Demain mission à haut risque pour Ariane 5 qui emportera le télescope Webb

Lancement à haut risque pour Ariane 5 qui emportera demain le télescope Webb.

https://www.lefigaro.fr/sciences/le-telescope-webb-un-lancement-a-haut-risque-20211223

Ce jour de Noël 2021 sera une date historique pour toute la communauté scientifique internationale et les milliers  d’astrophysiciens en particulier.

A 13h20, heure de Paris, la fusée Ariane 5 décollera du Centre spatial de Kourou pour placer sur orbite le télescope spatial James Webb ( JWST ), successeur de Hubble et bijou technologique hors normes, à 12 milliards de dollars.

C’est le fruit d’une coopération de près de 30 ans, entre la Nasa, l’agence spatiale européenne ESA et l’agence canadienne ASC.

On comprend donc la fébrilité de tous participants à ce projet fabuleux, d’une complexité jamais vue dans l’histoire de l’exploration spatiale. Webb est l’aboutissement de 30 années de recherches et de défis scientifiques à relever. 

« Sa mission : remonter le temps jusqu’au début de l’univers, inspecter l’atmosphère des exoplanètes, analyser la relation entre galaxies et trous noirs supermassifs. Equipé d’instruments captant les émissions infrarouge, James Webb va (presque) remonter jusqu’à la naissance de l’univers »

https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/james-webb-le-telescope-spatial-qui-pourrait-revolutionner-notre-connaissance-de-l-univers_2164044.html

“C’est une mission extraordinaire. Un exemple resplendissant de ce que nous pouvons accomplir lorsque nous rêvons grand. Webb va transformer notre vision de l’Univers.” ( Bill Nelson, chef de la Nasa )

Webb sera mis sur orbite à 1,5 million de kilomètres de la Terre. 

Après qu’Ariane 5  ait réussi son lancement, il faudra attendre 1 mois pour que Webb atteigne son point de mise sur orbite.

Au cours des 15 premiers jours suivant le lancement, une multitude d’opérations complexes seront effectuées pour la mise en oeuvre du télescope, dont le déploiement du gigantesque bouclier thermique et des miroirs. Webb opèrera par des températures de — 230° C.

Selon la Nasa, plus de 300 opérations critiques doivent se dérouler sans incident pour que la mission soit réussie. A de telles distances, il n’y aura aucune possibilité de dépannage.

Au moindre imprévu, la mission peut se terminer avant d’avoir commencé. D’où l’extrême fébrilité des différents intervenants qui vont vivre l’aboutissement de décennies de travail.

Evidemment, un tel exploit scientifique nous dépasse. 

Mais en ce jour de Noël, souhaitions à tous les acteurs qui ont oeuvré à ce fabuleux projet, qu’ils soient de brillants cerveaux ou de modestes participants, souhaitons leur tout le succès qu’ils méritent. C’est la science qui nous dira un jour qui nous sommes et d’où nous venons.

Nous, petits Terriens perdus au milieu des 2000 milliards de galaxies qui forment l’Univers, avons encore tout à apprendre.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

15 Commentaires

  1. Quand je pense à tous ces gentil.le.s petit.e.s migrant.e.s qu’on aurait pu accueillir avec tout cet argent envoyé dans l’espace…Pensez donc, presque 12 ans d’AME franconnais.e.

  2. Et ce n’est certainement pas le fruit de la science arabo-négro-islamique qui arrive à réaliser de telles prouesses scientifiques.
    Et dire que nous avons tout à notre disposition pour les envoyer paître en Enfer ; tout ce qu’il faut pour mettre l’islam à genoux. Dégommer le Pakistan, dégommer l’Iran, vitrifier la Mecque. Nous avons la capacité de réaliser des armes sur mesure pour éviter les risques de dégâts collatéraux. Les russes, les chinois, les amerloques, ont cette capacité avec leur armement spatial à bord de satellites. Qu’attend t-on pour s’en débarrasser une bonne fois pour toute ? Ah oui, suis-je bête, c’est une question de couilles, c’est vrai.

    • Non une simple question de moral chrétienne!….
      Vades retro satanas ….ils (les serviteurs d’iniquité satanique)ne feront pas de moi se que je ne suis pas….
      Je suis un guerrier d’occident….pas un criminel psychopathe !

    • Ce n’ est pas avec un cerveau pourri par la haine et la bêtise, comme le tien, qui on arrive à de telles prouesses. Pour ton info, des entreprises comme la NASA emploient des scientifiques, ingénieurs etc, venant des usa, mais aussi en Afrique, d’ Asie, d’ Europe. Quand on est un con bourré de préjugés, on reste un con enfermé dans la crasse des son ignorance et de sa sottise profonde.

  3. Merci beaucoup pour ce magnifique article qui est bien justifié par Une aussi grande réalisation ! ! !
    Nous souhaitons-leur effectivement tout le succès possible et sans doute bien mérité ! ! ! !

  4. Combien d’argent représente ce projet? savoir d’où nous venons n’a pas beaucoup d’importance pour (le moment), puisqu’ils ils ne savent même pas comment sauver l’hôpital! n’ont pas assez d’argent pour le personnel soignant, pour les retraites, pour les pauvres,etc etc…. et vont voir ailleurs d’où l’on vient! on s’en fout! bientôt il n »‘y aura plus personne pou le constater!sauvez d’abord l’endroit où vous êtes!!!!!!!

    • L’argent cramé en Lybie, en Irak et en Afghanistan aurait permis de lancer plus d’une centaine de missions comme celle-ci… et elle ne se seraient pas terminées par des fiascos humiliants, elles.

    • L’argent investi dans les explorations spatiales a toujours des effets bénéfiques sur le long terme. Beaucoup de retombées dues à ces explorations sont désormais visibles au quotidien chez les particuliers. Le problème c’est que les gens ne les voient pas rapidement et pensent à tort que c’est de l’argent jeté par les fenêtres.

  5. Voilà un article que j’apprécie comme j’apprécie la mission de Webb en lui souhaitant, en ce jour de Noël, de nous ouvrir à la vraie Lumière de la Connaissance.

  6. ce sont les sciences et techniques qui font avancer l’Humanité

    je concède qu’il y a encore beaucoup de boulot, mais il est vrai que notre civilisation vient de commencer

    nota : je désespère de rencontrer des scientifiques africains
    c’est quoi le problème ?

Les commentaires sont fermés.