Démission de l’élue FN favorable au droit de vote des étrangers : bon débarras !

Publié le 28 mai 2014 - par - 2 496 vues
Share

 

parite.jpghttp://www.francetvinfo.fr/elections/europeennes/europeennes-elue-dimanche-la-numero-deux-de-la-liste-fn-dans-l-ouest-demissionne_609501.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D

Oui, le FN, première force politique du pays, doit se débarrasser des scories et autres pustules. Les patriotes avaient été extrêmement choqués de lire que la donzelle était favorable au droit de vote des étrangers et s’étaient bien demandé qui était responsable d’un tel choix, inconséquent. Un militant FN favorable au droit de vote des étrangers, c’est tout aussi impensable qu’un militant de Résistance républicaine favorable au port du voile ! Mettre en position éligible (numéro 2) aux européennes une femme disant se ficher de la position du FN sur le sujet et même ne pas la connaître c’était une faute politique pour le responsable et c’était pour elle une faute majeure. Accepter l’étiquette FN et ne pas faire le travail nécessaire pour connaître le programme et les prises de position du parti que l’on représente c’est plus que léger. Circonstance aggravante, on apprend qu’elle est conseillère municipale FN à Lorient et qu’elle aurait 40 ans de militantisme… Comprenne qui pourra.

Soit elle se moque du monde, soit elle est limitée intellectuellement, soit c’est une opportuniste prête à tout pour être élue !

Dans tous les cas, il est bien que le FN se débarrasse d’elle !

Quant à la demande qui lui aurait été faite par Marine Le Pen de laisser la place au numéro 3 sur la liste, elle est plus que légitime pour deux bonnes raisons :

La loi imbécile et discriminante sur la parité (merci Jospin une fois de plus !) oblige en effet à mettre des fantoches en position éligible aux dépens de gens compétents et de confiance juste parce que ce sont des femmes. C’est un non sens et une négation et de l’égalité et de la République, comme toute forme de discrimination positive. Alors, que les partis soient obligés de demander à certaines femmes de jouer les utilités sur les listes et de démissionner ensuite pour laisser leur place à de plus compétents qu’elle est et compréhensible et nécessaire, et plus que justifié quand on s’appelle Joëlle Bergeron !

D’ailleurs, ses pleurnicheries en disent long sur elle… Elle avoue que sa démission était prévue depuis le début (elle en avait donc accepté le principe, mais sans doute espérait-elle qu’elle ne serait pas élue….) et elle ose jouer la victime d’une prétendue misogynie…

Il y en a beaucoup comme ça au FN ? Si oui, Marine Le Pen va avoir du boulot…

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.