Dépôts de bilan : l’hécatombe ne fait que commencer

Publié le 22 mai 2020 - par - 26 commentaires - 2 454 vues


En quelques jours, les annonces des dépôts de bilan, licenciements et fermetures d’usines ont plu dans les médias. Naf Naf et Alinea ont d’ores et déjà déposé le bilan, Conforama devrait suivre dans les jours qui viennent. Comme André, la Halle, 5 à sec et hélas, bien d’autres. Redressements judiciaires, plans de sauvegarde, ces dernières essaieront de survivre, mais ne pourront résister qu’en réduisant le nombre de magasins et les effectifs…

Déjà en difficulté à cause des crises des Gilets jaunes, puis des grèves de la fin de l’année, toutes ces enseignes de la distribution, du textile ne résisteront pas à deux mois de fermeture forcée. Avec à la clé des dizaines de milliers d’emplois perdus. Mais au-delà de ces marques symboliques et connues, combien de petits commerces, PME, restaurants, bars ne rouvriront pas ? Selon un sondage pour le Parisien, 22 % des patrons de PME ont l’intention de licencier. Et les licenciements sont évalués à 20 % des effectifs de ces entreprises : après un compte rapide, sur 20 millions de salariés du privé en France, cela représenterait environ 900 000 emplois supprimés… Qui s’ajouteront aux dépôts de bilans.

Restaurants, bars, hôtels auront bien du mal à reprendre leurs activités, sans parler de l’événementiel. Hier soir, le célèbre Jean Roch, patron de la mythique discothèque le VIP Room à Paris, a annoncé qu’il ne rouvrirait pas ses portes : le monde de la nuit ne sait même pas la date approximative de réouverture autorisée… Avec de telles annonces, c’est non seulement l’emploi, mais aussi l’image et l’art de vivre en France qui sont menacés.
À l’heure où l’on parle de relocalisations, Renault prévoit la fermeture de quatre usines : Flins, Dieppe, Choisy et Caudan… L’État voudrait-il même aider ce fleuron en péril qu’il ne le pourrait peut-être pas, avec les règles européennes de non-intervention pour soutenir des entreprises, au titre du dogme de la concurrence libre et non faussée.

Au train où vont les choses, le chômage en France pourrait doubler d’ici la fin de l’année, par rapport à ce qu’il était avant la pandémie. Pour éviter cela, il faudrait accélérer le déconfinement, rouvrir d’urgence tous les établissements, permettre de sauver la saison touristique, recréer vite un climat de confiance. Il faut que les Français retrouvent l’envie de vivre, sortir, consommer. Il en va de la survie de notre économie. Mais le gouvernement est-il encore capable de cela ? Les mensonges et dissimulations des semaines passées se paient aujourd’hui en termes d’emplois, au vu de la mollesse du redémarrage depuis deux semaines maintenant.

L’hécatombe ne fait hélas que commencer. Pour s’en sortir, il faudra autre chose que les plans d’aides improbables annoncés en grande pompe l’autre jour par Macron et Merkel, qui restent entièrement soumis à l’accord des 27 : autant dire que les entreprises en situation d’urgence absolue risquent d’attendre longtemps la bouée de sauvetage…

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
jean marc peru

le mal est fait avec ces nouvelles terribles le climat de confiance est mort les gens vont plus faire attention a leurs depenses au moins dans le privé seul a payer cette catastrophe economique

Celotti Gilles

Encore un qui sait pas compter 20% de 20 millions ça fais 4 millions….
Triste à pleurer d’être aussi nul en calcul

saurer

Gardons à l’esprit que tous les plans et rataplans des macron-merkel n’ont qu’un but : laminer la classe moyenne. A terme il ne doit subsister que les “élites”, des châteaux, et le bétail musulman, des banlieues. Le bétail musulman, oisif de nature, se contente d’un revenu minimum, Caf, Rsa, et d’un tapis de prière pour lever le cul 5 fois par jour vers la mecque. Observez QUI prône le revenu minimum ! … il n’y a aucune place pour la classe moyenne. Dans quelle classe vous situez vous ? si vous faites le rapprochement avec le covida-circus, lequel à donné un gigantesque coup d’accélérateur au mondialisme, vous aurez deviné votre prochaine destinée! …

jean haysoupé

A quoi cela servirait-il de remettre la semaine à 40 heures, voir 42 heures si au préalable vous n’avez pas résolu le problème des importations massives et redonner espoir et travail aux 8 millions de personnes au chômage en France?.
Réindustrialiser la France est une priorité absolue, favoriser les productions locales un impératif, et en préliminaire museler cette Europe communautaire mortifère pourvoyeuse de misère sociale et dangereuse pour les nations.
La voie choisie est un cul de sac, qui mène à la paupérisation des états, à leur dépendance, à la régression sociétale, à la ruine financière.
La précarité n’est pas la normalité, le respect de l’individu et du peuple en général est un prérequis pour une paix durable et un pays prospère.

BERNARD

Achetez des actions de PFG !

POLYEUCTE

Il faudrait surtout “Donner un coup de collier” ! Supprimer les damnées 35 heures ?
La demande est potentiellement forte avec les économies dues au Virus.
Que l’offre suive !
Le chômage partiel, sans doute nécessaire, a donné de mauvaises habitudes.
“La Santé a tué le Travail ? Le Travail, c’est la Santé” ! Au boulot !

BERNARD

Mais rien foutre, c’est la conserver.. c’est plutôt comme ça que doivent le prendre les fRançais.. surtout ceux qui sont spoliés par des prélèvements sociaux et fiscaux confiscatoires !
En effet, si on peut accepter de travailler pour soi et sa famille, on est moins enclins à bosser à moitié (en fait à 57%) pour les autres. Pour ma part il y a bien longtemps que j’en ai tiré les conclusions et que je les ai mises en application.

Fleur de Lys

Possible fermeture des Fonderies de Bretagne : Le Gouvernement fait financer par les contribuables la désindustrialisation de la France !

https://rassemblementnational.fr/communiques/possible-fermeture-des-fonderies-de-bretagne-le-gouvernement-fait-financer-par-les-contribuables-la-desindustrialisation-de-la-france/

Forceetjustice

le prix de la mondialisation ! …Faisaons payer le prix aux mondialistes et aux macronistes maastri-chiens !

BERNARD

Perfuser des entreprises qui étaient déjà mal en point avant “la crise” comme par exemple Renault et Conforma serait donner de la nourriture aux cochons -qui sont haram comme tout bon muzz le sait-
De même qu’indemniser à 84% les travailleurs du secteur privé sur le budget de l’État était et continue d’être un non sens.
Mais il est vrai “qu’on a la meilleure protection sociale” en France.. un peu comme le “meilleur système de santé”
La sortie du coma économique sera lente et douloureuse, si toutefois le patient fRance survit.

astrid

l’ONG Oxfam quitte 18 pays et supprime 1 450 postes. On ne nous dit rien du sort de Cécile Duflot qui s’y était fait embaucher en tant que directeur (elle ne peut pas être comptable) après avoir été directeur (c’est une habitude) d’un organisme de logement social à Villeneuve Saint Georges. Les 18 pays en question en ont peut être assez de subventionner ces officines de gauchiasses qui veulent tous être directeurs !

Forceetjustice

Tout n’est pas perdu…pour les liquidateurs judiciaires et ceux qui croquent avec Avocats, juges, experts, huissiers etc etc !

François BLANC

voilà qui va réjouir les formatés par le marxisme, lesquels vont de LFI aux gilets jaunes,
puisque pour ces résidus de fonds de capote les commerçants et chefs d’entreprise sont des “riches” dont les salariés n’ont nul besoin

Lucien Lenormand

Vous pouvez comptez sur la CGT (le cancer généralisé du travail) pour donner un coup de main pour la fermeture et la liquidation des entreprises.
Ces fumiers ont interdit la reprise du travail dans les usines Renault, et chacun sait aujourd’hui que Renault n’avait pas besoin de cela!, l’entreprise est à deux doigts de la liquidation.
Quel but poursuit ce gouvernement et ces saboteurs de syndicalistes?, nul ne peut répondre à cette question, mais un fait est certain que ce n’est pas pour préserver l’emploi, ni pour aider la prospérité de l’économie Française.
Le mortifère et malfaisant parti communiste Français fût interdit en 1940, mais réhabilité en 45 par le traitre De Gaulle, lui même fervent gauchiste!

Theo31

Le but, ce sont les tickets de rationnement pour tenir en laisse la population.

jeannot

Le règne de l’empereur Nécron après avoir livré les gilets jaunes aux fauves va s’achever dans le grand incendie de la France

Gillic

De nouveaux Tapie vont émerger de cette fosse septique qu’ est devenue la France !!!

reuri

Ils seront grand-remplacés par des kebabs, des bars à chicha, des souks et le tout sans porc et sans alcool, c’est le monde vu par la clique de macron le poudré.

JoseAntonio

J’ai vu sur boursorama un entretien avec le directeur general de alibaba france. Il parle de reprise en V en Chine (l’activite a retrouve 85% des niveaux d’avant la crise). De meme, les ventes des Volkswagen du mois d’avril 2020 en Chine est au meme niveau que les ventes d’avril 2019. Il n’ y a pas de raisons que les autres pays, comme la France, ne connaissent pas la meme trajectoire. Certains economistes parlent de reprises beaucoup plus lentes mais s’expriment uniquement sur un sentiment personnel.

Léon Armagnac

Les tribunaux de commerce sont des lieux de magouille (juges non professionnels) et il y a de nombreux vautours prêts à fondre sur les proies. Tapie a en profité et abusé. Toute boite qui se plante va être croquée dans un un circuit organisé. Il y a des boites qui vivent exclusivement du démantèlement d’entreprises, et d’ailleurs les adresses circulent.

François Desvignes

Vous savez pourquoi Sully a réussi là où Necker a échoué ?

Sully était laboureur alors que Necker était ‘hors sol’.

Dans tous les sens du terme :

– il n’était pas Français mais antifrançais
– Avait horreur de la terre et de la campagne
– Mondialiste avant l’heure
– Financier et non producteur
– il croyait à la spéculation et à la dette vs le travail et l’épargne
– Et n’acceptait l’Ethique que lorsqu’elle coïncidait avec ses intérêts.

Je viens de vous décrire son sous produit (dégénéré) : Macron.

Le seul vrai problème de notre pays est sa gouvernance.

pointe percée

arretez l’économie comme l’ont fait nos guignols surtout aprés 2 mois sans compter qu’on ne sait pas la date de réouverture des commerces et autres entreprises.
en plus l’inquiétude c’est le droit de circuler qui est remis en cause alors que le virus covid 19 est en train de disparaitre et qui sera remplacé par le virus virtuel qui ne disparaitra sur simple décision gouvernementale.

meulien

la france qui depense 741 milliards en social,sera obligee de se fracasser contre le mur,quelque soit le gouvernement, Le pays a besoind’une revolution, et non d’une evolution. Nos zelites doivent d’urgence changer de logiciel

Joël

“Nos zelites doivent d’urgence changer de logiciel”
Impossible, il est verrouillé en lecture seule.

Favre

Il n existe qu une seule solution , ( mais les Français en seront t ils capables ? ) , l insurrection de masse , ( et armée si besoin. ). . L histoire du monde nous a enseigner que seule la vio!ence changeait la donne . Une nation formatee a la non violence , et aussi a la peur , est une nation condamnée a devenir esclave et a périr .

Lucien Lenormand

Il est surtout infecté de virus qui ne peuvent êtres éradiqué que par un formatage complet du système.

Lire Aussi