Delphine Richard, directrice d’école à Saint-Brevin, a-t-elle pu dire une telle énormité ?

Saint-Brevin-les-Pins est cette petite ville de Loire-Atlantique, située à la sortie du pont de Saint-Nazaire, qui commence à faire parler d’elle depuis que le maire, Yannick Morez, n’a rien trouvé à redire à ce qu’on installe un Cada (Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile) de 120 personnes, juste à côté de l’école maternelle du quartier de la Pierre Attelée. Mais encore pire, il l’accompagne de toutes ses forces, met la ville à la disposition de ce projet insensé, et insulte les opposants qui ont conservé du bon sens, les qualifiant de « racistes ». Ben voyons.

Cet étonnant projet avait intéressé André Bercoff, qui avait donné la parole à une mère d’élève de l’école menacée.

https://www.breizh-info.com/2022/11/30/211472/saint-brevin-44-110-migrants-oisifs-au-profil-psy-complique-avec-une-vue-plongeante-sur-la-cour-decole-sinquietent-les-parents/

Après plusieurs rassemblements locaux devant la mairie, le collectif de « Préservation de l’école de la Pierre Attelée », qui mène le combat contre ce projet, avait, le dimanche 11 décembre, organisé une première manifestation.

https://ripostelaique.com/a-saint-brevin-pour-dire-non-a-limplantation-dun-centre-de-migrants-a-cote-dune-ecole.html

Et comme toujours dans ces situations, la gauche s’était crue autorisée à organiser une contre-manifestation, montrant son grand respect pour le droit de manifester. Nous avions d’ailleurs, à cette occasion, anticipé ce que serait la prochaine victoire de Callac.

https://ripostelaique.com/les-collabos-de-saint-brevin-en-larmes-le-maire-de-callac-veut-abandonner-son-projet.html

À Saint-Brevin, nous avons un nommé Florent Guyot, président de l’association Aurore, qui pilote le projet, qui nous explique benoîtement que tout va bien se passer, que la proximité avec l’école n’est pas un problème, puisque ce seront les enfants de migrants qui seront dans l’école (ce que les opposants contestent, ayant les plans de construction du Cada, ils sont faits pour des personnes seules). Bref, le gars a compris qu’il y a un marché juteux à défendre, et il fait ce qu’il faut pour cela. La rénovation de l’ancien centre de vacances EDF coûtera quand même 3,7 millions d’euros.

Mais le plus étonnant, dans cet article du Figaro qui reprend les paroles de Florent Guyot, sont les propos attribuées furtivement, entre deux phrases, à la directrice de l’école, Delphine Richard.

Signalons d’abord que cette femme, nommée en début d’année pour remplacer une directrice qui était fort apprécié dans le quartier, paraît avoir des difficultés relationnelles et de communication avec nombre de parents. Ainsi, nouvellement nommée, elle n’a pas eu l’idée, à la rentrée, dans une école maternelle, de se présenter aux parents. Signalons également que, à l’image de l’Association des Parents d’élèves de l’école, elle refuse tout contact avec le collectif et ne répond même pas à ses courriers demandant un rendez-vous.

https://ripostelaique.com/parents-deleves-de-saint-brevin-un-bel-exemple-de-stupidite-et-de-lachete-ordinaire.html

Mais le pire n’est pas là. Le plus inquiétant, ce sont les propos qui lui sont prêtés par Florent Guyot (qui, lui, défend son business à migrants, un truc qui rapporte plutôt bien, en ce moment, voir Viltaïs).

La directrice pense qu’intégrer des enfants ayant vécu des choses difficiles peut être intéressant sur le plan pédagogique.

Si on traduit les propos en termes concrets, cela signifierait donc que c’est intéressant pédagogiquement que de mélanger des enfants ayant vécu des choses difficiles (d’autres parlent de profil psy perturbé chez nombre de clandestins) avec les enfants du quartier. Les parents d’élèves, s’ils se réveillent, ce qui n’est pas encore le cas d’une majorité d’entre eux, seront donc ravis d’apprendre qu’il est possible que leur enfant soit scolarisé avec un fils de djihadiste de Daesh, que la France rapatrie par centaines. Ou bien avec des enfants qui ont vu la réalité de l’Afrique et de sa violence quotidienne, et en ont gardé des séquelles. Ils seront encore plus enthousiastes quand ils sauront que, pour la directrice de l’école concernée, ils seront des cobayes grâce auxquels on pourra vérifier si le vivre-ensemble prôné partout fonctionne bien à l’école maternelle, quand il ne marche nulle part ailleurs.

Et il n’y a pas, pour les enfants de l’école, que le danger des autres élèves « au profil tourmenté », comme disent pudiquement les travailleurs sociaux pour ne pas utiliser le mot « psychopathe potentiel », il y a aussi celui des migrants, comme l’expliquaient, dans cette remarquable tribune, les représentants de l’association de Préservation de l’école de la Pierre Attelée, mettant en avant, avec nombre d’exemples terribles, mais réels, le principe de précaution.

Saint-Brevin : M. le Préfet Martin, protégez nos enfants des migrants du maire Morez

Delphine Richard a-t-elle des consignes de sa hiérarchie de refuser de recevoir les animateurs du collectif ? C’est fort possible, mais la moindre courtoisie voudrait qu’elle leur réponde, et qu’elle ne les méprise pas par son silence. A-t-elle pu tenir de tels propos, ou bien est-ce une manipulation de l’association Aurore, pour faire mieux passer le projet ? J’avoue que je ne peux pas croire qu’une directrice d’école maternelle ait pu dire cela, mais comme aucun démenti ni droit de réponse n’a été apporté au texte du président de l’association Aurore, et que je connais un peu la mentalité gauchisante de l’Éducation nationale, je crains malgré tout le pire.

À la place de Delphine Richard, je recevrais tout de même au plus vite les membre du Collectif de « Préservation de l’école de la Pierre Attelée » pour les rassurer, et surtout démentir avoir tenu de tels propos.

Rose Martin

image_pdfimage_print
25

15 Commentaires

    • il est possible (pour être poli de la traitée de truie) a mon humble avis car je suis un grand romantique , j’ai rien a voir avec cette grosse entité visqueuse proche de la zoophilie.

  1. A Saint-Brévin-les-Pins :

    1er tour présidentielle : Macron 34,19%
    2eme tour présidentielle : Macron 66,69%
    1er tour législatives : Candidat Ensemble! : 33,69% et candidat NUPES : 27,63%
    2eme tour législatives : Candidat Ensemble! : 56,55% et candidat NUPES : 43,45%

    Qu’ils soufffrent! Les migrants auront vue plongeante sur la cours d’école. C’est parfait.

    • Tout à fait d’accord avec vous !
      Il ne faut pas oublier que Macron a obtenu 58 % pour l’ensemble de la France !
      En conséquence il me paraît naturel que les bobos français profitent eux aussi de la transition démographique que Macron et son ramassis d’ordures mettent en œuvre !

    • Ils pourront inaugurer une politique hardie d.inclusion.On invitera cohn-bendit à l.inauguration.

  2. Je n’ai qu’une définition pour cete dame « une collabo pédagogiste gauchisante  » comme j’en ai combattu tant dans ma carrière d’instit !

  3. la france est dans cet état de grand danger grâce à tous ces collabos indifférents au sort de leurs concitoyens, mais à genoux devant l’immigration arabo africaine : sans ces collabos qui soutiennent l’ invasion de notre territoire, et multiplient les actions dans ce sens, il n’y aurait pas ce problème d’immigration car elle serait unanimement repoussée

  4. Si le projet se fait, et s’il y a UN et un seul problème à cause des migrants , elle ne passera de vie à trépas dans la journée qui suivra.

  5. Pour faire plus inclusif ils devraient féminiser ( le E inclusif ) ce village en Sainte- Brevine -les- Pin_s

  6. Delphine Richard touchera peut-être des subventions, si elle pousse le projet Cada. On ne sait pas ce qui se trame derrière, les négociations, les petits arrangements entre amis, ou peut-être même l’intimidation.
    Aujourd’hui le social c’est dans l’air du temps, et c’est très difficile d’aller contre le vent.

  7. et ensuite ils prétendront que les gaulois (et celtes) réfractaires sont pas des néonazis, fachistes, apartheitistes etc.

    • Les Gaulois étaient des Celtes.
      Un Gaulois était un habitant de la Gaulle et un Celte un humain appartenant à un ethnie,pour ne pas dire race,mot interdit.
      Un ours blanc et un ours noir qui peuvent procréer ensemble sont deux races distinctes mais un homme blanc est de la même race qu’un Pygmée ou qu’un Malabar.

Les commentaires sont fermés.