Déols : à 18 mois, une petite fille meurt percutée par un train

Publié le 31 mars 2021 - par - 4 commentaires - 1 009 vues
Traduire la page en :

Ce qui est vraiment révoltant face à ce fait atroce survenu ce 20 mars, c’est que ce drame était loin d’être imprévisible. Le même genre d’accident aurait pu arriver il y a des années déjà car le quartier est proche de voies ferrées et les enfants nombreux.

Depuis 2007, des gens du voyage y vivent dans des caravanes, des baraquements sur des terrains occupés pour la plupart en toute illégalité.

Jusqu’à maintenant, c’est surtout la SNCF qui a eu à déplorer des dégâts dans cet endroit car les caillassages de trains y ont toujours perduré. Exemple en avril 2013 :

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/sncf-un-train-intercite-caillasse-a-la-croix-blanche

C’était le 15e acte de malveillance sur les trains depuis décembre. Le coût pour la SNCF est énorme et cela entraîne de nombreux retards car quand un train est arrêté, les autres ne peuvent pas passer… Pour la seule année 2012 : 78 isolateurs électriques ont été cassés par des tirs de carabines et une porte métallique et hautes clôtures de protection sans cesse vandalisées…”

Commentaire final du journaliste: “Alors faut-il attendre un accident grave pour réagir ? La question revient et la balle est une nouvelle fois dans le camp de la préfecture.

Exemple en mai 2015 :

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/deols-trains-caillasses-et-boules-de-petanque-retrouvees

Le même jour, à 2 moments différents, 2 trains ont été pris pour cible et la circulation des trains perturbée.

En juin 2016 :

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/deols-des-pompes-devant-le-train-de-marchandises

Oui, la voie ferrée utilisée comme terrain de sport ! Le conducteur du train a eu très peur, le “sportif” a réussi à dégager à temps !

En avril 2019 :

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-ter-caillasse-a-deols-1554480709

Le train a été immobilisé 35 min.

En décembre 2019 :

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/deols-des-jets-de-pierre-sur-un-intercites-paris-toulouse-1575374067

Une passagère du train a été blessée par des éclats de vitres, le train a dû s’arrêter en gare de Châteauroux…

Cette dernière liste n’est en rien exhaustive… Le problème avait fini par être été évoqué en 2016 face à la récurrence des faits, la SNCF enregistrant chaque année des dizaines d’actes de malveillance dans cette zone : une réunion d’information sur les dangers liés à la circulation des trains a été organisée à Déols, animée par un agent SNCF, comme mentionné dans un article de la NR du 8 avril de cette même année : Prendre le train de la prévention.

La réunion à destination des gens du voyage a eu lieu dans la salle de l’association Vie et Lumière où étaient présentes environ 150 personnes :

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/gens-du-voyage-mis-en-garde-contre-un-danger-mortel

Cette initiative n’a servi à rien puisque les faits délictuels ont perduré… pour arriver à ce drame du 20 mars 2021 !

Et cela n’aurait pas dû arriver : la plupart des gens du voyage qui vivent sur le site de la Croix Blanche ne devraient pas précisément s’y trouver en nombre comme ils le sont, puisque il n’y a qu’environ 7 personnes qui sont propriétaires d’un terrain sur cette zone considérée comme agricole, terrains où ils ne devraient pas y établir domicile permanent puisque ceux-ci ne sont pas constructibles : et pourtant on y trouve en permanence caravanes, cabanes de bric et de broc, mobile-home, voitures calcinées (voitures souvent volées), ferrailles, détritus de toutes sortes. Le propriétaire principal des lieux est l’intercommunalité Châteauroux Métropole qui d’ailleurs achète souvent, maintenant, terrains ou maisons au fur et à mesure que les propriétaires, qui étaient là avant l’arrivée initiale des gens du voyage, quittent les lieux, lassés des incivilités, vols, dégradations, agressions…

Le 2 mars 2012, à la une de la NR, on pouvait lire ce titre explicite : ENCORE UN SACCAGE À LA CROIX BLANCHE… ” un énième cambriolage dans cette enclave investie par les gens du voyage et peu à peu  désertée par ses propriétaires“.

Fin 2017, après l’agression violente dont avait été victime une brave personne que je connaissais, j’avais alors écrit un article publié sur Riposte Laïque :

https://ripostelaique.com/deols-36-raymond-82-ans-agresse-dans-lindifference-generale.html

Peu de temps après, Raymond s’est résigné à quitter sa maison avec regret, mais sans regret pour le quartier et ses “envahisseurs”. Dans mon article je ne mentionnais pas que lassé des bris de vitres causés par des jets de pierres, il avait fait installer un grillage sur la façade principale de sa maison tandis que ses volets, sur l’arrière, étaient toujours fermés. Je ne mentionnais pas qu’il a quelques années, alors qu’il avait été hospitalisé, on lui avait volé sa voiture dans son garage… voiture retrouvée brûlée par la suite !

Il n’y avait aucune raison de laisser affluer les gens du voyage à la Croix Blanche d’autant plus que :

1) le nomadisme est interdit sur la commune de Déols depuis 2007 (sic) !

2) qu’il existe de nombreux arrêtés préfectoraux indiquant des contraintes spéciales pour les habitants de la Croix Blanche car l’endroit est situé sur une zone de captage de l’eau (sic) ! Contraintes non respectées !

https://www.les4verites.com/autres/la-croix-blanche-a-deols-une-zone-deaux-plutot-troubles

Il y aurait donc eu matière(s) à indigner depuis longtemps sur ce point les écolo-gauchistes, s’ils étaient venus voir dans quel état sont les lieux ! C’est vrai qu’il faut être courageux pour se risquer dans ce lieu classé… officiellement bidonville depuis le 1er juillet 2018 :

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2018/11/recensement_juillet_2018_vweb.pdf

À la page 9 du document, on trouve l’emplacement de ce bidonville sur la carte du département de l’Indre et à la page 29 son descriptif. Il est bien spécifié qu’il s’étend sur la commune de Déols en partie sur le domaine public dont est propriétaire Châteauroux Métropole, et qu’il existe depuis 2007.

3) que par une loi du 5 juillet 2008, il y avait possibilité de faire intervenir les forces policières face “aux saccages, incivilités perpétuelles”, mais ça n’a été fait qu’une fois en 2012 :

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/deols-cent-policiers-et-gendarmes-delogent-des-gens-du-voyage

Coup de balai provisoire et sans lendemain car très vite les lieux ont été occupés à nouveau ! Il faut dire que Michel Blondeau, le maire de Déols de mars 1989 à mai 2020, a été d’une rare tolérance envers les gens du voyage alors qu’il avait la loi de son côté pour déloger ceux qui ne respectaient pas, justement, la loi !… Ceux qui ont dû déloger, ce sont les honnêtes résidents qui ont bataillé ou bataillent encore, seuls, avec courage, en se lançant parfois dans des procédures interminables face à une justice qui apparaît frileuse dès que sont mis en cause des minorités qui hurlent facilement à la discrimination.

4) que dans ce bidonville, comme dans tout bidonville, les gens vivent dans des conditions sanitaires intolérables au XXIe siècle en France. Pas étonnant donc qu’on y ait dénombré récemment un cluster Covid de plus d’une trentaine de cas sur une population d’environ 180 personnes !

Le nouveau maire de Déols, Marc Fleuret, face au drame qui vient de se dérouler sur sa commune, est bien sûr très attristé et s’en est épanché dans la presse locale… et la solution qu’il propose, les hautes clôtures métalliques étant sans cesse détériorées c’est… d’ériger un mur entre le camp illégal des GDV et les voies de chemins de fer !!! Et pourquoi pas l’idée plus lumineuse encore de demander à la SNCF de déplacer les voies !

Françoise Lerat

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Sniper83

Aucun soutien et aucune compassion pour ces racailles du voyage avec leurs comportements de hors la loi et de sauvages qui foutent la merde partout où ils
passent !!!

be cool

bof….si ça pouvait devenir quotidien….

BobbyFR94

Je propose que les terrains en questions soient transformés en terrains d’entrainement de tir à la MITRAILLEUSE et au BAZOOKA !!!

Tout contrevenant saura dès lors ce qui va lui arriver, d’autant qu’à mon avis, les volontaires pour se perfectionner au tir seront plus que nombreux, l’armée ne les paiera pas, ce sont eux qui paieront pour pouvoir s’entraîner !!!

Poser donc cette question aux propriétaires et aux locataires légaux dans le coin, en assurant que les questions et les réponses restent confidentielles !!! :-)))

On reparle ensuite de la situation quelques semaines après :-)))

Le Blob

J’ai mon idée sur le genre de camp nécessaire à ce genre humain…

Lire Aussi