Démission du Général de Villiers : victoire à la Pyrrhus pour Macron

 

 

Voici, tel quel, le texte que me fait parvenir un proche, militaire en retraite qui désire rester anonyme :

 

«  » »Blessé à mort par les injures proférées par Emmanuel Macron à son encontre, et sans défense, le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, démissionne.

Le Président de la République est « chef des armées », mais c’est le Parlement qui en votant le budget de la défense décide des moyens à accorder aux forces armées.

Le chef d’état-major des armées obéit au Président de la République en tant que chef militaire. Mais il justifie devant le Parlement les moyens que celui-ci lui accorde.

C’est à ce titre qu’il y a quelques jours le général de Villiers a exposé, à huis clos, devant la commission de la défense nationale de l’Assemblée Nationale les graves difficultés auxquelles va être exposée l’Armée Française dans les mois à venir, en particulier dans ses missions de protection de nos concitoyens, sur le territoire national et à l’extérieur, du fait de la soudaine et brutale décision du gouvernement de réduire le budget de la défense de huit cent cinquante millions d’euros.

En agissant ainsi le général de Villiers était parfaitement dans son rôle, dans sa fonction, dans l’exercice de ses responsabilités, tels que la Constitution et les lois les définissent.

Le président Macron s’est permis de juger cette intervention en la qualifiant ainsi :

« il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique ».

Nous relevons les mensonges, reproches ignominieux et injures suivants contenus dans cette assertion.

1°) « Place publique ». Terme injurieux. Mais surtout l’audition du général de Villiers était à huis clos, dans l’enceinte du Parlement. Ce n’est pas de sa faute si quelque député n’a pas respecté la règle de confidentialité.

2°) « Etaler ». Terme injurieux.

3°) « Il n’est pas digne ». Au-delà de l’injure contenue dans cette phrase, Emmanuel Macron reproche au général de Villiers, d’avoir exercé tout à fait normalement ses responsabilités devant le Parlement. C’est extrêmement grave. Car s’il dénie ainsi au chef d’état-major des armées le droit et le devoir de s’exprimer, dans l’exercice normal de ses fonctions, devant la Représentation nationale, il dénie aussi à celle-ci le droit et le devoir, de l’entendre, de demander des comptes, de justifier ses décisions. Nous sommes bel et bien en présence d’une dérive fascisante du président Macron.

4°) Le président Macron reproche finalement à Pierre de Villiers de ne pas avoir menti, au moins par omission, devant la Représentation Nationale. Il ne peut être fait pire injure à un militaire que lui reprocher celui de ne pas mentir, de ne pas avoir menti sur ordre. Le Président de la République, chef des armées, pourra donner à tous les soldats de France tous les ordres qu’il voudra, à commencer par celui qui remplacera Pierre de Villiers, aucun ne lui obéira, s’il leur donne l’ordre de mentir. Jamais. Pas de chance pour Emmanuel Macron, chef des armées, ce n’est pas seulement la conscience et l’éthique du soldat qui lui commandent d’agir ainsi. Ce sont aussi la loi, et les règlements militaires. Parler de « dignité » ? Il y a sans doute des mots que notre nouveau président aurait sans doute mieux fait de ne pas prononcer.

Tout cela faisait beaucoup. Faisait trop pour le vieux soldat honorable auquel nous rendons solennellement hommage.

« Cedant arma togae », les armes cèdent à la toge, dit la célèbre devise. Certes, mais quand la toge ne respecte plus l’épée, elle risque de vite se rendre compte qu’il n’y a pas loin du Capitole à la roche tarpéienne. » » »

 

Sophie Durand

 

image_pdfimage_print

27 Commentaires

  1. Attention, la dernière phrase va encore donner lieu à un procès pour menace !

  2. Toutes les raisons évoquées dans le TEXTE et dans l’ARTICLE , masquent les vraies raisons du désaccord entre Macron et le chef d’Etat major de l’Armée française ..on ne doit pas présenter la Crise , comme si elle relevait de sujet budjetaire ou de motifs mondains . La Question essentielle du désaccord entre le président Macron ( et ses patrons cosmopolites ) et le général de Villiers ( et le corps des officiers Francais de l’armée française ) portent sur : Qui doit commander la France et son armée et au nom de Qui ( du peuple ou de la Caste au pouvoir) , au nom de quoi ( de la souveraineté de la nation ou des intérêts cosmopolites étrangers de quelque nature que ce soit ) et au profit des francais ou d’Autres ; dans tous les aspects de sécurité nationale et de DEFENSE

  3. La démocratie, très peu pour lui. Macron est un mégalomane qui ne veut être entouré que des plus lâches courtisans, fussent-ils des incapables..

  4. Communiqué du général d’armée Pierre de Villiers

    « J’ai pris mes responsabilités en présentant, ce jour, ma démission au Président de la République, qui l’a acceptée. »

    extrait du communiqué du Général De Villiers

    J’éprouve une vraie reconnaissance envers nos soldats, nos marins et nos aviateurs avec lesquels j’ai partagé ma vie, pendant quarante-trois années, au service de la nation, en toute sincérité. Je sais pour les connaître qu’ils continueront à assurer la mission aux ordres de mon successeur avec autant de détermination et de fidélité.
    Je reste indéfectiblement attaché à mon pays et à ses armées. Ce qui m’importera, jusqu’à mon dernier souffle, c’est le succès des armes de la France.
    http://www.bvoltaire.fr/communique-general-darmee-pierre-de-villiers/

  5. Capitole –> roche tarpéienne … j’allais dire  » Jupiter –> Hadès »…

    • oui, mais l’aide peut varier en intensité, et puis on ne peut pas se permettre des ingérences avec l’Irak, donc pas trop de soucis de se coter là, par contre un grand cabinet d’avocat côté famille, il serait intéressant de savoir qui signe les chèques, ils ne travaillent pas pour rien ces « gens là ».

  6. Chaque année, les syndicats gavés de subventions, CGT en tête, reçoivent 1,3 milliard d’euros en ne représentant que 3% des travailleurs.
    C’est dans ce magot d’argent public qu’il faut puiser pour les crédits de l’armée française en guerre sur son sol national.

  7. Et pourquoi les débats au sujet de l’armée ne concerneraient pas les simples citoyens que nous sommes, contribuables de surcroît, et pour qui l’armée constitue notre seul et dernier rempart face au terrorisme?

  8. Démission de Villiers : Emmanuel Macron a fait «acte d’autorité gratuite, voire d’autoritarisme»

    En démissionnant, le chef d’état-major des Armées, Pierre de Villiers a fait «le choix de la dignité», estime le contre-amiral (2s) Claude Gaucherand. Si l’image du général est, pour lui, «préservée», le président pourrait y perdre en crédibilité.

    https://francais.rt.com/opinions/41184-demission-villiers-emmanuel-macron-a-fait-acte-autorite-gratuite-voire-autoritarisme

  9. comme vous dites Simonne Gutierrez justement je me suis toujours dit une fois élu macron son départ de président était programme il ne tiendra pas 5 ANS déjà en fin d’années on va commencé a voir qu’il va se tiré du poste de présidant de gréer ou de force ,
    je type et un menteur le plus gros que la France n’à pas connu ,il faut etre con a un point pour avoir voté pour se type

  10. je trouve très exagéré de parler d’autorité au cas présent .
    Analysons la situation ; un petit roquet aboie après un grand danois qui lui jette un regard méprisant et poursuit son chemin
    le roquet croit avoir gagné

  11. « Certes, mais quand la toge ne respecte plus l’épée, elle risque de vite se rendre compte qu’il n’y a pas loin du Capitole à la roche tarpéienne ». Pourvu que ce soit le cas !

  12. j’ai du mal à lancer des paris sur ce que deviendra la France avec cet escroc, mais je souhaite ardemment qu’il se prenne un retour dans sa tronche de petit roquet, quelque chose de magistral, peut être venant de ces chances pour la France qui ne vont plus se sentir pisser et la cohorte d’islamiste qui va avec.. en effet avez vous entendu le grand silence et l’extrême discrétion du ministricule de l’intérieur?

  13. N’ayez aucune illusions tant de gens sont redevables désormais à MACRON de leur poste que pas un ne s ‘élèvera contre les projets fumeux de ce président qui sacrifie la défense du pays à des intérêts plus ou moins privés. A la Défense et en démocratie, les armées n’ont pas l’habitude de broncher. Elles obéiront donc et d’autres généraux émergeront le petit doigt sur la couture du pantalon par discipline intellectuelle ou pas peur !Il faudra donc une catastrophe majeure pour que nous reprenions nos esprits !

  14. « Je ne vais pas me faire baiser » a-t-il dit devant des cafards…. aussitôt rapportés…
    De notre temps, faire son Devoir touche à l’Infâmie…
    Le Bien devient le Mal ! La France devient l’anti France !
    Le sursaut de Villiers vient à point nommé pour ouvrir, enfin ! les yeux de ses électeurs.
    Cela sert à qq chose ? Il est bien tard à Lambaréné…..

  15. Après le général SOUBELET, le général DE VILLIERS. Le prochain général convoqué par une commission parlementaire, s’il veut garder ses fonctions, aura intérêt à se faire porter pâle… Vous avez tous remarqué le mouvement de protestation unanime des députés contre la décision du présidicule… Aux prochaines législatives, renvoyez tous ces pleutres chez eux !

  16. Aucun général digne de ce nom n’aurait dû accepter le remplacement de De Villier.
    Accepter,cela signifie l’acceptation d’être aux ordres du gouvernement,d’abandonner la réelle protection du peuple de France….Et comme le budget sera diminué,sauf la paye du  » remplaçant « ,FRANCAIS VOUS ËTES MAL  » BARRES  » !!!
    En son temps l’asticot Hollande avait essuyé une  » protestation  » avec menace de démission pour cette diminution du budget militaire,et son  » Fils « en digne successeur a remis le couvert avec succès !!
    Pauvre pays …….

  17. C’est un homme comme le Général de Villiers qu’il faudrait à la tête de l’Etat et non pas la (toute) petite chochotte ridicule vêtue des habits de Louis XIV qui sévit actuellement à la tête de l’Etat.

    • Vous avez vu le résultat du Général Tauzin aux présidentielles?
      84 malheureux parrainages!!!
      Mais un régime autoritaire finira par arriver, car il n’y aura plus d’autre solution…

Les commentaires sont fermés.