dessus de l’Europe.

Jamais il n’a autant mérité son titre de fossoyeur de la France.

En attendant, saluons le courage de tous ces jeunes militants de Reconquête, qui consacrent toute leur énergie à sauver notre pays du chaos racial et du naufrage identitaire, qui risquent de tout emporter si Macron est réélu.

Jacques Guillemain