Démocratie oligarchique directe, ou démocratie souveraine en direct

Publié le 20 août 2019 - par - 37 commentaires - 888 vues

Démocratie directe… Leurre, ou instrument permettant de constituer aisément une oligarchie dictatoriale ? La question est posée !

La mobilisation des Gilets jaunes vivarois sur notre rond-point de la résistance à Viviers est bien présente depuis le début du mouvement, et ce, tous les jours 7j/7, comme en d’autres lieux de France.

C’est en réponse à une publication Facebook de mon ami Philippe Platania que m’est venue l’idée de développer cette question ci-dessus. L’autre idée est de vous permettre de participer à cet article pour construire la réponse à cette question.

Pourquoi ne pas profiter alors, du mouvement des Gilets jaunes pour en amener ensuite sa constitution, et sa réelle définition de “démocratie directe du peuple souverain” , cela directement sur le terrain de la mobilisation qui s’opère actuellement sur notre sol de France…

Un constat clair aujourd’hui, nous sommes dans un système totalement foireux, dont le sens même du mot “démocratie” est biaisé, déformé, vicié, et détourné, par ceux-là mêmes qui ont été élus par le peuple.

En clair, les félons qui sont censés nous protéger utilisent à outrance le mot “système démocratique” dont le fondement n’existe plus depuis fort longtemps… On appelle plutôt cela, “un système démocratique oligarchique”. Et ce système est divisé en deux : institutionnel et oligarchique de fait.

La vraie démocratie n’est pas ou plus du tout participative, à partir du moment où les décisions du peuple ne sont plus respectées, et où tout est fait pour permettre d’en modifier les résultats, comme par exemple, l’utilisation de l’influence des merdias, sondages, ou le détournement des référendums comme celui de 2005, etc.,…

Mais certains ne voient pas la différence, et pourtant !

Pour rappel, et avec le lien joint :

“La DÉMOCRATIE est définie comme un régime politique dont l’autorité vient du peuple et qui répond avant tout à sa souveraineté et à ses intérêts. On l’identifie au gouvernement où le peuple exerce sa souveraineté. C’est l’autorité prédominante du peuple qui s’exerce sur ses institutions politiques. Pour sa part, l’OLIGARCHIE est définie comme un régime politique dont l’autorité est entre les mains de peu de personnes et qui l’exercent d’abord et avant en fonction de leurs intérêts.”

Source : https://m.alterinfo.net/DEMOCRATIE-ET-OLIGARCHIE_a40075.html

Actuellement, nous sommes dans une démocratie oligarchique. On y voit, tous les jours, les stigmates de la trahison… La démocratie est en réalité détournée !

Alors, que nous devons reprendre le sens même du mot “souverain” par les citoyens français qui sont de fait, le peuple souverain…

Se servir d’un mot dont l’origine vient du grec “Demos”, qui veut dire peuple, est convenable, à partir du moment où ce dernier est directement souverain, sans l’intermédiaire de sous-fifres prêts à nous trahir à la première occasion pour leurs intérêts personnels, avec ces propos en rappel également :

“Le discours athénien sur le peuple (dèmos) est indissociable du discours sur la démocratie, à la fois en raison de leur lien étymologique et parce que l’image du peuple que véhicule le discours politique est en constante interaction avec le jugement porté sur le fonctionnement et la valeur de la démocratie. De fait, si dèmos n’est qu’un terme parmi d’autres pour désigner le peuple en grec, c’est autour de ce mot que se cristallisent les enjeux d’une polémique qui traverse toute la pensée politique : que ce soit à propos de sa définition (ensemble des citoyens ou « populace »), de sa fonction politique (gouvernant ou gouverné), de sa valeur morale et civique (capacité politique et économique ou position de profiteur inutile, incapable de réflexion), démocrates et oligarques offrent une image fortement contrastée du peuple athénien. D’Hérodote à Thucydide, d’Aristophane au Pseudo-Xénophon on voit émerger les prémices d’un débat sur la notion de « peuple » qui, à travers Platon et Aristote, trouve encore des échos dans la période contemporaine.”

Source : https://journals.openedition.org/etudesromanes/5549

En clair, la démocratie athénienne tant vantée par ceux qui veulent conserver le pouvoir est une hérésie… car nous sommes dans une oligarchie dictatoriale, à la botte d’une UE fédérale dirigée par des technocrates non élus par les peuples !

Pour confirmer mes dires, je reprendrai ces propos dont vous trouverez la source en lien :

“Cette procédure de démocratie directe suppose une population et un territoire réduits, ce qui correspond aux structures politiques de la Grèce classique, mosaïque d’États-cités pas plus grands que ne le sont aujourd’hui les cantons suisses (où survivent d’ailleurs, on le sait, les pratiques de la démocratie directe).”.

Source : https://blogs.lexpress.fr/histoire-politique/2015/09/12/democratie-ou-oligarchie/

Il nous faut donc avec la superficie de notre France, travailler sur une vraie démocratie souveraine directe du peuple !

Ce sont là les deux buts fondamentaux à développer en profitant et se servant de ce mouvement historique des Gilets jaunes, qui se battent depuis plus de 276 jours en ce lundi 19 août 2019, pour reprendre nos deux pouvoirs inexistants, et cela depuis ce 17 novembre 2018, date de mobilisation d’ampleur.

Mettre à exécution les deux points vitaux de notre combat, que sont le pouvoir d’achat, et le pouvoir souverain du peuple… Retrouver ainsi le vrai pouvoir décisionnel, plutôt que de l’enfumage sur des cahiers de “doléances” alors que nous sommes dans l’exigence, et le mettre en application en direct, pour assurer le devenir de notre France, qui impacte de facto notre descendance.

En tant que Gilet jaune de la première heure, je reprendrai notre slogan fédérateur “On ne lâche rien !”, qui est une réponse directe à un propos provocateur de Néron, oups Macron, qui disait dans un de ses discours… “je ne lâcherai rien”, et bien Manu, on te rassure, nous non plus !

Alain Barnier

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Gilberte

j’ai acheté aujourd’hui le livre “Théorie de la dictature” de Michel Onfrey. Je lis en couverture : “Comment instaurer aujourd’hui une dictature d’un type nouveau ?” Il a, pour ce faire dégagé 7 pistes : détruire la liberté; appauvrir la langue; abolir la vérité; supprimer l’histoire; nier la nature, propager la haine; aspirer à l’Empire. Il détaille chaque piste, ce serait trop long de tout recopier, puis il pose la question :”Qui dira que nous n’y sommes pas ?”

Phil

Il n’existe pas, il n’y a jamais existé, il n’existera jamais une démocratie non oligarchique.

Alain BARNIER

Donc, si je suis votre logique, Phil… Il faut continuer d’être des moutons soumis, et tout disposer à aller à l’abattoir sans moufter, comme cela est le cas depuis très longtemps ? C’est votre choix, mais pas le mien !

thorgal

Non ce n’est pas ce que j’ai dit mais la démocratie directe sans oligarchie ne peut pas fonctionner dans des états de la taille de la France.

Patapon

Le philosophe Socrate,juge par une assemblée de citoyens Athéniens,dont beaucoup étaient subornés,fut condamné à mort très démocratiquement.Lui,le plus vertueux des hommes,le plus respectueux des lois de la Cité…!La “merveilleuse”démocratie,des sa naissance,etait entachée d’une faute inexpiable.

POLYEUCTE

La Démocratie est une idée Nationale ! Mais avant d’en arriver là ???
Famille, Commune, Canton, Département, Région ont eu leur mot à dire…
Je n’ose parler de l’Europe !
On nous parle sans cesse de “Subsidiarité ? Où est-elle ?

Alain BARNIER

Justement POLYEUCTE, c’est à chacun de nous de construire cette réelle démocratie souveraine en.partant de la base… Et non de la cime de la pyramide !

Marnie

La France a-t-elle déjà été une démocratie ? C’est une mot magnifique mais être en démocratie est-ce vraiment réalisable ?

Alain BARNIER

A nous les sans dent de la base de la construire, cette réelle démocratie souveraine du peuple, Marnie

Marnie

Cher Alain Barnier J’ai bien peur qu’il manque des bonnes volontés pour la construire. Les “sans dent” et “ceux qui ne sont rien” sont, à l’heure actuelle, en nombre insuffisant.

André LÉO

Marx ou Lénine, je n’ai pas vérifié, avaient dit” Quand le Peuple s’en empare, une idée devient une force matérielle”. C’était en 1850 et le vote censitaire.
L’état d’esprit révolutionnaire, ça commence par la misère sauvage, et le pouvoir fait tout pour “les plus pauvres”. Avec 56% d’abstentionnistes au suffrage “universel”, soit autant que ceux qui ne paient pas d’IRPP et qui on “droit” à aides et allocs, la force matérielle restera le cul devant sa télé.
L’homme politique qui saura faire la synthèse des dégâts de la mondialisation, du numérique et de l’IA, cette Intelligence faussement Artificielle qui fait déjà de nous des esclaves soumis -ce que dénonçait déjà maladroitement A Huxley en 1936-, cet homme qui saura mobiliser les masses n’est pas encore né.

Patapon

D’autant que tout est fait pour que des hommes véritablement exceptionnels soient écartés par les médiocres qui se partagent pouvoir et prébendes.

Alain BARNIER

Je répondrai d’abord par cette citation : “Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”, c’est de Bertolt Brecht !

Mais je ne donne pas tort à votre analyse, car vous êtes dans le vrai, on musele les citoyens par l’assistanat, le crédit, ou la peur de perdre son emploi, puis l’exemple romain pour amuser la plebe, que sont les jeux du cirque, les combats… y compris sanglants.

Nous avons un genou à terre, c’est vrai, mais je refuse de me coucher face contre terre…

Je suis surtout dans l’attente de solution ou de propositions optimistes, plutôt que des constats ou observations fatalistes… C’est vrai que la sinistrose ambiante se prête à cela, André LÉO

André LÉO

Beau discours lénifiant de campagne! Et des photos “allégoriques” de groupuscules déboussolés, qui expriment leur colère et leur désarroi, face à la technocratie mondialiste qui est en train de les broyer.

Mr le Conseiller municipal, vous ignorez que notre laïcité perdue, nos Libertés perdues, notre souveraineté perdue… l’ont été à cause d’hommes politiques traitres et lâches, ce que vous dites dénoncer. Et ces trahisons de la France en faveur des puissances financières supra-nationales ont été possibles par la couardise et l’opportunisme des prétendus “Apolitiques”. L’échec des GJ, jacquerie anar manipulée par le seul gauchisme l’a démontré.

L’Union Nationale pour le combat sur un programme, un projet partagé, pour une France forte et souveraine, c’est tout, SAUF un “état d’esprit”!

Gilberte

André Léo, vous dites de choses justes à propos des hommes politiques traitres et lâches, mais je ne suis pas d’accord avec vous quand vous parlez des GJ. Pouvez-vous prouver que c’est un échec ? Le terme Jacquerie désigne la Grande Jacquerie de 1358, en sciences politiques pour désigner tout soulèvement paysan. Il me semble que parmi les GJ, on trouve (je ne dis pas on TROUVAIT, car le mouvement n’est pas éteint, quoiqu’en dise les médias, aux ordres) de toutes les professions, même des chefs de petites entreprises. Quant à la manipulation, il y a eu tentative, mais elle a échoué. Bravo, Alain, pour ta contribution sur RL, où je suis abonnée, ainsi qu’à RR. et bravo aussi pour ta persévérance au rond-point de Vivier.

André LÉO

Gilberte,
Un mouvement anarchiste reste un mouvement anar et il est condamné à terme. Les jacqueries pré révolutionnaires n’ont pas conduit à la révolution. Chaque hobereau local opposé à ses contestataires, lâchait du lest et passait à autre chose. C’est ce que Macron à fait, distribuant 13 milliards non budgetés – les classes moyennes paieront- pour calmer ces apolitiques qui, de toute façon ne voteront pas. Poujade s’est étalé de la même façon.

L’organisation politique, avec un projet, un programme… et l’adhésion du Peuple est nécessaire. C’est un véritable combat, pas un “état d’esprit”.

Très cordialement.

Alain BARNIER

Cher André LÉO, vous me faites sourire avec vos propos de “mouvement anarchiste” qui sont totalement faux, il y en a bien des anars, tout comme des patriotes, des nationalistes, des royalistes, et des gilets jaunes lambdas au sein de ce mouvement historique, ne serait-ce qu’en terme de durée et répressions inégalées pour museler le pe… Cela prouve que vous n’êtes jamais sorti sur le terrain de la mobilisation des gilets jaunes, que vous n’avez jamais côtoyé des gilets jaunes sur les ronds-points où se retrouvent des personnes admirables venant de toutes classes sociales et de toutes convictions… Continuez à regarder les merdias, vous serez certain de connaître la vérité que l’on veut vous imposer !

Cela sera mon dernier commentaire sur vos argumentations falsifiés et votre personne…

Patapon

Le Jaune sera de mise à la rentrée,n’en doutez pas,chers patriotes.Aucun tyran,si habile qu’il soit,ne peut aller impunément contre la volonté d’un peuple très longtemps.

Alain BARNIER

Merci Gilberte pour ce positionnement positif, et ces mots d’encouragements qui alimentent en carburant le moteur de ma motivation, ainsi que celui de mon engagement pour sauver notre pays, et notre descendance !

thorgal

Vous parlez de démocratie perdue mais notre pays n’a jamais été aussi démocratique que maintenant. Pouvez-vous citer un moment de l’Histoire française où la démocratie a été plus forte qu’aujourd’hui.

Alain BARNIER

Mon cher thorgal,

Vous êtes sûrs que vous êtes né sur notre planète avec l’adresse en France ? Vous osez dire que nous sommes avec une démocratie forte aujourd’hui, alors que nos libertés fondamentales en tant que citoyens sont réduites comme peau de chagrin, que les lanceurs d’alertes sont neutralisés par tous les moyens possibles et inimaginables… Malheur à ceux qui osent dénoncer ou contester le massacre de notre France, le vol de ses richesses, etc., ainsi que les magouilles de toutes natures !

Vous en donner les argumentations seraient trop longues à expliquer par écrit, mais vous devriez rejoindre plus souvent, les sans dents, et les gens qui ne sont rien. Vous ouvrirez sûrement les yeux à ce moment là, mais je respecte votre positionnement, qui bien sûr, n’est pas le mien.

thorgal

Je n’ai pas dit ça. Je compare la situation actuelle avec le passé, un point c’est tout. Notre démocratie n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui, cela ne veut pas dire qu’elle est parfaite loin de là. Par contre la situation économique a été meilleure et les pauvres sont les 1ères victimes de cette situation et ça c’est la loi du capitalisme.

Alain BARNIER

Que répondre à votre commentaire, si ce n’est que ce dernier exprime un positionnement clair… Celui de cautionner ce système en.place que je conchie.

Un autre constat, ce n’est pas avec des personnes comme vous que l’avenir et devenir de notre france qui impactent notre descendance, sortira un jour du néant actuel !

Bonne continuation dans votre raisonnement, qui n’est pas le mien !

thorgal

M. Barnier, Ce que vous n’avez pas compris, c’est que nous devons nous adapter au monde actuel et ce n’est pas en ayant recours à un démocratie directe que ce sera possible malheureusement. Les mesures qui amélioraient les conditions de vie des Français d’aujourd’hui ne sont pas celles qui amélioreront celles des français de demain, bien au contraire.

patphil

le RIC, (la votation en suisse) quel affreux concept !
j’ai essayé de voter pour le référendum concernant la privatisation des aéroports de paris, refusé parce que ma carte d’identité est périmée (depuis 22 ans mais non renouvelable avant 3 ans encore) puis avec mon passeport, l’ordinateur m’a déclaré ne pas être inscrit sur les listes électorales de ma ville, j’ai émis un recours pourtant prévu par la loi, six mois après toujours pas de nouvelle!

Marnie

Moi de même. Mais ce qui est grave c’est que l’accès au site m’a été refusé. FDS depuis des temps extrêmement lointains c’est comme si je n’existais pas.

le Franc

ce qui fait rire, c’est le nom de l’auteur anonyme qui fume sa clope et qui s’appelle A.H

Alain BARNIER

Bonjour monsieur,

🤔le Franc, soyons francs… c’est tout ce que vous avez retenu de cet article ?

C’est votre droit, mais en plus, on ne va pas vous prendre par la main pour effectuer la recherche de la réponse à votre intervention !

Allez, je vais vous le dire, il n’a rien d’anonyme, il s’agit d’une citation du “Meilleur Des Mondes” : « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude … » de Aldous Huxley.

Bien que certains pensent que cette citation lui est faussement attribuée, je pense que c’est une réalité plus que présente !

Bonne semaine à vous🤞

Gilberte

et la définition de la dictature (peu importe l’auteur) correspond EXACTEMENT à ce que l’on vit actuellement en France.

le Franc

ce que je retiens de cet article ? c’est que pour gagner c’est à toi de faire tes propres slogans car tu te fourvoies forcément quand tu t’alignes sur les pas d’un qui t’a précédé.

Alain BARNIER

Ah bon, d’après votre réponse et vos propos, on combat donc à grand coup de slogans personnels ? Mais je fais pas de politiques politiciennes, juste une implication citoyenne et d’élu au service du peuple, ce que beaucoup de politicards ont oublié !

Non, mon cher lefranc, on combat, suite à des constats dramatiques et des vécus qui le sont tout autant. Tant mieux si un “slogan” d’un tiers comme vous dites, permet de mettre le doigt là ou ça fait mal. On combat pour changer la donne qui est orchestrée, le reste n’est que de l’égo ou du narcissisme mal placé.

Patapon

La série télé”le Prisonnier” etait aussi prémonitoire de ce que nous avons à subir.Mais les rues du Village étaient impeccablement propres,et tous les protagonistes des blancs.

Le king

La démocratie sincère ne peut exister : personne ne vote innocemment, tous sont aliénés par leur époque ; et notre époque est celle du consumérisme et de l’individualisme !

AliSourate

T’as oublié l’islamisme, le populisme/ fachisme/ racialisme et le maoisme.
C’est sûr que la plupart des gens sont anesthésiés par le consumérisme et font des boulots à la con pour se payer des babioles, mais ça ne les fera plus marcher très longtemps. Ils suivront une idéologie.
Qui gagnera ? Les méchants blancs qui en ont marre de se faire envahir ? Les chinois qui veulent dominer le monde ? Ou les gentils musulmans, qui veulent des smartphones et des faux hymen produient en Chine ? Plus violer des blanches et envahir chaque kilomètre carré du monde.

Victoire de Tourtour

Et “l’humanitairerie”, escortée d’une logorrhée tirée des poncifs que la doxa nous inflige quotidiennement..

Christine

Vous avez raison ,moi qui du haut de mes 71 ans ,pratique la comparaison des générations ,j’ai constaté ,entre autre ,que les gens ,ne savent pas ,que le vote concerne le pays et pas leur vie en tant qu’individus.
Les élections ,normalement ,devraient être entièrement consacrées au bien commun qu’est la France et non aux privilèges de certains qui non aucune légitimité pour faire partie d’un gouvernement!
Ce pays est devenu ,un foutoir ,mais ce sont les citoyens qui votent malheureusement, mal , et ça je ne le comprend pas !

Patapon

Encore faudrait il s’entendre sur ce qu’est “le Bien Commun”.Or,tout est organisé pour que cette notion essentielle se perde dans l’individualisme forcené ou le communautarisme,ce qui fait les affaires de ceux qui,puisque nous ne faisons plus ni peuple ni nation,s’arrangent de nos divisions afin de mieux nous asservir.

Lire Aussi