Démantèlement du Code du Travail : organiser la plus large riposte

Publié le 21 juin 2017 - par - 7 commentaires - 487 vues
Share

Les élections sont donc terminées, l’opposition patriote, derrière Marine Le Pen dispose maintenant de huit sièges au Palais Bourbon. Ces huit députés FN seront demain les porte-voix des aspirations populaires et sociales du peuple de France.

Et plus particulièrement, lorsque que le nouveau gouvernement présentera à l’Assemblée Nationale sa réforme de démantèlement du Code du Travail, il faudra qu’il rencontre l’opposition la plus déterminée de la part de tous nos députés patriotes.

A de nombreuses reprises (communiqués, articles), le cercle Front syndical a argumenté en quoi cette réforme, dans le prolongement de la Loi El-Khomri de 2016, était une régression sociale sans précédent et serait contre-productive économiquement. La lutte contre le chômage de masse n’est qu’un alibi pour nous imposer en France, une transposition de l’Union Européenne pour encore plus déréglementer le travail et en finir avec le droit social.
Maintenant il faut organiser la riposte la plus large et la plus unitaire possible pour contrer toute remise en cause de notre modèle social français.

C’est pourquoi le cercle Front syndical lance un appel aux Confédérations syndicales, CGT – FO – SUD – CFDT – CFTC – UNSA pour qu’elles prennent leurs responsabilités et organisent ce large rassemblement contre toute remise en cause des droits des salariés. Les syndicalistes patriotes agiront partout où ils sont présents pour aider à la construction de ce grand mouvement.

Cependant, nous ne sommes pas dupes des agissements de certaines directions syndicales qui ont appelé à voter Macron au deuxième tour de l’élection présidentielle, sachant pertinemment que celui-ci avait comme principal projet d’en finir avec le Code du Travail. Nous n’oublions pas non plus la schizophrénie politique de certains cadres de la France Insoumise et de Gérard Filoche qui disent « défendre les intérêts des travailleurs » mais qui ont voté pour celui qui supprimera leurs droits : Macron l’ami du MEDEF, du CAC40 et candidat des banques et de la finance mondialisée.

L’aveuglement idéologique de cette gauche élevée à la bien-pensance et au politiquement correct leur fait perdre tout repère sur la réalité du monde du travail.

Les Français, les salariés de ce pays, le monde du travail dans son ensemble ne peuvent accepter sans broncher que plus de deux siècles d’histoires et de conquêtes sociales et ouvrières, pour lesquelles certains de nos ancêtres se sont battus, puissent être demain foulés aux pieds par les puissances financières.

Le cercle Front syndical entend bien demain aider à construire, dans les syndicats, dans les entreprises, mais aussi dans la rue un puissant rapport de force contre la remise en cause du Code du Travail par le gouvernement Macron et pour la préservation du droit social.

Ce mouvement devra être unitaire, large, soutenu par toutes les forces politiques, dont le Front National et tous ceux qui ont à cœur la défense de notre modèle social français, sans exclusive, sans sectarisme, dans le respect de chacun.

Il en va de notre avenir social et pour que nos enfants ne soient pas demain tous «  ubérisés ».

Laurent Bras, Secrétaire général du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41
Dominique Bourse-Provence, Président du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental du FN94

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
celasepassenfrance

Le Code du Travail n’est pas la cause du chômage en France. L’origine du chômage est que la France n’a AUCUNE POLITIQUE INDUSTRIELLE. C’est au milieu des années 80 que l’Etat français a tout misé sur le secteur de la Grande Distribution au détriment de l’Industrie. La France a perdu sa première place de puissance agricole d’ Europe au profit de l’Allemagne -qui n’était pas un pays agricole- qui est devenu ainsi première puissance industrielle ET agricole (grâce aussi à la parité euro/dollar)

martin

Rejoindre la discussiondésolé mais tout a commencé en 70 avec la mondialisation les syndicats dans un premier temps etaient contre mais le gouvernement a été l e plus fort on connaît la suite chomage fermeture d’usine et la pauvreté maintenant on nous impose la super mondialisation mais a qui cela va t il servir a part les banques et les riches toucher au code du travail c’est supprimer les barrières entre les ouvriers et les patrons les syndicats, CHSCT et autres ont été établis pour assurer aux ouvriers un minimum de respect il faut sauvegarder ces institutions nous voulons réduire… lire la suite

bm77

Le code du travail n’est pas un empilement c’est la sommes des dispositions légales concernant les conventions collectives de métiers aussi différents que ceux du commerce de la métallurgie ou encore de l’imprimerie. Excusez les Français d’être l’un des peuples les plus civilisés du monde c’est sûr que des salaires à 1 euro de l’heure comme l’Allemagne en pratique pour certains travailleurs immigrés associés à des dispositions qui facilitent les licenciements peut faire saliver certains de nos patrons. Mais si vous voulez avoir une France ingouvernables continuons à faire des concessions sociales et faisons appel à l’immigration ! Simplifions le… lire la suite

Daniel Boutonnet

J’avoue être sidéré si le FN a maintenant pour objectif de s’allier à la CGT et à Sud ! C’est sûr qu’à ce jeu-là nous ne sommes pas près de reprendre les positions perdues en PACA ! J’en ai par ailleurs vraiment assez d’entendre parler désormais du Code du Travail comme d’une nouvelle Bible, alors que ce n’est que l’empilement de textes toujours plus contraignants vis-à-vis des employeurs, dans tous les aspects de la vie quotidienne de l’entreprise. Pas une seule décision où le chef d’entreprise ne se demande en tremblant s’il a le droit ou non. Car les syndicalistes… lire la suite

Cécile Comeau

Si ces travailleurs syndiqués ou non syndiqués tenaient tant à leur Code du travail, ils n’avaient qu’à ne pas voter Choupinet aux présidentielles et a ne pas s’abstenir de voter au deuxième tour des législatives. Ils récolteront le fruit de leurs compromissions et de leur lâcheté. Trop tard maintenant pour chialer. Malheureusement, Choupinet a tous les pouvoirs en main.

Jon-Erik Harper

Macron, créateur de la misère et de l’abrutissement des Français.

Vraiment un chômeur de luxe payé à rien foutre et détruisant les richesses de ceux qui en creent.

ésus

Ca ne bougera guère car les syndicats officiels tiennent trop à leurs subventions.