Depuis 6 ans, une policière voilée nargue la République… tout en étant payée !

Nora est une policière française qui porte le voile islamique durant son service. «Etonnant» ? Ce n’est pas l’adjectif qui convient. «Scandaleux» ? Non plus. «Inacceptable»? Même pas ! «Illégal» ? Pour l’instant, oui, mais ce n’est cependant pas l’adjectif adéquat. L’adjectif adéquat, c’est : «logique» !
Nora n’a jamais qu’une attitude logique : en tant que musulmane revendiquant le droit de l’être prioritairement et en tous lieux, elle est d’abord elle-même, en service comme ailleurs, dans un pays qui prône pour chacun le droit d’être soi. Il n’y a donc rien à dire, à ceci près que le pays en question est celui du droit, non celui de tous les droits !
La France est laïque. En conséquence, elle ne peut accepter qu’un fonctionnaire affiche quelque conviction religieuse que ce soit ! Toute personne refusant de se plier à cette règle (dont le but – faut-il le préciser ? – est de promouvoir entre les citoyens un essentiel commun) doit être sanctionnée… et non payée à ne rien faire, comme c’est le cas de Nora !
Nous savions, hélas, que nos responsables manquent de courage sitôt que les problèmes qu’ils ont pour tâche de résoudre émanent de la communauté musulmane. Par cette affaire, nous savons désormais qu’ils ajoutent la sottise à la couardise, car ce n’est pas à force de dialogue et de compréhension qu’on fait changer d’avis celle ou celui que structure l’intégrisme religieux.
Qu’est-ce, en effet, qu’un intégriste ? Historiquement parlant, c’est un «membre d’un parti espagnol qui cherchait à soumettre l’Etat à l’Eglise» (Petit Robert). Aujourd’hui, le mot désigne la personne qui entend «maintenir la totalité d’un système», spécialement d’une religion, au détriment de tout le reste, et, par suite, de toute évolution. L’intégriste est le contraire du progressiste. Nora est donc intégriste, comme l’est le port du voile dans l’espace public !

Or, cet espace public de plus en plus voilé dépasse largement le cadre de la France, puisqu’outre les voilées ordinaires, il existe des policières voilées en Angleterre, en Norvège, en Suède (1) et bientôt dans toute l’Europe, par la seule volonté du Très-Haut !
On ne peut rien contre le Très-Haut ! La raison, l’ouverture, la bienveillance, la tolérance sont ici frappées de nullité ! Pire : elles justifient toutes les provocations, car les intégristes voient dans ces qualités-là une ruse suprême de leur Dieu – qui obscurcit ainsi le jugement du mécréant jusqu’à lui ôter l’envie de se défendre !
Normalement, les féministes européens, nos hommes politiques et l’homme de la rue devraient tous ensemble s’élever contre le voile, ne serait-ce que pour soutenir les musulmanes qui osent le dénoncer au péril de leur vie. Mais, ce faisant, ils seraient aussitôt accusés de montrer du doigt la population musulmane – qu’il ne faut surtout pas «stigmatiser» !
Au fond, l’affaire Nora met au grand jour la politique européenne à l’égard de l’islam. Et quelle est donc cette politique ? C’est celle du droit sans la force. L’affaire Nora relève, en effet, de la désobéissance professionnelle (avec refus d’obtempérer) et, plus encore, de l’entêtement dans la désobéissance, car cela dure depuis plus de… six ans (oui, vous avez bien lu) ! Dans tout pays qui se respecte, Nora aurait été passible d’un renvoi immédiat, sans indemnité. Mais nous sommes en France… enfin… dans la «nouvelle France» !
Voilà donc plus de six ans que cette contractuelle refuse la déontologie de son service. Voilà plus de six ans qu’elle ne serre pas la main de ses collègues masculins. Voilà plus de six ans qu’elle va d’arrêt de travail en arrêt de travail, sans retenue salariale. Convoquée, ce jeudi 4 février, à un conseil de discipline pour sa persistance à porter le voile pendant ses heures de service, Nora n’a pas daigné être présente.
Sanction ? Révocation ? Pensez-vous : je viens de vous dire que nous sommes dans la «nouvelle France» !
Quelle a donc été la réaction des autorités ?
Michel Gaudin, préfet de police de Paris, lui a laissé une dernière chance (sic), en la convoquant de nouveau. Pendant ce temps, Nora restera chez elle, à plein traitement, bien sûr !
Et le ministère de l’Intérieur d’affirmer qu’il n’entend nullement transiger sur le principe de neutralité qui s’impose à tout agent de la fonction publique dans l’exercice de ses fonctions !
Bizarre, tout de même, ce verbe «transiger» employé pour signifier que l’on ne transigera pas, alors qu’il y a six ans que l’on transige avec ceux qui n’ont rien à faire de nos règles et de nos lois ! Bizarre, donc, que l’on déclare ne pas vouloir transiger, alors qu’en ce domaine l’on pactise depuis plus de vingt ans avec le laxisme et sa grande sœur, la lâcheté ! Bizarre, enfin, qu’on puisse se demander si Nora n’est pas «manipulée» ou «téléguidée», alors que l’on récolte au quotidien les effets anti-laïques de décisions politiques faisant toutes l’impasse sur la nécessaire interdiction du voile (et, partant, de la burqa) dans l’espace public, c’est-à-dire hors du domicile, ou, si vous préférez, hors de chez soi !
Maurice Vidal
(1) http://www.ripostelaique.com/Les-policieres-anglaises.html
Sources : [http://www.bivouac-id.com/2010/02/05/police-francaise-une-contractuelle-refuse-doter-son-voile/->http://www.bivouac-id.com/2010/02/05/police-francaise-une-contractuelle-refuse-doter-son-voile/]

image_pdf
0
0