Delevoye, que Chirac appelait « le grand con », a donc jeté l’éponge…

Résultat de recherche d'images pour "dessin humour demission de delevoye"

Pommade et brosse à reluire sont de mise au gouvernement pour commenter le départ de Jean-Paul Delevoye. Non contents d’avoir défendu l’indéfendable, l’Élysée et Matignon encensent le « Monsieur retraites », acculé à la démission pour ses mensonges et omissions à répétition.

Une dizaine de mandats  passés sous silence auprès de la HATVP et  une large  sous-estimation  de ses revenus ont été fatals au grand architecte de la réforme des retraites.

Sibeth N’diaye voit dans cette démission un « sens du collectif » et un « grand esprit de solidarité » qui méritent d’être  salués.

Pour l’entourage de Macron, « Jean-Paul Delevoye est un grognard de la première heure. Il représentait quelque chose de la macronie historique ».

Difficile de faire plus grotesque. En clair, Delevoye est une victime.

Avec deux ans d’existence, je ne pense pas que la macronie soit déjà entrée dans l’histoire. Et si elle y entre un jour, ce sera par la petite porte. De plus, Delevoye est un pur produit de la chiraquie, un opportuniste qui a retourné sa veste et quitté précipitamment le bateau LR pour se rallier au vainqueur de 2017.

Pour ce qui est de minimiser les faits et de couvrir ceux de son camp qui sortent allègrement des clous, la macronie maîtrise parfaitement  le sujet. Il faut dire qu’en deux ans, elle a acquis une expérience indéniable, en traînant une batterie de casseroles comme on en voit peu depuis 1958.

Bayrou et ses assistants parlementaires, Benalla et ses magouilles souterraines, Ferrand et le feuilleton des Mutuelles de Bretagne, de Rugy et ses homards, et aujourd’hui Delevoye et sa « légèreté coupable ». Mais j’en oublie certainement et la vidéo ci-dessous fait le point :

https://www.youtube.com/watch?v=SVCLF5OdjaQ

En prétextant « une légèreté coupable », la négligence ou  l’ignorance des textes régissant la fonction ministérielle qui interdisent le cumul des revenus, Delevoye tente de s’exonérer de toute responsabilité et prend les Français pour des demeurés. Ni responsable, ni coupable !

« Il a été pris en flagrant délit de tricherie », dit Fabien Roussel. Delevoye a « violé la Constitution », ajoute Bruno Retailleau.

Mais c’est Marine Le Pen qui résume le mieux la situation. « Outre les mensonges ou potentiels conflits d’intérêts », il convient de garder à l’esprit « que toute la macronie a défendu un homme fautif ».

C’est là, précisément, la marque de fabrique de la macronie. Un discours moralisateur permanent, en totale contradiction avec les comportements des élus de la majorité. Et le peuple ne sait certainement pas tout !!

« Le grand con », comme l’appelait Chirac, « parce qu’il est grand et qu’il est con », ajoutait ce dernier, a fini par jeter l’éponge.

Certains y voient une opportunité pour enterrer la réforme. Nous sommes à un moment décisif dans le bras de fer qui oppose syndicats, salariés et  gouvernement.

Une majorité de Français veulent la suppression des régimes spéciaux. Une majorité veut également une suspension de la grève pendant les fêtes.

À ce jour, 65 % des Français ne font pas confiance à Macron pour affronter les problèmes du pays, selon un sondage Elabe. C’est dire où en est le moral des Français à la veille des fêtes de Noël !

En 30 mois de pouvoir, Macron n’aura fait qu’aggraver l’immigration, l’insécurité et l’islamisation de la France. Le chômage stagne et la croissance en 2020 est prévue en baisse à 1,1 %, selon la Banque de France.

Aujourd’hui, la France sera encore bloquée et des centaines de milliers de salariés vont défiler. Bien malin celui qui peut prédire aujourd’hui l’issue du conflit.

Se battre pour sa retraite, c’est un combat légitime. Mais il est regrettable que personne ne dise la vérité aux Français. Macron veut  liquider notre modèle social, soit 750 milliards de dépenses annuelles,  pour financer le coût démentiel de l’immigration qui dépasse allègrement les 100 milliards chaque année.

Cette réforme n’a d’autre but que de diminuer le coût des retraites, qui s’élève à 350 milliards par an, en baissant la valeur du point dans le futur.

Le COR annonce un déficit entre 7 et 17 milliards par an d’ici 2030, en fonction de plusieurs scénarios.

Mais rappelons quelques chiffres qui ne cessent d’exploser :

Coût de l’AME qui soigne les sans-papiers = 1 milliard.

Coût des mineurs isolés = 2 milliards.

Coût de l’asile = 2 milliards en 2016.

Fraude sociale d’origine immigrée = 14 milliards.

Transferts de fonds des immigrés vers leur pays = 12  milliards non consommés en France.

Aide au développement = 15 milliards.

Contribution nette au budget européen = 11 milliards.

Ce sont des dizaines de milliards qui partent en fumée. Sans parler du coût de la polygamie soigneusement camouflé, ou du  coût des retraites aux centenaires à l’étranger.

Avec 750 milliards de dépenses sociales distribuées à toute la planète et gérées par des pieds nickelés, la France en est réduite à démanteler son modèle social pour financer la gabegie et la fraude.

Nous avons 6,5 millions de chômeurs et on nous dit que seule l’immigration de masse, en majorité illettrée, pourra financer nos retraites !

Macron et ses sbires vont faire subir au peuple français la plus grande récession sociale depuis la guerre, à cause de la mondialisation. Tout le reste n’est que pipeau.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. Pour les chiffres vous êtes encore au dessous de la réalité. Il faudrait y ajouter la désastreuse « politique de la ville » (combien de milliards?), le coût de la délinquance due à l’immigration (combien coûte un détenu par an?), le coût de nos opérations en Afrique (des milliards chaque année), le coût des attentats terroristes, etc, etc…

  2. Le Jeu de massacre continue !
    Il s’achèvera, par le Haut, en 2022 !
    Sauf si nous nous montrons un peu plus actifs…

  3. LREM est un parti anti-France et anti-français. Quelle honte ce Delevoye ! Décidément tous ces intellos jouent à celui qui sera le plus pourri. Pas un pour racheter les autres et cela dure depuis plus de 50 ans.

  4. il faut aussi rappeler qu’il était président du CESE à l’époque de la manif pour tous et qu’il a mis la pétition de 700 000 personnes à la poubelle , irrecevable , après une note reçue de matignon.
    comme fumier , on fait pas mieux….

    • Il rejoint la longue liste de tout ceux que Macron a pris dans son équipe et qui aujourd’hui sont sous  » ABUS DE CONFIANCE , EMPLOIS FICTIFS, FRAUDES FISCALES, CONFLITS D’INTERÊTS, DILAPIDATIONS DES FONDS PUBLICS, REDRESSEMENTS FISCALES  » Comme quoi qui se ressemble, s’assemble puisqu’ils sont tous soutenus par Macron et son gouvernement. C’EST MÊME INCOMPREHENSIBLE QU’AVEC TOUT CA LE GOUVERNEMENT NE SAUT PAS ? ? ?

  5. Et oui bien dit mais comment faut-il faire pour que les français comprennent et aillent voter dans le bon sens

  6. ouais, tous ces nantis, tous ces privilégiés gaulois, va falloir les mettre au pas, pas trop d’argent à dépenser en cochonnailles, sucreries, pinard trois causes de dégradation de la santé

  7. De plus avec la loi Pacte de monsieur Lemaire,300.000 personnes tres riches pourront echapper aux prelevements sociaux aux detriment de la secu et investir dans des fonds de pensions notamment americains et autres assurances faisant perdre 3 milliards au budget nationale.

    • Ensuite, les fonds de pension américains charognards viendront comme d’habitude racheter des entreprises françaises pour les dépecer, piller ce qui peut l’être et jeter les travailleurs à la rue.

  8. Et le parquet financier pour violation de la constitution par un ministre sur des questions financières , il est ou ?
    Fillon en employant son épouse aux périodes ou il l’a fait , en déclarant
    aux impôts les salaires qu’il lui versait, n’a enfreint aucun texte. ni fiscal, ni réglementaire concernant l’usage de ses « budgets de parlementaire », ni sur le choix des personnes embauchées. Le parquet financier a réagit en 24 heurs pour saboter la présidentielle.

    • A force de le répéter, il en restera qq chose ? Hélas Non…
      On attend le procès… en 2022 ? Un coup d’Etat !

Les commentaires sont fermés.