Le départ des Anglais : une vraie chance pour l’Europe

Publié le 24 juin 2016 - par - 24 commentaires - 5 108 vues
Share

CarteEurope

Le succès du BREXIT : une occasion d’obliger l’Union Européenne à faire enfin une politique pro européenne !

Le contexte : avant que d’en sortir, la question me parait être d’abord de savoir si la Grande Bretagne aurait dû y rentrer …
En termes géopolitiques, la séparation entre le bloc américain et le bloc continental européen est-elle l’Atlantique ou la Manche ? La question mérite d’être posée…
En termes ethniques, culturels et religieux, la proximité des anglais et des américains n’est elle pas une évidence?

Dans l’histoire, l’attitude anglaise vis à vis du continent a été équivoque et à géométrie variable. Dans sa période la plus récente elle a été sur un plan politique, économique, financier et migratoire complice du grand frère américain plus que partie prenante européenne.

Tout d’abord hostile à son adhésion, la Grande Bretagne est rentrée pour y imposer sa vue strictement commerçante d’une Europe sans pouvoir politique. Par les votes, ses vétos, le soft power qu’elle a exercé auprès des instances européennes, la puissance anglaise non seulement ne s’est pas intégrée mais a en permanence, et sur tous sujets, travaillé contre une véritable souveraineté européenne, contre la monnaie européenne sans même daigner y rentrer, contre les conditions de sa puissance, contre son harmonisation sociale et fiscale, mais pour l’ élargissement sans fin de l’Union Européenne au détriment de sa profondeur. Pour comble l’obtention grâce à de honteuses complicités dans les pouvoirs politiques des autres nations, du retour ( i want my money back) des deux tiers de la différence entre ce que les Anglais paient et ce que qu’ils reçoivent de l’Union européenne et, autre dérogation, du droit de quitter à sa convenance (opting out).

Comme Nicole FONTAINE et les disciples de Dominique VENNER aujourd’hui ou le général de GAULLE hier, j’estime qu’une Grande Bretagne hors d’Europe, c’est une grande chance ( la dernière ?) de sauver et relancer un vrai projet européen, indépendant et puissant. Le monde bouge, partout. Il est plus de temps pour le continent européen de poursuivre un projet commun, s’il ne veut pas être hors jeu dans ce siècle qui voit ressurgir une multipolarité à taille continentale. Refonder l’empire carolingien, une Europe resserrée, dynamique, homogène, voici l’urgence.

Philippe MILLIAU

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
La Générale BOHL

A écouter les médias on dirait que l’Angleterre, ayant largué les amarres, est entrain de flotter à la dérive, au milieu de la grande bleue…….

Yves ESSYLU

chacun chez soi et les vaches seront bien gardées

Dominique

Pas fous ces Anglais. Mais va t’on continuer à surveiller et faire la police à leurs frontières pour trois euros. Avec tous les graves problèmes d’insécurité et de pertes d’activité économique dans une région et une France ravagée par des années d’incompétence et de spoliation de politiques sans honneur, mafieux et collabos à tous niveaux. Même la momie (Giscard) reconnait que l’Europe est en perdition. Sarkozy veut la refaire et Flamby va bientôt aller pleurer sur le plantureux et généreux giron d’Angela la stasiste

Il faut IMPÉRATIVEMENT redéfinir le champ de compétences délégué à la gouvernance européenne.

Une sortie de l’UE ne me semble pas nécessaire dès lors que la France (suivie par d’autres nations) dénoncerait nombre de Traités qui nuisent à sa souveraineté.

N’en déplaise au partisans d’une Fédération Européenne, les peuples des nations membres de l’Union Européenne n’en veulent pas.

NOUS VOULONS ÊTRE MAÎTRES CHEZ NOUS

C’est simple !

Nous devons recouvrer notre souveraineté totale en matière de justice, de police aux frontières, d’immigration choisie et nous émanciper de tous ces « machins » supranationaux qui dictent leurs lois aux peuples européens.

Quant à savoir si nous devons revenir au Franc et créer des taxes nouvelles à l’importation des produits manufacturés hors de l’UE, je laisse aux spécialistes le soin de répondre à cette interrogation.

Dominique

Ras le bol de la cour européenne des droits de l’homme qui donnent plus de devoirs et contraintes aux honnêtes citoyens et de droits aux délinquants, criminels, illégaux, migrants et illégitimes de toutes sortes. Ras le bol de refiler du pognon au dictateur et calife turc et de fermer les yeux sur ses combines mafieuses et criminelles avec daech la bête immonde et sorti de l’enfer.

m...a

tant d’ineptie politique me sidère: prétendre que le Brexit va permettre « une construction de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural' » relève d’un ignorance crasse de ce qu’est l’Europe de Maastricht (et autres), à savoir un prolongement de l’Atlantisme US (via OTAN°, une main mise des oligarchies financières mondialistes, un axe réel US-Allemagne, une arme contre la Russie et tout autre force s’opposant à l’Empire financier mondialiste US (et alliés), une vision destructrice des Nations et des Peuples « européens » par leur fusion dans le magma communautariste du multiculturalisme.. Une autre vision « européenne » suppose le retour à des nations fortes liant librement entre elles des liens productifs.

La Mécréante !

1-si les anglais n’étaient pas rentrés dans le marigot, nous serions pieds et poings liés. c’est grâce à leur sortie que le bordel originel s’écroule. Londonistan l’a dans le Q, Paristan est en sursis.

2-une Europe par les boches et pour les boches, non merci ! il n’y a que la teutonne et les ricains qui en veulent.

3-le bouffon du château et son « fou du roi » de Matignon pleurnichent sur « leur ennemie-la-finance » qui en prend un coup derrière les oreilles.

Les fondements de la tour de Babel ont lâché ! Que la fête continue !

sur votre carte vous avez oublié que la Crimée a choisi librement la Russie

WOLFRED

la vraie chance , c’est l’Europe des patries et la fermeture des frontières , c’est notre survie , n’en déplaise a certains !

jean

je propose d echanger notre place dans l europe avec la turquie

Je pense aussi que ce vote est une grande opportunité pour réformer le fonctionnement de l’Union Européenne… entre autre sur l’adoption d’une langue commune avec un candidat qui a fait ses preuves depuis 1887 et qui fait fureur sur le Net : la langue auxiliaire internationale ESPERANTO !

Sans liens ethniques, politiques ni financiers, et n’étant donc la langue de « personne », il peut devenir la langue de « tous » et donner un sentiment de cohésion aux différentes nation européennes.

Flibre

Superrrrrrrrrr! est on continu avec l’élection de Donald trump.

dupuis alain

Assez d’accord avec vous mais n’oublions ce sue disent tous les commentateurs intelligent c’est la peur de l’immigration de l’adhésion de la Turquie qui a fait quitter la Grande Bretagne de l’UE. Les européens sont très largement pour l’Europe mais pas pour les africains en Europe. Enfin on va parler de l’immigration. La MERKEL qui veut islamiser le continent etc. En fait le problème n’est pas l’Europe mais l’Afrique à nos portes

minouche69

Et fait quoi on déplace le continent africain un peu plus loin ou alors on créé un mur autour un peu de sérieux

Génésys750

Le Mur…le Mur…le Mur…..!!

lepage

Jusqu(à preuve du contraire les Anglais sont bien européen..et ont certes une affection particulière pour les USA..mais moi Français je me sens aussi par culture bien plus proche des Anglais que des Turcs que l’UE veut faire rentrer.;et vous préférez sans doute une Allemagne dominante à l’Angleterre ..libre à vous !

pierrerx940

@lepage
faut arrêter le cannabis !

Veritas

Les anglais sont quand meme des hyporytes, ils financent le comonwealth par l’argent de l’europe. desormais, ils gereront leur commonwealth uniquement pour le bien de tous…

Dumnacos

Et la France, c’est pas avec l’argent de l’Europe qu’elle finance le coût exorbitant de ses confettis d’empire (Antilles, Réunion, Mayotte, Guyane, …) ?

Freeform

Philippe MILLIAU : Mais il n’y a pas de « vrai projet européen » ! Les peuples n’en veulent pas, alors cessez de nous servir la soupe d’une « autre europe » plus ceci ou celà. C’est un prétexte vieux de 25 ans pour que surtout rien ne change, et effectivement, rien ne change(ait).
Souvenons-nous :
https://www.youtube.com/watch?v=UPpXKtSJcRI

UltraLucide

Au point de non-retour où en est l’UE, et compte tenu qu’il s’agit d’une construction irrationnelle basée sur une utopie idéologique, on ne peut pas compter sur les dirigeants européistes pour admettre que nous sommes dans une impasse. Un véritable changement ne peut venir que d’un effondrement, hélas!
Invoquer rituellement une refondation, qui serait menée par des gens comme messieurs Foolz, Van Dumping, Furrrioso et autres escrocs du même acabit, reviendrait à penser qu’un ajournement total de l’URSS aurait pu être mené par Brejnev, Gromyko et Podgorny.

Freeform

Je vous rejoints totalement. Pour faire une analogie, l’UE est comme une maison bâtie à la hâte, sur un sol trop meuble, qu’on s’efforce de rattraper comme on peut avec tel renfort par çi (Traité de Maastricht, d’Amsterdam, de Lisbonne etc…), telle promesse que la prochaine intervention sera la bonne et que toute la maison va tenir si on ne compte pas sa peine.
N’importe quel architecte préconiserait de raser intégralement la bâtisse, de faire une structure en dur, et de poser des fondations dignes de ce nom. Mais 100% des partis politiques préconisent « une autre Europe », comme si quelques rafistolages allait changer l’édifice. Il n’y a que l’UPR qui demande une sortie pure et simple de l’UE, de l’€uro, et de l’OTAN.

Dominique

Il faudrait au moins des fondations anti sismiques et aussi sur pilotis, pour éviter la montée du niveau des eaux… Bref, pas facile de faire une belle alliance des peuples européens ou intérêts communs et valeurs et modes de vie partagés, seraient la priorité des représentants des peuples. Presque une utopie dans un monde ou le pognon fait la loi et finit par imposer des modes de vie, qui vont à l’encontre de nos valeurs occidentales. Et, en ce moment, on est bien servi par ceux venant de pays arabo-musulmans, qui s’imposent avec sans-gêne et avec violence, alors que les clowns qui nous gouvernent nous font croire le contraire, à grand coup de publicité télévisuelle ou l’on peut voir un groupe « occidental » persécuter un brave petit jeune issu de la diversité.

Marie Claudel

C’est ce que demande ,seul dans le paysage politique CONNU,le FRONT NATIONAL!