Depuis des années, on a cultivé un négationnisme sur la dangerosité de l’islam

Publié le 26 mars 2012 - par - 891 vues
Share

Ce qui est horrible c’est le négationnisme cultivé, depuis des années, concernant la dangerosité de l’islam.

Ce qui est horrible c’est le profond mépris des grands médias pour les informations qui ont un rapport avec les horreurs constatées ces derniers jours.

Qui rappelle, par exemple, que le numéro deux du Parti de Gauche Alexis Corbière était, en décembre 2010, aux côtés de Forsane Alizza et de Caroline Fourest, parmi ceux qui exigeaient l’interdiction des Assises sur l’islamisation de la France et de l’Europe ?

Ce qui, avec le temps, est devenu ignoble c’est la très présidentielle, très gouvernementale et très journalistique persistance à vouloir assimiler l’islamophobie à de la musulmanophobie.

Ce qui est devenu ignoble c’est l’entêtement gouvernemental et journalistique (auquel on n’échappe pas, notamment grâce à l’anonymat, sur Agoravox) à nier l’évident rapport direct entre l’islam et « l’islamisme ».

Ce qui est devenu ignoble c’est l’interdiction de chercher au sein de l’islam – dans ses fondements théologiques, dans leur rapport à la politique, dans la vie de son prophète, dans les consignes à lui attribuées par les rédacteurs du Coran, dans l’histoire passée et présente de cette religion d’Allah… – ce qui conduit des individus à décider qu’il faut pratiquer des horreurs comme celles de Toulouse.

Ce qui est particulièrement ignoble c’est de continuer, même après ces horreurs à tenir pour principaux responsables ceux qui cherchent malgré tout, afin que soient trouvés les moyens pacifiques et républicains de mettre fin à l’horreur islamique au moins dans notre pays.

Ce qui est en train de devenir ignoble c’est le pays, tout simplement, où les odieuses interdictions de réfléchir se sont installées.

Sur tout cela le négationnisme de Bayrou n’est ni pire ni meilleur que celui de tous les autres.

Et l’homme Bayrou n’est pas plus indigne de présider la France de demain que celui qui la préside aujourd’hui.

Il est tout simplement aussi indigne que tous les autres.

Pierre Régnier

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.