Depuis 30 ans, des proches de Rushdie sont assassinés, dans l’indifférence générale

 « Au nom de Dieu tout puissant, j’informe tous les musulmans que l’auteur du livre intitulé « Les Versets sataniques  », qui a été écrit, imprimé et publié en opposition à l’islam, au prophète et au Coran, aussi bien que tous ceux qui, impliqués dans sa publication, ont eu connaissance de son contenu, sont  condamnés à mort. J’appelle tous les musulmans zélés à les exécuter où qu’ils les trouvent. Celui qui sera tué sur son chemin sera considéré comme un martyr. C’est la volonté de Dieu. »

Une incitation au crime qui ne dérange pas nos bobos bien-pensants

Le 14 février 1989, l’ayatollah Khomeini, guide spirituel (mais dépourvu d’humour) de la République islamique d’Iran, lançait une fatwa contre l’auteur des « Versets sataniques », un ouvrage que les musulmans jugent blasphématoire parce qu’il égratigne leur vénéré prophète, grand amateur de gamines pré-pubères.

Des propos bien indulgents en comparaison de « Gerbes d’orties » publié quelques mois avant les attentats du 11 septembre. Un ouvrage aujourd’hui téléchargeable gratuitement.  Et dont le chapitre neuf est consacré à la vie édifiante de leur prophète. Ivrogne, drogué, voleur, assassin et pédophile. Un bon exemple à suivre…

Mais son auteur, Aymeric de Bainville, avait été assez prudent pour utiliser un pseudo et se faire publier en Russie. Déjà à l’époque, l’ouvrage avait été interdit en France par les duettistes de légende Chiracula le vampire et Jospinard le globuleux.

Si vous  n’avez pas le temps de tout lire, le chapitre 9 est incontournable ! Sans concession avec un titre explicite :     « Le prophète est une ordure ».

Pour remporter une joute oratoire, égorgez l’infidèle ou l’apostat !

Trente-trois ans après que Khomeiny avait invité tout bon musulman à égorger Salmann Rushdie, assorti d’une prime de trois millions de dollars pour renforcer sa foi, l’auteur a été poignardé au cou par un adepte de  « la religion de paix, d’amour et de tolérance »  vendredi 12 août, alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence dans l’État de New York.

Comme les fanatiques de « la religion d’amour » ne font pas de détail, le présentateur a été aussi poignardé. Mais pour certains médias français, on ignore les mobiles de l’agresseur ! Je me demande si Hadji Matar le forcené ne serait pas Inuit ou Patagon ?

L’écrivain de 75 ans, apostat -ce qui aggrave son cas aux yeux des mahométans,  devait participer à un débat consacré aux auteurs et aux artistes bénéficiant du droit d’asile pour protéger leur liberté d’expression. Il a été transporté à l’hôpital par hélicoptère, placé sous respirateur, avec un œil, un bras et le foie endommagés.

L’auteur de l’agression, âgé de 24 ans, a été arrêté et placé en détention. On peut espérer que les USA, moins couards que les Français, ne se laisseront pas intimider par tous les mamamouchis enturbannés qui vont exiger la libération de leur « héros ».

Pour ne plus être contraint à la clandestinité, Rushdie avait présenté ses excuses

Mais cela n’avait pas suffi  pour les furieux, adeptes du pédo-prophète. Non seulement l’auteur des « Versets sataniques » avait dû se déguiser, se cacher, et changer plusieurs fois d’identité dans sa vie de tous les jours, mais tous ceux qui travaillaient avec lui étaient régulièrement menacés et agressés.

Les librairies qui acceptaient encore de vendre les « Versets » ne les exposaient plus en vitrine, et se faisaient extrêmement discrètes après des vitres cassées, des incendies et des voies de fait contre le personnel.

Des actions répréhensibles dont les limiers de la Gestapo française, pourtant si efficaces contre les Gilets jaunes et les Patriotes du FN accusés de délits d’opinion, ne trouvaient jamais les coupables.

Aujourd’hui, il est plus prudent de se procurer cet ouvrage sur Internet. Envoi discret comme naguère pour les acheteurs honteux de livres cochons. Car en 2022 au Francistan, il est moins risqué d’agiter « Mein kampf » sous le nez du Betar que d’afficher les « Versets sataniques » en vitrine ! Et ça fait 30 ans que ça dure !

En 1991 déjà, deux soufis (musulmans hérétiques rejetés par les fanatiques du wahhabisme) avaient été assassinés à Bruxelles pour avoir critiqué la fatwa.

En 1993, à Oslo, l’éditeur norvégien de Rushdie, William Nygaard, survivait de justesse à plusieurs coups de feu.  La tolérance de la secte du chamelier a ses limites !

Après la mort de Khomeini, sous la pression internationale, le gouvernement iranien avait annoncé en 1998 renoncer à exécuter la fatwa criminelle, tout en affirmant qu’elle ne pouvait être annulée selon la loi islamique. Mais, en 2005, le guide suprême, Ali Khamenei, affirmait que tuer Rushdie restait une priorité pour l’islam.

Salman Rushdie un dangereux récidiviste qui devait être éliminé !

Devenu un symbole de la liberté d’expression, il s’était opposé au projet scélérat du gouvernement britannique, qui n’avait pas fléchi devant Hitler, mais acceptait sous la pression des imams, des muftis, des mollahs et des ayatollahs de créer un crime de haine religieuse. Défini par des mots, pas par des actes ni des armes.

Voilà dans quelle fosse septique pleine de merde à ras bord a coulé la Grande-Bretagne qui prétendait naguère enrégimenter le monde, et aujourd’hui tremble devant des agités du bocal, méchamment arriérés.

Pour Rushdie « La libre expression n’est pas une offense » C’est le titre d’un de ses livres, publié par Penguin en novembre 2005. Introuvable en France. Et pour cause !

Pour aggraver son cas, Rushdie a osé déclarer aux bien-pensants, irénistes abrutis ou complices hypocrites : « Je suis en désaccord fondamental avec ces gens de gauche qui font tout pour dissocier le fondamentalisme de l’islam. Cessons de refuser de voir la réalité des origines du djihadisme. Il faut arrêter cet aveuglement stupide. »

Sir Ahmed Salman Rushdie a du souci à se faire

Les communautés musulmanes organisent des autodafés publics de ses ouvrages et commettent des violences sauvages sur les points de vente dans les pays occidentaux où les « croyants » prétendent désormais imposer la charia.

Il faut dire qu’au Francistan, la tâche n’est pas trop difficile pour eux. Les autorités par lâcheté, conviction ou opportunisme (ou un peu des trois ?) laissent faire. Et conseillent en prime de « ne pas provoquer nos concitoyens musulmans ».

Parmi les innombrables attaques par ces fanatiques qui se croient chez eux chez nous, citons les attentats du 28 février 1989 contre les librairies de l’université de Berkeley (Californie) qui proposaient les Versets, et contre les bureaux de Riverdale Press, un hebdomadaire du Bronx qui défendait le droit de lire le livre.

Mais aussi deux religieux en exil, un Saoudien et un Tunisien hérétiques, qui avaient critiqué la fatwa, égorgés à Bruxelles en 1989. On n’a jamais arrêté les virtuoses du rasoir belge, experts pour vous tailler les pattes en pointe et vous arranger la moustache façon sourire kabyle.

Le 11 juillet 1991, Hitoshi Igarashi, le traducteur japonais de Rushdie,  fut poignardé à mort à l’université de Tsukuba, province d’Ibaraki, où il enseignait. En 2006, l’affaire est close sans qu’on ait pu officiellement identifier un suspect.

En 2010, le magazine Bungeishunjū rapportait une information circulant au sein des autorités japonaises chargées de l’immigration, selon laquelle un jeune Bangladais aurait commis cet assassinat, et pris le lendemain un vol pour son pays d’origine qui l’en a grassement récompensé.

Le Japon a refusé de rouvrir l’enquête et de demander au Bangladesh l’extradition du suspect par peur d’une escalade des violences. Les fiers samouraïs d’antan ne sont plus qu’une bande d’écouillés tremblant devant les mahométans !

Des chefs yakuzas auraient proposé de régler le problème à leur manière, mais cette offre fut déclinée. Il paraît que « ça n’aurait pas été convenable ».

Le traducteur italien de Rushdie, Ettore Capriolo, a été poignardé à Milan quelques jours avant l’assassinat du Japonais.

En 1993, à Oslo, l’éditeur norvégien de Rushdie, William Nygaard, a survécu de justesse à plusieurs coups de feu.

Le 2 juillet 1993, 37 personnes furent tuées à Sivas en Turquie quand leur hôtel fut incendié par des gens manifestant contre Aziz Nesin, le traducteur de Rushdie.

Liste non exhaustive bien évidemment. D’autant que, craignant des représailles des mahométans, les États apeurés font tout pour ignorer les crimes religieux.

Leurs médias stipendiés les passent dans la rubrique « agressions de droit commun non élucidées ». Alors qu’une seule mesure de bon sens s’imposerait : interdiction de toute propagande en faveur de cette idéologie criminelle.

Mais la réponse en France comme en Eurocrature est de déclarer irresponsables les maladroits qui se font prendre. Pour les relâcher après quelques mois de séjour dans un établissement psychiatrique. Prêts à recommencer.

Christian Navis

Climats sous influence (climatorealist.blogspot.com)

 

image_pdfimage_print
21

28 Commentaires

  1. Le JAPON , après avoir subi des crimes de guerre à HIROSHIMA et NAGASAKI , a été américanisé . C’est pour cela que beaucoup de Japs n’ont plus rien dans le pantalon .
    On aimerait , d’ailleurs , bien savoir qui est derrière l’assassinat de Shinzo Abe ex premier ministre japonais qui dérangeait . Cela a été traité comme fait divers et très vite balayé sous le tapis

  2. « Pour ne plus être contraint à la clandestinité, Rushdie avait présenté ses excuses »
    ça n’a servi à rien! moralité ne jamais s’excuser d’avoir raison

    • parphil, ils se foutent pas mal des excuses, eux ce qu’ils veulent ce sont les meurtres, les assassinats, les attentats avec plein de victimes. Ils veulent imposer leur loi dans le sang par la terreur, parce qu’ils sont cinglés. C’est stupide et peine perdue de vouloir s’excuser car s’est impossible de résonner des cinglés, tôt ou tard ils passent à l’action. La preuve, 30 ans après  » ils  » ont réussi à endoctriner un jeune américain qui n’a rien connu de tt ça. Une seule chose est à faire, c’est de les supprimer tous car ces terroristes passent par internet, mosquées, écoles intégristes pour endoctriner des cerveaux jeunes et facilement manipulables !

      • Un jeune américain ? Il est Libanais naturalise américain. Il faut lire une autre presse que la française.

  3. Dixit :
    « interdiction de toute propagande en faveur de cette idéologie criminelle. »

    Et plutôt interdiction de toute présence muzz !

    Les muzz n’ont pas à exister en dehors des 57 pays de leur oumma, et si on les laisse entrer volontairement ailleurs, ceux qui les acceptent sont des complices, alors les rushdies et charlies me font bien marrer.

    Car ceux-ci critiquent une religion qu’ils tolèrent dans leur propre pays, GRAVE ERREUR. Alors on ne peut pas avoir les yeux grands fermés à ce sujet ; les muzz n’ont rien à faire en dehors de la oumma, il n’ont même pas à « exister » sur les autres territoires, épicétout.

    Sans muzz en France, combien d’assassinats aurions-nous évité (sans compter d’autres bienfaits)
    les muzz en Dar al-Islam, sinon on passe en Dar al-Harb, c’est le cas en franconnie, avant leur victoire possible.

    • Il y a le précédent des Morisques qui doit nous éclairer.
      Après la Reconquista de 1492, les Espagnols laissèrent le choix aux arabes de s’en aller ou de devenir de bons chrétiens. 10 ans plus tard, il ne restait plus de mahométans sur la péninsule, mais des Moriscos.
      Comme gage de leur apostasie, ils mangeaient du cochon et buvaient du vin, leurs ulémas leur ayant accordé une dispense pour rouler les vrais chrétiens.
      Mais derrière les apparences, ils aidaient les razzias des pirates barbaresques, espionnaient au profit des émirs et participaient aux embuscades.
      Il fallut attendre un siècle de plus pour s’en débarrasser en 1609. Cette fois, radicalement. Vous me comprenez ?
      Mais radicalement ne signifie pas définitivement. Hélas !

    • absolument d’ accord avec Vous !
      éradication des muzzs ………..

  4. « On peut espérer que les USA, moins couards que les Français, ne se laisseront pas intimider par tous les mamamouchis enturbannés qui vont exiger la libération de leur « héros ». »

    Aucune chance, vous n’êtes pas en France, mais aux USA. Hadji Matar va se prendre une peine de prison exemplaire, car aux USA la justice est extrêmement sévère. Je dirais qu’il peut prendre facilement 25 ans FERME – donc pas libérable avant 25 ans (nous ne sommes pas en France). Ne vous inquiétez pas, il aura tout le temps pour prier. Les juges Américains ne vont pas le manquer.

  5. Cher Monsieur, dîtes nous si la reconnaissance de Jésus le Messie par les juifs changeraient, par un électrochoc salvateur la donne.

    • Ça va bien finir par arrivé jusqu’à l’Élysée, un jour ?!…

  6. En Occident on n’a pas encore pris toute la mesure de la haine viscérale, que ces gens nous vouent.
    Pour beaucoup de progressistes, ce sont de pauvres victimes. C’est juste une minorité. En réalité, les musulmans quels qu’ils soient, ne supportent pas qu’on touche à leur Coran. J’ai vu à la TV l’imam de Bordeaux. Le gars condamnait mollement l’auteur de l’attentat, mais en même un sourire mauvais défigurait sa face sournoise.

  7. Bonjour Mr Navis, les polynésiens voient juste. Ils ont bien compris la nocivité de l’islam comme Rushdie l’a comprise. Je me souvient de cet « imam » marocain venu proclamer en 2013 dans le journal local « la Dépeche » qu’il « voulait convertir les polynésiens et ouvrir une mosquée à Papeete ». Les tahitiens le dégagèrent très vite et la mosquée de la rue Gauguin n’a jamais vu le jour! Bravo amis polynésiens!

  8. Les américains n’ont encore pas compris comment fonctionnaient ces cinglés de terroristes intégristes? Après le 11 septembre on pourrait s’attendre à ce qu’ils soient sur leur gardes, mais non, l’homme fini par oublier la prudence la plus élémentaire, alors que ces cinglés ont eux constamment un chef terroriste ou un imam intégriste qui est là pour leur rappeler que leur but est l’assassinat. Comment après le 11 septembre ils acceptent encore d’avoir des quartiers qui regroupent des fichés terroristes ? Alors que cet homme est depuis des années leur cible, pourquoi ce terroriste a t il pu réussir à approcher d’aussi près sa victime ? Où étaient ses gardes du corps ? En voyant ce que ce terroriste a réussi à faire on se dit que les américains sont vraiment laxistes au niveau protection des autres tt comme d’eux mêmes !!!

    • Vous, comme beaucoup d’autres du reste, confondez les americains et le deep state. Nous sommes tres nombreux a critiquer l’islam, et cela depuis longtemps.

  9. En voyant ce que ces terroristes arrivent à faire faire à un jeune qui n’a rien connu de tt ça, vous voyez ce que pourront arriver à faire les terroristes sur les réseaux sociaux, les imams intégristes dans les mosquées et les écoles intégristes et autres à des gosses de terroristes sans oublier leurs mères tt pareil que Macron et d’autres veulent rapatrier en France et incérer dans nos écoles, au contacte directe de nos enfants, petits enfants et de nous même, de nos voisins ??? Et ne pas oublier tt ceux qui se planquent dans des ville comme Trappes et 7 autres villes aux mains des intégristes, près à tt moment à passer à l’action par le laxisme de Macron et des gouvernement précédents !

  10. 2 autres exemples :
    – essais d´assassina des journalistes du Jylland Posten au Danemark.
    – assassina de Lars Wilks et de ses deux gardes du corps sur la E 4 à auteur de Markaryd en Suède.

    • Rappelez vous : mmédiatement après les attentats du 11 septembre qu’à dit Bush àaux médias : « cela n’a rien a voir avec l’islam ».
      Et dans la foulée qu’a dit le caniche nain anglais Blair aux ordres de Washington : »Ca n’ a rien à voir avec l’islam ».

      A se demander à quoi ces attentats avaient à voir.

  11. le sujet Rushdie est sans intérêt ! Je ne comprend pas pourquoi vous insister alors que ce bougnoule persique est une ordure qui empeste politiquement l’extrême gauche US !

  12. Mahomet pédophile notoire, baiseur de chèvres, ivrogne, drogué, voleur et violeur, idole de tous les cinglés psychopathes de la planète, encensé par les ripouxblicains francaouis.

    • Vous oubliez une chose, il a fait assassiner sa premiere epouse et sa mere.

  13. elle est belle leur religion de paix et d’amour ! en france le combat essentiel à mener est de nous débarrasser de cette engeance

  14. Au nom du Christ tout puissant, j’informe tous les Chrétiens que l’auteur de la fatwa sur S.R., qui a été écrit, imprimé et publié cette barbarie, aussi bien que tous ceux qui, impliqués dans sa publication, ont eu connaissance de son contenu, et tentés de la mettre à exécution, sont condamnés à mort. J’appelle tous les Chrétiens zélés à partir en croisade et à les exécuter où qu’ils les trouvent. Celui qui sera tué sur son chemin sera considéré comme un martyr. C’est la volonté de Dieu. »

Les commentaires sont fermés.